Le bourreau et le fuyard [FB] | Merlynn - Zelef

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

le Mar 30 Jan - 18:38

Le bourreau et le fuyardft. Merlynn / Zelef

Fraîchement promu templier après des années de calvaire au sein de la Chantrie royale, Zelef pouvait enfin montrer combien il était de taille à affronter sa toute première mission auprès de l'ordre : Capturer et apporter un mage apostat au cercle. Aussi simple qu'il n'y paraisse pour le moment les recherches ne fusse que peu fructueuse. Cela fit plusieurs jours que le jeune templier avait quitté l'assourdissante capitale Orlésienne.

Mais si ce n'était que la capitale ...La douche froide fut de mise lorsque le bleu apprit qu'il se devait de faire équipe avec un autre. "L'autre" comme si respectueusement mentionné se prénommait "Merlynn" lui aussi templier depuis quelques temps mais tout de même plus averti que Zelef. Le blondinet avait essayé de ravaler sa fierté tant bien que mal à cette annonce mais ses prunelles ne pouvait que trahir un profond dédain pour son compagnon. Il se refusait de croire en lui qu'il avait besoin d'un camarade d'arme pour réussir quoi que ce soit.

Son orgueil lui faisait voir Merlynn comme un élément perturbateur à sa recherche de reconnaissance , il le voyait déjà comme quelqu'un de gênant , ridiculement petit à coté de lui . Il ne se cachait pas de le lui faire comprendre d'ailleurs actuellement. Sans scrupule il avait passé son temps quasiment sans un mot à le toiser du regard, du haut de ces 19ans Zelef se comportait toujours comme un adolescent frustré profondément immature peut être était-ce là les séquelles de l'absence parentale...

Je peux me débrouiller seul ! Je n'ai pas besoin de quiconque...je n'ai pas besoin.. Il était insupportable, acariâtre , fatiguant. Il marchait vers son objectif droit devant sans prêter attention à derrière. Cela faisait quelques jours qu'ils faisaient route ensemble mais en ce moment Zelef ne pouvait plus contenir sa frustration d'être accompagné . C'était aux alentours de la cité de Val Foret qu'ils poursuivent leur recherche, la nuit commençait à tomber jusqu'au crépuscule et la faim commençait également à se faire sentir au creux de l'estomac du jeune homme.

Il s'arrête, se retourne vers son frère d'arme en le scrutant de haut en bas les yeux légèrement plissé les sourcils arqués. Il lâche un lourd soupir, jusqu'à maintenant les échanges fussent maigre entre les deux hommes, mais il fallait bien se résoudre que pour réussir la mission il va falloir mieux s'entendre pour coopérer. Il passa sa main sur front en se massant la tempe pour se détendre un peu avant d'ajouter sèchement en retrouvant un semblant de rationalité :

Ecoutez...Je considère toujours que je suis en capacité d'accomplir ma mission seul que votre présence me coûte, cependant..Je reconnais que je m'emporte un peu trop donc ..j'imagine que je vous dois quelques excuses. Arrêtons nous pour ce soir si vous le voulez.  Excuse que le templier ne prononça pas dans l'immédiat bien entendue.

De retour au calme, il est réceptif à faire plus ample connaissance autour d'un feu avec un bon gibier entre les dents. Le vent se soulevait au gré des feuilles on pouvait entendre les hululements inquiétants des hiboux, d'autres bruits plus obscures se distinguaient à travers les buissons  la nuit allait être longue ...




avatar

Invité

Invité

Revenir en haut Aller en bas

le Lun 5 Mar - 21:43


Merlynn et Zelef
Le bourreau et le fuyard



Le voyage avait été amèrement long. Il s’était fait un petit nid à Golefalois, s’y était trouvé enfin chez lui, et il avait dû le quitter pour rendre quelques comptes, pour devoir témoigner d’une récente capture ayant mal tourné, mais aussi parce qu’on avait besoin de ses capacités afin de guider la relève, bien qu’il en sortait tout juste, de la relève. Sa vie n’avait été qu’un long voyage jusqu’à faire partie de la Chantrie, devenir un Templier, et il avait enfin pu mener sa vie comme il l’entendait, tout en suivant les règles scrupuleusement, officiellement. En dehors de sa vie professionnelle, Merlynn ne l'empêchait aucunement de vaquer à certaines fantaisies qu’il gardait au domaine du privé, et malheureusement, ce voyage allait sans doute annuler au moins les quelques parties de chasse qu’il avait prévu avec Neil.

À la pensée de Neil, son estomac se noue. Il n’oserait pas penser que son hôte lui manque, mais il talonne sa monture afin qu’elle avance plus rapidement. Plus vite il terminait cette mission, plus vite il pourra retourner chez lui et passer du temps avec le Iarl et reprendre un cours de vie à peu près paisible, en apparences. Aux premiers abords, il avait cru que ce serait d’une facilité déconcertantes. Les recrues, généralement, optaient pour la passivité, l’écoute, et buvaient les paroles de leurs mentors. Sauf ce petit con qu’il devait se coltiner. Un enfant rageur qui ne comprenait pas la chance qu’il avait de faire partie des Templiers, et de devoir faire ses preuves devant Merlynn qui n’était certainement pas le plus sévère des formateurs.

Les journées s'avèrent extrêmement longues et pénibles. La température n’était pas en leur faveur, mais il était tellement bruyant à se plaindre constamment que même les animaux les fuyaient. ‘’Si tu pouvais te débrouiller seul, crois-moi. On ne m’aurait pas demandé de traverser tout Thédas pour te surveiller.’’

Il savait bien qu’il était inutile de répondre, et qu’il allait sans doute faire rager le jeune encore plus, mais il ne pouvait pas s’empêcher de répliquer. Au pire sa recrue allait se compromettre elle-même, comme Marcus l’avait fait, et crever bêtement à cause d’un mage. Ou se faire tuer par Merlynn lui-même, car si le chemin pour aller avait été pénible, il n’avait certainement pas envie de se taper le sens contraire dans les mêmes conditions.

Lorsque la nuit commence à noircir l’horizon, le duo s’arrête, et à sa grande surprise, le gamin s’excuse. Enfin, presque. Interdit, Merlynn le fixe un bon moment avant de comprendre qu’il est sincère au moins un minimum. De mauvaise humeur, il ne répond pas immédiatement, préférant éviter la douche froide et de ternir encore plus l’humeur de la recrue. Il est miraculeux qu’ils aient pu attraper quelque chose pour manger, vu tout le bruit que l’autre faisait.

Le Templier se montre silencieux. Après la journée à l’avoir entendu râler, il apprécie ce moment paisible de silence ou il n’y a que le bruit de leurs ustensiles contre les gamelles pour troubler le calme. Puis, lorsqu’il est enfin calmer il relève la tête, d’un ton froid, ses yeux vairons fixant le jeune homme ‘’Ma mission ici est de t’empêcher de crever bêtement. Tu n’as pas envie d’énerver celui qui a le potentiel de te sauver la vie, car crois-moi, avec tout le boucan que tu as fait, tu es chanceux d’avoir encore une tête sur les épaules.’’



_________________

Le sang de
l'hérésie
tu paieras pour ton impureté
avatar
Rebellions are built on hope
▲ MESSAGES : 87
▲ OCCUPATION : Templier de la Chantrie à Férelden, Merlynn se fait un devoir de bien accomplir sa mission. Ce que ses supérieurs ne savent pas, c'est qu'il préfère parfois terroriser les pauvres mages avant de les escorter jusqu'au Cercle, même si parfois, ils n'ont même pas la chance d'y finir. Merlynn prend aussi un mâlin plaisir à chasser, que ce soit du gibier, ou autre. C'est aussi un passionné magicien, son tour préféré ; faire disparaître des choses. Ou des gens.
▲ COMPÉTENCES ET ARMES : Bien qu'il soit chasseur, Merlynn n'utilise aucune arme de distance. Il préfère de loin balancer sa grosse massue au-dessus de la tête de ses victimes. C'est efficace, et ça ne laisse aucune ambiguïté sur la mort d'une quelconque victime. Il se sert parfois aussi de hache de lance, en dernier recours, au cas où il aurait été pris de cours, mais elles ne sont qu'accessoires majoritairement. Outre les armes, Merlynn est un excellent cavalier. Ayant fait de la route pendant une bonne partie de sa jeunesse, il connaît les bêtes et comment les dompter. Un autre talent, qui selon lui est totalement inutile ; Merlynn sait chanter. Il avait l'habitude, petit, de chanter des chansons héroïques autour du feu, pour faire plaisir à ses parents. Il n'a pas perdu cette habitude mais c'est quelque chose qu'il ne partage pas
▲ LOCALISATION : Férelden, Golefalois

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut