Don't let her cry | ft. Aliyah

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

le Jeu 1 Fév - 14:32




Aliyah & Aloïs
Don't let her cry


Aloïs ne savait pas où Ariel avait disparu, mais ça ne lui plaisait pas. Pas que son compagnon ait vraiment disparu, d’ailleurs. Il était même probable qu’il soit occupé quelque part dans l’immense château, ou sur son domaine, ou... Quelque part, pas très loin, mais actuellement beaucoup trop loin de lui. Et de Juliette, qui s’était mise à pleurer. Le Templier-futur-ex-Templier faisait de son mieux pour garer son calme, mais il devait bien avouer qu’il était au bord de la panique. Cela ne faisait pas longtemps qu’il assumait ce nouveau job de « papa à temps plein », surtout qu’il se contentait, la plupart du temps, de regarder Ariel faire le boulot. Pas qu’il n’en avait pas envie, mais avec son poignet brisé – certes sans doute quasiment ressoudé – encore dans le plâtre, il évitait de faire quoi que ce soit qui puisse ralentir la progression de son rétablissement. Surtout parce qu’on l’en empêchait, en fait – le couturier, lui, mourrait de ne rien pouvoir faire et, surtout, de ne pas pouvoir coudre. Ce qu’il voyait parfois, quand son regard tombait sur le poupon, c’était les merveilleuses robes qu’il ne pouvait pas lui faire.

Mais aujourd’hui, il devait faire face – seule – à sa fille qui pleurait sans qu’il ne sache pourquoi. Il n’y avait aucune mauvaise odeur, et il lui semblait qu’elle avait mangé quand... Avant qu’Ariel ne parte, et il ne savait plus quoi faire, d’autant plus qu’il ne voulait pas risquer de mal faire : combien de fois ça devait manger par jour déjà, un bébé ? La panique était sur le point de le gagner lorsque, avec mille précautions, il prit Juliette dans ses bras. Ce n’était pas facile, ça non plus : allait attraper un nourrisson avec une main et un truc emplâtré. Encore une nouvelle montée de stresse, mais avec patience et douceur, il parvint à la caler contre lui et à tourner en rond dans la pièce, en chantant doucement pour tenter de la réconforter. Mais rien n’y faisait. Alors, Aloïs se risqua à aller dans le couloir, marchant précautionneusement en entrecoupant ses chants de « A l’aide ? Est-ce que quelqu’un peut m’aider ? ». Pour donner son état de détresse... Même Anthelme lui aurait semblé être une bénédiction, car les larmes de son bébé ne séchaient pas, et son cœur se resserrait un peu plus à chaque sanglot, se sentant totalement pitoyable et impuissant. Quel mauvais père de substitution.

HRP.
° CODAGE PAR DITA | EPICODE °

_________________




Awards (merci ! ❤️) :
avatar
My Sun isn't in the sky.
▲ MESSAGES : 451
▲ OCCUPATION : Templier
▲ COMPÉTENCES ET ARMES : Epée, bouclier et dagues sont ses armes de prédilection. Son passe-temps favoris et l'une de ses passions reste la couture, et il est vraiment doué. Dans l'intimité, il peut se montrer poète, romantique et très bon danseur.
▲ LOCALISATION : Orlaïs

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut