Fortune favors the bold | ft. Aravar [FB]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

le Ven 16 Fév - 10:29

Fortune favors the bold
Aravar & Maddelen
I am a man of fortune and must seek my fortune. ▬ Captain Henry Every

Maddelen, en tant que demi-naine, avait toujours eu l'habitude d'être plus petite que tous ceux qui l'entouraient. Une chose difficile à gérer pour une femme, dans un milieu comme celui de la piraterie... Elle avait fait avec jusqu'à présent, mais il fallait avouer : le changement que lui offrait Orzammar, à ce niveau, elle le savourait avec plaisir. Ici, son héritage humain faisait d'elle une géante : une impression si rare pour elle qu'elle ne pouvait s’empêcher de sourire légèrement en continuant son chemin.

C'était bien la seule chose à apprécier dans cet endroit.

Ce n'était pas la première fois que l'écumeuse visitait Orzammar. Elle y était déjà venue en compagnie de son ancien Capitaine, l'écumeur dont elle avait raflé le titre et une bonne partie de l'équipage, quelques mois plus tôt. Lui avait des liens avec le Carta local, quelques contrats et arrangement qui lui avaient offert un accès au QG du Carta qui se trouvait dans les Taudis. Elle était là pour s'assurer d'en hériter comme il se devait.

Elle ne s'était encore jamais éloignée du Kraken de façon prolongée depuis qu'elle était devenue Capitaine. Elle avait confiance en son Second, auquel elle avait confié le navire pendant son absence, et pourtant, l'impression de ne pas être à sa place persistait... Peut-être était-ce simplement l'éloignement de la mer, ou l'impression d'enfermement que cette cité loin du ciel lui causait ? En tout cas, une chose était sûre : ses gênes nains ne se manifestaient pas du tout face à ce retour aux sources passées. Si la Pierre avait parlé à certains de ses lointains ancêtres, ce n'était certainement plus le cas à présent.

Ses ancêtres nains, Maddie n'en savait pas grand chose... mais si elle avait du parier, c'est sans doute ici qu'elle les aurait situé, dans les Taudis d'Orzammar, les coins mal fâmés où vivaient les Sans Caste. A en voir cet endroit, l'écumeuse ne pouvait que les remercier d'avoir pris la sage décision de quitter ces ruelles sales pour s'installer dans celles de Kirkwall - tout aussi sales, mais au moins plus aérées.

Heureusement, elle avait une bonne raison d'être là - plusieurs bonnes raisons, même. La nouvelle Capitaine du Kraken ne portait ce titre - amplement mérité, soit dit en passant - que depuis peu de temps. Elle devait s'imposer, se faire de l'argent, gagner la loyauté de ses hommes, s'assurer des alliés. Et récupérer ceux de son ancien Capitaine, paix à son âme, était un bon moyen de commencer.

Elle connaissait la marche à suivre. Une entrée secrète, une clé récupérée dans sa cabine... Avec un grincement, la porte s'ouvrit. Elle avait signalé sa présence un peu plus tôt - du moins, la présence de celui qu'elle espérait remplacer... Restait à voir comment ils prendraient le changement de Capitaine.

Dans le pire des cas, sa hache n'était pas bien loin.


▬ Gasmask

Invité

Invité

Revenir en haut Aller en bas

le Lun 19 Fév - 10:46



Fortune favors the bold
Aravar & Maddelen

« don't mess with the carta. and it's the same with me. »
Être le favori du chef n'est pas sans renforcer les pires aspects de la personnalité de Aravar, à commencer par sa tendance à se mettre régulièrement en avant. Le besoin d'attention est omniprésent et si il fatigue la plupart de ses camarades au sein du Carta, la majorité tiennent leur langue s'ils ne veulent pas s'embourber dans une marre d'ennuis. Pour autant le jeune insolent ne fait pas tout ce qui lui plait ; Thral s'arrange pour le maintenir sous contrôle. Sous son contrôle. Il lui confie régulièrement de quoi se mettre sous la dent et en parallèle, le bâtard cherche à impressionner ce dernier. N'est-il pas, après tout, une présence paternelle qui remplace celle dont il a été privé ? En attendant de récupérer sa place qu'il juge légitime, qu'il garde secrète, sa condition ici l'aide à patienter.

Et aujourd'hui, il est censé accueillir l'un de leurs collaborateurs avec deux bougres de l'organisation : il s'agit d'un capitaine écumeur en bonne connaissance de leur entrée dissimulée dans les Taudis. Un accès autorisé pour certaines personnes même si celui-ci reste gardé pour éviter sa découverte par les petits curieux, les fouineurs, les malins. En chemin dans les galeries creusées, l'un des camarades de Aravar s'exprime sans honte sur ce qu'il en pense ; mais évidemment la réponse est aussi rapide que directe. « - Boarf, si ce capitaine possède déjà la clef, c'est nécessaire de venir le réceptionner ? Il peut pas v'nir tout seul jusqu'ici ? - La ferme Boldur, t'as pas entendu Thral ? Et ça te fera perdre un peu ton gras. - Hmph. Si on peut plus rien dire. » Quel lèche-botte rumine Boldur dans sa tête, peu désireux de contrarier le favori du boss.

Enfin la petite troupe arrive au niveau de l'entrée secrète, juste à temps pour voir une silhouette inconnue pénétrer les lieux. Ni une ni deux, le bâtard sort sa hache qu'il pointe en direction de l'étrangère à grande taille - au moins il est certain qu'elle n'est pas naine. Tout du moins pas entièrement. De leur côté les deux bougres qui l'accompagnent sortent également leur arme de leur fourreau pour venir l'entourer. « T'es qui ? J'espère que tu as une bonne raison d'être ici, parce que sinon, crois-moi, ça va être ta fête. » Aravar et son sourire carnassier, même ses prunelles, sont assez parlantes en accompagnement. Il n'imagine pas une seconde qu'elle est la personne qu'ils devaient accueillir pour la simple et bonne raison qu'elle n'a rien de commun avec. Il connaît le capitaine écumeur, même de loin. Elle, c'est une intrus.
(c) DΛNDELION

_________________

the hard way
I been through the darkest of caves and suffering. I ain't at home, home's where I'm going.I close my eyes to see, i'll take my throne, lay it on a mountain and make myself a king

avatar
reclaim what's mine
▲ MESSAGES : 1560
▲ OCCUPATION : BÂTARD, ANCIEN BRIGAND DU CARTA DÉTERMINÉ A SE MONTRER DIGNE DE SON NOUVEAU STATUT : FILS RECONNU DU ROI, PRINCE QUI SE DOIT DE FAIRE SES PREUVES POUR PARVENIR AU RANG DE HÉRITIER LÉGITIME.
▲ COMPÉTENCES ET ARMES : LES MAINS HABITUÉES A MANIER SA HACHE PLUS QU'UNE ÉPÉE, AVEC POUR TACTIQUE FAVORITE CELLE DE FONCER DANS LE TAS. EGALEMENT ADEPTE DU COMBAT A MAIN NUES ET DU LARCIN.
▲ LOCALISATION : EN ORZAMMAR.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

le Lun 26 Fév - 0:34

Fortune favors the bold
Aravar & Maddelen
I am a man of fortune and must seek my fortune. ▬ Captain Henry Every

Le comité d'accueil ne se fit pas attendre. A peine Maddelen avait-elle fait un pas dans le QG du Carta que trois nains la menaçaient de leurs armes. Elle dégaina aussitôt la sienne, sans faire mine d'attaquer, mais prête à se défendre. Difficile de faire plus tendu, comme entrée, mais elle s'y attendait pleinement. Sans bouger, elle attendit que l'un des nains prenne la parole : ce fut celui qui se tenait au centre qui s'en chargea. Il semblait diriger les deux autres, même si ça ne voulait pas forcément dire qu'il était si haut placé au sein du Carta : il avait été envoyé l'accueillir, après tout, pas la plus importante des missions.

Elle l'observa plus attentivement. Très jeune... Un sourire carnassier aux lèvres. Le genre de type qui ne pouvait grandir que dans un lieu comme ces bas-quartiers. Il promettait de lui faire la fête, et, clairement, il n'hésiterait pas à mettre ces menaces à exécution... Mais elle n'était pas là pour ça.

Avec un sourire en coin, elle baissa son arme, l'air de dire, "je suis parfaitement à ma place ici". "Si j'avais pas de bonne raison, je serais pas entrée." Elle sourit.

Elle rangea la hache avec un haussement d'épaule, comme si elle se sentait parfaitement à son aise dans cet environnement hostile. C'était principalement de la comédie : elle restait sur ses gardes, mais elle se sentait bel et bien sûre d'elle.

-"Votre capitaine a eu un empêchement... du genre permanent. Heureusement pour vous, j'suis là pour le remplacer."
Elle s'approcha, la démarche confiante, un léger sourire toujours aux lèvres. Elle s'adressait directement au nain au centre, même si elle ne pensait pas effectuer toutes les négociations avec lui. Le Carta aimait sa hiérarchie, et lui n'était sans doute là que pour l'accueillir... "Maddelen. Capitaine Maddelen. Maddie, pour les amis." Tendre la main aurait semblé un peu incongru, donc elle se contenta d'un salut de la tête. "Vous avez besoin de gens pour transporter discrètement votre marchandise ? J'ai un bateau. Je peux faire ça aussi bien... mieux que mon prédécesseur. Alors, tu vois, on a vraiment pas de raison de devenir violents." C'était une perche tendue : à présent qu'il était question d'affaires, une conversatio ne pouvait qu'avoir lieu. Mais ce n'était que le début. "Pas de raison de changer un arrangement qui marche."


▬ Gasmask

Invité

Invité

Revenir en haut Aller en bas

le Jeu 1 Mar - 15:36



Fortune favors the bold
Aravar & Maddelen

« don't mess with the carta. and it's the same with me. »
Sans étonnement, l'inconnue n'est pas venue les mains vides, comme le témoigne sa hache sortie à temps. Ce n'est pourtant qu'une mesure de défense, elle ne semble pas être présente pour causer des problèmes... Ce qui reste à voir. Aravar ne baisse pas son arme mais écoute ce qu'elle a à dire. Son sourire n'en détache pas, il rigole même sans honte quand elle évoque l'empêchement permanent du Capitaine qu'ils étaient venu accueillir. Encore une écumeuse, donc ? Et peut-être responsable d'une mutinerie, ce qui l'amuserait bien, ou autre chose, elle ne précise pas. Ce que le bâtard remarque, en revanche, c'est sa confiance presque agaçante - et qui lui rappelle par ailleurs la sienne. Ses compagnons se regardent entre eux puis le regardent lui.

« Très bien... Maddie. » Son ton est partagé entre provocation et moquerie lorsqu'il lui rétorque non sans pointer un peu plus la hache en sa direction, mais pas de manière agressive - plutôt comme s'il la saluait avec celle-ci. « Le chef sera ravi d'apprendre ça, si tu te montres à la hauteur. En revanche je suis curieux, et nul doute qu'il le sera aussi. Tu l'as tué ? » Il met sans attendre les pieds dans le plat, sans crainte, considérant que lui et ses compagnons - mais surtout lui, sont clairement en position de force. Même si il serait bête de perdre aussi bêtement une nouvelle alliée. Ou remplaçante, au choix. Les circonstances de la mort du Capitaine écumeur l'intéresse, pour savoir si ils doivent s'attendre à le même genre de loyauté cachant un couteau dans le dos. D'un autre côté, c'est monnaie courante en bas de l'échelle. Et... en haut aussi, à bien y réfléchir.

Cette fois-ci Aravar lui fait un signe distinct, avec sa hache qu'il baisse ensuite, de le suivre. « Viens. » Ses deux acolytes ferment quant à eux la marche en marmonnant entre eux en ce qui concerne le sort qu'à dû subir le regretté Capitaine. L'écho résonne jusqu'aux oreilles du favori puis très probablement de l'écumeuse, suivi d'un deuxième qui émane de sa propre bouche ; « T'es bien petite, pour une humaine. » Et pas assez petite pour être naine. Le temps qu'ils longent les couloirs entremêlés, il ne se gêne pas pour éclaircir ce qui l'intrigue.
(c) DΛNDELION

_________________

the hard way
I been through the darkest of caves and suffering. I ain't at home, home's where I'm going.I close my eyes to see, i'll take my throne, lay it on a mountain and make myself a king

avatar
reclaim what's mine
▲ MESSAGES : 1560
▲ OCCUPATION : BÂTARD, ANCIEN BRIGAND DU CARTA DÉTERMINÉ A SE MONTRER DIGNE DE SON NOUVEAU STATUT : FILS RECONNU DU ROI, PRINCE QUI SE DOIT DE FAIRE SES PREUVES POUR PARVENIR AU RANG DE HÉRITIER LÉGITIME.
▲ COMPÉTENCES ET ARMES : LES MAINS HABITUÉES A MANIER SA HACHE PLUS QU'UNE ÉPÉE, AVEC POUR TACTIQUE FAVORITE CELLE DE FONCER DANS LE TAS. EGALEMENT ADEPTE DU COMBAT A MAIN NUES ET DU LARCIN.
▲ LOCALISATION : EN ORZAMMAR.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

le Dim 11 Mar - 19:55

Fortune favors the bold
Aravar & Maddelen
I am a man of fortune and must seek my fortune. ▬ Captain Henry Every

On ne pouvait pas réellement parler d'accueil chaleureux, mais au moins, une communication était établie, et les nains du Carta l'invitaient à entrer pour parler à leur boss : c'était tout ce dont elle avait besoin. Qu'elle soit à la hauteur, elle n'en doutait pas : elle connaissait son affaire... et n'avait jamais douté d'elle-même, de toute façon.

Le nain principal, celui auquel elle parlait depuis le début, lui posa une question à propos du sort de son ancien capitaine. L'avait-elle tué ? Il est vrai qu'elle s'était elle-même exposée à ce genre de question en lui parlant d’empêchement permanent... Dans ce contexte, une telle formulation n'avait qu'une signification possible. "On a eu un désagrément", répondit-elle sans afficher aucune honte. "Donc ouais, je l'ai tué... avec mon équipage derrière moi pour me soutenir." Dans les faits, les choses ne s'étaient pas passées aussi simplement - une mutinerie n'était jamais une affaire facile et quelques bons marins étaient restés loyaux à leur capitaine jusqu'au bout, des hommes perdus dans la bataille reposant aujourd'hui au fond de la mer. C'était malheureux, mais il fallait bien passer par là... et malgré tout, elle avait assez d'hommes à elle pour fonctionner sans problème aujourd'hui. Quant à leur loyauté... Ce n'était pas une chose facile à obtenir dans un milieu tel que le leur, mais du moment qu'elle continuait à leur assurer le succès, ils resteraient bien à ses côtés.

Mais déjà, l'autre l'invitait à le suivre à travers le dédale du repère criminel. Elle s'empressa de le faire, non sans veiller à prendre note mentalement du trajet... Elle ne pouvait s’empêcher de regretter son bateau. Rester sous terre et éloignée de la mer pendant si longtemps lui semblait contre-nature.

Le nain du Carta n'avait cependant pas fini d'être curieux à son égard. Sa remarque la fit rire... Ce n'était pas la première fois que sa taille intriguait les gens. Après tout, son métissage était loin d'être commun. "C'est parce que j'en suis pas une", répliqua-t-elle, manifestement pas choquée par son manque de tact. Pourquoi l'aurait-elle été ? Il fallait appeler un chat un chat. "Ma mère était une naine. J'imagine que mon père aimait ça." Ses parents, elle s'en souvenait à peine - surtout son père qu'elle n'avait pas connu du tout. Elle n'avait pas de soucis à en parler, tout ça, c'était loin, et elle n'était pas du genre à verser dans le sentimentalisme. "J'dois dire que c'est plutôt sympa de visiter un endroit où je suis plus grande que la plupart des gens... Si c'était pas si loin de la mer, je m'installerais." Mensonges : même près de la mer, elle aurait préféré crevé que d'être immobilisée dans un endroit pareil - mais c'était juste une plaisanterie.

Elle continuait de suivre ses guides. Elle se demandait vaguement comment le chef en question la recevrait... Avec méfiance, sans doute, mais il devait aimer les profits pour se trouver où il se trouvait, alors il l'écouterait sans doute. "Hey. Gars. J'ai une autre offre à faire, en plus de l'ancien arrangement avec ton patron." Si elle tenait réellement à tester ses talents de négociatrice, elle ne pouvait pas venir les mains vides. "Tu lui annonceras ça, aussi ?"


▬ Gasmask

Invité

Invité

Revenir en haut Aller en bas

le Lun 12 Mar - 21:27



Fortune favors the bold
Aravar & Maddelen

« don't mess with the carta. and it's the same with me. »
L'évidence même... Aravar n'est guère étonné lorsque l'invitée surprise lui confirme le meurtre ou plutôt la mutinerie, si il se réfère au terme exact au sein des écumeurs. Pour le peu que ça lui apporte, si ce n'est un rictus plus avancé pour avoir vu juste. D'un autre côté, ce n'est pas très étonnant ni original, plutôt prévisible, songe-il. Une simple œillade lui sert de réponse tandis qu'il ouvre la marche au sein des tunnels à peine éclairés par moments.

Il n'a aucune honte lorsqu'il la lorgne de haut en bas, de bas en haut, puis se montre direct. Elle n'a pas l'air femme à prendre des pincettes non plus, après tout. Et la réponse fait sens, éclaire la lanterne de Aravar : cette inconnue n'est pas une humaine mais... une hybride, alors. Mère naine qu'elle confirme, probablement un père humain, c'est la première fois qu'une telle histoire lui remonte aux oreilles. « Oh je vois, t'es un mélange alors. Une naine humaine ? Une humnaine ? » Un rire gras s'élève plus en arrière, venant d'un de ses confrères du Carta. Ce n'est pas tellement une question et de toute façon, peu importe qu'elle réponde, ils ont d'autres affaires.

Le bâtard rigole légèrement à la réflexion à propos de la taille, sans la reprendre, imaginant simplement. Il est vrai qu'il apprécierait être plus grand, parfois, mais à Orzammar il n'a aucune raison de s'inquiéter ; sauf si de rares étrangers viennent au Royaume. Ceci mis de côté, ils ne sont plus très loin de la grande salle où se trouve Thral mais juste avant, Maddelen l'interpelle - non sans attiser sa curiosité. Une autre offre, tiens donc. « Raconte, c'est quoi ton offre ? » Aravar lorgne en sa direction en s'arrêtant quelques instants, avant de reprendre, pour qu'ils arrivent enfin devant la porte en question. « Le boss est derrière cette porte. » Pas plus de cérémonie, il l'ouvre et dévoile le patron qui siège sur son piédestal, bien entouré de larbins du Carta. Lui se faufile à proximité, profitant de son statut de chouchou de celui-ci, lui confiant dans le creux de l'oreille les informations nécessaires sur la nouvelle Capitaine qui ainsi, remplace leur ancien collaborateur. Si au début la mine de Thral est perplexe et sombre, il est intéressé par l'opportunité, l'offre à saisir. Il invite la demi-naine à s'exprimer clairement. Juste à ses côtés, le bâtard croise les bras et l'observe avec le menton surélevé.
(c) DΛNDELION

_________________

the hard way
I been through the darkest of caves and suffering. I ain't at home, home's where I'm going.I close my eyes to see, i'll take my throne, lay it on a mountain and make myself a king

avatar
reclaim what's mine
▲ MESSAGES : 1560
▲ OCCUPATION : BÂTARD, ANCIEN BRIGAND DU CARTA DÉTERMINÉ A SE MONTRER DIGNE DE SON NOUVEAU STATUT : FILS RECONNU DU ROI, PRINCE QUI SE DOIT DE FAIRE SES PREUVES POUR PARVENIR AU RANG DE HÉRITIER LÉGITIME.
▲ COMPÉTENCES ET ARMES : LES MAINS HABITUÉES A MANIER SA HACHE PLUS QU'UNE ÉPÉE, AVEC POUR TACTIQUE FAVORITE CELLE DE FONCER DANS LE TAS. EGALEMENT ADEPTE DU COMBAT A MAIN NUES ET DU LARCIN.
▲ LOCALISATION : EN ORZAMMAR.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

le Sam 17 Mar - 15:13

Fortune favors the bold
Aravar & Maddelen
I am a man of fortune and must seek my fortune. ▬ Captain Henry Every

Une humnaine. Celle-là, on ne la lui avait pas encore faite, mais . Elle laissa le gars qui lui suivait se marer à son aise en haussant les épaules. "Ouais, une humnaine, si tu veux. Le meilleur des deux races en une personne."

Elle n'avait jamais rencontré d'autre hybrides comme elle dans sa vie. A ce qui paraissait, c'était un mélange très rare, avec un taux de fécondité plutôt bas. Elle était une exception, et le plus drôle, c'est qu'aucun de ses parents ne l'avaient véritablement cherchée... Elle était juste née comme ça, sans crier gare : il fallait avouer que c'était plutôt ironique.

A force de parler, le petit groupe s'était approché du repère du chef du Carta. Mais Maddelen avait un message à faire passer avant d'y entrer... Elle sourit en voyant que e nain était intrigué, et s'approcha légèrement pour lui expliquer la chose. "Eh bien, tu vois, en voyageant vers chez vous, j'suis tombée sur un bateau marchand avec un gros lot de lyrium dans les cales... Je savais qu'ça pourrait vous intéresser, dans le Carta, donc j'ai tout mis de côté... P't-être même que j'pourrais vous dire où." Le dire, oui, mais pas gratuitement... Elle préférait personnellement en laisser profiter le Carta, bien plus à même qu'elle de le revendre, mais si le prix qu'ils proposaient s'avérait trop bas, tant pis, elle se débrouillerait. Elle était prête à marchander, cependant. Les bons comptes font les bons amis, et elle espérait cimenter son alliance à long terme avec le Carta avec ce service.

Enfin, ils arrivèrent devant une porte que son guide annonça être la bonne. Le boss se trouvait derrière... Quand elle s'ouvrit, Maddelen y entra en affichant toujours la même confiance...

Impossible de confondre le patron avec quelqu'un d'autre. Sur son piédestal, entouré de gardes et de larbins attendant ses ordres, il avait bien l'allure à laquelle l'écumeuse s'était attendue. Le nain qui l'avait accompagnée jusque là alla aussitôt lui parler, reléguant sans doute les informations qu'elle lui avait données. Elle en profita pour observer son visage. Intéressé ? Elle l'espérait. Ce deal serait bon pour tout le monde.

Elle inclina légèrement la tête quand ce fut à son tour de parler. "Maddelen. Enchantée. Comme on vous l'a dit, je viens pour les affaires." Tous les gens présents semblaient l'écouter, le chef assis en hauteur, l'autre nain (son second ? On aurait pu le croire, vu leur proximité) debout à ses côtés, bras croisés. "Je crois qu'on vous a déjà expliqué la situation... mais il nous reste à discuter des détails" Elle sourit. "Donc... Je veux le double de ce que vous payiez mon prédécesseur."


▬ Gasmask

Invité

Invité

Revenir en haut Aller en bas

le Jeu 22 Mar - 11:20



Fortune favors the bold
Aravar & Maddelen

« don't mess with the carta. and it's the same with me. »
Le meilleur des deux races en une personne, ça reste à voir, selon Aravar. Néanmoins la réflexion inattendue a de quoi le faire rire à son tour. La mauvaise troupe s'achemine jusqu'à n'être plus très loin de l'antre du chef ; et juste avant d'y pénétrer, l'humnaine lui souffle dans l'oreille une information croustillante. Bien entendu elle n'est pas bête, elle ne dévoile pas la partie la plus intéressante qui n'est pas gratuite, ça marche comme ça. Le bâtard reste tout de même partagé entre rictus et grimace, mais opte pour préserver plutôt ce premier afin de lui répondre. « Tu sais t'y prendre, je l'admets. » Elle joue bien ses cartes mais il n'ajoute rien de plus pour l'heure, ce sera à décider avec le patron en personne.

Enfin ils y parviennent et tandis que les deux bougres restent à proximité de l'invitée surprise, Aravar file transmettre le plus important à Thral, au faciès encore perplexe - mais intéressé. Ce dernier attend d'entendre la jeune femme s'exprimer de vive voix, ce qu'elle ne tarde pas à faire. Ce qui lui saute aux yeux, c'est cette confiance très grande, qui l'agace ; un peu comme le bâtard. Elle pose par ailleurs derechef ses exigences.

Thral ne rétorque pas dans l'immédiat, songeur, le revers de sa main niché contre le haut de sa joue tandis qu'il l'examine, elle et la proposition. Aravar à ses côtés aurait presque envie de rire de l'attitude osée de la Capitaine, mais il n'a pas le temps, la voix du chef résonne enfin. « Vous allez droit au but, c'est bon pour les affaires. Alors je ferais de même : l'offre m'intéresse. J'accepte mais je ne vous payerais que la première moitié avant, et la seconde après m'être assuré que vos informations ne sont pas que du vent. Qu'en dites-vous ? Le Carta règle toujours ses dettes, mais les petits malins ne font pas long feu, non plus. » C'est sec, direct, et ainsi le boss assure ses arrières ainsi que ceux de l'organisation. Si il avait accepté aussi facilement sans imposer ses propres conditions, ses hommes auraient probablement jasé dans son dos, et ce n'est pas sa manière de procéder.

Du côté du bâtard, qui s'y attendait, il pouffe légèrement en observant Maddelen ; curieux de voir si elle acceptera et si elle conservera toute cette confiance qu'elle affiche actuellement.
(c) DΛNDELION

_________________

the hard way
I been through the darkest of caves and suffering. I ain't at home, home's where I'm going.I close my eyes to see, i'll take my throne, lay it on a mountain and make myself a king

avatar
reclaim what's mine
▲ MESSAGES : 1560
▲ OCCUPATION : BÂTARD, ANCIEN BRIGAND DU CARTA DÉTERMINÉ A SE MONTRER DIGNE DE SON NOUVEAU STATUT : FILS RECONNU DU ROI, PRINCE QUI SE DOIT DE FAIRE SES PREUVES POUR PARVENIR AU RANG DE HÉRITIER LÉGITIME.
▲ COMPÉTENCES ET ARMES : LES MAINS HABITUÉES A MANIER SA HACHE PLUS QU'UNE ÉPÉE, AVEC POUR TACTIQUE FAVORITE CELLE DE FONCER DANS LE TAS. EGALEMENT ADEPTE DU COMBAT A MAIN NUES ET DU LARCIN.
▲ LOCALISATION : EN ORZAMMAR.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

le Lun 2 Avr - 14:56

Fortune favors the bold
Aravar & Maddelen
I am a man of fortune and must seek my fortune. ▬ Captain Henry Every

Des conditions. Ce n'était pas surprenant. Elle avait été exigeante dans ses demandes et le Carta n'était pas connu pour être généreux. Au final, l'offre du chef nain était assez satisfaisante : elle recevrait son argent, mais en deux parties, l'une dès à présent et la seconde après qu'ils aient vus les résultats de son offre. Ça retardait un peu ses plans, mais en même temps, elle ne doutait pas qu'ils seraient satisfaits de ses services, alors ce n'était que partie remise... Et de toute façon elle ne trouverait pas mieux ailleurs.

Elle fit toutefois mine d'y réfléchir, peu désireuse de sembler désespérée. Elle ignora le pouffement du second du chef de son mieux, Mais ne put retenir une œillade irritée. Ce gars lui courait à présent un peu sur les nerfs... Mais elle n'avait pas envie de lui donner la satisfaction de le lui montrer, donc elle continua sur un ton toujours léger. "Oh, je suis plutôt maligne", commença-t-elle, "assez maligne pour ne pas vouloir me mettre votre organisation à dos. Mes infos valent de l'or, vous verrez." Elle soupira, levant une main en signe d'accord. "Très bien. La moitié pour commencer. Ce sera vite réglé."

Devait-elle aller serrer la main de ce nain, à présent ? Maddie ignorait les codes spécifiques de vigueur dans le Carta. Elle était pourtant franchement contente de comment les chose s'étaient passées jusqu'ici. Elle n'avait jamais cru être une négociatrice hors pairs, mais pour le coup, c'était plutôt réussi. Au final, le plus important, ça restait d'être audacieux. On a rien sans rien.

-"J'ai planqué tout ça dans une grotte quelque part sur la côte de Ferelden. Si vous m'donnez une carte - et mon argent - j'peux vous montrer où exactement..." La grotte en question était accessible en bateau uniquement, peu connue, sécurisée. C'était un endroit sûr où l'équipage de Maddelen, avant qu'elle ne devienne capitaine, avait déjà utilisé un bon nombre de fois. "Ou bien, encore mieux, moi et mes gars, on va vous chercher tout ça et on vous l'apporte où ça vous arrange. Histoire de vous donner un petit aperçu du talent de mon équipage... et nous faire gagner du temps à tous les deux."

Rencontrer le Carta quelque part à la surface et échanger directement le lyrium contre la seconde moitié de sa paie l'arrangeait beaucoup. Elle était même prète à embarquer l'un des nains à bord pour qu'ils s'assurent qu'elle ne cherchait à arnaquer personne.  


▬ Gasmask

Invité

Invité

Revenir en haut Aller en bas

le Lun 9 Avr - 17:34



Fortune favors the bold
Aravar & Maddelen

« don't mess with the carta. and it's the same with me. »
Le rictus du bâtard n'en décolle pas un instant, même si il se retient de pouffer à nouveau quand l'écumeuse prétend être plutôt maligne. Certes, confiante également, il semblerait. Mais pour combien de temps, voilà une question qu'il se pose ; probablement comme le boss habitué à ce genre de collaborations parfois assez décevantes sur le long terme. Ne jamais se faire d'illusions ni aspirer à un bénéfice grandiose, plutôt le minimum attendu qui fait de l'offre quelque chose d'intéressant.

En tout cas elle accepte, ce qui débute officieusement leurs affaires ensemble. Bientôt officiellement lorsque les détails évoqués seront réglés. Thral opine du chef, content que la Capitaine n'ait pas tenté de négocier par dessus, preuve qu'ils trouvent un terrain d'entente assez rapidement.

Aravar, particulièrement charmé par la deuxième option amenée sur le tapis, se proposerait bien pour être de la partie. Après tout, il ne s'est jamais rendu à la surface et l'occasion est parfaite : nul doute que Thral enverra l'un d'entre eux avec l'équipage pour s'assurer que tout se déroule sans accrocs. C'est sur cette pensée qu'avant toute réponse du chef, il lui susurre à l'oreille mais se retrouve confronté à un refus. Pas la peine de négocier, d'insister, pourtant le bâtard commence à râler dans sa barbe sans comprendre pourquoi il est comme mis de côté. En vérité le boss ne veut pas risquer de le perdre dans la faune, au cas où, et tranche immédiatement pour répondre à la demi-naine. « Un des miens accompagnera votre équipage, Boldur, puis vous guidera au lieu de rendez-vous. Pour l'heure... » Il fait signe de la main à l'un des bougres qui file dans une salle adjacente puis en ressort chargé d'une bourse conséquente témoignant de la première partie du paiement ; bientôt placée entre les doigts de la concernée. « Comme convenu, la première partie. Vous aurez la deuxième une fois le pactole rapporté et peut-être même un supplément, si le travail est bien fait. » Si la perte de temps est punie, son gain en est plus ou moins récompensé.

Cela n'empêche pas le jeune nain "chouchou" d'être bien plus grimaçant depuis quelques bonnes minutes. Il fulmine un peu de l'intérieur et son œillade noire, faute d'avoir mieux sous le nez, se porte sur Maddelen. Si Thral n'était pas là, si il ne voulait pas décevoir cette figure paternelle de substitution, il aurait clairement gueulé, pesté, juré à haute voix.

Spoiler:
Bon comme je t'ai expliqué Aravar ne s'est à l'heure actuelle encore jamais rendu à la surface et comme ce rp est un flashback, ce serait incohérent qu'il s'y rendre. Du coup à voir si on fait une ellipse pour le retour à Orzammar où si je te laisse faire la conclusion Coeur
(c) DΛNDELION

_________________

the hard way
I been through the darkest of caves and suffering. I ain't at home, home's where I'm going.I close my eyes to see, i'll take my throne, lay it on a mountain and make myself a king

avatar
reclaim what's mine
▲ MESSAGES : 1560
▲ OCCUPATION : BÂTARD, ANCIEN BRIGAND DU CARTA DÉTERMINÉ A SE MONTRER DIGNE DE SON NOUVEAU STATUT : FILS RECONNU DU ROI, PRINCE QUI SE DOIT DE FAIRE SES PREUVES POUR PARVENIR AU RANG DE HÉRITIER LÉGITIME.
▲ COMPÉTENCES ET ARMES : LES MAINS HABITUÉES A MANIER SA HACHE PLUS QU'UNE ÉPÉE, AVEC POUR TACTIQUE FAVORITE CELLE DE FONCER DANS LE TAS. EGALEMENT ADEPTE DU COMBAT A MAIN NUES ET DU LARCIN.
▲ LOCALISATION : EN ORZAMMAR.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

le Lun 16 Avr - 15:17

Fortune favors the bold
Aravar & Maddelen
I am a man of fortune and must seek my fortune. ▬ Captain Henry Every

Et ainsi, les arrangements étaient faits. L'un des membres du Carta accompagnerait Maddelen sur son bateau pour s'assurer que leur échange se passe bien, et la deuxième moitié du paiement se ferait quand son équipage livrerait le lyrium aux nains. L'écumeuse ne put s'empécher de remarquer l'échange silencieux entre le chef de l'organisation et celui qui semblait être son second, et qui l'avait accueillie un peu plus tôt... Avait-il voulu faire le voyage avec elle ? Peut-être Orzammar devenait-elle claustrophobique au bout d'n moment, même pour ceux qui y étaient nés. En tout cas, il n'aurait pas cette chance, parce que ce fut un autre individu du nom de Boldur qui fut désigné pour la tâche. "Eh bien, c'est réglé. J'espère que votre gars n'a pas le mal de mer." Elle ne savait pas à quoi s'attendre avec ce nain, mais réflexion faite, elle était assez satisfaite que ce ne soit pas l'autre qui ai été choisi. Il semblait intelligent, mais sa manie de pouffer lui aurait vite tapé sur les nerfs. Trop vantard, trop orgueilleux : le pont d'un navire n'était pas le bon endroit pour trop de personnalités fortes dans leur genre.

La demi-naine attrapa la bourse que lui tendait l'un des nains, la soupesant d'une main avant de la ranger à sa ceinture avec un air satisfait. Elle n'avait ps fait le déplacement pour rien, et cela n'annonçait que de bonnes choses pour ses années à venir en tant que Capitaine ! Elle jeta un dernier regard assez amusé au nain trop rigolard - une prochaine fois, peut-être ? - puis s'approcha du dit Boldur, histoire de faire connaissance et de prendre soin des derniers problèmes à régler. Les négociation étaient faites. Rapidement, il fut temps de prendre congé.  
Plus tard, quand elle retrouva enfin le bon air marin et la familiarité de son navire, elle put annoncer sans rougir à son second qu'elle avait mené cette affaire avec succès. Et plus tard encore, tandis qu'elle profitait de la vie au port de Jader en la bonne compagnie d'une fille de joie payée avec sa part de l'argent des nains, elle songea que, décidément, cette vie était bien faite pour elle.


▬ Gasmask


Spoiler:
Je pense qu'on peut juste arrêter là, je vois mal ce qu'on pourrait ajouter d'intéressant après une ellipse, sauf si tu en as envie ?

Invité

Invité

Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut