GOING ON AN ADVENTURE (LACHLAN)

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

le Mar 20 Fév - 10:24



going on an adventure
Vlad & Lachlan

« They don't understand you and they hate what they don't understand. You are more than they'll ever know. »
Une dernière fois, le blondinet repose ses prunelles sur le mot lui étant parvenu un peu plus tôt dans la journée. Un grand sourire plutôt rare apparaît alors sur ses lèvres et sans attendre il vérifie que ses affaires son en ordre ; c'est bientôt l'heure de se rendre au lieu de rendez-vous. Hilda trépigne d'impatience elle aussi, assise sur la commode de la pièce depuis laquelle ses jambes s'agitent dans le vide. Néanmoins avant de partir, il reste une chose à faire pour Vlad : laisser un mot pour son frère. Roneth est le seul présent au Château avec une poignée de soldats, tandis que les autres combattent directement l'enclin sur le champ de bataille. Une opportunité qu'il aurait souhaité avoir, comme son aîné, mais celle qui se présente actuellement à lui n'est pas moins attrayante bien au contraire. Simplement risquée et à son retour... il se fera remonter les bretelles. Au moins atténue-il son cas en rédigeant une note qui informe de son départ, de son escapade loin de Hautecime le temps de quelques semaines. Où ? Il ne précise pas, il n'est pas fou.

Enfin il est temps de se faufiler hors de la demeure familiale. Vlad glisse son paquetage sur le dos puis s'évapore discrètement de ses quartiers, suffisamment au fait des patrouilles de nuit pour les éviter dans les couloirs. De plus les effectifs sont fortement réduits, ce qui est à son avantage. Dans le pire des cas Hilda est à ses côtés pour le prévenir en cas d'imprévu, non ? Ils se contentent d'échanger des regards jusqu'à être définitivement hors du Château, non sans une frayeur à deux pas de la sortie. A partir de là, le reste du chemin est d'une facilité déconcertante. Vérifiant que sa capuche recouvre bien son faciès, il est bien content de paraître plus voyageur ou rôdeur que noble, mais étant donné sa destination, c'est préférable.

Peut-être était-il si pressé qu'il est parti en avance, ou que ses pas l'ont porté plus vite que prévu, mais Vlad est le premier sur place. Sauf si Lachlan se cachait dans les ombres en attendant sa venue. Il s'accoude au puits, visiblement seul avec Hilda. « Ah, si tu savais comme j'ai hâte. L'ennui est mortel au Château, ces temps-ci. - Je sais, moi aussi. Et tu vas enfin pouvoir souffler loin de ton frère. - Oui, et revoir Lake. » Une relation spéciale lie les deux hommes depuis sept ans, depuis que le plus âgé a surpris Vlad parler à son amie imaginaire. De là s'est tissée une complicité unique puis un attachement certain au fil du temps. En compagnie de Lachlan, dont il ne connaît pas le vrai visage de meurtrier, le jeune Cousland est libre de s'exprimer à Hilda juste à côté et de tout bonnement l'évoquer plus qu'en temps normal. Car ce dernier également possède ce genre d'amis que lui seul est capable de voir ainsi que d'entendre. Et si Vlad est si excité, c'est car Lake lui a proposé une escapade en Tévinter en sa compagnie. Une aventure qui risque d'être palpitante mais tout sauf sage. Tant pis, après tout, ses géniteurs n'avaient qu'à l'emmener combattre. De plus, quand bien même le danger est là, il accorde une confiance entière - trop au grand blond.
(c) DΛNDELION

Invité

Invité

Revenir en haut Aller en bas

le Mar 20 Fév - 12:49



Going in an adventure
Vlad & Lachlan

« Your hand looks too heavy ; let me hold it. »
On ne peut pas dire que ce soit le meilleur moment pour quitter Tevinter. Surtout pas pour lui, après qui toute la Chantrie doit courir. Pour autant, Lachlan ne craint pas les Templiers. Il connaît son ancien Ordre, il sait comment leur échapper et si jamais affrontement il y a, ses connaissances de l'armure et de ses faiblesses lui donnerait un avantage subséquent. En revanche... Les Chercheurs de la Vérité, eux, il s'en méfie. Depuis que Armand de Lydes l'a débusqué et malgré tout a réussi à s'en sortir par il ne sait quel miracle, le tevintide a réalisé l'ampleur de la menace que ces femmes et ces hommes peuvent lui opposer. Aucun doute, ils sont doués. Mais lui-même n'est pas un amateur. Et puis qu'a-t-il à craindre, avec deux divinités à son côté ?

Ce sont d'ailleurs leurs voix qui l'ont incité à prendre congé auprès du Magister Titus pour descendre vers le sud. Il est vrai que depuis sa dernière visite à Hautecime, le temps a passé. Beaucoup de contre-temps se sont présentés, notamment son retour précipité au sein de l'empire.
Tandis qu'il contemple le château Cousland qu'il aperçoit enfin après un long voyage, un léger sourire étire ses lèvres. Il aurait un certain nombre de choses à raconter à Vlad ; même s'il occulterait volontairement les plus sanglantes et compromettantes d'entres elles. Le fils benjamin du Tiern de la région a pris une place particulière dans le coeur de Lachlan. Accepté par Urthëmiel et Lusacan -au point que la première l'a affublé du surnom "petit dragon" et qu'ils se montrent étonnamment protecteurs envers lui- le jeune homme est une personne précieuse aux yeux de leur héraut. Tout comme lui, le fereldien perçoit une présence qui ne semble réelle que pour lui seul. Ce fait, loin de déranger Lake, est même ce qui les a rapprochés.
D'un coup de talons, la silhouette encapuchonnée lance sa monture au galop pour combler les quelques lieues qui le séparent encore de sa destination. Le voyage du retour, avec un peu de chance, se ferait en bonne compagnie et paraîtrait moins long.

***

Une fois la nuit tombée, Lachlan se faufile discrètement hors de la taverne où il patientait jusque là tranquillement pour rejoindre le lieu de rendez-vous communiqué plus tôt dans la journée à son ami par le biais d'un morceau de papier. S'il est sûr de l'y trouver, il est en revanche moins certain qu'il acceptera de le suivre pour un tel voyage. Les rumeurs sur Tevinter ont la vie dure, et l'homme sait combien certaines personnes peuvent en avoir peur sans jamais y avoir posé un orteil, ni même savoir ce qu'il en est vraiment. Bien sûr, tout n'est pas rose. Mais où est-ce le cas, au juste ? Son empire n'est pas parfait, mais il a foi en ceux qui le mènent. Quand bien même suivent-ils un dieu factice.
Tiens, manifestement le tevintide est en retard, car Vlad se trouve déjà là. Ce serait trop bête de ne pas en profiter. Silencieusement, Lachlan se glisse dans son dos et l'attrape par la taille tout en prenant soin de placer une main par dessus la bouche du Cousland, juste au cas où.

- Tu devrais faire plus attention à ce qui se passe autour de toi, petit dragon. La prochaine fois ça pourrait ne pas être moi. A présent qu'il est sûr que Vlad l'a reconnu et ne risque donc plus de s'égosiller pour appeler à l'aide, Lake le relâche, affichant un grand sourire ravi. Le revoir lui fait chaud au coeur.
(c) DΛNDELION

Invité

Invité

Revenir en haut Aller en bas

le Mar 20 Fév - 13:55



going on an adventure
Vlad & Lachlan

« They don't understand you and they hate what they don't understand. You are more than they'll ever know. »
Tellement excité à l'idée de sortir de son quotidien beaucoup trop ennuyeux à son goût ces derniers temps, Vlad se questionne tout de même quant à la destination. Tévinter. Nombre de rumeurs circulent et il n'est pas sans connaître une partie de leur histoire. Le genre de récit qui ne réchauffe pas les cœurs, bien au contraire. Enfin, il lui tarde de découvrir par lui-même ce qui se passe réellement en cette contrée tant diabolisée... Et surtout de changer d'air en bonne compagnie. N'est-ce pas, au final, la vraie raison ? Tandis que Hilda se niche en hauteur, les jambes encore dans le vide, le jeune Cousland plonge dans ses songes. Aucun des deux ne voient venir Lachlan et la surprise est telle qu'elle parvient à faire manquer un battement de cœur à Vlad. Avant de rapidement comprendre de qui il s'agit ; heureusement sinon il ne serait pas resté sans rien faire. Mais il n'a rien à craindre, relâché, il accueille le surnom avec un grand sourire. Petit dragon. Il l'affectionne énormément comme l'individu qui l'appelle ainsi et qui marque aussi un point. Même Hilda ne l'avait pas remarqué.

« Cette frayeur ! Lake... Voilà bien trop longtemps qu'on ne s'est pas vu. » Vlad se montre rarement autant enthousiasme envers quelqu'un ; sans attendre il saute dans ses bras de géant. A côté lui est si petit, surtout lové ainsi contre lui, mais il faut croire que le bougre lui a manqué plus qu'il ne le pensait. Et comme en témoigne son paquetage à ses pieds, il est bien décidé à l'accompagner. « Je viens avec toi. Je tourne en rond au Château et ça m'use, tout comme Hilda. » Une œillade en direction de son amie, puis Lachlan, il se détache à contre cœur de lui. C'est à cet instant que s'amène une réflexion de celle-ci, qui ne manque pas de faire pouffer de rire le blondinet. « Elle se demande si tu n'as pas pris quelques mètres de plus. » Accompagnant ses paroles, il l’observe de haut en bas puis compare avec l'une de ses mains sans vraiment savoir. Une chose est sûre : lui n'a pas l'air d'avoir bien grandi depuis la dernière fois. Ou à peine.

Dans la tête de Vlad, Lachlan est encore au sein des Templiers, il ne sait rien de tout ce qui s'est déroulé de son côté. C'est pour cette raison qu'il se demande un peu ce que son ami va faire à Tévinter autre que lui faire visiter, si c'est purement personnel ou un peu lié à sa faction. Mais il ne l'assomme pas déjà de questions, ils auront bien le temps en chemin. Qu'il lui tarde de mettre les pieds hors de Hautecime, quand bien même la route risque d'être longue, il a ses provisions ; plus de quoi grignoter qu'autre chose en vérité. Son couteau à double-lame l'accompagne également ainsi que son épée, pour ne pas être complètement sans défense. Certes il lui reste encore beaucoup à apprendre mais il n'est pas manche. En tout cas face à son ami, son sourire est éclatant. Hilda est contente de le voir dans cet état, c'est si rare, surtout ces derniers temps.
(c) DΛNDELION

Invité

Invité

Revenir en haut Aller en bas

le Mar 20 Fév - 20:26



Going on an adventure
Vlad & Lachlan

« Your hand looks too heavy ; let me hold it. »
Evidemment, Lachlan a repéré le paquetage sur le sol, ce qui élargit un peu plus son sourire. Qu'il accepte de le suivre en Tevinter prouve que non seulement son désir de prendre la poudre d'escampette est aussi fort qu'il le soupçonnait, mais en plus qu'il lui fait suffisamment confiance pour pratiquement littéralement lui remettre sa vie entre ses mains. Vlad a-t-il seulement jamais quitté les frontières fereldiennes ? Pas à sa connaissance, en tout cas. Le périple qui s'annonce sera riche en surprises et en découvertes pour le jeune homme, et honnêtement, le tevintide contient mal son impatience de le voir enfin sortir de la cage dorée à l'intérieur de laquelle sa famille le garde soigneusement captif. Pas en pensant à mal, bien sûr que non. Ce serait même tout l'inverse, Lake en est persuadé. Le souci, c'est qu'on ne gagne jamais rien à tenter de préserver quelqu'un du reste du monde. Pour grandir et apprendre, il faut faire ses propres expériences. Prendre le risque de tomber, de se blesser, fait parti du jeu. L'accepter est la seule chose à faire. Enfin, avec un garde du corps tel que Lachlan, ce n'est pas comme s'il risquait grand chose.

Un léger gloussement lui échappe quand Vlad lui saute dessus, et il lui rend son étreinte de bon coeur. Sans être un allergique des contacts physiques, l'ancien Templier n'est pas non plus particulièrement facile à approcher. Pourtant, avec son ami c'est différent, et le moindre prétexte à une petite attention est bon à prendre. Comme maintenant, où il prend brièvement le visage du Cousland entre ses paumes pour venir déposer un baiser sur son front.

- Tu m'as manqué aussi. A la remarque retransmise de Hilda, le tevintide se fend d'un nouveau rire. Non, je n'ai pas pris un centimètre. Peut-être un ou deux kilos, j'ai la sensation de m'empâter à Minrathie. Parce que non, je ne suis plus Templier. Je crois qu'au final j'avais bien plus le mal du pays que ce que je pensais. Pour le moment, il n'a pas de meilleure explication que ça. Si Vlad ne cherche pas plus loin, Lachlan ne s'amusera pas à chercher de justification plus poussée. Pour l'heure, ses préoccupations sont ailleurs.

- Tu penses pouvoir prendre un cheval discrètement ? Si ce n'est pas le cas, pour le moment tu peux grimper avec moi, on t'en achètera un quand on passera dans un village, un peu plus loin.
(c) DΛNDELION

Invité

Invité

Revenir en haut Aller en bas

le Mar 20 Fév - 22:10



going on an adventure
Vlad & Lachlan

« They don't understand you and they hate what they don't understand. You are more than they'll ever know. »
Vlad semble bien plus proche de son ami que de ses frères, au final, surtout dans le cadre actuel. Et qui aurait cru qu'un colosse tel que Lachlan se montrerait aussi attentionné envers lui ? Le baiser sur le front fait prendre une proportion plus grande à son sourire, très heureux de leurs retrouvailles ; sa joie imprimée sur son visage. Sans avoir posé la question, il apprend ainsi que le Tévintide n'est désormais plus un Templier, ce qui fait tout d'un coup plus de sens. Mais honnêtement, même sans explication avant le départ, le jeune Cousland l'aurait accompagné jusqu'au bout du monde, se sentant particulièrement en confiance et en sécurité à ses côtés. La taille joue peut-être, après tout ? « Oh je comprends mieux. C'est pas la porte à côté, et pourtant tu as pris la peine de revenir pour moi. Merci, sincèrement, ça me touche. » Vlad ne lui en demande pas plus, après tout, sa tête est déjà ailleurs. Il le remercie avec sincérité alors qu'il est rare qu'il s'étale ainsi en dévoilant ce qu'il ressent vraiment au fond de lui. Encore une preuve que le lien l'unissant à Lake est unique.

Quand celui-ci demande au cadet à propos du cheval, il grimace légèrement, signe que ce n'est pas un bon plan. Possible oui mais le taux d'échec est plus élevé que la réussite. Il serait bête que l'aventure s'arrête avant même d'avoir démarré. « Peut-être pas assez discrètement. Je monterais derrière toi pour le moment, et puis, je ne prends pas beaucoup de place. Où est-il ? » Il faut croire que Vlad est plus enjoué à l'idée de grimper avec Lake, cherchant du regard son canasson aux alentours.

Sans attendre il attrape son paquetage avec une bonne énergie malgré l'heure tardive. La fatigue ne cogne pas à sa porte, pas encore, mais nul doute qu'elle le rattrapera bien assez tôt sur la route. Pour l'heure ses pas suivent Lachlan jusqu'à sa monture. « C'est une première pour moi, de sortir hors Ferelden j'entends. » Œillade complice à Hilda, le jeune Cousland ne se retourne même pas pour regarder derrière lui le Château. Ce n'est pas par mépris mais clairement, il l'a assez vu pour les semaines à venir. Et il ne préfère pas penser à une quelconque punition qui l'attendra à son retour. Tout de même, il n'est plus un enfant.
(c) DΛNDELION

Invité

Invité

Revenir en haut Aller en bas

le Dim 25 Fév - 0:10



Going on an adventure
Vlad & Lachlan

« Your hand looks too heavy ; let me hold it. »
Oui, ça fait longtemps. Trop longtemps. Bien qu'assez peu sociable, Lachlan supporte assez mal de rester isolé trop longtemps, assez paradoxalement. Le souci étant que peu de personnes ont le privilège de pouvoir l'approcher sans rien avoir à redouter de ses comportements qui peuvent changer du tout au tout en une fraction de seconde. Un murmure de l'un des dragons, cela suffit amplement pour éveiller en lui des instincts de tueur froid et implacable. Pourtant, en présence du jeune Cousland, il n'est rien de tout cela. Au contraire, le fauve fait patte de velours et se change en peluche protectrice. Il est précieux à ses yeux, de bien des façons, et c'est pourquoi il le chérit autant. Tout naturellement, le tevintide lui répond d'un sourire sincère.

- Evidemment, tu pensais que je ne serais plus venu te rendre visite ? Quand bien même je me trouverais à l'autre bout de Thedas, je trouverais toujours du temps pour toi. Quand arrive la question fatidique de la monture, Lake laisse à peine échapper un soupir tout en hochant la tête. Il s'en doutait. Rien de grave, son cheval est ce genre de bourrin qui saurait résister à tout, et qui ne s'incommoderait pas d'une charge supplémentaire de cet acabit. Après tout, il devait autrefois supporter son cavalier revêtu d'une armure. En un geste rassurant, l'aîné tapote le bras de Vlad.

- Je l'ai laissé à l'extérieur de la ville, pas très loin. Cet espèce de morfal doit être en train de grignoter des jeunes pousses et des baies. Toujours un sourire enchanté vissé aux lèvres, Lachlan guide son ami le plus prudemment possible à travers les rues et ruelles, jusqu'à parvenir à se faufiler en dehors de la cité. Discrète, la voix mélodieuse de Urthëmiel s'élève pour lui murmurer qu'il devra prendre garde à faire davantage de haltes sur le trajet du retour ; en effet, son compagnon de voyage n'a pas l'habitude de ce genre d'expéditions, comme il l'a lui-même confirmé quelques minutes auparavant. Le héraut des dragons hoche imperceptiblement la tête en assentiment, c'est une bonne idée.
Après quelques minutes de recherches, il trouve enfin son cheval qui, comme il le soupçonnait, avait les naseaux plongés en plein dans un buisson sous lequel poussent des fraises des bois. Le canasson proteste d'ailleurs de voir sa collation aussi brutalement interrompue en renâclant et tapant vaguement du pied. Amusé, Lake flatte l'encolure cendrée de l'animal avant de grimper souplement dessus, et de se baisser pour attraper le bras de Vlad, le hissant derrière lui. Vu sa petite taille, même avec les étriers il aurait eu du mal à se mettre en selle.

Une fois le tout nouveau voyageur correctement installé, le tevintide lance sa monture au galop, désireux de mettre autant de distance possible entre eux et Hautecime avant le lever du jour. Qu'il serait bête de se faire intercepter.
(c) DΛNDELION

Invité

Invité

Revenir en haut Aller en bas

le Lun 26 Fév - 19:26



going on an adventure
Vlad & Lachlan

« They don't understand you and they hate what they don't understand. You are more than they'll ever know. »
Les paroles de son ami le touchent encore plus, quand il lui affirme sans l'ombre d'une hésitation que peu importe son emplacement, il trouverait toujours du temps à lui consacrer. Une chose que le jeune homme n'oubliera pas de si tôt et il ne doute pas de sa sincérité. Son sourire en témoigne suffisamment, pas que, d'ailleurs. Vlad en acceptant de le suivre jusqu'à Tévinter lui remet pratiquement sa vie ainsi que son avenir entre les mains sans sourciller ; il ne pense sincèrement pas qu'il le regrettera. Pas avec lui, pas avec Lake. Même Hilda lui fait entièrement confiance. Sans perdre de temps il lui emboîte le pas jusque là où patiente, ou plutôt se régale son fidèle destrier. Un festin de roi avec des fraises de bois, visiblement. Le Cousland ne peut retenir un doux rire tandis qu'à côté, son amie émet qu'il est exactement pareil quand il se trouve à table. Là il grimace vaguement. « Eh, comment ça ! Lake ? C'est vrai que je suis pareil à table ? » Pourtant face à la réaction du canasson, la comparaison n'est pas bien difficile. Si Vlad semble vexé - avec ses joues gonflées il ne l'est pas tant au fond.

Et puis l'heure est enfin venue de partir de Hautecime, ce qui ne pourrait pas plus le ravir. Le plus jeune est hissé derrière le Tévintide auquel il s'accroche instinctivement, sans perdre son paquetage lui aussi bien en place. Il enroule ses bras autour de sa taille avant qu'ils ne s'en aillent aussitôt au galop dans la pénombre. Une folle aventure qui débute pour Vlad, son sourire revenu en grande vitesse sur ses lèvres.

La traversée ne commence pas si bien, le Cousland étant peu habitué, et son sommeil en attente profitant sans mal de l'ennui qui s'installe pour venir le titiller. Il se force naturellement à rester éveillé mais au bout de plusieurs minutes, le voilà qui tombe dans les bras de Morphée - tout en restant accroché à son ami. Sa tête se niche contre son dos mais peu à peu ses membres mous glissent : il n'est plus stable, il risque de faire une chute malencontreuse. Ce qui pourrait être tout autant le cas pour ses affaires emportées avec lui, comme il ne fait pas attention, en plein sommeil. Plus ils avancent plus Vlad glisse dangereusement.
(c) DΛNDELION

Invité

Invité

Revenir en haut Aller en bas

le Ven 2 Mar - 15:37



Going on an adventure
Vlad & Lachlan

« Your hand looks too heavy ; let me hold it. »
Un rire franc échappe à Lake quand le jeune homme s'inquiète soudainement de savoir s'il ressemble à la monture du tevintide lorsqu'il se trouve à table. Sans doute une facétie de Hilda, dont lui aussi s'amuse. Il ne prend ceci dit pas la peine de répondre, jugeant qu'il trouvera la réponse tout seul. Ce qui semble déjà être le cas, à en juger par ses joues gonflées et sa moue boudeuse. A chaque fois que Vlad fait cette bouille-là, son aîné le trouve parfaitement adorable. Difficile de réaliser qu'on affaire là au fils des seigneurs locaux. Une réflexion qu'il se gardera bien de lui faire connaître, ne voulant pas le vexer. C'est son ami, il ne veut pas le blesser.

Au bout de deux ou trois heures de chevauchée, Lachlan sent que son passager ne s'accroche plus avec la même énergie qu'au début. Le sommeil a finalement dû venir le cueillir. Continuer à avancer serait dangereux, mais il le serait encore plus de s'arrêter maintenant. Ils sont encore trop près de Hautecime, et pour des raisons évidentes, il ne tient pas à se faire attraper dans les parages. Sa dernière visite en Ferelden n'en avait pas une de courtoisie... Ou du moins, pas des deux côtés. En douceur, il arrête sa monture, et se contorsionne pour attraper Vlad, qui dort effectivement comme un bébé. Le compromis qu'il a trouvé est très simple. Lake cale son ami devant lui, attache son paquetage à l'une des sacoches de la selle, puis repart d'abord au pas sur quelques lieues, histoire de s'assurer que le Cousland est bien installé et ne risque pas de basculer, et talonne à nouveau le hongre pour qu'il reprenne le galop.

Le voyage se poursuit ainsi une bonne partie de la nuit. Ce n'est que lorsque l'aurore pointe finalement le bout de son nez que le tevintide estime qu'ils peuvent s'accorder une pause de quelques heures. Ses paupières comment à être lourdes, il a besoin de dormir un peu.
Avant de descendre de selle, il réveille Vlad.

- On va camper ici un moment, il faut que je dorme et le cheval a besoin de se reposer. Et puis ça pourrait aussi te faire du bien de dormir sans être secoué. ajoute-t-il avec un sourire en coin tout en installant rapidement quelques bouts de tissus sur lesquels il vient s'étendre avec un soupir de soulagement.
(c) DΛNDELION

Invité

Invité

Revenir en haut Aller en bas

le Sam 3 Mar - 16:35



going on an adventure
Vlad & Lachlan

« They don't understand you and they hate what they don't understand. You are more than they'll ever know. »
Kidnappé par Morphée, le jeune Cousland ne réalise pas la position dans laquelle il se trouve ni la nouvelle, grâce à son ami. Ses paupières lourdes restent closes même si naturellement, il remue légèrement. Sans surprise, inconsciemment, cette chaleur familière le rassure et évoque une certaine nostalgie. Peut-être un peu trop cela dit, car voilà que sans prévenir, son pouce se fraye un chemin jusqu'à sa bouche. Clairement Vlad n'a aucun contrôle là dessus durant son sommeil mais la scène est plus attendrissante que ridicule. Enfin il est évident qu'ainsi, il est difficile de le prendre au sérieux. Les heures s'écoulent sans que sa position ne change drastiquement ; seules quelques secousses perturbent parfois ses songes et amènent ses membres à tressaillir très légèrement.

Puis finalement, le voilà pour de bon tiré de son roupillon. Tout d'abord il hoquette, réalisant - trop tard que son pouce était mal placé. Ses joues se colorent d'une teinte pourpre et aussitôt résonne à ses oreilles un doux rire de Hilda qu'il ne relève pas. Il doit bien l'avouer, il est gêné qu'inconsciemment, elle ainsi que Lake aient pu assister à une telle scène... Depuis combien de temps, d'ailleurs ? Vlad préfère ne pas demander. Après tout, son ami soulève une nécessité plus importante. Une fois les pieds de retour sur la terre ferme, il s'étire doucement ; un bâillement lui échappe. « Tu as raison. Mais... Tu ne veux pas que je monte la garde, plutôt ? » Le blondinet scrute les alentours particulièrement tranquilles puis se dit que finalement, ils n'ont pas grand chose à craindre ici. Il laisse néanmoins Lake s'étendre le premier sur les bouts de tissu puis après avoir récupéré quelques-unes de ses provisions dans son paquetage, s'installe. Assis, pour l'heure, il grignote déjà un bout avant de reprendre sa sieste qui il en est certain, sera meilleure pour sa digestion.

Puis une fois son petit gueuleton terminé - non sans avoir proposé à son ami, il s'allonge définitivement. Au cas-où il ne garde pas ses mains trop proches de son faciès mais ne rechigne pas à être proche du géant. L'avantage d'avoir mangé, même peu, c'est qu'il plonge à nouveau rapidement dans un sommeil plus profond que le précédant. Profond mais bientôt agité quand il termine en proie d'un cauchemar : celui-ci concerne sa première amourette de jeunesse avec Lenny. Un traumatisme, en un sens, une trahison sentimentale dont il garde des restes. « Non... Non, ne pars pas. Pas encore... Len... » Il parle dans son sommeil, sa carcasse cherchant naturellement de la chaleur. C'est sur celle de son ami qu'il tombe et se love contre lui avant d'être de nouveau serein, pour finir le reste de sa nuit.
(c) DΛNDELION

Invité

Invité

Revenir en haut Aller en bas

le Lun 26 Mar - 11:18



Going on an adventure
Vlad & Lachlan

« Your hand looks too heavy ; let me hold it. »
Evidemment, Lachlan s'est retrouvé avec la scène juste sous son nez. Si la plupart des gens auraient trouvé cela ridicule venant d'un jeune homme qui devrait normalement avoir définitivement laissé son enfance derrière lui, pour sa part le tevintide ne peut s'empêcher de trouver cela touchant et adorable. Un peu amusant, aussi. Il n'a donc pas jugé nécessaire de le réveiller ou d'essayer de lui retirer le pouce de la bouche. S'il est satisfait comme cela, qui est-il pour tenter de le changer ? Lake ne le réveille que lorsque c'est nécessaire, à savoir lorsque c'est à son tour de se sentir appeler par le sommeil. Etendu sur son lit de fortune, il adresse un vague signe de la main en réponse à son ami.

- Non, pas la peine. Dans les parages on ne croisera personne, normalement. Tu peux en profiter pour te reposer aussi. En ce qui le concerne, aussitôt dit, aussitôt fait. Lachlan ferme ses paupières et se laisse doucement glisser vers un demi-sommeil réparateur. Le genre de repos dont il a pris l'habitude depuis longtemps, qui lui permet de récupérer ses forces tout en restant alerte juste ce qu'il faut. Après tout, même dans des parages aussi tranquilles, personne n'est  à l'abri d'une mauvaise surprise...
A propos de mauvaise surprise, la voix de Vlad tire l'aîné de sa somnolence avec un grognement. Il lui faut quelques instants avant de réaliser ce qu'il se passe, et ce qu'il a entendu tout comme ce qu'il voit ne lui plaît pas le moins du monde. Il laisse le Cousland venir se pelotonner contre lui, passant un bras par dessus pour le tenir au chaud, et dépose un baiser sur son front. Ses questions, il les poseraient au réveil.

Quand le tevintide ouvre à nouveaux les yeux, la matinée est bien avancée. Une couche de givre recouvre les collines environnantes, et seuls les pépiements timides de quelques oiseaux qui n'ont pas migré vers les climats plus chauds du nord viennent perturber le silence. A en juger par le radieux soleil qui brille dans un ciel où s'effilochent quelques nuages immaculés, leur voyage devrait se poursuivre sous les meilleurs auspices. Un peu à la manière d'un félin, il s'étire puis se lève, allant préparer sa monture pour le départ qui ne tarderait pas. C'est avec un sourire qu'il accueille le réveil de Vlad.

- Bonjour la marmotte. Tu as le sommeil agité, tu le sais ça ? D'ailleurs... Qui c'est, Len ? Quelques hypothèses se formulent déjà, mais il préfère le laisser s'exprimer lui-même. - Enfin bon, on va pouvoir traverser le bras de mer aujourd'hui, vu le temps clément qu'on a la chance d'avoir. On passera par Kirkwall pour se réapprovisionner, et ensuite direction le Nevarra puis Tevinter.
(c) DΛNDELION

Invité

Invité

Revenir en haut Aller en bas

le Mer 28 Mar - 16:02



going on an adventure
Vlad & Lachlan

« They don't understand you and they hate what they don't understand. You are more than they'll ever know. »
Le sommeil censé être salvateur se transforme en un véritable cauchemar où une fois encore, son amour de jeunesse l'abandonne. L'ambiance est sombre, crève-cœur, et au sein de celui-ci Vlad quelques années en arrière se retrouve à courir jusqu'à perdre son souffle pour attraper une ombre qui jamais ne reviendra. Lennart. Sa main est tendue vers lui, des sons résonnent de sa bouche - allant jusqu'à même sortir à l'extérieur du songe, mais il est incapable de le rattraper ou de le faire se retourner. C'est sans fin et c'est une plaie qui après tout, ne s'est jamais refermée. Le cadet Cousland remue énormément. Ce n'est que quand son corps parvient à se lover contre son ami que les ténèbres de son cauchemar laissent enfin la lumière faire une percée, puis le décor change progressivement pour quelque chose de moins douloureux, de plus rassurant.

Il passe finalement les heures suivantes ainsi installé, n'étant plus affecté par un même supplice et récupérant réellement. Encore une fois grâce à Lachlan. Celui-ci se lève avant lui ; sans surprise Vlad grogne légèrement quand la source chaude s'évapore mais ne tarde pas à se réveiller à son tour, ses paupières un peu lourdes. Le soleil l'accueille d'ailleurs au même titre que son compagnon. Le voilà bien surpris quand il l'entend prononcer Len, détournant vivement le regard. Il se remémore le bout de son cauchemar qui visiblement, était bien plus agité que prévu. Aurait-il parlé durant son sommeil ? Si le jeune ne le lui a jamais réellement évoqué, c'est parce qu'il n'a pas encore cicatrisé et essaie de ne plus y penser. Mais si cela le hante désormais en rêve... Il décide d'aborder le sujet pour soulager un peu son tourment. « C'était... mon premier amour. Et ça s'est mal terminé, il m'a menti, abandonné. » Les mots employés sont forts, tout comme l'est sa douleur encore présente après tant d'années. Voilà de quelle manière Vlad le considère. « Qu'est-ce que j'ai raconté dans mon sommeil ? Je ne t'ai pas dérangé, j'espère. » Il s'inquiète plus d'avoir gâché le sommeil de son acolyte qu'autre chose, sur le moment.

Le Fereldien se lève à son tour après quelques minutes, s'étirant une fois debout puis filant taper dans ses provisions, une fois de plus. Il écoute attentivement le trajet et ses pupilles s'illuminent à l'entente du Nevarra où son correspondant Lysander y séjourne sans vraiment pouvoir voir du pays. Un jour, il aimerait le rencontrer, mais il doute que Lachlan accepte qu'ils fassent un gros détour avant leur destination finale. C'est déjà une chance infinie que son ami l'emmène pour cette aventure et il ne souhaite pas abuser de sa générosité. Sur le chemin du retour, peut-être ? Malgré tout Vlad demande innocemment ; « Nous allons traverser le Nevarra ? Je ne l'ai jamais visité, ni Kirkwall d'ailleurs, et ni Tévinter, évidemment. » Si il se montre beaucoup trop intéressé par le Nevarra, et uniquement lui, ce serait louche - même s'il n'a rien à cacher à Lake. Ils ne sont pas en couple et Lysander n'est pas un amant à dissimuler. Un flirt oui, très probablement, même à distance. Une œillade à Hilda et hop, il s'invite à nouveau sur la monture avec un peu d'aide pour continuer le trajet. « Promis, cette fois-ci je ne risque pas de m'endormir. C'est vraiment génial de faire route avec toi, Lake. Tu es génial, tu le sais ? Hilda est du même avis. » En tout cas, l'humeur de Vlad est au beau fixe, le temps aidant très probablement - ainsi que son grignotage. Avec de la pluie et le ventre complètement vide, il aurait été sûrement plus ronchon. Il faudrait tout de même qu'ils s'arrêtent manger quelque chose de plus consistant, probablement avant de prendre la mer.
(c) DΛNDELION

Invité

Invité

Revenir en haut Aller en bas

le Sam 7 Avr - 0:07



Going in an adventure
Vlad & Lachlan

« Your hand looks too heavy ; let me hold it. »
Là où Vlad se préoccupe de savoir si son agitation nocturne a dérangé son compagnon, Lachlan pour sa part s'inquiète de ce qui a bien pu provoquer un cauchemar si angoissant que le jeune homme ait eu à donner de la voix dans son sommeil. Ce fameux « Len » est un excellent indice, mais il pourrait être une infinité de personnes, liées d'une infinité de façons au Cousland. S'il doit tâtonner par lui-même, son petit doigt lui dit qu'il n'a pas fini de fouiner. Alors autant être honnête, et demander franchement ce qu'il en est. De toute manière le tevintide n'a jamais été très gêné de devoir aborder ce genre de sujets ouvertement. L'honnêteté est une qualité rare, et lui-même plus que quiconque est bien placé pour le savoir. Un jour, peut-être, avouera-t-il la vérité à Vlad... S'il ne craignait pas autant de le voir le traiter de monstre et fuir sa compagnie pour le restant de sa vie. Cela lui briserait probablement le cœur.

En attendant la réponse tombe, et Lake fronce les sourcils, contrarié. Son premier amour, qui l'a abandonné. Qui a pu oser laissé derrière soi un être aussi adorable que Vlad ? L'autre type avait un tronc d'arbre dans chaque œil ou quoi ? Intérieurement, il note de récupérer le plus d'informations possibles sur ce Len quand il le pourra, histoire d'aller lui offrir une petite visite de courtoisie.

- Oh tu n'as pas dit grand chose. Et ne t'inquiète donc pas pour mon sommeil, je suis capable de me reposer dans les pires conditions en quelques heures à peine. C'est l'avantage d'avoir reçu l'entraînement des Templiers. Un sourire aux lèvres, il tente de le rassurer. Le tevintide aimerait que Vlad sente toujours qu'il peut venir lui parler de n'importe quoi à n'importe quel moment. Avec lui, il peut se confier sans aucune crainte. Oui, nous allons traverser le Nevarra. Enfin, juste sur la bordure orientale de leurs terres, nous n'avons pas besoin d'y entrer davantage. C'est un beau pays, il faudra que je t'emmène y faire un tour, un jour. Par contre ils ont tellement de Pentaghast au mètre carré, ça devient ridicule. pouffe-t-il en resserrant les sangles du hongre, qui proteste en renâclant vaguement. Sitôt le harnachement vérifié, Lachlan se hisse sur le dos de sa monture puis aide le jeune Cousland à en faire de même. Un léger rire échappe à l'aîné tandis qu'il vient lui tapoter affectueusement la jambe.

- Attendez de voir Tevinter avant de me trouver génial, tout les deux. Ca vous plaira peut-être pas. Même si je pense que si !

¤¤¤¤¤¤¤

Après plusieurs longues journées de voyage, les deux acolytes ont finalement rejoint la Route Impériale, et ont depuis un peu plus d'une journée traversé le fleuve au bord duquel s'étend la capitale du Nevarra. Ils ont d'ailleurs pu apercevoir les remparts de la cité et même apercevoir un bout de la Grande Nécropole. Si tant de trajet ne les attendait pas encore, Lachlan se serait bien arrêté dans la cité le temps d'une nuit, mais il fallait avancer vite. Laissant échapper un soupir, le tevintide se tourne sur sa selle pour lancer un regard à Vlad, auquel ils ont trouvé une monture en débarquant à Kirkwall.

- Dans une heure ou deux tout au plus, on sera dans les Plaines Silenceuses. Ce n'est pas l'étape la plus captivante du voyage, mais ça devrait aller. Economise l'eau, le climat est sec même en plein hiver, ici. Normalement on a largement de quoi faire, mais on sait jamais.

En effet, le paysage a entamé une lente transition entre les plaines vertes du Nevarra et le panorama désolé, aride et poussiéreux du désert qui s'étend au sud de Tevinter.
(c) DΛNDELION

Invité

Invité

Revenir en haut Aller en bas

le Lun 9 Avr - 18:44



going on an adventure
Vlad & Lachlan

« They don't understand you and they hate what they don't understand. You are more than they'll ever know. »
L'expression contrariée de son ami n'échappe pas à Vlad suite à ses révélations sur Len, son premier amour mais aussi son expérience la plus horrible. Un traumatisme toujours niché en son for intérieur qui l'incite, autant que Hilda, à ne pas récidiver aussi facilement. Pourtant, se prémunir face aux coups de cœur est un pari risqué, quand bien même sa crainte d'être à nouveau abandonné l'englobe. Ceci il ne l'explique pas à Lake ; inutile de jouer le calimero alors qu'il a toutes les raisons d'être heureux pour l'heure, loin des déceptions passées ainsi que des contraintes au Château. Par ailleurs, il est rassuré de ne pas avoir dérangé le sommeil de son comparse.

Sur le départ, il prend note de leur route, attentif aux explications fournies. L'évocation de la surpopulation des Pentaghast lui arrache un doux rire en accompagnement et une pensée va à son cher correspondant de la même lignée, tout en terminant son bref casse-croûte. Il grimpe ensuite sur le canasson avec son aide après avoir vérifié que son sac de provisions est bien fermé. C'est l'heure de reprendre la route, ce qui le ravi assurément. Son sourire lui monte maintenant jusqu'aux oreilles, surtout en constatant que celui de son amie imaginaire en est au même point. « Je ne pense pas que nous serons déçus ! » S'accrochant tel un koala dans le dos de Lachlan, le menton calé contre lui, il jette son regard sur l'horizon. En route.

▲ ▲ ▲

Tout sauf accoutumé à de telles traversées, Vlad alterne entre cycles de sommeil et d'ennui qu'il comble comme il peut en discutant avec Hilda ainsi que Lake, si ce n'est en s'offrant un gueuleton - pas aussi conséquent qu'il aimerait pour ravir son estomac. Il est depuis leur passage à Kirkwall monté sur son propre canasson et au moins, la grande taille de son ami ne lui cache plus une grande partie de la vue devant lui. Un détail qui l'aide à être plus réceptif à son environnement, moins prompt à tomber dans les bras de Morphée aussi. Le jeune Cousland se rappelle quand ils pouvaient voir la bordure de la cité du Nevarra, si curieux de découvrir l'intérieur, ce qui sera probablement le cas lors du trajet retour. Il a d'ailleurs profité d'une courte pause aux abords du fleuve afin de rédiger une missive à l'intention de Lysander.

Maintenant, il est pressé qu'ils arrivent enfin à Tévinter pour relâcher toute la pression de ce voyage. C'est que ce n'est pas la porte à côté... La gorge sèche, il attrape son eau à l'aide de sa main ne tenant pas la bride puis ingurgite aux moins deux gorgées pour se rafraîchir le gosier. Au même moment, son ami lui indique où ils en sont et lui donne également un précieux conseil. Naturellement Vlad repose l'eau dans sa sacoche de provisions pour ne pas gaspiller plus. « Oh... Je vais faire attention. Ces Plaines Silencieuses s'étendent beaucoup ? Je me demande d'ailleurs si elles portent bien leur nom. » Le climat sec n'est pas ce qu'il préfère, honnêtement, peut-être parce qu'il n'est pas habitué avec celui de Ferelden. Il espère ainsi que la traversée de ces Plaines ne s'étendra pas sur long. « Dis, Lake, comment c'est à Tévinter ? Le climat, les coutumes ? J'ai entendu beaucoup de rumeurs mais j'imagine que la majorité sont montées de toutes pièces pour effrayer. » Comme avec la magie du sang. De nombreux récits négatifs l'évoquent et terrorise une bonne partie du sud. Ce n'est pas le cas pour le plus jeune qui préfère attendre de découvrir avant de se faire son propre jugement. Et puis il fait confiance à Lachlan, ça joue.
(c) DΛNDELION

Invité

Invité

Revenir en haut Aller en bas

le Lun 23 Avr - 11:29



Going in an adventure
Vlad & Lachlan

« Your hand looks too heavy ; let me hold it. »
Mine de rien leur épopée touche bientôt à sa fin. Le tevintide trépigne à l'idée de faire découvrir sa patrie à son ami. Même si d'un autre côté la nervosité commence à le ronger. Et si l'Imperium ne lui plaisait pas ? Si tout ce qu'il voyait là-bas ne lui inspirait rien de plus que de la déception, ou du mépris ? Tevinter est son pays, lui l'aime plus que n'importe quelle autre contrée de Thedas, mais qu'en penserait un étranger ? Un fils de noble fereldien, non mage, plongé au cœur d'une magocratie aux mœurs si différentes des siennes... S'il ne trouvait rien pour lui plaire ?
D'un discret mouvement de la tête, Lachlan chasse ces pensées pessimistes. Ne pas faire  de plan sur la comète tant qu'ils ne seront pas. Vlad a l'air on ne peut plus enthousiaste, et avec sa nature optimiste, il y a fort à parier qu'il s'émerveillera de ces nouvelles découvertes. Il n'y a donc pas lieu de s'inquiéter. Un léger sourire aux lèvres, il se penche doucement en arrière pour faire ralentir un peu sa monture, venant ainsi se placer sur la gauche du jeune Cousland. Ce serait plus facile pour discuter ainsi.

- Oh oui, tu vas bien vite te rendre compte que cet endroit  porte son nom à la perfection. Très peu d'animaux vivent dans ces plaines désertiques. La seule chose qu'on y entend, c'est presque toujours le vent. Enfin, il y a bien des rumeurs qui parlent de dracoliks qui auraient été vus dans les dunes, mais... Je ne pense pas que ce soit vrai. termine-t-il en riant légèrement. Hm, comment te parler un peu de Tevinter sans te gâcher la surprise... Pour commencer, il y fait bien plus chaud qu'au sud. Il ne neige pratiquement jamais, ou alors une fois par siècle quelque chose comme ça. En hiver tu ne devrais pas avoir trop chaud, et puis on te trouvera des vêtements plus adaptés. En ce qui concerne les coutumes, on a des fêtes auxquelles j'aime particulièrement assister. Même quand j'étais encore dans les rangs des Templiers, j'essayais d'obtenir une permission pour avoir l'opportunité de remonter y assister. Je ne ne pense pas que tu pourras rester suffisamment longtemps pour avoir la chance de participer à la prochaine, dommage. Tu aurais pu avoir l'occasion de voir l'Archonte et le Divin. Dans le sud on se fait une image très austère de Tevinter, très sombre. C'est vrai qu'ils ont un sens de la mode très porté sur le noir, mais les tevintides sont hauts en couleur par leur caractère. Puis avec un sourire il ajoute : Et si tu t'inquiètes des mages du sang, rassures-toi ils ne sont pas si courants que les ragots voudraient bien le faire croire.
(c) DΛNDELION

Invité

Invité

Revenir en haut Aller en bas

le Mar 24 Avr - 17:44



going on an adventure
Vlad & Lachlan

« They don't understand you and they hate what they don't understand. You are more than they'll ever know. »
Les Plaines Silencieuses. Vlad suppute qu'il risque de trouver leur traversée plus longue que prévue, et que les minutes vont se transformer en heures. L'occasion idéale pour satisfaire sa curiosité plutôt que se murer dans un ennui profond, quand bien même il n'est pas sage de s'assécher la gorge en parlotte. Leur eau n'est pas infinie. Malgré tout Lachlan lui conte volontiers ses connaissances sous les oreilles attentives du Cousland. Il garde la tête tournée vers lui pendant qu'il s'exprime, sourire aux lèvres. Bon certes, une grimace lui échappe quant à la description de la zone désertique qu'ils traversent actuellement mais celle-ci est rapidement mise de côté à l'évocation de Dracolisks, créatures qu'il n'a jamais eu l'opportunité de voir. « Ah quel dommage pour les Dracolisks.» Ajoute-il rapidement sans interrompre son aîné qui en vient désormais à ses connaissances à propos de Tévinter, sa terre natale. Cette fois-ci aucune réflexion n'est énoncée, il écoute calmement tandis que son imagination travaille.

Dommage, il est vrai, qu'il n'ait pas l'occasion d'assister à des fêtes. Peut-être lors d'un autre voyage avec le Tévintide ? Ce serait pour lui un plaisir d'y retourner, songe-il alors qu'il n'y a pas encore mit les pieds. Patience, patience. La mode du noir ne l'étonne guère ; si certaines rumeurs sont infondées, d'autres ont toujours au moins une petite part de vérité. Ce qui le pousse à s'interroger plus à propos d'une des têtes importantes de l'Empire qu'il ne connaît évidemment que de nom. « Le Divin... Est-ce qu'il est comme dans les rumeurs ? J'ai entendu dire qu'on l'appelait aussi le Divin Noir. Il doit être impressionnant, comme l'Archonte. » Ragots sudistes, même dans les livres, mais Vlad fait confiance à Lake avant tout. C'est avec un léger rire qu'il rétorque à propos des mages du sang, encore une énième rumeur qui n'est pas à l'avantage des Tévintides. « Je n'ai pas peur pour les mages du sang. Tu seras là pour me protéger, non ? » De toute façon la magie reste la magie. Ne connaissant que très peu pour ne dire pas du tout le domaine, il n'a aucune idée de comment tout fonctionne ni même de certains dangers, malgré ce qu'on a pu lui souffler. Après, il ne réalise pas tout, ses centres d'intérêts se portant ailleurs. Peut-être cette excursion dans un pays où les mages courent librement dans la nature lui permettra de réaliser des choses.

Tout ceci lui met l'eau à la bouche... Surtout qu'il n'est pas sans avoir soif, ravalant un soupire en voyant les Plaines s'étendre encore devant eux. « Maintenant j'ai encore plus hâte que nous y soyons. » Cette chaleur va lui monter au cerveau, à force, en plus de la gorge. Ce n'est qu'une question d'heures.
(c) DΛNDELION

Invité

Invité

Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut