This spell won't be broken [FlavyVivi]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

le Mar 27 Fév - 1:06


This spell won't be broken



La révolte des esclaves s'était brutalement terminée dans de multiples gerbes de sang. Le spectacle aurait pu être plaisant pour Flavius, si seulement il n'avait pas été malmené pendant toute la soirée, facilement la pire de sa vie. La présence de Vitus à ses côtés avait été rassurante, bien qu'insuffisante. Il en était ressorti meurtri, encore plus humilié qu'avant, n'ayant même pas eu l'occasion (et ne l'ayant plus jamais désormais) de tuer ses pires frères. Jamais plus ils ne pourront lui faire de mal, mais le fait qu'il n'ait pas pu se débrouiller seul pour régler ce 'problème' lui laissait un terrible goût d'impuissance. Il était insignifiant. Il en avait maintenant la confirmation.

Quelques jours avaient passé déjà, pendant lesquels Flavius s'était un peu renfermé sur lui-même, animal blessé léchant ses blessures. Les pires qui soient, d'ailleurs, celles faite à l'ego. Il avait travaillé deux fois plus, laissant de l'espace à Vitus. Il avait bien compris pendant la soirée que le temps d'un rapprochement n'était pas encore venu, quand bien même il était prêt de son côté. Enfin, c'était ce qu'il pensait. Mais quand vint la semaine suivante, il prit son courage à deux mains pour déposer une courte missive à son intention. Encore une fois, il l'invitait à dîner chez lui. Les soirées à l'Aubépine étaient désespérément calmes et froides, tout comme l'étaient ses nuits. Flavius n'aurait jamais cru désirer la présence de quelqu'un près de lui, mais Vitus était la preuve vivante qu'il ne fallait jamais dire "jamais".

Pour le dîner, Flavius avait tablé sur un repas copieux mais simple : il n'avait pas envie de faire dans les fioritures, pas après tout le cirque qu'il y avait eu chez l'Archontesse. Il voulait du simple, quelque chose de naturel, comme s'ils n'étaient personne de bien importants. Juste des tévintides ordinaires. Ce que Flavius n'était pas loin d'être, soit dit en passant.

Vitus ne lui posa pas de lapin, comme l'avait redouté Flavius. Après les habituelles salutations et un coup d'œil nerveux dans la ruelle pour s'assurer que personne n'était là (qu'est-ce que ça faisait ? pas grand-chose, mais on n'avait jamais dit que Flavius était totalement sain d'esprit non plus), les deux hommes partirent dans le salon : le repas était disposé sur une table basse près des banquettes. On était là pour se détendre, après tout. Enfin, peut-être pas non plus. Flavius avait quelque chose à dire à Vitus, la raison pour laquelle il l'avait invité ce soir-là.

— Je suis content que tu sois venu, Vitus. Je... Pardon pour cette soirée désastreuse l'autre fois. J'aurais dû garder mon calme et ne pas t'impliquer... Je suis vraiment désolé.

Il se souvenait de cette main prise et aussitôt lâchée, de cette distance que Vitus avait cru bon de maintenir, et c'était tout à son honneur. Il avait eu raison. C'était Flavius qui s'était laissé emporter, paniqué par ce qu'il se passait autour de lui. Il aurait dû être habitué, en tant que noble tévintide mais... non. Tout ceci avait été si soudain, si violent, si... proche que Flavius en avait perdu tous ses moyens.



avatar

Invité

Invité

Revenir en haut Aller en bas

le Ven 2 Mar - 22:14


       
I don’t like to call it revenge…Returning the favor sounds nicer. Flavius & Vitus
       

       
This spell.

       
La soirée au cercle avait été une véritable blague, l’archonte les avait juste rassemblés pour montrer qu’elle avait le pouvoir sur les autres…Si ça lui faisait plaisir de le croire, mais il arriverait bien un jour où quelqu’un prendrait sa place et elle ne le verrait pas venir. Cette idée faisait doucement sourire le prêtre…D’un côté il n’avait absolument rien perdu ce jour-là, bien au contraire l’archonte lui avait rendu service indirectement, lui enlevant une énorme épine du pied. Un père et un frère en moins, la vie ne pouvait être que plus agréable sans eux.

Par la suite l’ambiance à la Flèche ne fut pas mieux, Flavius semblait l’éviter et il l’aurait bien bloqué dans un coin pour savoir pourquoi mais avec le divin absent, il avait autre chose à faire que de s’occuper de cela.

Plus tard, il finit par trouver une note de l’autre prêtre l’invitant de nouveau à dîner. Bien évidemment Vitus ne refusa pas cette invitation, le soir convenu il alla donc chez l’autre homme. En pénétrant dans la demeure il remarqua la légère paranoïa de Flavius, personne ne l’avait suivi pourtant. Ensuite les deux hommes se rendirent dans le salon où se trouvait la nourriture, alors que Vitus allait se servir, Flavius pris la parole. Le jeune prêtre soupira légèrement avant de répondre.

-Pourquoi tu t’excuses ? Ce n’est pas toi qui as organisé cette soirée. Et oui en effet, tu aurais dû garder ton calme.  

Doucement il avala un peu de nourriture avant de s’allonger un peu sur la banquette.

-Enfin le vrai problème c’est que tu m’as évité après.

Légèrement vexé par ce petit jeu, Vitus coulait comprendre pourquoi. Il ne savait pas trop comment il pouvait qualifier ce qu’il y avait entre eux, mais il pensait avoir passé le stade de l’évitement permanent.
(c) crackle bones

       

_________________

   
 Madness
You feel so lonely and ragged. You lay there broken and naked . I will be the one that's gonna find you. My love is a burning, consuming fire.
©️ ZIGGY STARDUST.
avatar
Rebellions are built on hope
▲ MESSAGES : 248
▲ OCCUPATION : Prêtre
▲ COMPÉTENCES ET ARMES : Magie élémentaire (feu) et magie du sang. Et le mensonge, c'est un menteur de compèt
▲ LOCALISATION : Minrathie/Tévinter

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

le Dim 4 Mar - 21:41


This spell won't be broken


Comme à son habitude, Vitus n'y allait pas par quatre chemins. Sa franchise était désarçonnante pour qui n'en avait pas l'habitude, mais Flavius s'était pris à l'apprécier. Il avait l'impression de savoir à quoi s'en tenir, même si ça n'évitait pas tous les écueils. Penaud, il baissa la tête en admettant que oui, la terrible soirée chez Aquila n'était en rien sa faute. La maîtrise de lui-même, par contre, il pouvait travailler dessus.

La suite fut plus surprenante. Flavius ne se serait jamais attendu à ce que Vitus ait l'impression qu'il l'évitait. Alarmé, il releva le visage vers son invité, et secoua lentement la tête.

— Non, je... Je pensais que tu voulais plus d'espace. Que tu voulais respirer et que... que tu ne voudrais plus me côtoyer en public.

Alors qu'il exprimait ses peurs, que les mots sortaient peu à peu de sa bouche, Flavius se rendit compte à quel point il avait pu être stupide. Il pensait que. Il avait juste mal pensé, et s'il avait eu le courage d'en parler à Vitus, ce dernier n'aurait eu aucune raison d'être vexé. Ce n'était pas dans ses habitudes, mais que ne ferait-il pas pour le seul homme capable de l'approcher et de le toucher...?

— Excuse-moi Vitus.

Avant même qu'il ne puisse s'en rendre compte, une de ses mains s'était tendue vers Vitus, se posant sur son épaule. Pas vraiment en vis-à-vis, Flavius s'était installé sur une banquette perpendiculaire à celle de son invité, leurs deux visages tout près dans un coin du salon. Là encore, Flavius n'avait pas osé transgresser les limites de l'espace personnel de Vitus pour s'installer plus près de lui, sur la même banquette.

— Voudras-tu rester cette nuit ? S'il-te-plaît. Pour me faire pardonner... ?

Oh, si seulement il avait lui-même conscience de jusqu'où il serait prêt à aller pour se faire pardonner, justement...


avatar

Invité

Invité

Revenir en haut Aller en bas

le Dim 4 Mar - 22:42


       
I don’t like to call it revenge…Returning the favor sounds nicer. Flavius & Vitus
       

       
This spell.

       
Apparemment Flavius avait pensé que Vitus avait besoin d’espace, il n’avait pas totalement tort mais avoir Flavius dans son espace ne l’aurait pas dérangé. Cependant l’autre homme avait raison, en public il voulait éviter de se faire trop remarquer avec lui, enfin en tant que collègues ce n’était pas dérangeant mais plus…Non impossible.

-En public nous sommes que de simples collègues mais pas plus.

Toujours direct, il ne tournait pas en rond lorsqu’il avait quelque chose à dire, en particulier avec Flavius. Il pouvait mal prendre l’une de ses paroles, mais Vitus s’en fichait un peu en réalité, il décidait point final. De nouveau l’autre prêtre s’excusa puis posa une main sur l’épaule de Vitus avant de rapprocher un peu son visage…La suite des paroles fit largement sourire le jeune prêtre.

-Avec joie, je suis certain que tu sauras te faire pardonner, mais avant y’a autre chose que je veux faire.

Doucement il leva l’une de ses mains à son tour, mais il ne la posa pas sur l’épaule de l’autre. Non, sa main entoura une partie du cou de Flavius, exerçant une légère pression, pas assez pour être douloureux mais assez pour montrer que Vitus voulait avoir un certain contrôle sur le moment. Ses lèvres déposèrent un baiser juste dessous l’oreille de son ‘collègue’ puis il murmura ce qu’il avait en tête.

-L’un de tes frères t’a touché ce soir-là et il est mort, tant mieux…Mais le reste de ta famille ne l’est pas. Dis-moi mon cher Flavius, veux-tu leur faire regretter ce qu’ils t’ont fait ?  

Gardant toujours sa main au même endroit sans relâcher la pression, il recula son visage pour regarder l’autre, le sourire aux lèvres. Ce qu’il demandait à Flavius était clair, il y pensait depuis un petit moment, il n’avait pas encore totalement pensé à comment il le ferait mais il ne doutait pas qu’il trouverait un moyen.

(c) crackle bones

       

_________________

   
 Madness
You feel so lonely and ragged. You lay there broken and naked . I will be the one that's gonna find you. My love is a burning, consuming fire.
©️ ZIGGY STARDUST.
avatar
Rebellions are built on hope
▲ MESSAGES : 248
▲ OCCUPATION : Prêtre
▲ COMPÉTENCES ET ARMES : Magie élémentaire (feu) et magie du sang. Et le mensonge, c'est un menteur de compèt
▲ LOCALISATION : Minrathie/Tévinter

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

le Lun 5 Mar - 0:38


This spell won't be broken


La franchise brutale de Vitus frappait encore : en public, ils ne pouvaient pas être davantage que de simples confrères. Ça faisait mal de l'entendre ainsi, mais Vitus avait raison. Il ne manquerait plus que leur relation ne vienne entacher la Chantrie toute entière, et à sa tête, le Divin. Ce dernier était irréprochable, ils se devaient d'en faire autant. Une partie de Flavius était également rassurée : s'ils faisaient comme si de rien n'était dans leur vie publique, ce serait autant de questions de moins. Flavius détestait les curieux.

Pour toute réponse, il hocha la tête, signant silencieusement l'accord qui le liait désormais à Vitus. Au moins en privé ils auraient tout le loisir d'explorer d'autres facettes l'un de l'autre, sans jamais avoir à le justifier aux yeux extérieurs. Flavius n'était pas assez stupide pour ignorer le sous-entendu dont on pouvait alourdir sa demande, mais il estimait qu'il n'avait plus besoin d'avoir peur. Il appréciait cette proximité, et après avoir cru la perdre, avoir cru mourir, il ne pouvait fermer les yeux.

Le sourire de Vitus se trouva un écho en celui de Flavius, qui était ravi qu'on accepte sa proposition. Non sans un nouveau petit sous-entendu qui lui fit détourner le regard. On ne pouvait pas lui en vouloir, il n'avait pas vraiment l'habitude.

— Oh ?

Autre chose ? Flavius ouvrit de grands yeux curieux, se demandant bien ce que Vitus avait en tête. Il le laissa ainsi le toucher, sa main venant lui enserrer le cou dans un geste de pure possessivité. Ce qui aurait pu autrefois lui déclencher un mouvement de recul et une crise de panique lui fit un tout autre effet. À croire qu'il n'y avait rien de désagréable à appartenir à quelqu'un à qui on s'était volontairement donné. Un soupir un peu moins discret s'échappa des lèvres de Flavius alors qu'il se laissait embrasser sous l'oreille. Tout ceci devenait bien trop sensuel... pour l'heure qui n'était pas encore tardive. Et surtout, parce que Vitus ne lui avait pas encore dit ce qu'il voulait faire.

Flavius fit une moue dégoûtée quand il se rendit compte que la discussion partait sur ses frères, mais la question de Vitus changea la donne. Incrédule, Flavius planta ses prunelles noisette dans celles de son vis-à-vis, si bleues qu'on pourrait se noyer dedans. Il venait bien de lui proposer de... s'occuper de sa famille, là ? Une lueur vint éclairer le regard de Flavius, tandis qu'un sourire étira ses lèvres.

— Bien sûr. Si seulement j'avais pu... Je l'aurais tué de mes mains, tu sais.

Il parlait bien sûr de son frère déjà mort, mais d'évoquer les autres, tous ceux qui continuaient à polluer l'air de Minrathie de leur présence... L'idée de leur faire payer la monnaie de leur pièce rendait Flavius euphorique.

— Tu as une idée en tête, je le vois. Qu'est-ce qu'on fait ?

Son sourire s'élargit encore un peu plus, rendant la situation parfaitement incongrue d'un point de vue extérieur. Mais c'était romantique, non ? Pour que Vitus lui propose une telle chose, c'était qu'il devait tenir à lui, non ? Donc, c'était une bonne chose. Voilà.



avatar

Invité

Invité

Revenir en haut Aller en bas

le Lun 5 Mar - 23:28


       
I don’t like to call it revenge…Returning the favor sounds nicer. Flavius & Vitus
       

       
This spell.

       
La lueur dans les yeux de Flavius fit comprendre à Vitus qu’il avait eu une excellente idée, l’autre homme semblait heureux et impatient…Il ne s’attendait pas à un refus mais il pensait que son confrère serait un peu plus réticent à l’idée de tuer quelqu’un de sa propre famille. Vitus n’était pas déçu en tout cas, bien au contraire.

-Content de voir que l’idée te plaît. Vitus retira sa main avant de retourner prendre quelque chose à grignoter.Pour le moment je n’ai pas encore vraiment décider, c’est ta famille donc je pense que c’est à toi de prendre ce genre de décision. Mais il y a plusieurs possibilités, le plus long le poison, le plus direct le feu…Et le plus intéressant, la magie du sang.

Après avoir fini ce qu’il mangeait, Vitus alla s’asseoir sur la même banquette que Flavius. Rapprochant par la suite son visage, assez près pour que leurs fronts se touchent presque.

-Evidemment ça sera notre petit secret. Tu es un très mauvais menteur, j’espère tout de même que tu arriveras à garder tout ceci pour toi…Sinon…Enfin bref, je te laisse décider de tout.

Il termina de parler en avançant davantage son visage pour embrasser Flavius, il aurait bien aimé un peu plus, mais ils avaient quelque chose d’amusant à faire ailleurs.

-On y va quand tu veux.

(c) crackle bones

       

_________________

   
 Madness
You feel so lonely and ragged. You lay there broken and naked . I will be the one that's gonna find you. My love is a burning, consuming fire.
©️ ZIGGY STARDUST.
avatar
Rebellions are built on hope
▲ MESSAGES : 248
▲ OCCUPATION : Prêtre
▲ COMPÉTENCES ET ARMES : Magie élémentaire (feu) et magie du sang. Et le mensonge, c'est un menteur de compèt
▲ LOCALISATION : Minrathie/Tévinter

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

le Mar 6 Mar - 21:49


This spell won't be broken


Oh oui que l'idée lui plaisait ! Elle lui plaisait d'autant plus qu'il y avait déjà songé sans jamais avoir le courage de passer à l'acte. Vitus était exactement ce qu'il lui fallait, cette petite pichenette qui le fasse passer par-dessus bord avant de laisser la gravité faire le reste. Se venger de ses frères, c'était un plan des plus séduisants, surtout après ce que Flavius avait dû subir lors de cette terrible soirée.

— La magie du sang oui, ça me plairait, mais je ne sais pas la manier. Je ne suis pas vraiment bon mage, je dois avouer.

Flavius se sentait un peu honteux d'avouer cela, mais il était certain que Vitus ne se moquerait pas de lui. De le savoir prêt à tuer pour lui le rendait si euphorique qu'il faisait fi des quelques barrières qui étaient demeuré jusque là. Qu'il le rejoigne sur sa banquette lui fit extrêmement plaisir également, si bien qu'il le prit dans ses bras pour l'attirer à lui. Étrangement, la menace de Vitus ne le refroidit pas le moins du monde : il en était d'autant plus excité.

— Je suis sûr que tu pourras m'apprendre à mentir. Entre autres.

Une nouvelle lueur éclaira son regard alors qu'il laissait Vitus avancer vers lui pour l'embrasser. Le contact lui était doux, agréable et il n'était pas sûr d'en avoir assez un jour. Cela n'avait tellement rien à voir avec ce qu'il avait pu connaître auparavant. Tout ce temps, il était resté prostré mentalement, renfermé sur lui-même, et il savait exactement qui blâmer.

— Allons-y.

Il y avait cependant quelques détails à régler avant de se mettre en route pour la villa Scylla. Se redressant dans la banquette sans pour autant quitter des yeux Vitus, Flavius fit une rapide liste mentale.

— Tous mes frères sont des pourritures, mon père avec eux. Ma mère est au moins complice, quant aux esclaves, qu'est-ce qu'on s'en fiche. On pourra leur mettre ça sur le dos, selon comment on s'y prend. Ou alors, on laisse Maximus en vie. Il a... Il a vécu les mêmes choses, et s'il ne m'a jamais défendu, il ne m'a jamais fait de mal non plus. Il fait une bonne cible.

Restait désormais à se disculper lui-même, au cas où les soupçons se tourneraient vers lui. Ils pouvaient toujours maquiller la future boucherie comme une révolte d'esclaves ou la vengeance d'un frère humilié - il y avait toujours un peu de vrai dans un bon mensonge - mais il y avait aussi une solution plus simple.

— Au pire on brûle tout ensuite. Les autres familles nobles seront trop heureuses de voir les Scylla disparaître. Et puis, ils n'avaient qu'à pas vivre tous au même endroit avec leurs familles respectives.

Un seul grand feu de joie et il n'y aurait plus que Maximus et lui sur la liste. Et heureusement pour le cinquième frère, Flavius n'avait aucune envie de s'élever dans la noblesse tévintide. Pour le moment.


avatar

Invité

Invité

Revenir en haut Aller en bas

le Lun 19 Mar - 21:50


       
I don’t like to call it revenge…Returning the favor sounds nicer. Flavius & Vitus
       

       
This spell.

       
Apparemment l’idée de se servir de la magie du sang plaisait à Flavius, malheureusement il ne savait pas s’en servir. Ce n’était pas vraiment un problème, Vitus savait utilisait cette magie, mais à deux ça aurait été plus amusant.

-Ne t’inquiète pas, la magie du sang je m’en occupe.

Cependant pour ce qui était de lui apprendre à mentir…Ca risquait d’être plus compliqué, dans l’idéal Flavius devrait éviter le sujet du meurtre de sa famille, ça serait bien plus simple. Pas que Vitus ai peur qu’on apprenne qu’il a participé au meurtre de plusieurs personnes…Mais en fait ça faisait un peu tâche pour un prêtre, même pour un prêtre tévintide. Il écouta ce que l’autre homme avait à lui dire sur sa famille, visiblement dans le lot seul un frère semblait être à part. Bon, du moment qu’il n’empêchait pas Vitus de faire quoi que ce soit il ne risquait rien.

-Très bien, tu n’auras qu’à réfléchir à une excuse pour que ton frère Maximus quitte la demeure…On s’occupera des autres après.

Le prêtre attrapa Flavius par l’un de ses poignets puis le tira lors qu’il se leva de la banquette. Cependant il ne garda pas longtemps son emprise sur le poignet, le relâchant dès que l’autre homme était debout face à lui. Il posa ses mains sur les hanches de Flavius puis se rapprocha de lui, il voulait l’embrasse encore…Mais juste avant que leurs lèvres se touchent il se stoppa, le sourire aux lèvres.

-Allons voir ta famille.

Vitus recula rapidement puis se dirigea vers la sortie, il ne savait pas comment aller réagir son Flavius…Surement un peu frustré, ce qui serait le plus amusant de son point de vue. A l’extérieur il se laissa guider par Flavius jusqu’à la demeure familiale.

-Il faudra que tu t’occupes de ton frère avant qu’on commence quoi que ce soit…Moi il en verra mieux ça sera pour nous deux.

Vitus avait l’air totalement sûr de lui, mais en réalité il savait très bien qu’il avait des chances de foiré complètement. Il n’était pas un mage exceptionnel mais il se débrouillait bien avec la magie du sang et avait un don particulier pour mettre le feu aux gens…Merci son entrainement sur les esclaves. Enfin, il verrait bien une fois sur place, il improviserait surement…Au pire, il mettra le feu un peu partout avec l’aide de Flavius, une demeure qui prend feu par accident, ce n’est pas si étrange à Tévinter…Les réunions de familles ça fini parfois comme ça.

Les deux hommes finirent par arriver devant la demeure Scylla.
-Tu es prêt ?

Il se doutait fortement de la réponse, mais il préférait vérifier avant d’aller plus loin, il ne voulait pas que son Flavius change d’avis pendant qu’ils s’occuperaient de la famille.
(c) crackle bones

       

_________________

   
 Madness
You feel so lonely and ragged. You lay there broken and naked . I will be the one that's gonna find you. My love is a burning, consuming fire.
©️ ZIGGY STARDUST.
avatar
Rebellions are built on hope
▲ MESSAGES : 248
▲ OCCUPATION : Prêtre
▲ COMPÉTENCES ET ARMES : Magie élémentaire (feu) et magie du sang. Et le mensonge, c'est un menteur de compèt
▲ LOCALISATION : Minrathie/Tévinter

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

le Jeu 29 Mar - 23:05


This spell won't be broken


Cela emplissait Flavius d'une étrange sensation de savoir que Vitus, son amant, maîtrisait la magie du sang. En plus d'être un prêtre et un homme, cela ajoutait encore une strate d'interdit à goûter à ses lèvres. Il l'aurait bien fait de nouveau, une fois debout, mais Vitus s'écarta avec un sourire, jouant sans s'en cacher de la frustration qu'il faisait naître chez Flavius. Ce dernier lui rendit son sourire, hochant la tête à sa proposition. Allons donc rendre visite à ces enfoirés.

Flavius suivit donc Vitus à l'extérieur, avant de prendre la tête pour le guider jusqu'à la demeure familiale. Un putain de cercle de l'enfer, oui. L'idée d'y retourner ne lui était supportable que parce qu'il savait que ce serait la dernière fois, et qu'après il serait enfin libéré : sinon, il aurait largement préféré rester chez lui à roucouler avec Vitus dans les bras, quand bien même il n'avait aucune idée de ce qu'il convenait ou pas de faire dans une telle situation. C'était plus simple de tuer quelqu'un que de lui faire plaisir.

En marchant, ils discutèrent à voix basse de ce qu'ils devraient faire ou pas, et une idée germa soudain dans l'esprit de Flavius. C'était pourtant évident, mais il n'y avait pas pensé tout de suite.

— Non je sais. Il faudrait plutôt se servir de Maximus. Quitte à ce que ça lui retombe dessus, autant que tu t'en serves comme d'une marionette, non ? Et on n'aura pas besoin de l'éloigner, au contraire.

La maison des Scylla n'était pas loin : restait à savoir comment ils entreraient sans éveiller les soupçons. Cela faisait des années que Flavius n'y avait pas mis les pieds, et ils auraient du mal à se faire passer pour des servants... Non, au pire, ils pourraient prétendre à une mission officielle. Après tout, pourquoi pas, après ce qu'il s'était passé chez l'Archontesse.

Quand Vitus lui demanda s'il était prêt, Flavius hocha la tête fermement. C'était sûrement la meilleure chose qui lui était arrivée depuis longtemps... Une catharsis longtemps attendue, une vengeance qui le dépassait, une véritable délivrance.



avatar

Invité

Invité

Revenir en haut Aller en bas

le Dim 15 Avr - 1:05


       
I don’t like to call it revenge…Returning the favor sounds nicer. Flavius & Vitus
       

       
This spell.

       
Avant d’arriver à la demeure des Scylla, Flavius proposa à Vitus une idée particulière, il voulait qu’avec la magie du sang il utilise le frère pour se débarrasser des autres. Ce n’était pas une si mauvaise idée, mais ce fameux Maximus arriverait-il seulement à le faire ? Vitus pouvait le contrôler, mais ce qui était des capacités du mage, il ne pouvait rien changer, s’il était trop faible pour faire quoi que ce soit, les deux prêtres risquaient de le regretter.

-Oui c’est une idée intéressante, en espérant juste que toute la famille ne nous tombe pas dessus en même temps.

Les deux prêtres arrivèrent à la demeure Scylla, Vitus demanda une dernière fois si l’autre était prêt et il reçut une réponse affirmative. Un sourire s’afficha sur le visage du prêtre. Vitus sortis une petite lame  de l’intérieur de sa veste, comme n’importe quel mage pratiquant la magie du sang, il avait toujours une lame sur lui. Après avoir relevé l’une de ses manches il s’entailla l’avant bras, il n’aimait pas particulièrement s’entaillait sur les bras, les cicatrices étaient bien trop visibles mais il n’avait pas le choix là. Il remit correctement sa manche, espérant que le sang ne soit pas visible trop vite et rangea sa lame.

-Parfait, allons voir ton frère.

Sans grande surprise les deux hommes n’étaient pas vraiment les bienvenus dans la demeure, mais après la mention du Divin Noir on les laissa entrer, Vitus demanda à voir donc le fameux Maximus…Prétextant vouloir discuter de l’accident au cercle des mages. Installé dans un salon le temps d’attendre, Vitus posa la main sur le bras qu’il s’était entailler plus tôt…C’était toujours aussi désagréable. Fermant les yeux, il se concentrait un minimum sur le prochain sort à utiliser, la magie du sang était puissante oui, mais bien particulière à  utiliser…Et potentiellement dangereuse si mal utiliser, les démons avaient tendances à débarquer bien vite avec un mage du sang.

Le frère finit enfin par arriver, Vitus ne lui laissa même pas le temps d’ouvrir la bouche qu’il utilisa la magie immédiatement. Il avait beaucoup trop attendu, il voulait en finir très vite. Ayant le contrôle assez facilement sur le frangin, Vitus regarda son confrère.

-Tu as ta marionnette mon cher Flavius, tu veux faire quoi avec ? On fera tout ce que tu veux.

Vitus voulait donner l’occasion à Flavius de se venger comme il le souhaitait de sa famille, c’était une histoire de famille…Lui n’était qu’une sorte de soutien moral.
(c) crackle bones

       

_________________

   
 Madness
You feel so lonely and ragged. You lay there broken and naked . I will be the one that's gonna find you. My love is a burning, consuming fire.
©️ ZIGGY STARDUST.
avatar
Rebellions are built on hope
▲ MESSAGES : 248
▲ OCCUPATION : Prêtre
▲ COMPÉTENCES ET ARMES : Magie élémentaire (feu) et magie du sang. Et le mensonge, c'est un menteur de compèt
▲ LOCALISATION : Minrathie/Tévinter

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

le Lun 16 Avr - 19:29


This spell won't be broken


Cette escapade dans les rues de Minrathie allait changer le reste de sa vie, et il en était convaincu, pour le meilleur. Vitus était ce qui lui avait manqué jusque là, la pichenette qui lui permettrait de se jeter à l’eau, la gravité faisant le reste. La rage froide qui irradiait son corps faisait crépiter sa magie juste sous sa peau, amplifiée encore par l’anticipation quant à ce qui allait se passer. L’idée d’utiliser Maximus pour se disculper lui vint sur la route, et put heureusement devenir réalité quand ils le repérèrent. Il fallut seulement quelques minutes à Vitus pour en prendre le contrôle, le prêtre s’étant entaillé le bras pour user de son propre sang comme matière première.

Flavius ne s’attendait pas à ce que son bien-aimé ne se tourne vers lui pour lui demander ce qu’il comptait faire de son frère. Rougissant comme un jeune damoiseau à qui on faisait la cour, il minauda en essayant de faire le tri dans toutes les images qui se bousculaient derrière ses pupilles. Devait-il se dépêcher de tout brûler au cas où ils seraient découverts ? Ou pouvait-il prendre un peu son temps… ?

— Tu peux le forcer à utiliser sa magie, non ? Il pourrait commencer en se vengeant sur notre cher grand frère, en lui faisant subir ce qu’on a subi… Quelques coups de poignard en plus ou en moins.

Un sourire malsain naquit sur le visage de Flavius, alors qu’il plongeait son regard dans celui de Maximus. Cette magie du sang que Vitus lui offrait était le plus beau cadeau qu’il aurait pu lui faire, de se donner ainsi pour lui. Cela rendait la scène d’autant plus intime pour Flavius.

— Si jamais tu sens que le temps nous manque, il suffira juste de lui faire déclencher un incendie, les flammes s’occuperont du reste.

Aussi beau soit ce présent, il était hors de question qu’ils se mettent bêtement en danger, ni qu’ils s’exposent inutilement.


avatar

Invité

Invité

Revenir en haut Aller en bas

le Sam 2 Juin - 22:36


       
I don’t like to call it revenge…Returning the favor sounds nicer. Flavius & Vitus
       

       
This spell.

       
Flavius ne semblait ne pas s’attendre à ce que Vitus lui demande ce qu’il voulait faire, maintenant que le frère était sous l’emprise du prêtre. Le faire rougir devenait presque un petit jeu pour Vitus, il trouvait ça réellement amusant, même s’il préférait que ça reste uniquement entre eux…Enfin de toute façon Maximus allait mourir donc tant pis s’il voyait son frère ainsi.

-Très bien, comme tu veux, c’est toi qui décide ce soir.

Ou plutôt il décidait de tout jusqu'à que Vitus reprenne le contrôle doucement, n’avoir aucune emprise sur ce qui l’entourait était hors de question. Il donnait juste à son Flavius quelque chose qu’il apprécierait certainement ce soir et plus tard, lui en profiterait d’une manière ou d’une autre. Le Sepirio pris la direction de la porte, le pantin le précédant dans sa marche et Flavius le suivant aussi…La marionnette avait reçu son ordre, il devait s’occuper de son grand frère, ce qu’il ferait contre son gré.

-A mon grand regret je n’arriverais peut-être à tenir aussi longtemps que je le souhaiterais…On devra finir de manière moins subtile.

Devoir mettre le feu à toute la demeure l’embêtait un peu, il ne voulait pas que tout le monde soit au courant immédiatement de la mort de la famille Scylla, mais il n’aurait surement pas le choix. Le trio fini par arriver à destination, Vitus attrapant le bras de Flavius pour le faire rentrer dans la pièce avant lui, le sourire aux lèvres le prêtre s’adressa aux frères.

-Bien, on commence la réunion de famille ?

(c) crackle bones

       

Spoiler:
Bon désolée pour la fin, mais j’ai pas le bon mood pour les trucs chelous et tout là…J’te laisse donc commencer le début du massacre *sort*

_________________

   
 Madness
You feel so lonely and ragged. You lay there broken and naked . I will be the one that's gonna find you. My love is a burning, consuming fire.
©️ ZIGGY STARDUST.
avatar
Rebellions are built on hope
▲ MESSAGES : 248
▲ OCCUPATION : Prêtre
▲ COMPÉTENCES ET ARMES : Magie élémentaire (feu) et magie du sang. Et le mensonge, c'est un menteur de compèt
▲ LOCALISATION : Minrathie/Tévinter

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

le Dim 10 Juin - 15:26



This spell won't be broken
Flavius & Vitus

« I'm done I'm not a whore you've taken everything and, oh, I cannot give anymore » Here to Stay - Korn
Cet endroit était empli de souvenirs si oppressants que Flavius se sentit étouffer. Il fallut la présence de Vitus non loin pour respirer de nouveau, et éviter de sombrer dans une crise de panique qui n'avait pas sa place ce soir. C'était le grand soir, après tout, le moment où il pourrait enfin goûter à la vengeance. Il en voulait toujours à Aquila de lui avoir volé ses plus belles proies, tout en se demandant s'il aurait eu la force un jour de passer à l'acte sans ce tragique événement. Sans la vision d'un cadavre dont il n'était pas responsable, et qui lui revenait de droit. Sans la présence d'un confrère qui le comprenait, et qui était prêt à l'accompagner sur le chemin sanglant de la vindicte.

N'ayant pas l'habitude d'être le meneur en quoi que ce soit, Flavius dut se forcer à se trouver une contenance, à prendre les difficiles décisions. Ils auraient voulu faire ça dans la subtilité et la discrétion, mais étaient en même temps limités par la magie de Vitus. Il faisait sûrement trop peser sur lui le poids de sa vengeance, et il était temps qu'il reprenne un peu de cette charge.

Ils n'auraient peut-être pas besoin de mettre le feu à la demeure dans son entièreté, finalement. Flavius venait d'avoir une idée.

— Oui, on peut commencer, mais je me disais... Quand tu te sentiras fatigué, dis-le moi. Je peux les finir à la main.

Il n'était pas bon mage, et quand bien même n'avait-il jamais appris à manier la dague, il savait quand même comment trancher une gorge. Ce serait sale, mais avec un peu de chances, ils pourraient brouiller les pistes quant à l'heure de la mort de la famille.

D'un geste, il fit signe à Vitus. Maximus devrait s'avancer avant eux dans le couloir menant aux appartements privés, puis s'introduire dans les chambres et juste les poignarder. Le plan était sans fioritures, sans une grandiloquence arrogante qui les aurait sûrement mené à leur perte.

Sans attendre de voir ce que faisait Maximus, Flavius avança à pas de loup dans le couloir, prenant sa suite. Il était rare que le prêtre ne se balade pas avec une couteau sur lui, de peur que ce qui lui était arrivé il y a bien longtemps ne recommence. La présence de Vitus éloignait chaque jour cette possibilité, mais elle restait présente, patientant sous la surface comme un monstre marin.

Entrant dans la chambre de Caïus, l'aîné des Scylla et sûrement la pire raclure qui soit dans tout Minrathie, Flavius s'efforça de ne pas trembler. Il entendait les pas de Maximus non loin, leur silence dans lequel on devinait ce que son frère possédait faisait. Heureusement que pour les Scylla, l'heure était bien tardive : Caïus était déjà avachi dans son lit, avec sa femme à ses côtés. Tant pis pour elle.

Se gavant de la haine qu'il ressentait pour eux, Flavius tenta de faire taire ses tremblements. Inspirant un grand coup, il s'avança vers le lit, et d'un geste rapide, presque précipité, plaqua sa main gauche sur la bouche de son frère. De l'autre main, il lui ouvrit la gorge comme on découpe un poulet.

Le sang jaillit et l'aveugla un moment : c'était sale, mais c'était tout ce que Caïus méritait. Entre la main plaquée et la lame, ce dernier s'était réveillé, mais il ne pouvait crier. Sa femme aurait pu, mais Flavius, en mode automatique, profita de son moment de choc pour passer au-dessus du corps de son frère pour l'atteindre elle. Il avait mis du temps, trop de temps, mais le cri de la pauvre épouse mourut dans sa gorge quand il la lui trancha à elle aussi. Elle n'était cependant qu'un décor, un animal gênant. La vraie proie était là, juste à côté, vidée de son sang, le regard dans le vide.

Son regard. Les yeux qu'il avait dû soutenir alors que...
Sans réfléchir, Flavius y enfonça la pointe de son couteau, avant de l'utiliser pour y graver dans son visage deux longues lignes partant de ses yeux jusqu'aux commissures de ses lèvres. Deux larmes grotesques.

Dans le couloir, les pas de Maximilius lui indiquaient que tout était fini avec Lucius, le quatrième frère. Et pendant que le possédé irait s'occuper de Titus, le troisième des frères et sûrement le moins menaçant et le plus faible, Flavius irait payer une dernière visite à Tiberius. Le sixième des frères Scylla était une autre personnification des conséquences de ce qu'ils avaient subi : Tiberius avait été prêt à tout pour y échapper, même à donner en pâture son seul petit frère aux plus grands. Il était aussi abject que les autres, sinon davantage, de par sa lâcheté.

Cette fois, Flavius put profiter de la mort de son frère, qui était célibataire, voir la vie quitter ses yeux avant de les lui détruire. On ne naît pas monstre, on le devient.

Cela fut étonnament rapide, peut-être un peu trop au goût de Flavius. Maculé du sang de ses victimes, le fractricide sortit dans le couloir, cherchant des yeux Vitus. Sous le choc de ce qu'il venait de se passer, de ce qu'il ressentait, Flavius avait à peine essuyé son visage. Il fallut que son regard ne tombe sur la lame rougie pour qu'il commence à la nettoyer, et à se nettoyer au passage. Ses fringues étaient fichues de toute façon, autant les finir. Il repartit dans la chambre de Caïus pour lui emprunter une tenue, se débarbouillant comme il le pouvait pour être encore présentable quand il faudrait rentrer.

C'était fini. Il pouvait rentrer. Un énorme poids venait de disparaître de sa poitrine... C'était la bonne nouvelle. La mauvaise, c'était ce qu'il y avait en-dessous : un vide glacial.

Quand il reparut à Vitus, c'était dans des habits différents, le visage sale mais de façon moins évidente, et visiblement encore perturbé.

— Rentrons. J'aurais bien besoin d'un bain.

Que Vitus choisisse d'en finir avec Maximus ou non ne changeait pas grand-chose : tout le monde était mort, et il était le seul à être censé être sur place. Les enquêteurs de Minrathie n'étaient pas des flèches, et n'avaient jamais été entraînées pour en être. Tant qu'elles avaient un coupable...

Du moins Flavius l'espérait. La mort de son père n'avait pas beaucoup ému, celles-ci auraient sûrement un accueil similaire.

(c) DΛNDELION
avatar

Invité

Invité

Revenir en haut Aller en bas

le Lun 18 Juin - 23:29


       
I don’t like to call it revenge…Returning the favor sounds nicer. Flavius & Vitus
       

       
This spell.

       
Enfin ils allaient se débarrasser de la famille Scylla, tout simplement sur un coup de tête, c’était si simple au final de prendre la vie de tout les membres de la famille…Certes les deux prêtres avaient un peu de chances, mais ça ne faisait pas tout. Vitus souri légèrement lorsque Flavius lui dit qu’il pouvait finir lui-même le travail à la main, enfin il allait voir jusqu’où il serait prêt à aller.  

Il suivit l’autre homme, le frère marchant devant les deux prêtres. Vitus remarqua Flavius qui s’écarta pour entrer dans l’une des chambres, le jeune prêtre ne le suivi pas et alla dans une autre chambre. Toujours sous l’influence de la magie du sang Maximus exécuta ses frères et les autres personnes présentes dans les pièces. Le Sepirio restait toujours un peu à l’écart, surveillant juste sa marionnette de loin, le meurtre ne lui posait aucun problème de conscience…Le sang sur les vêtements était un peu plus enquiquinant de son point de vue.

Le mage et sa victime passèrent de chambre en chambre, les Scylla ne résistaient pas beaucoup…Peut-être que le fait de s’en prendre à eux pendant leur sommeil y était pour quelque chose, tant pis pour eux, ils n’avaient qu’à être plus vigilant. Une fois les petits meurtres terminés, Vitus retourna dans le couloir, toujours le frangin derrière lui. Il attendit patiemment que Flavius revienne, ce qui arriva pas longtemps après, remarquant les nouveaux vêtements le prêtre haussa légèrement un sourcil mais ne demanda rien. Le Sepirio s’approcha de son confrère puis déposa un baiser sur ses lèvres.

-Ouais rentrons, j’en ai assez d’être ici.

Jetant un regard vers Maximus, Vitus utilisa une dernière fois la magie du sang sur lui…Il le força à s’ouvrir la gorge avec son couteau, c’était difficile de se mutiler soi-même de cette manière en temps normal, mais étant sous l’influence de Vitus il n’avait pas le choix et le fit. Enfin les deux prêtres pouvaient enfin partir, est-ce qu’un jour quelqu’un ferait le rapprochement entre les morts et les deux hommes ? Peut-être, mais Vitus trouverait bien un moyen pour s’en sortir, rien n’était impossible.

Le trajet retour fut silencieux, maintenant qu’il ne restait qu’un seul Scylla, les petits soucis de Vitus étaient régler, pour le moment en tout cas. Une fois de retour chez Flavius, le Sepirio alla s’allonger sur l’une des banquettes puis regarda l’autre prêtre.

-Flavius ? Viens là. Vitus tapota la banquette pour qu’il vienne s’asseoir à côté de lui.Alors ça fait quoi d’être le dernier encore en vie ?

Il ne savait pas exactement comment aller être Flavius maintenant, parfois les gens regrettaient ce genre de choses après coup, mais il espérait vraiment que ce ne soit pas son cas…Sinon il serait extrêmement déçu.

(c) crackle bones

       

_________________

   
 Madness
You feel so lonely and ragged. You lay there broken and naked . I will be the one that's gonna find you. My love is a burning, consuming fire.
©️ ZIGGY STARDUST.
avatar
Rebellions are built on hope
▲ MESSAGES : 248
▲ OCCUPATION : Prêtre
▲ COMPÉTENCES ET ARMES : Magie élémentaire (feu) et magie du sang. Et le mensonge, c'est un menteur de compèt
▲ LOCALISATION : Minrathie/Tévinter

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

le Dim 15 Juil - 21:10



This spell won't be broken
Flavius & Vitus

« I'm done I'm not a whore you've taken everything and, oh, I cannot give anymore » Here to Stay - Korn
Les Scylla s'éteignirent comme ils avaient toujours vécu, sans grande dignité. Sentant un grand soulagement lui parcourir le corps, Flavius sentit également l'épuisement prendre le pas : il lui tardait de rentrer chez lui pour retrouver un peu de calme. Quand il rejoignit Vitus pour lui annoncer que c'était terminé, ce dernier fut de son avis. Ils avaient assez vu cette sinistre demeure.

D'un signe de tête, Flavius enjoignit Vitus à mettre fin à cette boucherie : Maximus s'acheva lui-même avec une facilité déconcertante. Le pouvoir de la magie du sang était tout à fait fascinant pour Flavius, qui admirait son amant de pouvoir faire faire de telles choses à son frère.

Ils rentrèrent en silence jusqu'à L'Aubépine, la maison de Flavius, qu'ils avaient quitté une bonne heure plus tôt. Tout avait été très vite, c'était peut-être aussi pourquoi ils semblaient tout deux terriblement fatigués. Vitus n'attendit pas pour reprendre sa place dans sa banquette : Flavius eut envie de l'imiter, mais il se sentait encore trop sale. Mais comment résister à l'appel de cet homme ? Sans broncher, Flavius s'approcha jusqu'à s'asseoir exactement là où Vitus avait tapoté la banquette, tout près de lui.

— Du bien. Mais c'est salissant cette affaire... T'es sûr que tu veux pas prendre un bain ? Parce que je reste pas avec ces fripes toute la soirée moi...

C'était qu'il avait emprunté ces vêtements à son frère, et qu'il ne supporterait pas longtemps de les avoir sur le dos... Sans compter les éclaboussures de sang qu'il n'avait pas réussi à bien essuyer qui séchaient et tiraient sa peau. Un bon bain, vraiment, ce ne serait pas du luxe.

(c) DΛNDELION
avatar

Invité

Invité

Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut