WASH IT ALL AWAY (SAWYER) [FB]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

le Lun 2 Avr - 19:47



wash it all away
Ruben & Sawyer

« It's not denial. I'm just selective about the reality I accept. »
L'attitude particulièrement détestable du Duc ces derniers jours n'a échappé à personne. Ni son jeune frère, ni les serviteurs, ni son entourage proche. Oh si il l'est déjà en temps normal, ses crises témoignent plus de frustration qu'autre chose. Et ça, c'est depuis qu'il sait que son amant ne reviendra pas. Plus du tout. En parallèle d'une fierté froissée, les sentiments qui germaient progressivement en lui en sont ressortis plus qu'amochés, l'amenant à tirer la sonnette d'alarme en son for intérieur ; puis évidemment à s'embourber dans un parfait déni auprès de tous. Lui, en train de se remettre d'une terrible rupture amoureuse ? Non, bien sur que non. Ce n'est pas ça le problème, clame-il haut et fort, c'est toujours autre chose. La liste est longue : une mèche de traviole, ses manchettes dépassées, un manque dans sa garde robe quand ce n'est pas au milieu de sa large collection de tableaux à son effigie. En tout cas, pour l'heure, il s'agit de son bain.

Une grimace se niche à vitesse éclair sur le faciès de Ruben quand la domestique termine de remplir d'eau la bassine l'accueillant. Quand cette dernière le remarque, elle demande alors si la température lui convient ; même si la réponse est juste sous ses yeux. D'un air irrité, le maître des lieux rétorque. « Bien sûr que non, c'est trop froid. » Sans perdre de temps la pauvrette s'active ; elle revient bientôt avec un récipient d'eau chaude - à la limite du bouillant qu'elle déverse dans le bain. La satisfaction qui s'installe les premières secondes est promptement balayée quand le rouge lui monte un peu aux oreilles. Voilà qui est encore mauvais pour sa peau. « Maintenant c'est trop chaud, voilà qui est bien malin. File ! Et va me chercher mon frère ! Il aura au moins plus d'expérience que toi. » C'est terminé, elle exaspère Ruben qui réclame une énième fois Sawyer pour s'occuper de lui. Le savonner, le masser, bref : prendre soin de son aîné.

Le Duc de Firmin se sent de nouveau très tendu, ses pupilles s'accrochant à l'un de ses portraits en face de lui. Peut-être pas le meilleur, non pour son apparence sur celui-ci mais le souvenir y étant rattaché ; quand Virgilio était encore là, à côté du peintre au moment de cette capture. Il profite que Sawyer ne soit pas encore arrivé dans la pièce - que faisait-il sans lui d'ailleurs ?  afin d'interpeller un autre domestique resté sur le pas de la porte et à disposition. « Toi, aurais-tu l'obligeance de déplacer ce portrait derrière moi ? Mets... disons celui-ci à la place. Non, non, plutôt celui-là. Et plus vite que ça, je ne te paye pas pour être aussi lent dans tes tâches. » L'un de ses bras sorti du bain guide le malheureux qui tourne comme une toupie pour tout remettre en place.
(c) DΛNDELION

_________________

i want it all
I try, and I try, and I try, but everybody wants to put me down. They say I'm goin' crazy, they say I got a lot of water in my brain, I got no common sense. I got nobody left to believe in. Oh, Lord, can anybody find me somebody to love ?
avatar
walk this way
▲ MESSAGES : 320
▲ OCCUPATION : DUC DE FIRMIN, PROFITEUR ET ADEPTE DU GRAND JEU.
▲ COMPÉTENCES ET ARMES : SA LANGUE EST PLUS AIGUISÉE QUE SON FLEURET AVEC LEQUEL IL N'EST PAS MANCHE MAIS NE RIVALISERAIT GUÈRE AVEC UN VRAI COMBATTANT ; PLUS INTÉRESSÉ PAR LES ARTS, LES BALS ET LE GRAND JEU. ON NOTE CHEZ LUI DE BELLES CAPACITÉS AVEC LA DANSE, UNE PLUME AFFÛTÉE ET DES DOIGTS AGILES QUI SE SOULAGENT PARFOIS SUR UN PIANO.
▲ LOCALISATION : EN ORLAÏS ; EN PLEINE CAPITALE, EN PLEIN BAL, QUAND IL N'EST PAS A VAL FIRMIN.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

le Mer 4 Avr - 21:15



wash it all away
Ruben & Sawyer

« It's not denial. I'm just selective about the reality I accept. »
Que ne donnerait-il pas pour avoir une simple seconde à lui, une seule seconde de temps libre ou il n’Y aurait aucun risque d’être appelé, déranger. Une seule seconde qu’il ne soit pas sur le qui-vive, sur le sentiment d’alerte que lui instaurait perpétuellement son cher frère. Il donnerait sans doute tout son or, pour peu qu’il puisse y avoir accès. Une vie peut-être, mais pas la sienne, car la sienne ne lui appartenait désormais plus. Il était devenu la propriété moral et physique de Ruben, et il n’en trouvait jamais rien à dire. Si à l’époque, il lui répliquait trop tard, maintenant, il obéissait, en bon serviteur qu’il était devenu.

Le Duc lui avait bien appris quelle était sa place, et il ne comptait pas en déroger, du moins, pas jusqu’au moment venu. C’est pourquoi il passait le plus clair de son temps libre dans sa chambre qu’il avait transformé en une sorte de laboratoire clandestin. Son lit était caché quelque part sous quelques parchemins, et même par temps froid, la fenêtre restait ouverte pour laisser évacuer la constante fumée qui provenait de ses nombreuses fioles. Autant dire qu’il ne dormait jamais là. Il avait pris l’habitude de roupiller dans l’un des petits salons du rez-de-chaussé, malgré la fermeté des canapés, il avait trouvé son compte et on ne le dérangeait pas trop souvent, jusqu’à ce qu’on finisse par le trouver.

Et c’est là qu’il se trouvait, lorsqu’une servante vint timidement lui secouer l’épaule. Tendu, il se redresse en sursaut, les yeux encore ensommeillé, puis se redresse rapidement, comme pris d’un choc électrique ; Ruben l’exigeait. Alerté, il s’élance rapidement sur les pas de la servante qui semble en crise de panique ; Mais qu’avez-vous fait? Pourquoi n’êtes-vous pas venu me chercher plus rapidement !

Exaspéré, il entre dans la pièce ou se trouve Ruben, constate les dégâts (mais l’eau ne devrait pas fumer ! ), puis s’avance vers son frère, en alerte, et toute trace de fatigue ayant quitté son faciès. ‘’Ruben, que se passe-t-il? C’est l’eau?’’ Il y plonge doucement sa main, puis la ressort immédiatement. ‘’C’est trop chaud ! Qui a fait ça?’’ Il regarde la servante, soupire, et attrape le bol d’eau froid le plus proche pour en verser une infime partie dans la baignoire de Ruben. Il repose le bol toujours aussi plein sur une table plus loin et revient tester la température. Soulagé, il se laisse tomber sur le petit banc près de la baignoire, puis regarde Ruben. ‘’Vous auriez dû me faire appeler bien avant de mettre le moindre orteil dans l'eau. Vous savez très bien qu'elles n'ont jamais la bonne température, elles finiront par assécher votre peau ! ’’
(c) DΛNDELION

_________________

Everything about you is how I'd wanna be. Your freedom comes naturally. Everything about you resonates happiness
Now I won't settle for less. Give me all the peace and joy in your mind. Everything about you pains my envying, your soul can't hate anything. Everything about you is so easy to love. They're watching you from above
where did you go ?
avatar
Rebellions are built on hope
▲ MESSAGES : 26
▲ OCCUPATION : Larbin de Ruben. Comptable, écrivain, femme de chambre, masseur professionnel, coiffeur, maquilleur, journal intime. Peu importe ce qu'il aspire à être, les taches que son frère lui impose mettrons de l'ombre sur ce qu'il souhaite vraiment accomplir. Il n'a pas le temps de penser à autre chose qu'aux petits soins de son aîné.
▲ COMPÉTENCES ET ARMES : Sawyer est définitivement doué avec les chiffres, faisant les comptes de la famille depuis qu'il sait lire. Avant la mort de ses parents, il avait le loisir de pouvoir s'intéresser à autre chose que Ruben, ainsi, il est un cavalier expert, ayant participer bon nombre de fois à quelques courses dont il sortait vainqueur la majorité du temps. Maintenant, beaucoup moins sportif, il s'intéresse au Grand Jeu, aux Bals, par défaut, et depuis quelques années, le cadet se montre particulièrement doué en décoction de toute sorte, mortelle ou non.
▲ LOCALISATION : Val Firmin, Orlaïs.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

le Jeu 5 Avr - 10:42



wash it all away
Ruben & Sawyer

« It's not denial. I'm just selective about the reality I accept. »
Les tensions qui entraînent autant le maître des lieux que les domestiques dans leur sillage semblent s'atténuer dés lors que le jeune frère pénètre les lieux. Les tableaux sont correctement positionnés - non sans avoir déclenché au serviteur resté ici une suée de toute beauté, même si il reste un grave problème : l'eau. Et Ruben n'a pas besoin de prendre Sawyer par la main pour qu'il comprenne l'étendue de l'accident, s'abstenant par conséquent de lui répondre. Oh oui, un accident d'une gravité extrême à ses yeux, le Duc chipotant sur un tout ainsi qu'un rien. « La responsable est la même qui est venue te chercher. » Il commençait à bouillir mais heureusement la température s'ajuste correctement après la nouvelle bassine d'eau versée. Un soupire plus détendu que les précédents témoigne qu'il est désormais à son aise, ou presque, car un massage ne serait pas de refus.

Pourtant son cadet lui rappelle en effet qu'il aurait dû le solliciter au préalable. Une vérité et même une habitude à laquelle il ne s'est pas plié pour cette fois, pressé de se détendre. Comme ce dernier n'était pas à ses côtés, il a fait sa tête de cochon, encore une énième crise de plus en plus fréquentes ces derniers temps. Cela ne l'empêche pas de remettre entièrement la faute sur les épaules de Sawyer plutôt que les siennes ; « Tu n'étais pas auprès de moi. Où étais-tu ? Que faisais-tu de plus important que t'occuper de ton aîné ? Comment puis-je compter sur toi si tu n'es même pas là quand j'en ai grand besoin ?! » Il donne l'impression de s'indigner, d'être outré, hausse par ailleurs les épaules un court instant.

« Je suis tout tendu maintenant. Soulage-moi. » Si la demande sonne étrangement, elle est suffisamment chaste : c'est un massage que réclame le Duc. Puis accessoirement être savonné en même temps, cajolé, soigné.
« J'espère que ma peau n'en aura pas excessivement souffert. Ce serait dramatique ! » Naturellement il lance une œillade vers la servante responsable qui baisse la tête, un peu mal à l'aise. Lui est pour sa part tel un enfant capricieux et s'enfonce un peu plus dans son bain avec les bras accoudés de chaque côté sur le bord. Il réclame sa détente avant même de savoir si Sawyer se porte bien. Pourquoi ne serait-ce pas le cas ? Trop fixé sur sa propre personne, il ne réalisera sans doute jamais - ou trop tard son comportement abusif. Surtout quand il est dans un tel état ; il faut qu'il oublie Virgilio.
(c) DΛNDELION

_________________

i want it all
I try, and I try, and I try, but everybody wants to put me down. They say I'm goin' crazy, they say I got a lot of water in my brain, I got no common sense. I got nobody left to believe in. Oh, Lord, can anybody find me somebody to love ?
avatar
walk this way
▲ MESSAGES : 320
▲ OCCUPATION : DUC DE FIRMIN, PROFITEUR ET ADEPTE DU GRAND JEU.
▲ COMPÉTENCES ET ARMES : SA LANGUE EST PLUS AIGUISÉE QUE SON FLEURET AVEC LEQUEL IL N'EST PAS MANCHE MAIS NE RIVALISERAIT GUÈRE AVEC UN VRAI COMBATTANT ; PLUS INTÉRESSÉ PAR LES ARTS, LES BALS ET LE GRAND JEU. ON NOTE CHEZ LUI DE BELLES CAPACITÉS AVEC LA DANSE, UNE PLUME AFFÛTÉE ET DES DOIGTS AGILES QUI SE SOULAGENT PARFOIS SUR UN PIANO.
▲ LOCALISATION : EN ORLAÏS ; EN PLEINE CAPITALE, EN PLEIN BAL, QUAND IL N'EST PAS A VAL FIRMIN.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

le Mer 25 Avr - 20:54



wash it all away
Ruben & Sawyer

« It's not denial. I'm just selective about the reality I accept. »
Sawyer ne peut s’empêcher de décocher un regard de colère à la pauvre servante responsable de cet incident. Ne comprenait-elle donc pas les conséquences de ce qu’elle venait de faire ? Non seulement Sawyer en entendrait-il parler pendant des heures, mais en plus, il devrait être encore plus attentif aux soins de la peau de son cher frère. Il devrait aussi surveiller la pointe de ses cheveux, celles-ci trempant dangereusement dans l’eau trop chaude, elles doivent être asséchées ; elles seraient difficiles à coiffer et le résultat serait sans doute beaucoup plus difficile à produire dans cette situation. L’angoisse le prenait déjà au ventre tandis qu’il appréhendait les soins qu’il devrait prodiguer à son aîné, mais pour l’heure, il doit se retenir d’aller gifler l’elfe en question, pauvre idiote, n'apprenait-elle jamais?


Mais si il était occupé à porter le blâme sur la servante, Ruben, lui avait trouvé son coupable idéal en la présence de Sawyer. Le cadet se retourne doucement vers son frère, inquiet, puis le rouge lui monte aux joues lorsqu’il marmonne sa piètre excuse. ‘’Pardonnez-moi mon Duc, je me suis assoupi dans l’un des petits salon, involontairement, sinon j’aurai été présent avant même que vous ne touchiez l’eau.’’ Il ne peut s’empêcher de ressentir une certaine culpabilité ; il aurait dû être là, telle une ombre, toujours prête si on avait besoin de lui. ‘’Je suis là maintenant, Je ne vous quitterai pas tant que vous ne serez pas à vos aises, et que vous me congédiez.’’

Avant même qu’il ne s’exclame, le cadet se prépare déjà à donner le bain à Ruben. Tirant doucement le petit banc au bout de la baignoire, il apprête ses mains de crèmes et d’huile parfumée avant de venir les poser fermement sur les épaules de l’homme, empoignant ses tensions et les soulageant du bout des doigts. Il connaît les points sensible du Duc, et il sait pertinemment où se trouve chacun de ses tensions. Attentionné, il écarte les quelques mèches blondes qui l’entrave dans ses mouvements, puis reprend avec consistance, jusqu’à sentir le corps du duc se détendre sous ses mains expertes. ‘’Si elle en souffre, j’en assumerai les conséquences et je ferais en sorte qu’elle soit traitée aux petits soin, tout comme le reste de votre précieuse personne.’’ Certains aurait pu y voir du sarcasme, mais Sawyer était très sincère, et il fallait bien s’appeler Ruben pour le savoir.

Lorsqu’il semble enfin détendu, l’eau l'immerge et le jeune blond prépare le savon afin s’en occuper jusqu’aux bouts des ongles. ‘’Mais pourquoi cette urgence à prendre un bain? Attendez-vous de la visite dont je n’aurais pas été mis au courant?’’ Car si son frère se préparait pour quelque chose, il n’en savait rien. En fait, il ne le mettait jamais au courant des visites qu’il pouvait avoir. Il espérait quand même que ce ne serait pas Virgilio, même si celui-ci lui permettait d’avoir un peu plus de temps libre. Il revient prendre place sur le côté de la baignoire, debout cette fois, et il plonge les mains afin de pêcher le bras gauche de son frère, savonnant sa peau doucement jusqu’au bout des doigts, puis fait la même chose avec son bras droit.

(c) DΛNDELION

_________________

Everything about you is how I'd wanna be. Your freedom comes naturally. Everything about you resonates happiness
Now I won't settle for less. Give me all the peace and joy in your mind. Everything about you pains my envying, your soul can't hate anything. Everything about you is so easy to love. They're watching you from above
where did you go ?
avatar
Rebellions are built on hope
▲ MESSAGES : 26
▲ OCCUPATION : Larbin de Ruben. Comptable, écrivain, femme de chambre, masseur professionnel, coiffeur, maquilleur, journal intime. Peu importe ce qu'il aspire à être, les taches que son frère lui impose mettrons de l'ombre sur ce qu'il souhaite vraiment accomplir. Il n'a pas le temps de penser à autre chose qu'aux petits soins de son aîné.
▲ COMPÉTENCES ET ARMES : Sawyer est définitivement doué avec les chiffres, faisant les comptes de la famille depuis qu'il sait lire. Avant la mort de ses parents, il avait le loisir de pouvoir s'intéresser à autre chose que Ruben, ainsi, il est un cavalier expert, ayant participer bon nombre de fois à quelques courses dont il sortait vainqueur la majorité du temps. Maintenant, beaucoup moins sportif, il s'intéresse au Grand Jeu, aux Bals, par défaut, et depuis quelques années, le cadet se montre particulièrement doué en décoction de toute sorte, mortelle ou non.
▲ LOCALISATION : Val Firmin, Orlaïs.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

le Ven 27 Avr - 13:48



wash it all away
Ruben & Sawyer & Aelia

« It's not denial. I'm just selective about the reality I accept. »
Comme à chaque fois, les plaintes exagérées du Duc ont raison de son plus jeune frère sur qui il délaisse presque la totalité de la faute. Son œillade insolente le fixe alors qu'il marmonne une excuse passable. Sans étonnement, rien capable de rendre Ruben de meilleur poil mais au moins, il sait d'avance que ce dernier se rattrapera avec son comportement. Il a intérêt, songe-il. Sa carcasse s'impatience de ses soins habituellement reçus et il affiche une grimace significative jusqu'à ce qu'enfin ses épaules commencent à être massées. L'odeur qui se dégage des crèmes ainsi que des huiles chatouille agréablement ses narines. Quelques minutes plus tard, bercé par ces gestes bien mesurés, il ferme ses paupières puis lâche un soupire de satisfaction. Ah, Sawyer est définitivement son meilleur masseur, comptable, homme de main... Son homme à tout faire avant d'être son cadet, finalement, un détail qu'il oublie de plus en plus. Ses géniteurs ne sont plus là pour lui faire la morale et lui remémorer ses responsabilités que ce soit en tant qu'aîné ou héritier. Tant mieux.

Un instant, il en oublie presque complètement Virgilio qui hantait ses pensées, ce qui soulage grandement ses tensions. Le traitement fonctionne à merveille et ce n'est guère étonnant : ses zones sensibles ne sont plus tellement un secret pour le blondinet aux petits soins. « Oui, plus par là... Oh, oui, continue. » Un second soupire est lâché, preuve qu'il arrive à se détendre. La réflexion qui arrive à ses oreilles lui arrache par ailleurs un faible rictus. « J'espère bien, j'attends de toi que tu t'occupes convenablement de moi. Rien n'est plus important. » C'est l'évidence même, voyons ! Ruben est à ses yeux prioritaire et depuis le temps qu'il empoisonne l'esprit de Sawyer avec, ce n'est pas étonnant qu'il réagisse ainsi avec lui. Au lieu de s'en sentir coupable, il est on ne peut plus ravi du résultat. Peu importe si il bouffe complètement la vie et les quelconques centres d'intérêts que son frère avait. Aveugle aux envies de ce dernier, à son existence même en tant que personne à part entière, il est persuadé que ce doit être un honneur pour lui de le servir de cette manière. Et en manque d'attention - même d'affection de son ancien amant, le de Firmin en demande forcément plus qu'à l'accoutumée.

Après le massage, il est l'heure du bain, du vrai. Il ouvre à nouveau les yeux puis s'étire de tout son long, guettant l'arrivée du savon. Oui, c'est encore à Sawyer de mettre la main à la patte. Se savonner tout seul ? Et puis quoi encore, ça demande trop d'efforts, il n'est pas d'humeur quand bien même il est beaucoup moins nerveux qu'avant. La question posée l'irrite cependant. « Ne puis-je pas prendre un bain pour le simple plaisir d'en prendre un ? Je dois toujours être propre et bien affrété, même quand je ne reçois personne. » Le menton relevé, Ruben paraît maintenant exaspéré et n'aide même pas son frère qui est obligé de pêcher ses bras pour les nettoyer. Il fera de même avec ses jambes ainsi que pour le reste de ses attributs. En attendant ses prunelles se perdent dans le couloir - la porte étant grande ouverte, faisant mine de l'ignorer. Quand la silhouette familière de l'une de ses domestiques passe, il l'interpelle presque immédiatement. C'est une elfe chargée d'une tâche importante : le débarrasser des indésirables de la demeure. « Aelia ! Viens ici. Qu'en est-il de cette invasion de souris ? M'en as-tu débarrassé ? » Honnêtement, le Duc n'a pas la certitude d'une invasion. Il se base sur une unique souris croisée la veille et lui ayant arraché quelques frissons dans le dos. Depuis, il s'imagine que ce n'est probablement pas la seule, que peut-être des rats se baladent également. C'est censé être propre ici, que diable. Ruben ne tolère pas ce type d'invités chez lui. Que penseraient ses amis à la Cour si ils lui rendaient une visite surprise et tombaient nez à nez avec ces bêtes ?
(c) DΛNDELION

_________________

i want it all
I try, and I try, and I try, but everybody wants to put me down. They say I'm goin' crazy, they say I got a lot of water in my brain, I got no common sense. I got nobody left to believe in. Oh, Lord, can anybody find me somebody to love ?
avatar
walk this way
▲ MESSAGES : 320
▲ OCCUPATION : DUC DE FIRMIN, PROFITEUR ET ADEPTE DU GRAND JEU.
▲ COMPÉTENCES ET ARMES : SA LANGUE EST PLUS AIGUISÉE QUE SON FLEURET AVEC LEQUEL IL N'EST PAS MANCHE MAIS NE RIVALISERAIT GUÈRE AVEC UN VRAI COMBATTANT ; PLUS INTÉRESSÉ PAR LES ARTS, LES BALS ET LE GRAND JEU. ON NOTE CHEZ LUI DE BELLES CAPACITÉS AVEC LA DANSE, UNE PLUME AFFÛTÉE ET DES DOIGTS AGILES QUI SE SOULAGENT PARFOIS SUR UN PIANO.
▲ LOCALISATION : EN ORLAÏS ; EN PLEINE CAPITALE, EN PLEIN BAL, QUAND IL N'EST PAS A VAL FIRMIN.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

le Sam 28 Avr - 21:30




Ruben & Sawyer & Aelia
Wash it all away


Aelia traversait la demeure d’un pas rapide, pressée. Pressée d’échapper quelques minutes au Duc, peut-être, ou à n’importe qui d’autre ; et se glisser jusqu’à sa chambre sous la forme d’une petite souris aurait été plus rapide et plus discret mais, malheureusement, on aurait remarqué son absence. On se serait demandé où elle était passée, puisque personne ne l’avait vu déambuler dans les couloirs. Si elle était parfois téméraire, elle n’était pas idiote pour autant. D’ailleurs, vu ce qu’elle entendait, Ruben était dans son bain. Et la porte était ouverte. Parfait, super. Il fallait passer devant ses yeux rapidement, mais sans avoir l’air trop pressé... Juste de quoi s’échapper, sans avoir réellement l’air de fuir.

Evidemment, c’est un échec. Elle l’entend la héler, et l’elfe blonde aux vallaslins d’or s’arrête, imprime un sourire sur son visage et fait pivoter ses talons. Elle lança un regard à Sawyer qui s’appliquait à s’occuper de son aîné, comme d’habitude. A se demander si le jeune homme était bel et bien le frère du Duc, ou l’un de ses nombreux domestiques. Néanmoins, aux paroles du grand maître, le sourire que la dalatienne avait forgé devint plus naturel : l’invasion de souris, c’était elle. Petite chose grise et brune à la fourrure douce qui... Avait fait couiner Ruben lorsqu’il l’avait malencontreusement aperçu. Heureusement, elle avait assez de maîtrise d’elle-même pour ne pas pouffer devant lui, bien que l’image la ferait certainement éternellement sourire. « Je crains, Monsieur, de n’en avoir vu qu’une seule, que j’ai réussi à charmer avant de m’en débarrasser. Depuis, j’arpente votre demeure à la recherche de la moindre trace de ses congénères, mais je n’en ai pas aperçu une seule moustache. »

Que Mythal la garde de s’aventurer à écouter aux portes avec ses petites oreilles rondes – pour une fois. On n’avait jamais vu un rongeur avec des oreilles d’elfe. Elle fit néanmoins le tour de la pièce pour pouvoir se tenir non loin de Ruben, la dague dont elle ne se séparait jamais claquant contre sa cuisse. Elle inclina respectueusement la tête pour saluer Sawyer, avant de croiser les bras. « Mon épée est plus habile à vous aider à achever les renards, les sangliers et autres créatures qui parcourent vos terres plus que de petits rongeurs. Si je puis me permettre, la présence d’un chat pourrait être aussi qu’agréable qu’utile si vous craignait de revoir une souris... Enfin, si Monsieur Sawyer n’y voit rien à redire, et que cela plairait à Monsieur le Duc, bien sûr. »

HRP.
° CODAGE PAR DITA | EPICODE °
avatar

Invité

Invité

Revenir en haut Aller en bas

le Mar 3 Juil - 16:14



wash it all away
Ruben & Sawyer & Aelia

« It's not denial. I'm just selective about the reality I accept. »
Les bons soins continues, et le Sawyer se perd légèrement dans ses pensées. Il le soigne si souvent qu’il en vient à le faire par automatisme, un mécanisme de défense qu’il avait mis au point, sans réellement s’en rendre compte. Les mots de son aîné le ramène doucement à la réalité, parce qu’il doit au moins construire une réponse satisfaisante, une réponse qui apaisera les humeur du Firmin. ‘’Bien sur que rien n’est plus important que vous. Vous êtes le soleil de Val Firmin. Sans vous, ce sont les ténèbres et la nuit éternelle.’’ Exagérait-il? Sans doute. Mais ce n’était jamais trop pour Ruben. Tant qu’il n’y décelait pas de sarcasme, il pouvait lui vomir tout les compliments possible.

Ayant passé le nettoyage des bras, le cadet plonge ses mains dans l’eau afin de s’attaquer au bas du corps, sans gêne ; vu le nombre de fois qu’il y avait mis les mains, il n’y en avait plus de gêne. Machinalement, il passer ses paumes sur la jambes gauche de Ruben, puis fait le tour de la baignoire afin de s’attaquer à la jambe droite. Il évite de le regarder cependant, préférant éviter les contacts gênant lorsqu’il doit le nettoyer de haut en bas. Il hoche simplement la tête à ses reproches, ne voulant pas l’irriter davantage qu’il ne l’était déjà, surtout qu’il devait maintenant s’occuper de son intimité. Les mains mousseuses du cadet plonge dans l’eau chaude afin d’y pêcher le minuscule poisson, tandis que l’aîné s’agite, semblant avoir vu une présence requise dans l’immédiat. Sawyer se fige lorsqu’il l’entend prononcer le prénom d’Aelia. Chibre en main, joues rosies, il pose son regard sur l’elfe nouvellement présente, tout mouvement suspendu. ‘’Aelia…’’

Mais personne ne l’entend, son malaise étant aussi grand que sa discrétion, il s’empresse de reprendre le bain de Ruben, afin de terminer au plus vite de le nettoyer. Cela fait, il s’éclipse rapidement afin d’aller chercher une grande serviette au Duc, écoutant brièvement la conversation. Il ne peut s’empêcher d’esquisser un léger sourire. Si Ruben savait quel genre de bestioles traînaient dans sa chambre, il mettrait sans doute le domaine en feu. Heureusement, personne sauf lui y mettait les pieds. Doucement, il s’approche du Duc afin d’attendre sa sortie du bain et couvrir ses épaules de la serviette. ‘’Je ne trouve rien à y redire, madame. Si le Duc veut un chat, il en aura un. Mes sentiments à ce sujet ne sont pas opportuns.’’ Il évite de croiser le regard de l’elfe, essayant de ne pas oublier qu’elle n’est qu’une domestique malgré sa beauté. Il se reprend vite fait, se concentrant sur son frère afin d’éviter de rougir de nouveau. ‘’Je ne suis pas là pour prendre la moindre décision à propos du domaine. Je ne suis pas le duc, mon avis ne compte pas.’’

(c) DΛNDELION

_________________

Everything about you is how I'd wanna be. Your freedom comes naturally. Everything about you resonates happiness
Now I won't settle for less. Give me all the peace and joy in your mind. Everything about you pains my envying, your soul can't hate anything. Everything about you is so easy to love. They're watching you from above
where did you go ?
avatar
Rebellions are built on hope
▲ MESSAGES : 26
▲ OCCUPATION : Larbin de Ruben. Comptable, écrivain, femme de chambre, masseur professionnel, coiffeur, maquilleur, journal intime. Peu importe ce qu'il aspire à être, les taches que son frère lui impose mettrons de l'ombre sur ce qu'il souhaite vraiment accomplir. Il n'a pas le temps de penser à autre chose qu'aux petits soins de son aîné.
▲ COMPÉTENCES ET ARMES : Sawyer est définitivement doué avec les chiffres, faisant les comptes de la famille depuis qu'il sait lire. Avant la mort de ses parents, il avait le loisir de pouvoir s'intéresser à autre chose que Ruben, ainsi, il est un cavalier expert, ayant participer bon nombre de fois à quelques courses dont il sortait vainqueur la majorité du temps. Maintenant, beaucoup moins sportif, il s'intéresse au Grand Jeu, aux Bals, par défaut, et depuis quelques années, le cadet se montre particulièrement doué en décoction de toute sorte, mortelle ou non.
▲ LOCALISATION : Val Firmin, Orlaïs.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

le Jeu 5 Juil - 10:29



wash it all away
Ruben & Sawyer & Aelia

« It's not denial. I'm just selective about the reality I accept. »
Persuadé de son importance ainsi que de sa valeur unique, le Duc de Firmin ne doute pas un instant que les compliments de son jeune frère à son égard sont sincères. Ils sont même une évidence et gonflent encore un peu plus son ego surdimensionné - mais extensible qui l'aveugle. Pas un instant il ne soupçonne du sarcasme, ce serait inconcevable, surtout en provenance de Sawyer. Au moins celui-ci parvient-il à le caresser allègrement dans le sens du poil pour qu'un rictus moins irrité reprenne place sur son faciès. Il se laisse également prendre lors du nettoyage de ses parties intimes. Que la main qui s'en occupe demeure celle de son cadet ne le dérange pas et ne l'empêche pas de trouver satisfaction. Non, Ruben n'a pas de tels sentiments envers lui, cela n'a à ses yeux rien à voir. La tête légèrement penchée en arrière, les babines à demi-ouvertes, ses prunelles contemplent le plafond. Balayant toute présence, voilà qu'il se replonge dans une certaine nostalgie et pense à Virgilio. Pile au bon moment, évidemment. Lui aussi était doué de ses mains... Mais non. Il rejette de tels souvenirs. Sortant de son état presque second, il profite du passage d'Aelia pour se changer les idées quand bien même les doigts fraternels sont toujours enroulés autour de son anatomie. Pas que ça le dérange, personnellement, il n'est pas pudique.

Les nouvelles que lui apportent sa domestique sont rassurantes. Le Duc espère sincèrement ne plus revoir une moustache dissidente se balader à travers sa demeure mais visiblement, il ne s'agissait que d'un cas isolé. « Ah, quelle bonne nouvelle ! En voilà une qui fait très bien son travail, contrairement à d'autres... » Accompagnant ses propos, son œillade va principalement titiller la servante de tout à l'heure qui ne sait plus où se mettre. Il remarque aussi les joues rosies de Sawyer avant qu'il ne s'éclipse et imagine que celui-ci s'en veut de ne pas avoir été présent alors que la raison est tout autre. S'étirant lentement, Ruben profite encore de quelques instants dans son bain. Il prend note des indications de l'elfe même s'il ne rétorque pas dans l'immédiat. Pour l'heure le voilà qui se redresse, réceptionné par une serviette qui couvre surtout ses épaules. Le reste à l'air libre est exposé mais une fois encore, il n'a pas de quoi en rougir devant ses domestiques et son frère... Quoi que pour le coup, il remarque qu'une partie est plus levée que d'ordinaire. Celle-ci, il aimerait la dissimuler au plus vite. « Saw, plutôt que d'évoquer l'évidence même, essuie-moi avant que je n'attrape un rhume ! » Il l'engueule presque. En plus, il profite de la perche tendue, le laissant seul maître des décisions. Bien évidemment. N'est-il pas l'aîné et l'héritier, après tout ?

Enfin il considère la proposition sur la venue d'un chat, légèrement songeur mais suffisamment intéressé. « Ce n'est pas une mauvaise idée... Seulement la demeure est immense, un chat seul ne suffirait peut-être pas. Deux, éventuellement ? » La question est plus posée à lui-même qu'autre chose, toujours en train d'y réfléchir. C'est qu'un détail le dérange dans toute cette histoire : « En revanche, j'ai entendu dire que ces animaux étaient très appréciés. J'espère qu'ils ne vont pas accaparer toute l'attention de mes domestiques. Il n'est pas question que je sois mis de côté. » Le caractère d'un chat est par nature incompatible avec le Duc, surtout considérant certains aspects qui entrent en conflit avec ses propres habitudes. Rien que le fait d'être ignoré, même par une boule de poils, l'agacerait. C'est comme avoir deux lions à la maison... ou deux coqs. Voilà qu'il tourne la tête vers son jeune frère qui il espère, aura dans la poche encore quelques compliments afin de le rassurer puis le mousser un peu plus. Ses chevilles gonflées n'attendent que ça, même de la part de sa domestique elfe, tiens. Capricieux ? Oh, à peine.
(c) DΛNDELION

_________________

i want it all
I try, and I try, and I try, but everybody wants to put me down. They say I'm goin' crazy, they say I got a lot of water in my brain, I got no common sense. I got nobody left to believe in. Oh, Lord, can anybody find me somebody to love ?
avatar
walk this way
▲ MESSAGES : 320
▲ OCCUPATION : DUC DE FIRMIN, PROFITEUR ET ADEPTE DU GRAND JEU.
▲ COMPÉTENCES ET ARMES : SA LANGUE EST PLUS AIGUISÉE QUE SON FLEURET AVEC LEQUEL IL N'EST PAS MANCHE MAIS NE RIVALISERAIT GUÈRE AVEC UN VRAI COMBATTANT ; PLUS INTÉRESSÉ PAR LES ARTS, LES BALS ET LE GRAND JEU. ON NOTE CHEZ LUI DE BELLES CAPACITÉS AVEC LA DANSE, UNE PLUME AFFÛTÉE ET DES DOIGTS AGILES QUI SE SOULAGENT PARFOIS SUR UN PIANO.
▲ LOCALISATION : EN ORLAÏS ; EN PLEINE CAPITALE, EN PLEIN BAL, QUAND IL N'EST PAS A VAL FIRMIN.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

le Jeu 26 Juil - 16:52



wash it all away
Ruben & Sawyer

« It's not denial. I'm just selective about the reality I accept. »
C’est comme si il avait oublié la raison de même de sa présence. Qu’Aelia soit la le perturbe un peu plus qu’il ne voudrait l’admettre, mais la voix du blond le ramène vite sur terre lorsqu’il le hêle de bien vouloir sécher sa peau délicate. Pris d’un sursaute, son attention revient immédiatement au Duc, ignorant totalement l’échange entre lui et l’elfe pour s’affairer à le sécher doucement, tapotant la serviette sur sa peau plutôt que de frotter ; car il détestait le contact du tissu épais sur lui. Cela fait, il l’aide à sortir de la baignoire et le dirige vers son fauteuil afin de terminer sa tâche et de sécher ses pieds. ‘’Ils n’ont pas intérêts, et si vous souhaitez réellement avoir un ou deux félins, je peux vous en trouver d’ici la fin de la journée.’’ Un rapide coup d’oeil vers l’une des servantes pour l'intimé de vider la baignoire, et son attention reviens immédiatement au duc.

Sa peau maintenant assécher, il se dirige vers la panoplie de crème et de parfum que possède son frère. ‘’Quel parfum désirez-vous aujourd’hui mon soleil?’’ Car si il choisissait à sa place, c’était la crise assurée. Il ne choisissait jamais le bon parfum, et il ignorait tout des caprices soudain de son aîné. Qui pouvait savoir ce qui lui passait par la tête. Il était prévisible de caractère mais ses décisions étaient parfois si incohérente qu’il avait tôt fait d’abandonner l’idée de même prévoir ce qu’il pouvait désirer. Il ne pouvait pas prendre de chance, au risque de se retrouver puni, de se faire hurler dessus et de le mettre en colère. Pas qu’il en avait peur, mais il détestait devoir l’endurer dans ces conditions, surtout que la journée était à peine entamée, et qu’il était réputé pour faire des crises qui pouvaient durer des jours.

Et le cadet n’avait ni l’humeur, ni l’énergie de devoir le gérer. Lorsqu’il énonce enfin sa décision, le blond s’empresse de prendre pot et parfum afin de le badigeonner aussi délicatement que si il était en train de mettre du sucre à glacer sur un gâteau. Grâce à ses soins, le duc était presque une oeuvre d’art quotidienne. Depuis le temps qu’il en prenait soin, il pouvait au moins se targuer de faire un bon boulot, car son frère était magnifique, autant l’avouer. ‘’Je suis certain qu’Aelia à le temps de faire des recherches pour vous.’’ Il se retourne vers elle quelques secondes. ‘’Assurez-vous d’en choisir qui sont discret et qui préfère la solitude plutôt que l’attention.’’ Puis elle quitte enfin la pièce, permettant à Sawyer de souffler un peu et de reprendre contenance.

(c) DΛNDELION

_________________

Everything about you is how I'd wanna be. Your freedom comes naturally. Everything about you resonates happiness
Now I won't settle for less. Give me all the peace and joy in your mind. Everything about you pains my envying, your soul can't hate anything. Everything about you is so easy to love. They're watching you from above
where did you go ?
avatar
Rebellions are built on hope
▲ MESSAGES : 26
▲ OCCUPATION : Larbin de Ruben. Comptable, écrivain, femme de chambre, masseur professionnel, coiffeur, maquilleur, journal intime. Peu importe ce qu'il aspire à être, les taches que son frère lui impose mettrons de l'ombre sur ce qu'il souhaite vraiment accomplir. Il n'a pas le temps de penser à autre chose qu'aux petits soins de son aîné.
▲ COMPÉTENCES ET ARMES : Sawyer est définitivement doué avec les chiffres, faisant les comptes de la famille depuis qu'il sait lire. Avant la mort de ses parents, il avait le loisir de pouvoir s'intéresser à autre chose que Ruben, ainsi, il est un cavalier expert, ayant participer bon nombre de fois à quelques courses dont il sortait vainqueur la majorité du temps. Maintenant, beaucoup moins sportif, il s'intéresse au Grand Jeu, aux Bals, par défaut, et depuis quelques années, le cadet se montre particulièrement doué en décoction de toute sorte, mortelle ou non.
▲ LOCALISATION : Val Firmin, Orlaïs.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

le Sam 28 Juil - 11:20



wash it all away
Ruben & Sawyer

« It's not denial. I'm just selective about the reality I accept. »
Heureusement que Ruben rappelle à l'ordre son frère, même si selon lui, il ne devrait pas avoir à le faire. Question de priorité, voyons. C'est d'un air parfaitement dédaigneux - comme à son habitude qu'il se laisse essuyer puis s'installe sur son fauteuil, frissonnant légèrement quand Sawyer en vient à ses pieds. Cela le coupe dans ses songeries à propos des félins. On lui assure que ces derniers ne risquent pas de lui voler la vedette et conforte son ego, ce qui le pousse à tenter le coup. Après tout, si ce n'est pas compatible avec sa personnalité, il ordonnera à son cadet de le faire partir aussi sec dans une autre demeure que la sienne. « Bien, alors commençons par un seul. » Il laisse également ce dernier gérer les serviteurs car à la longue, c'est fatiguant, et de toute manière plus agréable de se décharger sur quelqu'un d'autre.

C'est maintenant l'heure de choisir son parfum, coupant quelques instants court à la discussion actuelle. Ruben en possède une multitude, comme pour sa garde robe, ce qui ne lui facilite pas la tâche. L'un d'entre eux le tente néanmoins et sans réfléchir plus en avant il l’énonce. « Voyons voir... Celui à la lavande. » Avant de se rappeler que celui-ci aussi est en lien avec Virgilio. Alors lorsque Sawyer s'approche de lui avec le parfum, il l'interrompt immédiatement avec le revers de sa main. « Non, plutôt la vanille. Et jette celui là, j'en rachèterais un autre de meilleure qualité. » La moue chiffonnée, voilà encore l'une de ses crise sur un énième coup de tête. C'est que ce n'est clairement pas de tout repos de travailler pour lui.

Le Duc de Firmin hoche ensuite positivement la tête quand aux indications à l'elfe, fournies par son jeune frère. « Je compte sur toi, Aelia. » Lui intime-il simplement avant qu'elle prenne congé, restant confortablement installé sur son siège. Il faut qu'il s'habille mais encore une fois il hésite, certains tissus allant forcément lui remémorer son amant l'ayant salement abandonné. Sur la multitude qu'il possède, il craint d'être indéniablement attiré par ceux-ci, et c'est ce qui le contrarie le plus. Voilà pourquoi il demande à Sawyer de s'en charger : « Sélectionne-moi cinq tenues, je choisirais l'une d'entre elles. » Un pari risqué. Surtout pour son frère, en vérité, sur lequel il pourra toujours s'emporter si jamais... Il préfère ça plutôt que d'être irrité contre sa propre personne.
(c) DΛNDELION

_________________

i want it all
I try, and I try, and I try, but everybody wants to put me down. They say I'm goin' crazy, they say I got a lot of water in my brain, I got no common sense. I got nobody left to believe in. Oh, Lord, can anybody find me somebody to love ?
avatar
walk this way
▲ MESSAGES : 320
▲ OCCUPATION : DUC DE FIRMIN, PROFITEUR ET ADEPTE DU GRAND JEU.
▲ COMPÉTENCES ET ARMES : SA LANGUE EST PLUS AIGUISÉE QUE SON FLEURET AVEC LEQUEL IL N'EST PAS MANCHE MAIS NE RIVALISERAIT GUÈRE AVEC UN VRAI COMBATTANT ; PLUS INTÉRESSÉ PAR LES ARTS, LES BALS ET LE GRAND JEU. ON NOTE CHEZ LUI DE BELLES CAPACITÉS AVEC LA DANSE, UNE PLUME AFFÛTÉE ET DES DOIGTS AGILES QUI SE SOULAGENT PARFOIS SUR UN PIANO.
▲ LOCALISATION : EN ORLAÏS ; EN PLEINE CAPITALE, EN PLEIN BAL, QUAND IL N'EST PAS A VAL FIRMIN.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut