▲ LES RELIGIONS ET CROYANCES

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

le Ven 31 Mar - 13:14




le cantique de la lumière
chantrie d'andrasté (officielle)

Rien n'avait de nom
Ni les cieux, ni la terre, ni l'océan, ni le Soleil
Seul existait le silence
Alors la Voix du Créateur retentit,
Le premier Verbe,
Et son Verbe devint tout ce qui serait jamais.

- Threnodies 5:18


le créateur
Le culte de la Chantrie est appelé le Cantique de la Lumière. Il s'agit d'une collection de chants composant un ensemble de textes religieux, racontant essentiellement les actions et commandement du Créateur et retraçant la vie d'Andrasté. Il est basé sur la croyance que le Créateur - une entité toute puissante - a créé toute chose en ce monde, mais qu'il s'est détourné des Hommes lorsque ces derniers ont commis le Péché Originel sous l'influence des Anciens Dieux. Le Créateur aurait alors emprisonné ces derniers dans les profondeurs de la terre, puis ce serait retiré dans la Cité d'Or, déçu de Ses enfants. Malheureusement, cela n'arrêta pas les Anciens Dieux, qui continuèrent d'influencer les Hommes du fond des abysses, et leur enseignèrent la magie du sang. Ces connaissances tombèrent entre les mains de mages de l'Empire de Tévinter, qui utilisèrent la magie du sang pour tenter d'atteindre la Cité d'Or, commettant alors le Second Péché. Mais le Créateur les rejeta, et transforma les sorciers en des monstres maudits : les premières Engeances, infâmes créatures corrompant tous sur leur passage.

Les Hommes doivent ainsi se racheter et se purifier de leurs péchés, mais également répandre le Cantique de la Lumière à travers le monde s'ils veulent espérer qu'un jour, le Créateur leur accorde à nouveau Sa parole et Ses faveurs. On dit du Créateur qu'il est celui qui a créé le Voile et l'Immatériel, et que les esprits étaient Ses premiers enfants. Cependant, insatisfait de Sa création, le Créateur se serait détourné d'eux pour créer Thédas et le monde tel que nous le connaissons actuellement, ainsi que les Hommes. Il est couramment admis par les représentants de la Chantrie, notamment dans un élan de fierté raciale et de racisme, que les Elfes, les Nains ainsi que les Qunaris ne sont pas les enfants du Créateur, et qu'ils ne méritent donc ni Ses grâces, ni Ses faveurs.

Aujourd'hui, le culte du Créateur est présent partout, et la Chantrie possède un énorme pouvoir politique ainsi que divers moyens de pression. C'est notamment la Chantrie qui a permit d'établir un équilibre - bien que précaire, notamment entre Férelden et Orlaïs - entre les différentes royaumes en les réunissant autour de valeurs religieuses communes. De plus, la Chantrie possède un fonctionnement matriarcal : si les hommes ne sont pas interdit en son sein, seules les femmes y occupent les plus hauts postes. Et les Divines, qui est seraient l'équivalent du Pape, n'ont toujours été que des femmes.

Le Créateur:

Rien n'avait de nom
Ni les cieux, ni la terre, ni l'océan, ni le Soleil
Seul existait le silence
Alors la Voix du Créateur retentit,
Le premier Verbe,
Et son Verbe devint tout ce qui serait jamais :
Rêve et idée, espoir et peur,
Possibilités infinies.
De cette matière, il créa ses premiers nés.
Et il leur dit :
Je vous forge en Mon image
Et vous octroie gouverne sur toute Ma création.
Que votre volonté
Préside à toute chose.

Alors au centre des cieux,
Il fit jaillir
Une cité aux tours d'or,
Aux rues pavées de musique,
Aux bannières qui flottaient sans un souffle de vent.
En ce lieu Il trôna, à attendre
D'admirer des merveilles
Que créerait Sa progéniture.

Les enfants du Créateur se rassemblèrent
Au pied de Son trône d'or
Et chantèrent des hymnes et louanges sans fin
Mais leur chant était celui des pavés.
Ils brillaient des reflets de l'or sur le trône du Créateur.
Ils portaient haut les bannières qui flottaient sans aide.

Et la Voix du Créateur retentit en l'Immatériel :
J'ai façonné Mon premier-né à Mon image.
Vous avez reçu main mise sur tout ce qui existe
La création est soumise à votre vouloir.
Pourtant vous n'en faites rien.
Le royaume que Je vous ai donné est informe, inconstant.

Et Il sut que son ouvrage avait faillit.
Aussi le créateur se détourna-t-il de ses premiers-nés
Et prit à l'Immatériel une once de sa chair vivante
Qu'il plaça loin des esprits.
Et telles furent ses paroles :
En ce jour
Je décrète qu'il est opposition en toute chose :
Pour la terre, le ciel
Pour l'hiver, l'été
Pour les ténèbres, la Lumière.
Seule Ma volonté peut rompre l'équilibre
Et insuffler au monde une nouvelle vie.

Et le monde n'était plus informe et inconstant.
Mais solide et immuable,
Doté de noms pour les cieux et la terre, l'océan et le Soleil.
Pour finir le Créateur façonna dans le monde tangible
L'homme.
Aussi immuable que la terre,
A l'âme peuplée de rêves et d'idées, espoirs et peurs,
Possibilités infinies.

Alors le Créateur dit :
A toi, mon deuxième enfant, je lègue ce don :
En ton cœur brûlera une flamme inextinguible
Dévorante et jamais satisfaite.
Je t'ai façonné de l'Immatériel
Et à l'Immatériel tu reviendras
Chaque nuit en songe
Pour te souvenir à jamais de Moi.

Alors le Créateur ferma à jamais les portes de la Cité d'Or
Et en ce lieu il trôna, à attendre
D'admirer des merveilles
Que créerait Sa progéniture.


Oraisons 5:1-8.

Les Commandements du Créateur:

Telles sont les vérités que le Créateur m'a révélées :
Comme il n'existe qu'un monde, une vie, une mort
Il n'existe qu'un dieu, notre Créateur.
Ceux qui consacrent leur amour à de faux dieux, ceux-là sont des pêcheurs.

La magie doit servir l'homme, et non l'asservir.
Bien méprisable sont ceux qui ont retourné Sa manne contre Ses enfants.
Ceux là seront nommés maléficiens et leur nom sera maudit ;
Ils ne connaitront le repos ni en ce monde, ni dans l'au-delà.

Du plus humble des esclaves au plus grand des rois,
Tout les hommes sont nés des mains du Créateur.
Qui sème le conflit et nuit au moindre de ses enfants
Sans y avoir été contraint,
Celui là est maudit par le Créateur.

Qui de ses actes est parjure, menteur,
Et cherche à duper, qu'il sache ceci :
Il n'est qu'une Vérité.
Notre Créateur est omniscient
Et jugera de leurs mensonges.

Rien n'est infini ici-bas.
Ce que gagne l'un, l'autre le perd.
Qui vole son prochain porte atteinte à son être et à son esprit.
Notre Créateur le constate le cœur lourd.


Transfigurations 1:1-5

Le Cantique de la Lumière:

Nombreux, ceux qui se vautrent dans le pêché.
Persuadés d'être damnés de corps et d'âme.
Mais qui se repent, qui garde sa foi entière
Malgré les ténèbres du monde.
Qui traite les faibles sans veulerie, ni dédain
Mais respecte la loi et les œuvres du Créateur,
Celle là connaitra la pureté bénite du Créateur.
La Lumière lui fera traverser la paix
Les voies de ce monde et de l'au-delà.
Pour celle qui s'en remet au Créateur, le feu est son eau.
Tout comme le papillon de la nuit voit la lumière et s'approche de la flamme.
Elle doit voir le feu et s'approcher de la Lumière.
Le Voile ne lui réservera nulle incertitude,
Pas plus qu'elle ne redoutera la mort,
car le créateur sera son flambeau et son bouclier, ses fondations et son épée.


Transfigurations 10.

Ses portes sont toujours fermées.
Le ciel a été rempli de silence,
Je savais alors,
Et j'ai traversé mon cœur avec honte.

- Andrasté 1:11

andrasté
Le Chant est découpé en différents chapitres, historiques ou moraux, appelés Cantiques. Ces Cantiques sont validés ou non par la Chantrie, autrement dit certains sont considérés comme dissonants. La majorité des croyants sont de nos jours des andrastiens, c'est à dire qu'ils croient au Cantique de la Prophétesse Andrasté, qui n'est autre que l'épouse du Créateur. Elle était la Prophétesse dont les enseignements ont servi à la fondation de la Chantrie et sa large domination actuelle à travers Thédas. Aucun n'ignore le nom ou l'histoire d'Andrasté.

Jeune enfant vendue sur les marchés de Minrathie après que l'Empire Tévintide eut capturé les habitants de son petit village sur la côté de la Mer d'Ecume. Elle grandit donc esclave, puis un jour parvint à s'échapper pour retourner sur sa terre natale. D'esclave, elle devint femme d'un seigneur alamarri : Maférath. Mais elle était la seule a avoir pu s'échapper, alors elle implorait les dieux de venir en aide à ses compagnons restés esclaves de Tévinter. Et c'est un jour que La Voix du Créateur lui parvint. Ce dernier lui raconta que l'Immatériel et le monde, ainsi que les créatures le peuplant étaient tous Ses créations, mais que les Hommes l'avaient oublié. Il lui expliqua que ses prières incessantes lui étaient parvenues, et qu'Il souhaitait lui offrir une place à Ses côtés.

Mais Andrasté ne pouvait se résoudre à abandonner son peuple. Elle supplia le Créateur de revenir parmi Ses enfants, de les sauver de l'Empire Tévintide. A contrecoeur, le Créateur accepta de donner à Ses enfants une seconde chance. Andrasté s'en retourna auprès de son époux, Maférath, et lui révéla ce que le Créateur lui avait dit. Ensemble, ils rallièrent les Alamarri et marchèrent sur les mages de l'Empire Tévintide. Partout où ils allaient, Andrasté répandait la bonne parole du Créateur et ses disciples se faisaient de plus en plus nombreux à la rallier contre l'Empire. Mais lorsque Maférath comprit que toute l'attention et la gloire étaient portées sur sa femme, la jalousie obscurcit son cœur et son jugement.

Enfin les armées d'Andrasté et de Maférath parvinrent aux portes de Minrathie, mais Andrasté n'était plus avec eux. En effet, Maférath avait livré en secret Andrasté aux Tévintides ; en contrepartie, l'archonte lui donnait toutes les terres au sud de la Mer d'écume. Ainsi donc devant toutes les armées Amarri et Tévintides, Andrasté fût attachée à un bûcher et brûlée vive tandis que son époux ici-bas faisait détourner les yeux de son armée, car son cœur avait été dévoré. Mais en contemplant le bûcher, l'archonte fut pris de pitié pour Andrasté. Il dégaina son épée et lui offrit la miséricorde d'une mort rapide.

Le Créateur pleura la mort de Sa bien aimée, maudit Maférath, maudit la trahison de Ses enfants et se détourna à nouveau de Sa création en n'emmenant avec lui qu'Andrasté. Depuis lors, elle siège à Ses côtés et l'exhorte inlassablement d'avoir pitié de Ses enfants.



avatar
Épouse du créateur
▲ MESSAGES : 325
▲ LOCALISATION : DANS L'AU-DELÀ.

Voir le profil de l'utilisateur http://thedawnwillcome.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

le Mer 19 Avr - 20:35




cantique de la lumière
chantrie impériale (côté tévinter)

Tel est vil et perverti
Qui a reçu Mon don
Pour le retourner contre Mes enfants

Transfigurations 18:10


schisme & distinctions
Il faut savoir qu'aux débuts de la Chantrie, celle-ci existait à Tévinter sous la même forme que celle de Thédas. Toutefois, l'Empire s'en est éloigné lorsque la question de savoir si Andrasté était réellement un être divin ou non s'est posée. Le désaccord qui en a découlé a provoqué l'un des plus grands schismes au sein de la Chantrie, pour aboutir sur la fondation de la Chantrie impériale en 3:87. L'Empire a alors mis un mage du nom de Valhail à la tête de la Chantrie impériale. Devant cet affront, la Divine de l'époque a alors ordonné une Marche Exaltée - une guerre - contre l'Empire Tévintide.

Cette séparation entraîna plusieurs conflits d'ordre idéologique entre l'Empire et Thédas. Aux yeux du reste de Thédas, l'Empire n'honore pas correctement le Cantique de la Lumière et la volonté du Créateur, mais ne fait que se fourvoyer et étendre un peu plus les péchés des Hommes. De plus, la Chantrie impériale s'oppose à celle de Thédas de part son fonctionnement patriarcal : les hommes sont en effet autorisés à devenir des prêtres, là où seules les femmes occupent les plus hautes fonctions au sein du culte d'Andrasté. Il faut également savoir que le Divin Impérial - équivalent de la Divine et nommé dans le reste de Thédas le "Divin Noir" - est toujours un mage, endossant le plus souvent la double fonction de Premier Enchanteur au sein du Cercle tévintide. Aux yeux de tout chantriste non tévintide, c'est là une hérésie suprême. Ce Divin réside dans la Flèche d'Argent à Minrathie, siège de la Chantrie Impériale.

Il faut également savoir que si la Chantrie exerce normalement un contrôle sur les mages, ce n'est pas le cas pour ceux de Tévinter qui étaient déjà implantés dans les hautes sphères du pouvoir bien avant la création de la Chantrie. Ces derniers gardent donc une liberté quasi totale bien qu'il existe également un Cercle de mages à Tévinter, mais bien différent de ses homologues de Thédas. Mais le conflit idéologique autour d'Andrasté n'est pas le seul qui oppose le Chantrie impériale à celle de Thédas.

Un extrait du Cantique de la Lumière dit : "La magie doit servir l'Homme, et non l'asservir." Cet extrait a été interprété de manière différente par les deux Chantries. D'un côté Thédas estimant que la magie devait servir le plus grand nombre et pour le bien, mais que les mages se devaient d'être encadrés et surveillés pour mener à bien cette mission car dangereux. Du côté de Tévinter, l'interprétation des clercs arriva au constat que pour servir ce but, il fallait que les mages restent libres, idée bien évidemment suggérée par les mages possédant les rennes du pouvoir au sein de l'Empire. Cette vision entraina ainsi de nouvelles Marches Exaltées, terme désignant ces conflits religieux, et qui éloignèrent un peu plus les deux Chantries. On peut également noter d'autres conflits, comme par exemple le fait que la Chantrie impériale nie toutes les accusations de la responsabilité des mages tévintides dans la création des Engeances et de l'Enclin.


avatar
Épouse du créateur
▲ MESSAGES : 325
▲ LOCALISATION : DANS L'AU-DELÀ.

Voir le profil de l'utilisateur http://thedawnwillcome.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

le Jeu 11 Mai - 17:46




croyances elfiques
ce qu'il faut savoir

le panthéon elfique
Les Elfes ont pour particularité de ne pas être monothéiste. Ils possèdent en effet un panthéon composé de neuf divinités : cinq dieux et quatre déesses. Ils étaient anciennement connus dans la langue elfique sous le terme d'Evanuris, mais sont appelés aujourd'hui les Créateurs. Le chef du panthéon, le père de tous est Elgar'nan, dieu de la paternité et de la vengeance. Sa femme est Mythal, déesse de la maternité et de la justice.

Ensembles, ils auraient créé le monde et eurent plusieurs enfants qui formèrent avec eux le panthéon actuel des Elfes. Les jumeaux Falon'Din et Dirthamen, le premier dieu de la mort et de la fortune, le second, dieu des secrets et de la connaissance. Vint ensuite Andruil, déesse de la chasse, puis Sylaise déesse des arts domestiques. On raconte qu'elle aurait donné le feu aux Elfes, leur aurait enseigné à tisser du fil et des cordes pour leurs arcs, ainsi qu'à utiliser les herbes médicinales pour se soigner. Ensuite June, dieu de l'artisanat et pour finir, Ghilan'nain la Mère des Hahls ainsi que déesse de la navigation.

Le dernier dieu est Fen'Harel - aussi appelé le Loup Implacable - est le dernier dieu du panthéon. Il est haït des Elfes, considéré comme le dieu de la fourberie et du mensonge, car il aurait trahi les autres dieux, provoquant leur disparition ainsi que la chute de la toute première antique cité des premiers Elfes : Arlathan. De plus, il existe également des faux dieux, des êtres maléfiques que l'on nomme les Oubliés : les dieux de la terreur et de la malveillance, du dépit et de la peste, Geldauran, Daernthal et Anaris.

De nos jours, le panthéon elfique est principalement honoré par les Dalatiens. Lorsque ces derniers parviennent à l'âge adulte, se voient tatouer sur le visage des Vallaslin - un tatouage fait avec du sang. Ces marques fièrement portées sont censées rendre hommage à un dieu en particulier. En effet, les différents motifs sont chacun associés à un dieu bien précis, en fonction des affinités de l'Elfe. Après avoir été tatoué, l'Elfe se voit de se recueillir et de méditer afin de purifier son corps et son esprit.


avatar
Épouse du créateur
▲ MESSAGES : 325
▲ LOCALISATION : DANS L'AU-DELÀ.

Voir le profil de l'utilisateur http://thedawnwillcome.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

le Jeu 11 Mai - 17:47




croyances naines
ce qu'il faut savoir

la pierre
Les Nains croient en ce qu'ils appellent "La Pierre" et qu'ils en sont les enfants. A leur mort, les nains rejoignent la Pierre et deviennent des esprits qui guideront leurs descendants. C'est la raison pour laquelle les nains respectent profondément leurs ancêtres et les vénèrent. De plus, il n'est de plus grand honneur que de devenir un "ancêtre vivant", que l'on nomme "Haut". Les familles naines ayant un Haut dans leur sein sont automatiquement promue dans la caste des nobles. Les sans-castes et les nains en disgrâce sont rejetés par la Pierre ils ne pourront jamais la rejoindre à leur mort, hantant alors les profondeurs caverneuses et les Tréfonds. De cela découle la croyance que ces esprits prennent parfois possession de rochers qu'ils rassemblent pour former un corps humanoïde et attaquer les malheureux croisant leur route.

Il ne faut pas confondre la vénération de la Pierre comme s'il s'agissait de l'adoration pour un dieu, car il n'en est rien. La Pierre est censée être une entité vivante et mouvante avec une volonté qui entoure et guide les nains. Elle les soutient et les abrite, leur offre les cadeaux précieux de la terre, comme par exemple des minerais, des gemmes et bien sur, du lyrium.

Les nains qui vivent sous terre possèdent comme un sixième sens appelé "Sens de la Pierre". Cette capacité leur permet de s'orienter aisément dans les souterrains. Les nains pensent en effet que cette capacité leur vient de leur connexion à la Pierre. Mais ils pensent également que la Pierre n'est pas pure, qu'elle porte en elle une corruption très ancienne dont ils s'efforcent de la purger.


avatar
Épouse du créateur
▲ MESSAGES : 325
▲ LOCALISATION : DANS L'AU-DELÀ.

Voir le profil de l'utilisateur http://thedawnwillcome.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut