Sailor stories | RP LIBRE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

le Jeu 14 Juin - 22:35

Sailor stories
RP Libre
And will she be soaring over the sea, With the wind in her sails and a knife in her teeth? At the helm of a ship, on its way to a distant shore... ▬ Evelyn Evelyn

-"Et donc, je me tenais comme ça au milieu de ce foutoir, avec ma hache sortie à me demander ce que je devais aller taper avec ensuite, quand tout à coup un templier me tombe dessus. Ouais, un véritable templier... Avec ces armes et l'une de ces stupides armures qu'ils portent... Et quand je dis qu'il me tombe dessus... je veux dire littéralement. Il trébuche, il s'écrase sur moi. En plein milieu d'un combat ! Et croyez-le où non, c'est avec lui que j'ai terminé la journée... "

Installée au comptoir d'une taverne populaire chez les écumeurs de Riveïn, Maddie "la folle" régalait une audiance grandissant de curieux du récit de ses dernières aventures dans la ville de Jader. Ce n'était pas la première fois qu'elle parlait de tout ça - elle avait toujours aimé se vanter, même quand elle était enfant, et cette histoire était excellente, parfaite pour ce genre de papotages entre marins. Il y avait de l'aventure, du combat, de l'actualité. Pour un peu, l'Ecumeuse aurait songé que toute cette mésaventure en avait vallu la peine, au final.

-"Et si vous vous demandez... uniquement la journée."
Elle sourit, cherchant des yeux la tavernière avec laquelle elle avait déjà passé une ou deux journées, et peut-être même quelques nuits. Elle espérait remettre ça ce soir... Même si elle comptait bien profiter un peu de l'excellent alcool local avant toute chose.

Elle continua avec une description très imagée des engeances, créatures que la plupart des personnes présentes sur place n'avaient jamais vues de leurs propres yeux. "Rien de plus moche sur terre comme sur l'eau", commenta-t-elle en se souvenant des monstres qui avaient envahi la ville de Jader. Elle en avait terrassé quelques unes, mais elle était bien contente de ne pas avoir à recommencer de sitôt. Entre la vie de Garde et celle de Pirate, elle avait clairement fait le bon choix.

Après la destruction de la ville et la fuite, elle avait mené son bateau au port le plus proche et déposé les quelques personnes qui s'y étaient réfugiées pour l'évacuation. En remerciement pour cet "acte de bravoure", elle avait reçu... des réparations pour les dommages sur le Kraken. Pas grand chose, mais toujours bon à prendre... Et puis, elle ne crachait pas sur cette nouvelle image d'écumeuse héroïque non plus. Ce ne serait sans doute pas très long, mais c'était marrant.

Elle vida son verre et leva un doigt pour en recommander un autre. La soirée s'annonçait bien.


▬ Gasmask

Invité

Invité

Revenir en haut Aller en bas

le Jeu 26 Juil - 21:48



Sailor Stories
Maddelen, Tibalt & ?

« Heroes always get remembered but legends never die »
Les histoires de Maddie étaient toujours les meilleures à entendre pour Tibalt. La halte qu'ils faisaient dans ce port était salutaire, car leurs vivres commençaient à manquer : l'équipage se félicitait de la fin d'une virée en mer plutôt hors du commun, et profitait de la bonne chère qu'on ne trouvait que sur un sol ferme.

Il était bien sûr de ceux-là, et s'il avait bien arrosé son repas de bière, il n'était pas prêt d'arrêter de boire. Ce qu'avait fait son capitaine à Jader avait été exemplaire, héroïque même, et Tibalt n'en était que plus admiratif. Lui qui ne rêvait pas de prendre part à des combats d'une telle ampleur se sentit utile d'avoir pu aider, même indirectement. Vraiment, il avait fait un excellent choix en la suivant.

L'écoutant, il profita d'un moment de répit dans son récit pour sauter sur l'occasion et raconter son dernier petit exploit en date. Levant sa choppe, il attira sur lui l'attention, et commença alors à narrer son histoire d'une voix forte.

— Chers amis ! Vous savez bien que je ne suis pas le plus valeureux d'entre vous, ni même le meilleur au sabre, mais je sais grimper, oh oui et ce jour-là, ce fut décisif ! Car voyez-vous, j'avais remarqué que quelqu'un piquait dans les vivres, alors j'étais vraiment colère, je me suis dit 'oh là, qui met ainsi en péril les vies sur ce navire ?' : j'ai monté la garde, caché dans les haubans, aviné en plus, comme vous me connaissez bien... Et là je vois une jeune mage que nous avions sauvé de Jader, une bien belle jeune femme (calmez-vous, bande d'animaux !) qui se glissait l'air de rien dans la cambuse. Mon domaine ! Mon territoire ! Impensable ! Ni une ni deux, je descends de mon perchoir, la suis sans bruit, jusqu'à la prendre sur le fait.

Il marqua une pause dans son récit pour boire, laissant le suspense s'installer et les auditeurs tenter de deviner la suite. C'était le meilleur moment quand on racontait une histoire.

— Elle était là, tout près, et oui, elle prenait de la viande séchée, du biscuit... Alors qu'elle avait eu sa ration hein, on n'est pas des sauvages non plus ! Ou pire, des Templiers ! (rires de l'assemblée) Elle en prenait quand même pas mal et à un moment je suis sorti de ma cachette pour la confronter. "Oh là, jeune fille ! Que fais-tu ?" La pauvrette était sans voix, terrifiée. Vous me connaissez, je suis pas un mauvais gars, je suis même plutôt gentil je trouve, alors la voir terrorisée comme ça... Oh, je suis pas un monstre marin, j'étais choqué. L'impact qu'on peut avoir sur les gens parfois... Donc, je lève les mains et je lui dis que je ne lui ferais pas de mal et c'est là que je vois.

Retenant son souffle, l'assemblée attendait la suite.

— À peine visible sous sa robe ample, un ventre un peu trop arrondi... ET OUI ! Elle était enceinte ! Elle mangeait donc au moins pour deux ! Et vous savez bien ce que j'ai fait...

Les plus sérieux hochèrent la tête en souriant, les blagueurs arguèrent qu'il avait profité de la situation (ce qui ne fit pas rire Tibalt d'ailleurs mais passons) ou qu'il l'avait sévèrement punie (c'est un peu la même chose en fait), jusqu'à ce que le Nevarran reprenne la parole :

— Je l'ai laissé prendre ce qu'elle voulait, bien sûr ! Elle n'y était pour rien, venait d'échapper à la mort, et portait en elle la vie...? Je vous l'ai dit, je ne suis pas un monstre ! Je bois même à sa santé et à celle de son enfant !

Levant sa choppe, il but une nouvelle gorgée. Les histoires étaient essentielles pour l'image d'un écumeur... Si La Folle arrivait à passer pour héroïque, il n'allait pas se gêner pour en faire autant... quitte à broder un peu.

(c) DΛNDELION

Invité

Invité

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut