RSS
RSS



 
23 MAI 2017 - OUVERTURE DU FORUM
(univers Dragon Age, un siècle après les jeux)
N'hésitez pas à jeter un coup d’œil du côté des Postes Vacants
ainsi que des Scénarios, tous très attendus !
Nous avons pas mal de Nobles et de Mages
N'hésitez pas à vous tourner vers la Chantrie, le Peuple ou les Gardes des Ombres !

 :: L'AUBERGE DU PENDU :: CIMETIÈRE :: Fiches & Scénarii Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Magic must serve man, not rule over him + Reyna Aldemir

Invité
Invité
Mer 31 Mai - 18:32
Invité

Reyna Aldemir
Blood cries for blood ▲ Unknown

carte d'identité
nom complet ▲ Bien qu'elle ne soit pas de haute-naissance, elle porte pourtant un patronyme que lui ont transmis ses parents, Aldemir. prénoms ▲ Ces parents voulaient une fille indépendante, indomptable, qu'aucun obstacle ne saurait terrasser, c'est ainsi qu'ils la nommèrent Reyna, un nom un peu brut, un peu sec, à la sonorité guerrière qui lui correspond tout-à-fait. surnoms ▲ La plupart des gens ne se risquent pas à l'affubler d'un quolibet, tout du moins pas devant elle. Toutefois, elle est surnommée la Fille de Fer par ses pairs de l'Ordre en raison de son inflexibilité et de son tempérament assez dur et froid de prime abord. Loin d'ignorer l'existence de ce surnom, elle l'accepte et le porte même avec une certaine fierté. âgeTrente-quatre ans et pourtant elle a gardé la fougue et la vigueur de sa vingtaine. lieu de naissance ▲ Elle est née au village de Golefalois, en Férelden et y a grandit jusqu'à ce qu'elle soit en âge de se joindre à l'Ordre des Templiers. race ▲ Elle n'est guère courtaude du haut de son mètre soixante-huit et ne possède pas non plus d'oreilles pointues, elle est donc humaine. statut civil ▲ Peut-être est-ce son tempérament qui rebute les éventuels prétendants, toujours est-il que si elle a eu quelques brèves histoires, aucune n'a tenue la distance, faisant de Reyna une célibataire endurcie. orientation sexuelle ▲ Aussi loin que remonte les premiers émois amoureux de Reyna, la cause n'en à jamais été un homme, de ce fait, elle-même se considère comme étant homosexuelle, il n'est néanmoins pas impossible qu'elle soit elle-même surprise par ses attirances futures.  occupation ▲ Templier de l'Ordre, elle a atteint la fonction de Templier senior il y a de cela quatre ans désormais. faction ▲ Par serment, son allégeance appartient à la Chantrie, mais bien au-delà de ses vœux, c'est à son Ordre qu'appartient sa véritable allégeance. compétences et armes ▲ Guerrière accomplie, elle combat à l'épée et au bouclier, comme beaucoup de ses pairs, mais elle sait également user d'un arc. Le lyrium lui offre des pouvoirs exclusifs aux membres de son Ordre, en faisant une parfaite chasseuse de mage. Enfin, Reyna est une combattante de première ligne, plus à l'aise au coeur de la mêlée qu'en ratissant l'air de son épée juchée sur un cheval. croyances ▲ Sa foi va au Créateur, à Andrasté et au Cantique de la Lumière, elle reste cependant loin du fanatisme de certains de ses pairs. groupe ▲ La Chantrie. avatar ▲ Katheryn Winnick.
✎ INFORMATIONS EN VRAC
Si Reyna est aujourd'hui orpheline, ce ne fut pas toujours le cas, en effet, elle possédait à l'origine un frère jumeau, celui-ci étant décédé il y a plusieurs années, lorsqu'elle était adolescente ▲ Il entraîna dans sa chute leur mère et leur père, Reyna ne devant sa survie qu'à un pur coup de chance, si tant est que l'on puisse considérer cela comme de la chance. ▲ De fait, il s'avéra à l'adolescence que son frère jumeau était doué d'un talent certain pour la magie, mais il ne reçut pas la formation adéquate pour maîtriser ses fantastiques pouvoirs qui, jadis, fascinait Reyna. ▲ Au final, il se transforma en abomination, brûla vifs ses parents sous les yeux de Reyna avant de tenter de l'assassiner à son tour. ▲ Elle en réchappa avec une longue estafilade lui passant entre les seins jusqu'à l'abdomen, de l'épaule droite au flanc gauche. ▲ Reyna a une peur panique du feu depuis ce jour où elle vit ses parents mourir dans les flammes et son foyer partir en cendres sous un maelström de feu. ▲ Son père étant, de son vivant, palefrenier, Reyna possède une aisance naturelle envers les chevaux. ▲ Depuis ce jour, elle craint et exècre toute forme de magie et accable tous les mages des maux qui ravagent ce monde, ou peu s'en faut. Elle nourrit aussi une certaine haine  malsaine envers son défunt jumeau, suite à ce qu'il s'est passé. ▲ L'intervention des templiers est la seule chose qui la sauva, et c'est pour cela qu'elle se joignit à l'Ordre lorsqu'elle fut remise de son traumatisme. ▲ Sa peur du feu nourri une méfiance justifiée à l'égard des Chercheurs de Vérité, qui peuvent enflammer le lyrium présent dans le sang d'un templier. ▲ Son addiction au lyrium est très marquée, dû à un usage excessif de ce dernier pour se prémunir de la magie qu'elle exècre tant, elle a plusieurs fois été sujette à des crises de manque, qui se traduisent généralement, chez elle, par des tremblements pour le plus léger des symptômes, allant jusqu'à des hallucinations. ▲ Ses comportements parfois excessifs ont eu raison de son avancement au sein des templiers, bien qu'elle est rejoint les rangs de ses derniers il y a presque deux décennies, elle ne fait partie des seniors que depuis quatre ans.
✎ INTERROGATOIRE
Que penses-tu de la magie en règle générale ? Si, autrefois, la magie la fascinait, le tournant qu'à prit la vie de Reyna à l'adolescence l'a bien vite pousser à remettre en cause cette fascination pour la magie. Aujourd'hui, elle considère la magie et plus largement les mages comme l'un des plus grands fléaux de Thédas et elle se méfie de l'une comme des autres. Elle approuva largement la décision de la Divine Faustine V de rétablir les cercles et si certains templiers montrent de la souplesse à l'égard des mages, Reyna ne fait pas partie de ceux-là, ses méthodes sont décrites pour le moins comme rudes. Cette haine de la magie est un traumatisme auquel elle n'échappera sans doute jamais et si, rationnellement, elle comprends que tous les mages sont différents et ne sont pas tous susceptibles de finir comme son jumeau, elle est prête à tout pour éviter qu'un tel incident se reproduise et que quelqu'un subisse le même malheur qu'elle-même. Elle sait que parquer des innocents n'est pas juste, mais il en va de la sécurité du plus grand nombre. Si elle se montre moins roide envers les mages qui choisissent de leur propre chef de suivre les templiers jusqu'au cercle, elle est loin de faire dans la dentelle en ce qui concerne leurs homologues aux ambitions plus libérales et leur donne la chasse tel un limier infatigable. Très clairement, Reyna pense que le monde se porterait bien mieux si la magie n'existait tout simplement pas, car si elle affecte de la détester, elle l'effraie encore bien plus. Il n'a donc jamais été question pour elle d'avoir confiance en la magie et, part extension, en n'importe lequel de ses utilisateurs, au point d'avoir systématiquement décliner toute proposition de soin de la part d'un guérisseur.

Crains-tu une nouvelle guerre ou un nouvel enclin après tant d'années de tranquillité ? ▲ Peut-être qu'une nouvelle guerre se prépare, oui. Entre la Chantrie et les mages libéraux, contre tous les mages... Une guerre qu'elle ne craint pas autant qu'elle la pense nécessaire, bien que malheureuse. Durant leur années de liberté, les mages ont pris des habitudes, ont pris goût à des choses auxquelles ils renonceront difficilement de leur plein gré. Pourtant la remise en place des cercles, avec les débordements qu'il y a eu et les risques que encouru, était inévitable, les mages eux-mêmes devaient être sur le qui-vive. La guerre signifie la mort de millier de personnes, mais il s'agit d'un mal possiblement nécessaire pour Reyna, quand bien même elle en craint les tenants et aboutissants.

Elle craint bien sûr la possibilité d'un nouvel enclin, mais tout comme le peuple fait confiance aux templiers pour réguler les écarts des mages, Reyna fait confiance à la Garde des Ombres, ils sont les mieux placés pour préparer le peuple à un enclin et à préparer les défenses de l'humanité. Il y a peut-être certaines situations qui nécessitent de mettre de côté nos aigreurs passées, que tous s'allient et face front commun et c'est là ce que Reyna redoute le plus particulièrement, elle a la hantise du jour où on lui dira qu'elle doit faire confiance aux mages, au puéril de sa vie et de celles de ses amis.

derrière l'écran
PSEUDO ▲ écrire ici. PRÉNOM ▲ écrire ici. ÂGE ▲ écrire ici. PRÉSENCE ▲ écrire ici. COMMENT ES-TU ARRIVE ICI ?▲ écrire ici. CE QUE TU PENSES DU FORUM ? ▲ écrire ici. TU JOUES UN PV, SCÉNARIO, INVENTÉ ? ▲ écrire ici. AUTRE ▲ écrire ici. DIVERS CRÉDITS ▲ gif on tumblr.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Mer 31 Mai - 18:33
Invité

Innocence Lost

what does not kill you makes you stronger ▲ Friedrich Nietzsche


titre du chapitre si tu veux
Née dans le rural village de Golefalois, Reyna n'était, à l'origine, pas fille unique, ni même orpheline. Il fut en effet une époque où elle coulait des jours heureux, durant l'enfance, en compagnie de son jumeau Yvain. Ils jouaient dans les prés, tout proche de la ferme, parmi les chevaux de trait qu'élevait leur père et sous le regard inquisiteur mais bienveillant de leur mère. Une enfance heureuse, une vie simple, mais comblée, une vie qui se présentait sous les meilleures auspices pour toute la maisonnée. Aujourd'hui, il semble à Reyna que ses souvenirs ne lui appartiennent plus, qu'ils sont ceux de quelqu'un d'autre, ou bien qu'il s'agit de souvenirs d'une vie depuis bien longtemps éteinte, et pourtant, autrefois, rien ne présageait les drames qui marqueraient quelques années plus tard sa vie.

Ce n'est qu'en entrant dans l'adolescence que les dons magiques de son frère Yvain se manifestèrent. Un mage né dans un monde libre, bien loin de l'époque où les mages devaient s'enfermer dans des cercles, sous la surveillance constante des templiers. Une aubaine pour Reyna ainsi que pour ses parents, que la seule pensée de voir Yvain partir suffisait à leur donner la nausée. Alors Yvain demeura à la ferme, apprenant par lui-même à appréhender ses pouvoirs naissants, les dissimulant quand cela était nécessaire pour ne pas attiser la méfiance des badauds qui s'aventuraient parfois jusqu'à la ferme. Reyna, à cette époque, éprouvait une fascination aussi forte que sa répugnance actuelle pour la magie, et son frère savait fort en jouer, faisant pleuvoir un nuage au dessus de sa sœur ou soufflant la chandelle qu'elle utilisait à la nuit tombée d'une bourrasque venteuse. La vie semblait avoir un goût de paradis. Peut-être que cela aurait dû lui mettre la puce à l'oreille, à l'époque.

Quelques mois après la découverte des pouvoirs d'Yvain, les choses virèrent au cauchemar et tout ce que Reyna eut jamais connue vola en fumée en l'espace d'une journée. Yvain, dont Reyna partageait la chambre, murmurait des choses à la nuit tombée, dans son lit, ou se parlait à lui-même, dans la journée, parfois, des choses qui commencèrent à inquiéter Reyna, sans pour autant qu'elle n'en eut parlé à ses parents, et quelle erreur fit-elle là... Une nuit, les choses basculèrent, Reyna, endormie dans son lit, fut réveillée par les cris de son frère, elle se pressa alors à rallumer la chandelle de leur chambre, pour découvrir le macabre spectacle qui se produisait devant elle. Son frère flottait, membres écartés, au dessus de son lit, tandis que des veloutes de fumée noirs et pourpres semblaient sortir et s'insinuer dans le corps de son jumeau. Les hurlements stridents de Reyna réveillèrent ses parents, qui accoururent dans la chambre, mais il était déjà trop tard pour agir, le mal était fait, le pacte était scellé. Là, sur le lit de celui qui fut jadis son frère, se tenait une abomination, une chose immonde, mortifère au corps grotesque, tantôt surdimensionné, tantôt atrophié, des excroissances sanguinolentes de-ci, de-là et pour faciès, l'expression mortifié, tétanisé de Yvain, à jamais figé. Qu'était cette chose ? Son frère, ou quelque chose d'autre ? De plus obscur, de plus sombre ? La réponse, elle ne la découvrit que plus tard, il s'agissait d'un mélange outrageusement maléfique des deux, d'un humain et d'un esprit venu d'au delà du Voile.

Les choses s’enchaînèrent alors, comme si une seule seconde ne s'était écoulée dans l'esprit de Reyna, le monstre se jeta sur elle, les excroissances mortelles et suintantes de ses bras dirigées droit sur son abdomen. Elle se vit mourir, ferma les yeux, comme si cela changerait quelque chose. Il y eu un bruit lugubre, un mélange de gargouillis et de craquement, mais pas de douleur. Lorsqu'elle rouvrit les yeux, son père avait fait barrage à la créature de son corps, mais, dos à Reyna, deux excroissances osseuses perçaient son dos, un liquide pourpre se répandant en mare sur le sol, du sang. Le gargouillis provenait de la chair que l'on avait percée, lacérée. Les craquements, celui des os, des côtes, du thorax qui se brisaient au passage des armes mortelles de l'abomination. Comme s'il s'agissait d'une vulgaire poupée, la créature sépara son père en deux morceaux en extrayant ses appendices immondes de son corps. L'espace d'un instant, là où trônait le faciès figé de son frère sur la créature, elle cru apercevoir des larmes coulées le long de ses joues, tandis que la mère de Reyna lui hurlait de courir et si au début elle resta figée, ses jambes acceptèrent de se mouvoir de nouveau lorsque l'abomination esquissa un nouveau mouvement dans sa direction. Reyna dépassa sa mère, qui faisait barrage à ce qui fut jadis son frère pour lui permettre de fuir. Reyna su que c'était la dernière fois qu'elle voyait sa mère en vie.

Malgré les cris et les bruits abominables qui lui provenait de la chambre, Reyna dévala les marches à grandes enjambées, manqua une marche, roula au bas de l'escalier et se fracassa finalement contre un pan de mur, sonnée, au bord de l'inconscience. Les bruits à l'étage durèrent encore quelques secondes avant de cesser et le bruit d'un corps qui s'affaisse au sol lui parvint très distinctement dans le brouillard de son esprit. Le monstre apparu finalement sur le seuil de l'escalier, tenant une forme ronde dans sa main difforme, qu'il jeta au bas de l'escalier, la tête de sa défunte mère. Reyna, hurla, s'extirpant de sa torpeur, et fonça droit vers la porte, derrière elle, elle entendit le monstre se lancer à sa poursuite.

Elle se jeta si violemment contre la porte que celle-ci s'ouvrit sur le coup, mais elle continua de courir, pieds nus dans la terre, à travers les champs, tandis que le mugissement horrible de l'abomination la poursuivait. Dans le crépuscule de la nuit dansait des ombres orangées, des flammes. Atteignant le pré des chevaux, elle monta à cru sur l'un d'eux et enfonça ses talons dans les flancs de l’équidé, qui se cabra sous la force de l'assaut, avant de s'élancer en renâclant. Dans un dernier regard vers ce qui fut jadis son foyer, sa maison, sa vie, elle découvrit la ferme livrée à un torrent de flamme, tandis que dépourvu de substance, se tenait une masse noire et difforme là où jadis se tenait le porche, immobile. Pourtant, Reyna sentit le regard de la créature la lorgner un long moment alors qu'elle s'éloignait de plus en plus de la ferme. C'est ainsi que la vie de Reyna s'acheva et que naquit l'austère et vindicative templier d'aujourd'hui.

Au levé du jour, Reyna avait atteint la Chantrie de Golefalois et livrée, avec force larmes et tremblements, son histoire, au capitaine local des templiers. Un détachement de templier parti une heure plus tard pour les restes fumants de la ferme, dans le but d'annihiler la créature, chevauchant à l'aurore. C'est étrangement calme et froide que Reyna chevaucha aux côtés du capitaine et assista à l'oblitération de ce qui fut jadis son frère.

Dès lors, Reyna ne vécut plus que pour rejoindre et servir l'Ordre des Templiers, se fixant l'honorable objectif de protéger quiconque du même malheur qui lui était arrivée, qui était arrivé à sa famille. Au fur et à mesure des années, ruminant sa haine et sa peine, elle en vint à haïr la magie et ses utilisateurs, les accusant des maux qui ravagent ce monde.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Marianis Caelina
L'Enfer Blanc
▲ MESSAGES : 499
▲ OCCUPATION : Apprentie et ambassadrice de l'Archonte de Tévinter.
▲ COMPÉTENCES ET ARMES : Un sceptre élégant, immaculé, surmonté d'un saphir. Rêveuse initiée aux magies entropique et spirituelle. Affinité au feu, métamorphose en corbeau.
▲ LOCALISATION : Empire Tévintide ou en vadrouille dans Thédas.
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 31 Mai - 19:25
Bienvenue à toi avec ce charmant bout de femme qui fera un excellent Templier ! Lov
Si tu as la moindre question, n'hésite pas ! Bon courage pour ta fiche ! Want

_________________

FLEUR GRACILE
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Mer 31 Mai - 20:43
Invité
Bienvenue sur le forum avec la magnifique Katheryn
J'aime trop le début Cutie
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Mer 31 Mai - 21:03
Invité
Oh la jolie petite templière qui, je l'espère, sera une grosse bourrine. Avec un tel visage, ça ne peut que le faire Hihi

Bienvenue parmi nous dans tous les cas et, bon courage pour ta fiche :D
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Aravar Brosca
reclaim what's mine
▲ MESSAGES : 247
▲ OCCUPATION : BÂTARD DU ROI, BRIGAND DU CARTA DÉTERMINÉ A RÉCUPÉRER CE QUI AURAIT DÛ LUI REVENIR DE DROIT.
▲ COMPÉTENCES ET ARMES : LES MAINS HABITUÉES A MANIER SA HACHE PLUS QU'UNE ÉPÉE, AVEC POUR TACTIQUE FAVORITE CELLE DE FONCER DANS LE TAS. EGALEMENT ADEPTE DU COMBAT A MAIN NUES ET DU LARCIN.
▲ LOCALISATION : EN ORZAMMAR.
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 31 Mai - 22:20
Katheryn est tellement parfaite dans le rôle de Templier Hihi J'ai hâte d'en savoir plus Héhé
Bienvenue et bonne chance pour la suite

_________________

GUILELESS SON
© FRIMELDA
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Ven 2 Juin - 13:10
Invité
J'étais pas encore passée par ici Hihi
bienvenue avec ta méchante templière bien badass, et bon courage pour le reste de ta fiche! Coeur
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Ven 2 Juin - 15:32
Invité
officiellement bienvenue avec katheryn la parfaite Love you Love you
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Sam 3 Juin - 17:48
Invité
Merci à vous tous ah ah ! Love
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Wilhelma
La Renarde
▲ MESSAGES : 420
▲ OCCUPATION : Chasseuse & Apostat
▲ COMPÉTENCES ET ARMES : Un arc - Maîtrise aussi l'épée - Utilise la magie élémentaire et de création, ainsi que la magie martiale.
▲ LOCALISATION : Quelque part en Férelden.
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 3 Juin - 18:55



validation
un, deux trois, validé(e) !

J'ai hâte de voir ce que tout ceci va donner, surtout quand on connaît le Chevalier-Capitaine de Férelden avec laquelle tu auras très probablement un lien. Hihi Amuse-toi bien avec cette redoutable guerrière que tu as, ça fait plaisir de voir que nos Templiers ne prennent pas tous les mages en pitié. What a Face

Félicitations, le monde de Thédas s'offre enfin à toi ! Amuse-toi bien mais n'oublie pas de remplir ton profil si ce n'est déjà fait et d'aller créer ta FICHE DE LIENS. Aussi, n'hésite pas à venir nous faire un petit coucou sur la CHATBOX ainsi qu'à découvrir le forum plus en avant. Voici d'autres liens utiles pour bien débuter ton aventure :

CRÉER UN SCÉNARIO
ROUE DU RP
DIVERSES DEMANDES
LE FLOOD
LES NOUVEAUTÉS



_________________

Vaincre ou mourir,
telle est l'alternative qu'impose la destinée !
©crack in time
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Kaida Maidh
petit dragon
▲ MESSAGES : 818
▲ OCCUPATION : esclave. j'ai fui pour ma liberté mais je suis tombé sur un magister tévintide qui m'a rattrapé. aujourd'hui, je n'ai d'autre choix que de courber l'échine devant nero pavus.
▲ COMPÉTENCES ET ARMES : je contrôle pour l'instant la magie élémentaire, de création, de soin et des arcanes. je possède également un bâton pour pouvoir contenir mes dons ainsi qu'un couteau à double lame et un arc. sinon, j'ai également des compétences en art, en vol, en charisme et en espionnage.
▲ LOCALISATION : minrathie. plus précisément au sein même de la demeure de mon propriétaire. parfois je quitte cette bâtisse qui me sert de prison pour suivre le magister qui me retient, tel un chien fidèle suivant son maître.
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 4 Juin - 14:05
C'QUOI TOUT CES JAUNES ? Russe
(même si elle est belle Diego)
bienvenue parmi nous ! <3
(désolé pour le retard >w<)

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THE DAWN WILL COME :: L'AUBERGE DU PENDU :: CIMETIÈRE :: Fiches & Scénarii-
Sauter vers: