RSS
RSS



 
Connaître Dragon Age ne vous dispense pas de lire les annexes
N'hésitez pas à jeter un coup d’œil du côté des Postes Vacants
ainsi que des Scénarios, tous très attendus !
Nous avons pas mal de Nobles et de Mages
N'hésitez pas à vous tourner vers la Chantrie, le Peuple ou les Gardes des Ombres !

 :: LES DIVERS RITUELS :: TÊTES RECHERCHÉES :: POSTES VACANTS Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

▲ MAGES (1/3)

avatar
Andrasté
Épouse du créateur
▲ MESSAGES : 211
▲ LOCALISATION : DANS L'AU-DELÀ.
Voir le profil de l'utilisateur http://thedawnwillcome.forumactif.com
Sam 1 Avr - 11:03
Si tu veux tenter un poste vacant, il te faudra tout d'abord prendre en compte que ceux-ci sont importants au sein du forum ! Il te sera ainsi demandé de rester le plus fidèle au personnage ainsi qu'une bonne activité. Aussi, lors de la validation et en cas de compétition pour un PV, ce n'est pas la fiche la plus rapide qui l'emporte mais la meilleure. Quoi qu'il en soit n'hésite surtout pas à te lancer, nous t'attendons avec impatience Coeur bis

disponible, pris

divin noir → faustus scaevola (ft. blake ritson)
apostat → talys shiral (ft. emilia clarke)
mage junior du cercle d'Orlaïs → melisende seneca (ft. sophie turner)
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Andrasté
Épouse du créateur
▲ MESSAGES : 211
▲ LOCALISATION : DANS L'AU-DELÀ.
Voir le profil de l'utilisateur http://thedawnwillcome.forumactif.com
Sam 1 Avr - 11:17

faustus scaevola
Il faut être modeste. Modeste, mais hautain▲ GEORGES HENEIN

carte d'identité
nom completScaevola. prénomsFaustus, le chanceux. surnoms ▲ Le principal dont on l'affuble est Divin Noir. âgeTrente-six ans. lieu de naissance ▲ Né en plein Tévinter. raceHumain pur souche. statut civilCélibataire. orientation sexuelle ▲ Jour en jour, il se convint qu'il est hétérosexuel, il refoule jusqu'au plus profond de ses entrailles son homosexualité.  occupationDivin Noir de la Chantrie Impériale à Tévinter. faction ▲ Bien évidemment rangé du côté des mages, rattaché à l'empire ainsi qu'au Créateur. compétences et armes ▲ Mage confirmé, il est maître dans la nécromancie et la métamorphose en chat noir ; maniant un sceptre. croyances ▲ Il est le porte-parole, le prêcheur du Cantique de la lumière revisité par Tévinter. groupe ▲ Mages. avatar ▲ Blake Ritson.
✎ BREF RÉSUMÉ DE SA VIE
Faustus est né de parents mages. Nobles et fervents serviteurs du Cantique de la Lumière, il a grandi dans un cadré aisé associé à une éducation stricte et très pieuse, faisant de lui l'homme sophistiqué qu'il est aujourd'hui. Dans sa jeunesse, il rejette le Créateur par défi envers ses parents, étouffé par leur rigidité austère. C'est sous les coups et le bourrage de crâne de ses parents, spécialement de sa mère, qu'il finit par rentrer dans le rang comme le fils modèle que ses parents tentent de créer, le digne héritier de leur lignée prestigieuse. De cette époque, le jeune homme en garde des stigmates : des cicatrices suites à des coups trop rudes, et un mépris affiché dérivant parfois en violence barbare à l'égard des païens, des hérétiques ainsi que des non-humains.

Puis alors qu'il devient peu à peu un homme, un adulte, ses parents tentent de lui tisser l'avenir prometteur dans lequel ils le voient et complotent dans son dos un mariage arrangé. Répugné à l'idée d'être utilisé tel un objet - mais aussi de se marier à une femme pour lesquelles il s'est peu à peu découvert une absence de désir - il échappe à ce destin en prenant ses parents de court et en leur annonçant qu'il compte proférer ses vœux et entrer à la Chantrie. Ainsi, les apparences sont sauves ainsi que la fierté de sa famille, et il échappe au mariage. Les années passent, au cours desquelles il arrive à se hisser toujours un peu plus haut dans la hiérarchie de la Chantrie malgré son jeune âge. La consécration et la fierté familiale sont totales, lorsqu'il parvient à poser le pied sur l'échelon ultime en l'an 10:35 des Misères : il devient le Divin Impérial.
✎ SES AVIS, LES PETITS PLUS
(+) Contrairement aux chantristes impériaux, lui ne rejette pas l'existence d'Andrasté en tant que mage de talent et éprouve même un certain respect à l'idée qu'une femme ait eu un parcours comme le sien. Mais cela s'arrête là, car il ne considère pas qu'elle a eu un rôle à jouer auprès du Créateur, et donc qu'elle n'a pas de caractère divin.

(+) Sa chair reste autant marquée que son mental quant aux enseignements qu'il a reçu plus jeune de la part de ses parents. Les coups, la maltraitance jusqu'à ce que ça rentre, il en garde de belles cicatrices qu'il dissimule sous sa tunique.

(+) Raciste invétéré, il n'accepte ni les elfes ni les nains qui n'adhèrent pas au Cantique de la Lumière même si à vrai dire, il ne supporte pas plus ceux qui se convertissent. Faustus reste habitué à rabaisser gratuitement les elfes - bien souvent des esclaves, lorsque l'un d'entre deux se trouve sur sa route ; chaque larbin qui quel que soit ses origines, attise son mépris accentué par son air hautain.

relations
aquila caelina ▲ Rien n'a jamais fonctionné entre ces deux là. Depuis le début, bien avant que Aquila ne prenne la place d'Archonte, Faustus la considérait comme une gêne n'ayant pas sa place aussi haut dans la société. Une opportuniste avec des origines roturières inacceptables. De ce fait il n'a pas arrêté de lui mettre des bâtons dans les roues, notamment avant qu'elle n'occupe son poste actuel d'Archonte ; espérant secrètement changer la donne. Ce fut évidemment un échec cuisant. Désormais condamnés à se côtoyer, ils conservent une rivalité mutuelle mais parviennent à soigner les apparences afin d’œuvrer ensemble. Petit à petit, Faustus accepte mieux Aquila que lors des premiers temps malgré les tensions qui subsistent :  alimentées par des regards de travers si ce n'est pas par le biais de réflexions piquantes.

Marianis Caelina ▲ L'apprentie de la femme tant détestée, la représentante de l'Archonte, Marianis Caelina. Fille adoptive de cette dernière, elle semble la copie conforme de sa mère en terme de fourberie et d'opportunisme, mais dans une enveloppe physique à l'apparence enfantine et pure. Faustus sait pourtant qu'il n'en est rien et se méfie de la jeune femme comme de la peste, peut-être avec encore plus de virulence qu'Aquila. Personnalité de caméléon, capricieuse, il ne parvient pas à la cerner et à voir clair dans son jeu, la rendant dangereuse à ses yeux. Celle-ci se plaît à en jouer et à venir narguer le Divin avec ses propres cantiques déformés par des mots indécents, petite peste s'il en est, quasiment intouchable de part son statut et sa position. Un jour, il se plaira à lui inculper le Cantique de la Lumière de la même manière de ses parents l'ont fait avec lui...

faustine v ▲ Tout les oppose si ce n'est une part du Cantique de la Lumière qu'ils prêchent, si ce n'est leur occupation au sommet de leur Chantrie respective. Ils ne se sont encore jamais rencontrés, ayant seulement entendu des ragots l'un comme de l'autre mais cela a suffit : tous deux se basent entièrement dessus, éprouvant un dégoût similaire. La Divine et le Divin Noir. La lumière et les ténèbres. Secrètement, un jour, ils espèrent se rencontrer afin d'opposer leurs avis divergents. Si Faustus représente un païen et un imposteur aux yeux de Faustine V, celle-ci n'est pas mieux considérée aux yeux de ce dernier. Une chose est certaine, ils ne peuvent être deux.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Andrasté
Épouse du créateur
▲ MESSAGES : 211
▲ LOCALISATION : DANS L'AU-DELÀ.
Voir le profil de l'utilisateur http://thedawnwillcome.forumactif.com
Sam 1 Avr - 11:43

talys shiral
La trahison est une moisissure verte et douce, comme le duvet
: elle ronge en silence et par l'intérieur ▲ FRANCIS BLANCHE

carte d'identité
nom completShiral, le voyage vers ses vraies origines. prénomsTalys, la renarde qui se laisse porter au grès de la brise. surnoms ▲ Elle se souvient en avoir supporté de nombreux mal intentionnés, notamment à la cour impériale, et très peu de chaleureux. âgeTrente-trois années à suer pour attendre les sommets. lieu de naissance ▲ La magnifique citée d'Halamshiral en Orlaïs. raceElfe qui n'a connu ni la vie en clan, ni le bascloître, partagée entre les origines citadines de son père et celles dalatiennes de sa mère. statut civilCélibataire. orientation sexuelleBisexuelle autant séduite par les courbes masculines que celles féminines. occupationAncienne conseillère de l'Impératrice, désormais déchue et en constante fuite ; apostate qui survit comme elle peut. faction ▲ Jusqu'à être salement trahie, elle se rangeait principalement du côté d'Orlaïs ainsi que des mages. Désormais, c'est seulement les mages. compétences et armes ▲ Sa mère lui a enseigné la magie de soin qu'elle maîtrise le mieux avec en parallèle celle élémentaire où elle s'est découvert une affinité avec le feu. croyances ▲ Son cœur balance entre Andrasté ainsi que les croyances elfiques. groupe ▲ Mages. avatar ▲ Emilia Clarke.
✎ BREF RÉSUMÉ DE SA VIE
Talys eût la chance de naître à Halamshiral, citée majoritairement peuplée d'elfes où elle évolua les premières années de sa vie. C'était l'époque où les mages étaient encore en liberté, où ses pouvoirs se sont manifestés prématurément et que sa génitrice l'a prise sous son aile afin de lui enseigner son savoir. En parallèle, comme cette dernière travaillait à la cour impériale, la jeune Talys s'y rendait régulièrement jusqu'à servir à son tour au palais. De fil en aiguille, elle s'est hissée malgré sa condition d'une part du fait d'être une elfe, d'une autre part de demeurer une mage qui restait quelque chose de très mal observé en haute société. Si elle a réussi à s'élever dans cette dernière, ce fut le résultat de beaucoup d'efforts afin de se mêler au grand jeu mais surtout une opportunité qu'elle saisit immédiatement : une place de choix grâce à son aide apportée envers Ambre, la fille de l'Impératrice. Celle-ci souffrait d'un mal inconnu que seule Talys était en mesure d'apaiser et obtint rapidement la confiance aveugle de sa mère ; à côté, les nobles jasaient et certains Templiers l'accusaient même d'user de magie du sang, bon nombre de ragots que l'Impératrice Aurore ignorait. C'est ainsi que Talys parvint à s'élever en tant que conseillère, presque confidente, avant qu'elle ne soit chargée par Aurore d'assassiner son époux. Mission qu'elle accepta il y a un an de cela (en 10:39) mais qu'elle aurait de suite refusé si elle avait alors su que cette dernière la trahirait de la plus vile manière qui soit. C'est grâce à sa mère qu'elle eu vent du sort qui l'attendait si elle était restée après l'assassinat ; elle aurait été emprisonnée. Elle préféra de ce fait la fuite, confortant les accusations à son sujet et apprenant bien plus tard que sa génitrice ainsi que son paternel avaient été à leur tour tués par la main de son ancienne amie.
✎ SES AVIS, LES PETITS PLUS
(+) Comme si son statut de criminelle ne suffisait pas, entre temps, il y a quelques mois, les cercles ont été rétablis et la jeune femme se sent encore moins en sûreté. Elle fait déjà de son mieux afin de survivre de quelques contrats mais craint constamment qu'on ne la dénonce, raison pour laquelle elle reste rarement longtemps au même endroit.

(+) Elle ne cache pas avoir désormais beaucoup plus de mal lorsqu'il s'agit d'accorder sa confiance à une personne, que celle-ci soit mage, elfe, peu importe... Elle est reste méfiante et protège un minimum ses arrières.

(+) Talys aime énormément la nature ainsi que les animaux, un environnement dans lequel elle se sent à l'aise lorsqu'il n'y a pas d'individu hostile à proximité. Pour être honnête, elle s'y sent bien mieux que cloîtrée dans un palais et voit au moins ça comme étant le bon côté des choses concernant sa situation actuelle.

(+) On l'a déjà accusée de magie du sang mais jamais elle n'en a usé, jamais elle n'a succombé à la proposition d'un démon. Elle sait dire non. D'un autre côté depuis sa fuite, elle a l'impression d'avoir moins de contrôle sur ses pouvoirs ; le stress mêlés aux sentiments y jouent un rôle important.

relations
aurore valmont ▲ Si Talys n'était pas la seule à parvenir à soulager les maux de sa fille, Aurore ne l'aurait jamais plus considérée qu'une autre servante. Elle ne lui aurait jamais accordé une partie de sa confiance et ne l'aurait jamais élevée de cette manière ; en tant que sa conseillère personnelle, constatant toute son utilité à ses côtés. Les deux femmes, bien que séparées par quelques années, étaient également parvenues à s'entendre à la manière d'amies. Leur proximité n'était plus un secret pour la cour où les ragots allaient à vau-l'eau. Jusqu'à ce que l'Impératrice ne découvre que son époux complotait afin de prendre son trône, déclenchant ses premiers élans de paranoïa envers son entourage notamment envers Talys ; entretenant l'idée que celle-ci serait bien placée pour la trahir à son tour. Alors Aurore s'est décidée : elle s'est confiée à elle dans le but de lui mettre une mission entre les doigts, l'assassinat de son mari. Dans le doute, Aurore envisageait de faire porter le chapeau à Talys. D'une pierre deux coups. Deux menaces éradiquées ; ou presque, l'une s'enfuyant. Idéal pour conforter l'Impératrice dans sa paranoïa mal fondée tandis que la mage échappée encaissait une vile trahison. Bientôt, ce fut la rumeur de la mort de ses géniteurs, tués de la main de son ancienne amie contrariée, qui parvint jusqu'à ses oreilles. Du côtés des deux femmes, la rancœur est ainsi pire qu'une plaie qui les ronge, peut-être plus pour Talys qui lutte chaque jour pour sa survie et qui aimerait bien voir Aurore morte. Un sentiment partagé.

ambre valmont ▲ Dès leur première rencontre, les deux jeunes femmes se sont immédiatement appréciées et un lien privilégié s'est tissé entre elles. Talys apaisait la jeune enfant en proie à divers maux tout d'abord bien réels mais de plus en plus psychologiques ; créés de toute pièce par l'esprit d'Ambre qui voulait garder l'elfe à ses côtés. La seule chose que cette-ci, même une fois devenue conseillère de l'Impératrice, ne révéla jamais à cette dernière. Un secret bien gardé entre elle ainsi que Ambre qui avaient une relation affective puissante. Malgré la différence d'âge et le fait que Talys aurait pu être sa mère, elle la considérait comme une petite sœur à protéger avec qui elle échangeait, jouait parfois. Lorsqu'elle fut forcée de partir, Ambre eût à encaisser à la fois la perte de son paternel assassiné et la sienne, en plus accusée d'être la responsable. L'adolescente était dévastée mais doute désormais de plus en plus de la sincérité de sa mère. Elle le garde bien évidemment pour elle ; envisageant de fuguer et de retrouver Talys qu'elle pense innocente. La seule amie perdue qu'il lui reste, seule présence qui serait en mesure de la consoler sans l'étouffer. Qui malgré la distance, s'inquiète pour son bien-être.

gwenaël ▲ Lorsque Talys fût forcée de partir du Palais à Orlaïs puis incriminée à tord, elle a d'abord pensé se réfugier dans l'inquisition. Le problème étant son statut, le fait qu'elle soit activement recherchée. Elle ne voulait pas causer du tord à l'organisation qu'elle considérait beaucoup ; elle abandonna ainsi son idée. Ce n'est que plus tard, en apprenant la dissolution de celle-ci et les raisons ayant causé la chute de l'inquisiteur qu'elle se lança à sa recherche. Talys avait toujours entendu du bien de lui, souhaitant faire de ce dernier un allié, même l'épauler. Mais en le trouvant dans une taverne défraîchie, elle assimila rapidement qu'il ne savait plus vraiment comment remonter la pente. Gwenaël, ce soir là bourré, se montra particulièrement blasé et désintéressé par les événements actuels. Heureusement qu'une fois décuvé, il est de lui-même revenu voir Talys. C'est grâce à ça qu'ils ont pu discuter, exposer des idées, envisager de s'en sortir. D'inconnus à alliés, une amitié se tisse désormais. Même si la confiance n'est pas totale, ils pensent qu'ils peuvent croire l'un en l'autre. Tous deux ont été victimes d'injustices et possèdent plusieurs intérêts communs ; s'ils parviennent à rallier plus d'individus à leur cause... Ils sont très vigilants à chaque fois qu'ils se retrouvent, n'étant pas tout le temps collés ensemble pour éviter les soupçons.

WILHELMA ▲ Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Pellentesque id adipiscing urna. Fusce vitae erat elit. Pellentesque eu dolor sit amet nulla venenatis gravida eget sed elit. Nullam nec risus eu diam adipiscing pellentesque eu vitae lectus. Suspendisse nec vehicula mauris. Aliquam erat volutpat. Proin aliquam lorem sed leo venenatis in ultrices urna condimentum. Cras viverra placerat congue. In vulputate, risus quis pretium consequat, lectus odio hendrerit dui, eu pretium massa magna ut diam. Proin quis risus sed metus aliquam cursus. Maecenas nec sem tellus. Donec volutpat lorem neque.

SEHRIS VANLOS ▲ Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Pellentesque id adipiscing urna. Fusce vitae erat elit. Pellentesque eu dolor sit amet nulla venenatis gravida eget sed elit. Nullam nec risus eu diam adipiscing pellentesque eu vitae lectus. Suspendisse nec vehicula mauris. Aliquam erat volutpat. Proin aliquam lorem sed leo venenatis in ultrices urna condimentum. Cras viverra placerat congue. In vulputate, risus quis pretium consequat, lectus odio hendrerit dui, eu pretium massa magna ut diam. Proin quis risus sed metus aliquam cursus. Maecenas nec sem tellus. Donec volutpat lorem neque.

KAIDA MAIDH ▲ Kaida et Talys se sont connus grâce au Grand Jeu Orlésien, Kaida étant barde et Talys étant l'ancienne conseillère de l'Impératrice. Une certaine méfiance s'était installée entre eux à cause de cela, pensant que l'un finirait par donner un coup de poignard dans le dos de l'autre ; à cause d'une simple quête de pouvoir. Mais récemment, ils se sont finalement rendus compte qu'ils n'étaient pas si différent l'un de l'autre, tout les deux étant des elfes et des apostats de leur condition. Ils ont compris qu'ils devaient se serrer les coudes pour pouvoir survivre tous les deux et surtout, être libres comme ils l'ont toujours espéré. La récente retrouvaille avec Kaida a également permis de lui fournir des informations quant aux rumeurs traînant sur la jeune demoiselle en ville, comment elle est hélas injustement considérée par le peuple.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Andrasté
Épouse du créateur
▲ MESSAGES : 211
▲ LOCALISATION : DANS L'AU-DELÀ.
Voir le profil de l'utilisateur http://thedawnwillcome.forumactif.com
Jeu 11 Mai - 20:42

melisende seneca
La beauté ne s'emprisonne pas, l'amour
non plus ▲ SUZANNE PARADIS

carte d'identité
nom completSeneca, vestige de son père qui reste collé à elle comme une malédiction. prénomsMelisende, plus forte qu'on ne le pense derrière ses traits angéliques. surnoms ▲ Couramment appelée Meli en guise de diminutif, qui s'accompagne de quelques surnoms affectifs de ceux avec qui elle s'est liée d'amitié. âgeDix-sept années saccagées. lieu de naissance ▲ De ce qu'elle sait, non loin d'Orlaïs. raceHumaine. statut civilCélibataire subissant régulièrement des abus de la part de son paternel. orientation sexuelleBisexuelle avec un penchant certain pour la gente féminine, de plus en plus dégoûtée par les hommes.  occupationMage junior du cercle d'Orlaïs. faction ▲ S'il faut choisir, ce serait certainement les siens ; les autres mages, les opprimés qui rêvent de liberté. compétences et armes ▲ La magie coule dans ses veines, magie qu'elle n'est plus en mesure d'user à sa volonté depuis qu'on l'a jetée de force dans un cercle. croyancesLe néant, elle ne parvient pas à croire que si le créateur existe vraiment, il laisse tant d’événements abominables se produire. groupe ▲ Mages. avatar ▲ Sophie Turner.
✎ BREF RÉSUMÉ DE SA VIE
On ne choisit pas sa famille sinon, Melisende n'aurait jamais voulu voir le jour dans celle-ci. Non pas qu'elle ait manqué d'amour maternel durant son enfance, juste l'amour paternel très peu présent qu'elle comblait avec celui de sa génitrice. Ce qu'elle ne comprendra jamais, c'est la raison pour laquelle cette dernière s'en alla sans l'emmener avec elle à ses douze-ans. Pas même un mot, rien, et c'était à ce moment que la jeune fille prenait conscience de ses pouvoirs ; pas question d'en toucher un mot à son père. Elle ne les utilisait pas excepté lorsqu'elle était seule à la maison et sûre que personne n'aurait pu la surprendre au pire moment mais de nombreuses fois, elle a attisé les doutes des voisins ainsi que de son géniteur. Elle n'aurait pas dû avoir autant de crainte ; à cette époque encore, les mages étaient libres et le souvenir des cercles très lointain. Non ce qu'elle craignait, c'était bien son père qui l'aurait probablement empêchée de courir en pleine nature avec les autres dans son cas. Alors elle a décidé de fuguer à quinze-ans, l'adolescence, un passage délicat où dissimuler ses dons était de plus en plus délicat. Elle écuma quelques contrées en se liant d'amitié avec d'autres mages dont certains qui lui enseignèrent plusieurs choses. Lorsque bien plus tard, il y a quelques mois, la nouvelle que les cercles étaient désormais rétablis est tombée, Melisende s'est empressée en compagnie de son groupe de se rendre en direction de l'Empire Tévintide afin d'échapper aux Templiers ; malheur, ils furent capturés avant d'y parvenir. Pire encore, elle fut envoyée dans le cercle d'Orlaïs en y retrouvant son père. Bien évidemment.
✎ SES AVIS, LES PETITS PLUS
(+) Elle subit régulièrement une injustice de la part de son père Templier : autant une torture mentale qu'une violence gratuite qui jusqu'à présent, n'allait pas jusqu'aux abus sexuels ; maintenant si. La pauvre est muselée, incapable de se plaindre ou de se défendre, incapable de partir sauf si elle souhaite mourir mais elle cherche tout de même un moyen de s'en sortir.

(+) Elle regrette de ne pas s'être rendue plus tôt, avant que tout ce beau bordel commence, à Tévinter. Elle aurait été beaucoup mieux traitée pour son statut de mage là bas. Elle sait qu'une fois échappée du cercle, elle s'y rendra aussitôt.

(+) Si elle aurait toutes les raisons du monde d'avoir de la rancœur envers les Templiers, ce n'est pas le cas ; exception faite pour certains êtres cruels comme son père mais elle a conscience que tous ne sont pas ainsi. Tout du moins, elle l'espère, doutant de plus en plus.

(+) Plus maligne qu'elle ne le laisse paraître, l'esprit affûté, très observatrice, elle joue la comédie pour qu'on la pense bien docile ; alors qu'à l'intérieur, son cerveau gigote dans l'espoir de trouver une faille afin de s'échapper. En parallèle, elle s'use de jours en jours sous les abus ; c'est urgent.

relations
felix seneca ▲ Ce n'est pas le grand amour père fille. Pour tout dire, ça ne l'a jamais été, même lorsque Felix ignorait encore les pouvoirs de Melisende ; celui-ci ayant été très peu présent lors de son enfance, il n'ont pas su tissé une complicité ensemble. Il y a toujours eu un froid, une barrière, des non-dits, une absence. Comme des étrangers qui n'osent pas aborder des sujets sensibles. Les quelques conversations plaisantes avaient finalement un arrière goût de faux tandis que le fossé se creusait, encore plus lorsqu'il n'y a plus eu la mère de Melisende. Envolée sans un mot, laissant père et fille ensemble. Jetant un nouveau froid ainsi que des cachotteries provenant de la jeune adolescente qui dissimulait sa magie ; en parallèle, Felix n'était pas dupe et soupçonnait quelque chose. C'est le soir où il comptait lui faire cracher le morceau qu'il ne l'a pas retrouvé à la maison. Une fugue restée en travers de la gorge. Ce n'est que lorsque les cercles ont été rétablis trois ans après qu'elle est réapparue dans les filets de Felix en confirmant ses doutes. Réveillant en lui quelques désagréables sentiments, quelques vices, faisant d'elle un souffre douleur ; il n'a pas pu retenir ses coups ni des insultes surtout en apprenant qu'elle avait été retrouvée alors qu'elle se rendait dans l'empire Tévintide. Il n'hésite pas à la torturer, laissant de côté son humanité ainsi que son rôle de père ; notamment depuis que récemment, il abuse sexuellement d'elle. Melisende ne peut pas se défendre et il le sait. Melisende souffre en silence mais si la fleur est usée, elle n'est pas pour autant fanée, elle compte bien prendre sa revanche ; elle ne considère plus ce monstre comme étant son père.

Wilhelma ▲ Les deux femmes se sont rencontrées lors du passage de Melisende à Lothering, pendant sa fugue. Adoucie par sa cadette, Wilhelma s'est vite prise d'affection pour elle comme s'il s'agissait de sa petite sœur, sentiment réciproque, également acceptée par la mère de Wilhelma. C'est sous un autre nom que Melisende l'a connu, avant que sa mère ne se fasse tuer par les Templiers et qu'elle ne soit contrainte de prendre la fuite pour vivre dans la clandestinité, Apostat. Lors de ces quelques semaines passées ensemble, Wilhelma a notamment appris à Melisende a améliorer sa maîtrise de la magie. Wilhelma est également l'une des rares personnes envers lesquelles elle conserve de l'admiration et de l'affection. Si elle serait heureuse de revoir son amie, elle l'espère cependant que cela ne sera jamais au sein du Cercle, et prie secrètement pour que Wilhelma reste libre, tout en gardant l'espoir qu'elle vienne la secourir. Encore faudrait-il que la jeune femme sache que son amie a des ennuis...


Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THE DAWN WILL COME :: LES DIVERS RITUELS :: TÊTES RECHERCHÉES :: POSTES VACANTS-
Sauter vers: