L'HISTOIRE SANS FIN

Page 9 sur 10 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

le Dim 22 Oct - 12:30

Ce matin à l'auberge, un mabari boiteux vint mordre l'aubergiste et dévorer sauvagement une licorne qui buvait un saké avec Wilhelma. Elle-même qui avait à ses côtés un Archidémon rose qui crachait des boules de poils sur des chats mutants issus de mères couveuses. Celles-ci mêmes issues de Tévinter. Parce qu'en fait, l'empire collectionnait depuis toujours des nains de jardin afin de dominer le monde, sauf que l'association des nains miniatures ne voulait pas s'associer avec le club des Mabaris Sportifs parce qu'ils étaient fan de varghest roulantes.

Or on savait tous que ces varghest était de chanceux personnages puisque, au contraire des cochards crottés qui eux savaient très bien nager a cause des lacs souterrains qui n'apparaissent pourtant que les soirs de pleine lune aux Nains unijambistes. Un don inné donné par les tranches de jambons sans couenne pour fêter l'arriver de l'été sans soleil. On y vénérait aussi les fuites urinaires pour avoir des cheveux plus soyeux et des poils de barbes particulièrement frisés, une vaine pour les nains qui veulent s'approprier le pouvoir en conquérant les champs de canneberge, situé au milieu même de l'antre d'un dragon cracheur de fourchettes forgées par l'impératrice en personne. Elle dissimulait par ailleurs quelques chatons qu'elle importait directement du Nevarra malgré l'interdiction des Qunaris qui pensaient que les elfes à barbe allaient leur taper dessus avec leur luth.

Seulement la Sainte Culotte d'Andrasté était présente pour convier les animaux heureux de la forêt à participer au mariage de Faustus et de Bazral. Elle souhaitait leur offrir une tasse en forme de chaussette et de cailloux... Sauf qu'il manquait quelque chose ! En effet, l'intérieur aurait dû contenir une miniature de Bazral, tâtant le fer avec sa barbe. Mais bien sûr, tout ceci n'était rien à côté du dragon sire qui brûlait les engeances habillées en robe de soirée, créé par Marianis Caelina en personne. D'ailleurs, celle-ci adorait particulièrement sentir l'odeur de brûlé après avoir touché le torse de Nero qui n'avait pas dit son dernier mot. Dans le feu de l'action, c'est Kaida qui, à l'aide de son bâton en mousse rose fluo, se vit contraint de transformer l'Archidémon en danseuse à tutu, afin de donner le plus beau spectacle devant une foule de cochard et d'engeances complètement outrées.

D'ailleurs, l'une d'entre elles en cracha son pop-corn parfumé à la viande humaine, ce qui arriva en pleine tête d'un cochard qui se sauva en direction de Val-Royeaux. La Divine fut salement renversée par ce dernier, et ordonna à ce que Rosélie reçoive une punition à sa place : elle devra sautiller sur place pendant trois jours et repeindre tous les murs de la Chantrie jusqu'à ce que tout cela soit propre, hélas la jeune elfe se trompa de peinture. Celle qu'elle utilisa était en fait de la teinture de souillure d'engeances, offerte par une figure inconnue qui s'avère être en fait l'ancien Inquisiteur Gwenaël. Celui-ci avait en tête de dresser des dragons afin que les mages puissent apprendre à se transformer en dragon aussi... Ce qui fit la joie de Kaida, bien évidemment.

Les mages prévoyaient d'ailleurs de se servir de lui pour nettoyer les sols, en raison de son passif. Mais c'est Arion qui décida de le faire à sa place, prenant l'elfe en pitié. De surcroît, il l'envoya dans les Tréfonds afin de le perdre à tout jamais. Sauf que Kaida était malin, malgré son sens de l'orientation déplorable, et trouva finalement une sortie qui le mena tout droit directement devant l'Archidémon en train de boire du thé. Celui-ci était accompagné d'un fidèle destrier Hahl du nom de Roland le Burineur et qui nettoyait des courgettes en prévision de l'arrivée spectaculaire de l'empereur des manchots sur son fidèle tapis qui clignotait du rose au jaune. Celui-ci faisait pourtant pâle figure à côté du grand chevalier Philémon du Pet, amateur de fromage fort et de boissons alcoolisées avec un arrière goût de fiente de porc.

Une chance que Mamie ait précieusement gardé avec elle un ragoût aux vertus magiques telles que : le Caca de l'Archidémon qui servait aussi d’engrais pour faire pousser l'elfidée. Or, c'était une duperie orchestrée par l'Archonte en personne. Elle envisageait de manger un gros gâteau bien pâteux mais cassant les dents en forme de sapin de noël. Et ça, c'était l'oeuvre de la terrible mère des Dragons dans sa fameuse...

_________________

the hard way
I been through the darkest of caves and suffering. I ain't at home, home's where I'm going.I close my eyes to see, i'll take my throne, lay it on a mountain and make myself a king

avatar
reclaim what's mine
▲ MESSAGES : 1486
▲ OCCUPATION : BÂTARD, ANCIEN BRIGAND DU CARTA DÉTERMINÉ A SE MONTRER DIGNE DE SON NOUVEAU STATUT : FILS RECONNU DU ROI, PRINCE QUI SE DOIT DE FAIRE SES PREUVES POUR PARVENIR AU RANG DE HÉRITIER LÉGITIME.
▲ COMPÉTENCES ET ARMES : LES MAINS HABITUÉES A MANIER SA HACHE PLUS QU'UNE ÉPÉE, AVEC POUR TACTIQUE FAVORITE CELLE DE FONCER DANS LE TAS. EGALEMENT ADEPTE DU COMBAT A MAIN NUES ET DU LARCIN.
▲ LOCALISATION : EN ORZAMMAR.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

le Dim 22 Oct - 12:36

Ce matin à l'auberge, un mabari boiteux vint mordre l'aubergiste et dévorer sauvagement une licorne qui buvait un saké avec Wilhelma. Elle-même qui avait à ses côtés un Archidémon rose qui crachait des boules de poils sur des chats mutants issus de mères couveuses. Celles-ci mêmes issues de Tévinter. Parce qu'en fait, l'empire collectionnait depuis toujours des nains de jardin afin de dominer le monde, sauf que l'association des nains miniatures ne voulait pas s'associer avec le club des Mabaris Sportifs parce qu'ils étaient fan de varghest roulantes.

Or on savait tous que ces varghest était de chanceux personnages puisque, au contraire des cochards crottés qui eux savaient très bien nager a cause des lacs souterrains qui n'apparaissent pourtant que les soirs de pleine lune aux Nains unijambistes. Un don inné donné par les tranches de jambons sans couenne pour fêter l'arriver de l'été sans soleil. On y vénérait aussi les fuites urinaires pour avoir des cheveux plus soyeux et des poils de barbes particulièrement frisés, une vaine pour les nains qui veulent s'approprier le pouvoir en conquérant les champs de canneberge, situé au milieu même de l'antre d'un dragon cracheur de fourchettes forgées par l'impératrice en personne. Elle dissimulait par ailleurs quelques chatons qu'elle importait directement du Nevarra malgré l'interdiction des Qunaris qui pensaient que les elfes à barbe allaient leur taper dessus avec leur luth.

Seulement la Sainte Culotte d'Andrasté était présente pour convier les animaux heureux de la forêt à participer au mariage de Faustus et de Bazral. Elle souhaitait leur offrir une tasse en forme de chaussette et de cailloux... Sauf qu'il manquait quelque chose ! En effet, l'intérieur aurait dû contenir une miniature de Bazral, tâtant le fer avec sa barbe. Mais bien sûr, tout ceci n'était rien à côté du dragon sire qui brûlait les engeances habillées en robe de soirée, créé par Marianis Caelina en personne. D'ailleurs, celle-ci adorait particulièrement sentir l'odeur de brûlé après avoir touché le torse de Nero qui n'avait pas dit son dernier mot. Dans le feu de l'action, c'est Kaida qui, à l'aide de son bâton en mousse rose fluo, se vit contraint de transformer l'Archidémon en danseuse à tutu, afin de donner le plus beau spectacle devant une foule de cochard et d'engeances complètement outrées.

D'ailleurs, l'une d'entre elles en cracha son pop-corn parfumé à la viande humaine, ce qui arriva en pleine tête d'un cochard qui se sauva en direction de Val-Royeaux. La Divine fut salement renversée par ce dernier, et ordonna à ce que Rosélie reçoive une punition à sa place : elle devra sautiller sur place pendant trois jours et repeindre tous les murs de la Chantrie jusqu'à ce que tout cela soit propre, hélas la jeune elfe se trompa de peinture. Celle qu'elle utilisa était en fait de la teinture de souillure d'engeances, offerte par une figure inconnue qui s'avère être en fait l'ancien Inquisiteur Gwenaël. Celui-ci avait en tête de dresser des dragons afin que les mages puissent apprendre à se transformer en dragon aussi... Ce qui fit la joie de Kaida, bien évidemment.

Les mages prévoyaient d'ailleurs de se servir de lui pour nettoyer les sols, en raison de son passif. Mais c'est Arion qui décida de le faire à sa place, prenant l'elfe en pitié. De surcroît, il l'envoya dans les Tréfonds afin de le perdre à tout jamais. Sauf que Kaida était malin, malgré son sens de l'orientation déplorable, et trouva finalement une sortie qui le mena tout droit directement devant l'Archidémon en train de boire du thé. Celui-ci était accompagné d'un fidèle destrier Hahl du nom de Roland le Burineur et qui nettoyait des courgettes en prévision de l'arrivée spectaculaire de l'empereur des manchots sur son fidèle tapis qui clignotait du rose au jaune. Celui-ci faisait pourtant pâle figure à côté du grand chevalier Philémon du Pet, amateur de fromage fort et de boissons alcoolisées avec un arrière goût de fiente de porc.

Une chance que Mamie ait précieusement gardé avec elle un ragoût aux vertus magiques telles que : le Caca de l'Archidémon qui servait aussi d’engrais pour faire pousser l'elfidée. Or, c'était une duperie orchestrée par l'Archonte en personne. Elle envisageait de manger un gros gâteau bien pâteux mais cassant les dents en forme de sapin de noël. Et ça, c'était l'oeuvre de la terrible mère des Dragons dans sa fameuse alliance avec les Qunaris.

Invité

Invité

Revenir en haut Aller en bas

le Dim 22 Oct - 12:48

Ce matin à l'auberge, un mabari boiteux vint mordre l'aubergiste et dévorer sauvagement une licorne qui buvait un saké avec Wilhelma. Elle-même qui avait à ses côtés un Archidémon rose qui crachait des boules de poils sur des chats mutants issus de mères couveuses. Celles-ci mêmes issues de Tévinter. Parce qu'en fait, l'empire collectionnait depuis toujours des nains de jardin afin de dominer le monde, sauf que l'association des nains miniatures ne voulait pas s'associer avec le club des Mabaris Sportifs parce qu'ils étaient fan de varghest roulantes.

Or on savait tous que ces varghest était de chanceux personnages puisque, au contraire des cochards crottés qui eux savaient très bien nager a cause des lacs souterrains qui n'apparaissent pourtant que les soirs de pleine lune aux Nains unijambistes. Un don inné donné par les tranches de jambons sans couenne pour fêter l'arriver de l'été sans soleil. On y vénérait aussi les fuites urinaires pour avoir des cheveux plus soyeux et des poils de barbes particulièrement frisés, une vaine pour les nains qui veulent s'approprier le pouvoir en conquérant les champs de canneberge, situé au milieu même de l'antre d'un dragon cracheur de fourchettes forgées par l'impératrice en personne. Elle dissimulait par ailleurs quelques chatons qu'elle importait directement du Nevarra malgré l'interdiction des Qunaris qui pensaient que les elfes à barbe allaient leur taper dessus avec leur luth.

Seulement la Sainte Culotte d'Andrasté était présente pour convier les animaux heureux de la forêt à participer au mariage de Faustus et de Bazral. Elle souhaitait leur offrir une tasse en forme de chaussette et de cailloux... Sauf qu'il manquait quelque chose ! En effet, l'intérieur aurait dû contenir une miniature de Bazral, tâtant le fer avec sa barbe. Mais bien sûr, tout ceci n'était rien à côté du dragon sire qui brûlait les engeances habillées en robe de soirée, créé par Marianis Caelina en personne. D'ailleurs, celle-ci adorait particulièrement sentir l'odeur de brûlé après avoir touché le torse de Nero qui n'avait pas dit son dernier mot. Dans le feu de l'action, c'est Kaida qui, à l'aide de son bâton en mousse rose fluo, se vit contraint de transformer l'Archidémon en danseuse à tutu, afin de donner le plus beau spectacle devant une foule de cochard et d'engeances complètement outrées.

D'ailleurs, l'une d'entre elles en cracha son pop-corn parfumé à la viande humaine, ce qui arriva en pleine tête d'un cochard qui se sauva en direction de Val-Royeaux. La Divine fut salement renversée par ce dernier, et ordonna à ce que Rosélie reçoive une punition à sa place : elle devra sautiller sur place pendant trois jours et repeindre tous les murs de la Chantrie jusqu'à ce que tout cela soit propre, hélas la jeune elfe se trompa de peinture. Celle qu'elle utilisa était en fait de la teinture de souillure d'engeances, offerte par une figure inconnue qui s'avère être en fait l'ancien Inquisiteur Gwenaël. Celui-ci avait en tête de dresser des dragons afin que les mages puissent apprendre à se transformer en dragon aussi... Ce qui fit la joie de Kaida, bien évidemment.

Les mages prévoyaient d'ailleurs de se servir de lui pour nettoyer les sols, en raison de son passif. Mais c'est Arion qui décida de le faire à sa place, prenant l'elfe en pitié. De surcroît, il l'envoya dans les Tréfonds afin de le perdre à tout jamais. Sauf que Kaida était malin, malgré son sens de l'orientation déplorable, et trouva finalement une sortie qui le mena tout droit directement devant l'Archidémon en train de boire du thé. Celui-ci était accompagné d'un fidèle destrier Hahl du nom de Roland le Burineur et qui nettoyait des courgettes en prévision de l'arrivée spectaculaire de l'empereur des manchots sur son fidèle tapis qui clignotait du rose au jaune. Celui-ci faisait pourtant pâle figure à côté du grand chevalier Philémon du Pet, amateur de fromage fort et de boissons alcoolisées avec un arrière goût de fiente de porc.

Une chance que Mamie ait précieusement gardé avec elle un ragoût aux vertus magiques telles que : le Caca de l'Archidémon qui servait aussi d’engrais pour faire pousser l'elfidée. Or, c'était une duperie orchestrée par l'Archonte en personne. Elle envisageait de manger un gros gâteau bien pâteux mais cassant les dents en forme de sapin de noël. Et ça, c'était l'oeuvre de la terrible mère des Dragons dans sa fameuse alliance avec les Qunaris. Leurs cornes avaient...

Invité

Invité

Revenir en haut Aller en bas

le Dim 22 Oct - 12:57

Ce matin à l'auberge, un mabari boiteux vint mordre l'aubergiste et dévorer sauvagement une licorne qui buvait un saké avec Wilhelma. Elle-même qui avait à ses côtés un Archidémon rose qui crachait des boules de poils sur des chats mutants issus de mères couveuses. Celles-ci mêmes issues de Tévinter. Parce qu'en fait, l'empire collectionnait depuis toujours des nains de jardin afin de dominer le monde, sauf que l'association des nains miniatures ne voulait pas s'associer avec le club des Mabaris Sportifs parce qu'ils étaient fan de varghest roulantes.

Or on savait tous que ces varghest était de chanceux personnages puisque, au contraire des cochards crottés qui eux savaient très bien nager a cause des lacs souterrains qui n'apparaissent pourtant que les soirs de pleine lune aux Nains unijambistes. Un don inné donné par les tranches de jambons sans couenne pour fêter l'arriver de l'été sans soleil. On y vénérait aussi les fuites urinaires pour avoir des cheveux plus soyeux et des poils de barbes particulièrement frisés, une vaine pour les nains qui veulent s'approprier le pouvoir en conquérant les champs de canneberge, situé au milieu même de l'antre d'un dragon cracheur de fourchettes forgées par l'impératrice en personne. Elle dissimulait par ailleurs quelques chatons qu'elle importait directement du Nevarra malgré l'interdiction des Qunaris qui pensaient que les elfes à barbe allaient leur taper dessus avec leur luth.

Seulement la Sainte Culotte d'Andrasté était présente pour convier les animaux heureux de la forêt à participer au mariage de Faustus et de Bazral. Elle souhaitait leur offrir une tasse en forme de chaussette et de cailloux... Sauf qu'il manquait quelque chose ! En effet, l'intérieur aurait dû contenir une miniature de Bazral, tâtant le fer avec sa barbe. Mais bien sûr, tout ceci n'était rien à côté du dragon sire qui brûlait les engeances habillées en robe de soirée, créé par Marianis Caelina en personne. D'ailleurs, celle-ci adorait particulièrement sentir l'odeur de brûlé après avoir touché le torse de Nero qui n'avait pas dit son dernier mot. Dans le feu de l'action, c'est Kaida qui, à l'aide de son bâton en mousse rose fluo, se vit contraint de transformer l'Archidémon en danseuse à tutu, afin de donner le plus beau spectacle devant une foule de cochard et d'engeances complètement outrées.

D'ailleurs, l'une d'entre elles en cracha son pop-corn parfumé à la viande humaine, ce qui arriva en pleine tête d'un cochard qui se sauva en direction de Val-Royeaux. La Divine fut salement renversée par ce dernier, et ordonna à ce que Rosélie reçoive une punition à sa place : elle devra sautiller sur place pendant trois jours et repeindre tous les murs de la Chantrie jusqu'à ce que tout cela soit propre, hélas la jeune elfe se trompa de peinture. Celle qu'elle utilisa était en fait de la teinture de souillure d'engeances, offerte par une figure inconnue qui s'avère être en fait l'ancien Inquisiteur Gwenaël. Celui-ci avait en tête de dresser des dragons afin que les mages puissent apprendre à se transformer en dragon aussi... Ce qui fit la joie de Kaida, bien évidemment.

Les mages prévoyaient d'ailleurs de se servir de lui pour nettoyer les sols, en raison de son passif. Mais c'est Arion qui décida de le faire à sa place, prenant l'elfe en pitié. De surcroît, il l'envoya dans les Tréfonds afin de le perdre à tout jamais. Sauf que Kaida était malin, malgré son sens de l'orientation déplorable, et trouva finalement une sortie qui le mena tout droit directement devant l'Archidémon en train de boire du thé. Celui-ci était accompagné d'un fidèle destrier Hahl du nom de Roland le Burineur et qui nettoyait des courgettes en prévision de l'arrivée spectaculaire de l'empereur des manchots sur son fidèle tapis qui clignotait du rose au jaune. Celui-ci faisait pourtant pâle figure à côté du grand chevalier Philémon du Pet, amateur de fromage fort et de boissons alcoolisées avec un arrière goût de fiente de porc.

Une chance que Mamie ait précieusement gardé avec elle un ragoût aux vertus magiques telles que : le Caca de l'Archidémon qui servait aussi d’engrais pour faire pousser l'elfidée. Or, c'était une duperie orchestrée par l'Archonte en personne. Elle envisageait de manger un gros gâteau bien pâteux mais cassant les dents en forme de sapin de noël. Et ça, c'était l'oeuvre de la terrible mère des Dragons dans sa fameuse alliance avec les Qunaris. Leurs cornes avaient une longueur improbable (Comme ma...) et elles étaient décorées de...

Invité

Invité

Revenir en haut Aller en bas

le Dim 22 Oct - 13:43

Ce matin à l'auberge, un mabari boiteux vint mordre l'aubergiste et dévorer sauvagement une licorne qui buvait un saké avec Wilhelma. Elle-même qui avait à ses côtés un Archidémon rose qui crachait des boules de poils sur des chats mutants issus de mères couveuses. Celles-ci mêmes issues de Tévinter. Parce qu'en fait, l'empire collectionnait depuis toujours des nains de jardin afin de dominer le monde, sauf que l'association des nains miniatures ne voulait pas s'associer avec le club des Mabaris Sportifs parce qu'ils étaient fan de varghest roulantes.

Or on savait tous que ces varghest était de chanceux personnages puisque, au contraire des cochards crottés qui eux savaient très bien nager a cause des lacs souterrains qui n'apparaissent pourtant que les soirs de pleine lune aux Nains unijambistes. Un don inné donné par les tranches de jambons sans couenne pour fêter l'arriver de l'été sans soleil. On y vénérait aussi les fuites urinaires pour avoir des cheveux plus soyeux et des poils de barbes particulièrement frisés, une vaine pour les nains qui veulent s'approprier le pouvoir en conquérant les champs de canneberge, situé au milieu même de l'antre d'un dragon cracheur de fourchettes forgées par l'impératrice en personne. Elle dissimulait par ailleurs quelques chatons qu'elle importait directement du Nevarra malgré l'interdiction des Qunaris qui pensaient que les elfes à barbe allaient leur taper dessus avec leur luth.

Seulement la Sainte Culotte d'Andrasté était présente pour convier les animaux heureux de la forêt à participer au mariage de Faustus et de Bazral. Elle souhaitait leur offrir une tasse en forme de chaussette et de cailloux... Sauf qu'il manquait quelque chose ! En effet, l'intérieur aurait dû contenir une miniature de Bazral, tâtant le fer avec sa barbe. Mais bien sûr, tout ceci n'était rien à côté du dragon sire qui brûlait les engeances habillées en robe de soirée, créé par Marianis Caelina en personne. D'ailleurs, celle-ci adorait particulièrement sentir l'odeur de brûlé après avoir touché le torse de Nero qui n'avait pas dit son dernier mot. Dans le feu de l'action, c'est Kaida qui, à l'aide de son bâton en mousse rose fluo, se vit contraint de transformer l'Archidémon en danseuse à tutu, afin de donner le plus beau spectacle devant une foule de cochard et d'engeances complètement outrées.

D'ailleurs, l'une d'entre elles en cracha son pop-corn parfumé à la viande humaine, ce qui arriva en pleine tête d'un cochard qui se sauva en direction de Val-Royeaux. La Divine fut salement renversée par ce dernier, et ordonna à ce que Rosélie reçoive une punition à sa place : elle devra sautiller sur place pendant trois jours et repeindre tous les murs de la Chantrie jusqu'à ce que tout cela soit propre, hélas la jeune elfe se trompa de peinture. Celle qu'elle utilisa était en fait de la teinture de souillure d'engeances, offerte par une figure inconnue qui s'avère être en fait l'ancien Inquisiteur Gwenaël. Celui-ci avait en tête de dresser des dragons afin que les mages puissent apprendre à se transformer en dragon aussi... Ce qui fit la joie de Kaida, bien évidemment.

Les mages prévoyaient d'ailleurs de se servir de lui pour nettoyer les sols, en raison de son passif. Mais c'est Arion qui décida de le faire à sa place, prenant l'elfe en pitié. De surcroît, il l'envoya dans les Tréfonds afin de le perdre à tout jamais. Sauf que Kaida était malin, malgré son sens de l'orientation déplorable, et trouva finalement une sortie qui le mena tout droit directement devant l'Archidémon en train de boire du thé. Celui-ci était accompagné d'un fidèle destrier Hahl du nom de Roland le Burineur et qui nettoyait des courgettes en prévision de l'arrivée spectaculaire de l'empereur des manchots sur son fidèle tapis qui clignotait du rose au jaune. Celui-ci faisait pourtant pâle figure à côté du grand chevalier Philémon du Pet, amateur de fromage fort et de boissons alcoolisées avec un arrière goût de fiente de porc.

Une chance que Mamie ait précieusement gardé avec elle un ragoût aux vertus magiques telles que : le Caca de l'Archidémon qui servait aussi d’engrais pour faire pousser l'elfidée. Or, c'était une duperie orchestrée par l'Archonte en personne. Elle envisageait de manger un gros gâteau bien pâteux mais cassant les dents en forme de sapin de noël. Et ça, c'était l'oeuvre de la terrible mère des Dragons dans sa fameuse alliance avec les Qunaris. Leurs cornes avaient une longueur improbable (Comme ma...) et elles étaient décorées de paillettes, de fiente de cochard ainsi que...

Invité

Invité

Revenir en haut Aller en bas

le Dim 22 Oct - 15:59

Ce matin à l'auberge, un mabari boiteux vint mordre l'aubergiste et dévorer sauvagement une licorne qui buvait un saké avec Wilhelma. Elle-même qui avait à ses côtés un Archidémon rose qui crachait des boules de poils sur des chats mutants issus de mères couveuses. Celles-ci mêmes issues de Tévinter. Parce qu'en fait, l'empire collectionnait depuis toujours des nains de jardin afin de dominer le monde, sauf que l'association des nains miniatures ne voulait pas s'associer avec le club des Mabaris Sportifs parce qu'ils étaient fan de varghest roulantes.

Or on savait tous que ces varghest était de chanceux personnages puisque, au contraire des cochards crottés qui eux savaient très bien nager a cause des lacs souterrains qui n'apparaissent pourtant que les soirs de pleine lune aux Nains unijambistes. Un don inné donné par les tranches de jambons sans couenne pour fêter l'arriver de l'été sans soleil. On y vénérait aussi les fuites urinaires pour avoir des cheveux plus soyeux et des poils de barbes particulièrement frisés, une vaine pour les nains qui veulent s'approprier le pouvoir en conquérant les champs de canneberge, situé au milieu même de l'antre d'un dragon cracheur de fourchettes forgées par l'impératrice en personne. Elle dissimulait par ailleurs quelques chatons qu'elle importait directement du Nevarra malgré l'interdiction des Qunaris qui pensaient que les elfes à barbe allaient leur taper dessus avec leur luth.

Seulement la Sainte Culotte d'Andrasté était présente pour convier les animaux heureux de la forêt à participer au mariage de Faustus et de Bazral. Elle souhaitait leur offrir une tasse en forme de chaussette et de cailloux... Sauf qu'il manquait quelque chose ! En effet, l'intérieur aurait dû contenir une miniature de Bazral, tâtant le fer avec sa barbe. Mais bien sûr, tout ceci n'était rien à côté du dragon sire qui brûlait les engeances habillées en robe de soirée, créé par Marianis Caelina en personne. D'ailleurs, celle-ci adorait particulièrement sentir l'odeur de brûlé après avoir touché le torse de Nero qui n'avait pas dit son dernier mot. Dans le feu de l'action, c'est Kaida qui, à l'aide de son bâton en mousse rose fluo, se vit contraint de transformer l'Archidémon en danseuse à tutu, afin de donner le plus beau spectacle devant une foule de cochard et d'engeances complètement outrées.

D'ailleurs, l'une d'entre elles en cracha son pop-corn parfumé à la viande humaine, ce qui arriva en pleine tête d'un cochard qui se sauva en direction de Val-Royeaux. La Divine fut salement renversée par ce dernier, et ordonna à ce que Rosélie reçoive une punition à sa place : elle devra sautiller sur place pendant trois jours et repeindre tous les murs de la Chantrie jusqu'à ce que tout cela soit propre, hélas la jeune elfe se trompa de peinture. Celle qu'elle utilisa était en fait de la teinture de souillure d'engeances, offerte par une figure inconnue qui s'avère être en fait l'ancien Inquisiteur Gwenaël. Celui-ci avait en tête de dresser des dragons afin que les mages puissent apprendre à se transformer en dragon aussi... Ce qui fit la joie de Kaida, bien évidemment.

Les mages prévoyaient d'ailleurs de se servir de lui pour nettoyer les sols, en raison de son passif. Mais c'est Arion qui décida de le faire à sa place, prenant l'elfe en pitié. De surcroît, il l'envoya dans les Tréfonds afin de le perdre à tout jamais. Sauf que Kaida était malin, malgré son sens de l'orientation déplorable, et trouva finalement une sortie qui le mena tout droit directement devant l'Archidémon en train de boire du thé. Celui-ci était accompagné d'un fidèle destrier Hahl du nom de Roland le Burineur et qui nettoyait des courgettes en prévision de l'arrivée spectaculaire de l'empereur des manchots sur son fidèle tapis qui clignotait du rose au jaune. Celui-ci faisait pourtant pâle figure à côté du grand chevalier Philémon du Pet, amateur de fromage fort et de boissons alcoolisées avec un arrière goût de fiente de porc.

Une chance que Mamie ait précieusement gardé avec elle un ragoût aux vertus magiques telles que : le Caca de l'Archidémon qui servait aussi d’engrais pour faire pousser l'elfidée. Or, c'était une duperie orchestrée par l'Archonte en personne. Elle envisageait de manger un gros gâteau bien pâteux mais cassant les dents en forme de sapin de noël. Et ça, c'était l'oeuvre de la terrible mère des Dragons dans sa fameuse alliance avec les Qunaris. Leurs cornes avaient une longueur improbable (Comme ma...) et elles étaient décorées de paillettes, de fiente de cochard ainsi que des dents de nain afin d'être à la pointe de la mode...

Invité

Invité

Revenir en haut Aller en bas

le Dim 22 Oct - 16:12

Ce matin à l'auberge, un mabari boiteux vint mordre l'aubergiste et dévorer sauvagement une licorne qui buvait un saké avec Wilhelma. Elle-même qui avait à ses côtés un Archidémon rose qui crachait des boules de poils sur des chats mutants issus de mères couveuses. Celles-ci mêmes issues de Tévinter. Parce qu'en fait, l'empire collectionnait depuis toujours des nains de jardin afin de dominer le monde, sauf que l'association des nains miniatures ne voulait pas s'associer avec le club des Mabaris Sportifs parce qu'ils étaient fan de varghest roulantes.

Or on savait tous que ces varghest était de chanceux personnages puisque, au contraire des cochards crottés qui eux savaient très bien nager a cause des lacs souterrains qui n'apparaissent pourtant que les soirs de pleine lune aux Nains unijambistes. Un don inné donné par les tranches de jambons sans couenne pour fêter l'arriver de l'été sans soleil. On y vénérait aussi les fuites urinaires pour avoir des cheveux plus soyeux et des poils de barbes particulièrement frisés, une vaine pour les nains qui veulent s'approprier le pouvoir en conquérant les champs de canneberge, situé au milieu même de l'antre d'un dragon cracheur de fourchettes forgées par l'impératrice en personne. Elle dissimulait par ailleurs quelques chatons qu'elle importait directement du Nevarra malgré l'interdiction des Qunaris qui pensaient que les elfes à barbe allaient leur taper dessus avec leur luth.

Seulement la Sainte Culotte d'Andrasté était présente pour convier les animaux heureux de la forêt à participer au mariage de Faustus et de Bazral. Elle souhaitait leur offrir une tasse en forme de chaussette et de cailloux... Sauf qu'il manquait quelque chose ! En effet, l'intérieur aurait dû contenir une miniature de Bazral, tâtant le fer avec sa barbe. Mais bien sûr, tout ceci n'était rien à côté du dragon sire qui brûlait les engeances habillées en robe de soirée, créé par Marianis Caelina en personne. D'ailleurs, celle-ci adorait particulièrement sentir l'odeur de brûlé après avoir touché le torse de Nero qui n'avait pas dit son dernier mot. Dans le feu de l'action, c'est Kaida qui, à l'aide de son bâton en mousse rose fluo, se vit contraint de transformer l'Archidémon en danseuse à tutu, afin de donner le plus beau spectacle devant une foule de cochard et d'engeances complètement outrées.

D'ailleurs, l'une d'entre elles en cracha son pop-corn parfumé à la viande humaine, ce qui arriva en pleine tête d'un cochard qui se sauva en direction de Val-Royeaux. La Divine fut salement renversée par ce dernier, et ordonna à ce que Rosélie reçoive une punition à sa place : elle devra sautiller sur place pendant trois jours et repeindre tous les murs de la Chantrie jusqu'à ce que tout cela soit propre, hélas la jeune elfe se trompa de peinture. Celle qu'elle utilisa était en fait de la teinture de souillure d'engeances, offerte par une figure inconnue qui s'avère être en fait l'ancien Inquisiteur Gwenaël. Celui-ci avait en tête de dresser des dragons afin que les mages puissent apprendre à se transformer en dragon aussi... Ce qui fit la joie de Kaida, bien évidemment.

Les mages prévoyaient d'ailleurs de se servir de lui pour nettoyer les sols, en raison de son passif. Mais c'est Arion qui décida de le faire à sa place, prenant l'elfe en pitié. De surcroît, il l'envoya dans les Tréfonds afin de le perdre à tout jamais. Sauf que Kaida était malin, malgré son sens de l'orientation déplorable, et trouva finalement une sortie qui le mena tout droit directement devant l'Archidémon en train de boire du thé. Celui-ci était accompagné d'un fidèle destrier Hahl du nom de Roland le Burineur et qui nettoyait des courgettes en prévision de l'arrivée spectaculaire de l'empereur des manchots sur son fidèle tapis qui clignotait du rose au jaune. Celui-ci faisait pourtant pâle figure à côté du grand chevalier Philémon du Pet, amateur de fromage fort et de boissons alcoolisées avec un arrière goût de fiente de porc.

Une chance que Mamie ait précieusement gardé avec elle un ragoût aux vertus magiques telles que : le Caca de l'Archidémon qui servait aussi d’engrais pour faire pousser l'elfidée. Or, c'était une duperie orchestrée par l'Archonte en personne. Elle envisageait de manger un gros gâteau bien pâteux mais cassant les dents en forme de sapin de noël. Et ça, c'était l'oeuvre de la terrible mère des Dragons dans sa fameuse alliance avec les Qunaris. Leurs cornes avaient une longueur improbable (Comme ma...) et elles étaient décorées de paillettes, de fiente de cochard ainsi que des dents de nain afin d'être à la pointe de la mode Orlésienne. Mais les Venatoris réclamaient également leur part de gloire dans...

_________________

THE ROAD TO NOWHERE
❝There are things i have done. There's a place i have gone. There are things i regret, that you can't forgive, you can't forget. There's mistakes that are made but I made 'em my way.❞
 
avatar
the unforgiven
▲ MESSAGES : 645
▲ OCCUPATION : DÉSERTEUR TOUT D'ABORD DE SON CLAN, PUIS FINALEMENT DE LA GARDE DES OMBRES OÙ IL ŒUVRAIT EN FERELDEN. DE RETOUR AU STATUT DE MAGE APOSTAT, AU SEIN DE LA RÉBELLION.
▲ COMPÉTENCES ET ARMES : PRINCIPALEMENT LA MAGIE ÉLÉMENTAIRE AVEC UNE AFFINITÉ POUR LA GLACE ET DES BASES DE FEU, UNE MAÎTRISE DE LA MAGIE DE CRÉATION ET SOIN ; IL USE D'UN BÂTON MUNI D'UNE PIERRE DE VITRIOL BLEUE. EN PARALLÈLE, IL CONNAIT L'HERBOLOGIE ET POSSÈDE QUELQUES BASES D'ALCHIMIE.
▲ LOCALISATION : ACTUELLEMENT EN CONVALESCENCE A KIRKWALL.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

le Dim 22 Oct - 16:15

Ce matin à l'auberge, un mabari boiteux vint mordre l'aubergiste et dévorer sauvagement une licorne qui buvait un saké avec Wilhelma. Elle-même qui avait à ses côtés un Archidémon rose qui crachait des boules de poils sur des chats mutants issus de mères couveuses. Celles-ci mêmes issues de Tévinter. Parce qu'en fait, l'empire collectionnait depuis toujours des nains de jardin afin de dominer le monde, sauf que l'association des nains miniatures ne voulait pas s'associer avec le club des Mabaris Sportifs parce qu'ils étaient fan de varghest roulantes.

Or on savait tous que ces varghest était de chanceux personnages puisque, au contraire des cochards crottés qui eux savaient très bien nager a cause des lacs souterrains qui n'apparaissent pourtant que les soirs de pleine lune aux Nains unijambistes. Un don inné donné par les tranches de jambons sans couenne pour fêter l'arriver de l'été sans soleil. On y vénérait aussi les fuites urinaires pour avoir des cheveux plus soyeux et des poils de barbes particulièrement frisés, une vaine pour les nains qui veulent s'approprier le pouvoir en conquérant les champs de canneberge, situé au milieu même de l'antre d'un dragon cracheur de fourchettes forgées par l'impératrice en personne. Elle dissimulait par ailleurs quelques chatons qu'elle importait directement du Nevarra malgré l'interdiction des Qunaris qui pensaient que les elfes à barbe allaient leur taper dessus avec leur luth.

Seulement la Sainte Culotte d'Andrasté était présente pour convier les animaux heureux de la forêt à participer au mariage de Faustus et de Bazral. Elle souhaitait leur offrir une tasse en forme de chaussette et de cailloux... Sauf qu'il manquait quelque chose ! En effet, l'intérieur aurait dû contenir une miniature de Bazral, tâtant le fer avec sa barbe. Mais bien sûr, tout ceci n'était rien à côté du dragon sire qui brûlait les engeances habillées en robe de soirée, créé par Marianis Caelina en personne. D'ailleurs, celle-ci adorait particulièrement sentir l'odeur de brûlé après avoir touché le torse de Nero qui n'avait pas dit son dernier mot. Dans le feu de l'action, c'est Kaida qui, à l'aide de son bâton en mousse rose fluo, se vit contraint de transformer l'Archidémon en danseuse à tutu, afin de donner le plus beau spectacle devant une foule de cochard et d'engeances complètement outrées.

D'ailleurs, l'une d'entre elles en cracha son pop-corn parfumé à la viande humaine, ce qui arriva en pleine tête d'un cochard qui se sauva en direction de Val-Royeaux. La Divine fut salement renversée par ce dernier, et ordonna à ce que Rosélie reçoive une punition à sa place : elle devra sautiller sur place pendant trois jours et repeindre tous les murs de la Chantrie jusqu'à ce que tout cela soit propre, hélas la jeune elfe se trompa de peinture. Celle qu'elle utilisa était en fait de la teinture de souillure d'engeances, offerte par une figure inconnue qui s'avère être en fait l'ancien Inquisiteur Gwenaël. Celui-ci avait en tête de dresser des dragons afin que les mages puissent apprendre à se transformer en dragon aussi... Ce qui fit la joie de Kaida, bien évidemment.

Les mages prévoyaient d'ailleurs de se servir de lui pour nettoyer les sols, en raison de son passif. Mais c'est Arion qui décida de le faire à sa place, prenant l'elfe en pitié. De surcroît, il l'envoya dans les Tréfonds afin de le perdre à tout jamais. Sauf que Kaida était malin, malgré son sens de l'orientation déplorable, et trouva finalement une sortie qui le mena tout droit directement devant l'Archidémon en train de boire du thé. Celui-ci était accompagné d'un fidèle destrier Hahl du nom de Roland le Burineur et qui nettoyait des courgettes en prévision de l'arrivée spectaculaire de l'empereur des manchots sur son fidèle tapis qui clignotait du rose au jaune. Celui-ci faisait pourtant pâle figure à côté du grand chevalier Philémon du Pet, amateur de fromage fort et de boissons alcoolisées avec un arrière goût de fiente de porc.

Une chance que Mamie ait précieusement gardé avec elle un ragoût aux vertus magiques telles que : le Caca de l'Archidémon qui servait aussi d’engrais pour faire pousser l'elfidée. Or, c'était une duperie orchestrée par l'Archonte en personne. Elle envisageait de manger un gros gâteau bien pâteux mais cassant les dents en forme de sapin de noël. Et ça, c'était l'oeuvre de la terrible mère des Dragons dans sa fameuse alliance avec les Qunaris. Leurs cornes avaient une longueur improbable (Comme ma...) et elles étaient décorées de paillettes, de fiente de cochard ainsi que des dents de nain afin d'être à la pointe de la mode Orlésienne. Mais les Venatoris réclamaient également leur part de gloire dans cette histoire, alors ils décidèrent de...

Invité

Invité

Revenir en haut Aller en bas

le Dim 22 Oct - 18:27

Ce matin à l'auberge, un mabari boiteux vint mordre l'aubergiste et dévorer sauvagement une licorne qui buvait un saké avec Wilhelma. Elle-même qui avait à ses côtés un Archidémon rose qui crachait des boules de poils sur des chats mutants issus de mères couveuses. Celles-ci mêmes issues de Tévinter. Parce qu'en fait, l'empire collectionnait depuis toujours des nains de jardin afin de dominer le monde, sauf que l'association des nains miniatures ne voulait pas s'associer avec le club des Mabaris Sportifs parce qu'ils étaient fan de varghest roulantes.

Or on savait tous que ces varghest était de chanceux personnages puisque, au contraire des cochards crottés qui eux savaient très bien nager a cause des lacs souterrains qui n'apparaissent pourtant que les soirs de pleine lune aux Nains unijambistes. Un don inné donné par les tranches de jambons sans couenne pour fêter l'arriver de l'été sans soleil. On y vénérait aussi les fuites urinaires pour avoir des cheveux plus soyeux et des poils de barbes particulièrement frisés, une vaine pour les nains qui veulent s'approprier le pouvoir en conquérant les champs de canneberge, situé au milieu même de l'antre d'un dragon cracheur de fourchettes forgées par l'impératrice en personne. Elle dissimulait par ailleurs quelques chatons qu'elle importait directement du Nevarra malgré l'interdiction des Qunaris qui pensaient que les elfes à barbe allaient leur taper dessus avec leur luth.

Seulement la Sainte Culotte d'Andrasté était présente pour convier les animaux heureux de la forêt à participer au mariage de Faustus et de Bazral. Elle souhaitait leur offrir une tasse en forme de chaussette et de cailloux... Sauf qu'il manquait quelque chose ! En effet, l'intérieur aurait dû contenir une miniature de Bazral, tâtant le fer avec sa barbe. Mais bien sûr, tout ceci n'était rien à côté du dragon sire qui brûlait les engeances habillées en robe de soirée, créé par Marianis Caelina en personne. D'ailleurs, celle-ci adorait particulièrement sentir l'odeur de brûlé après avoir touché le torse de Nero qui n'avait pas dit son dernier mot. Dans le feu de l'action, c'est Kaida qui, à l'aide de son bâton en mousse rose fluo, se vit contraint de transformer l'Archidémon en danseuse à tutu, afin de donner le plus beau spectacle devant une foule de cochard et d'engeances complètement outrées.

D'ailleurs, l'une d'entre elles en cracha son pop-corn parfumé à la viande humaine, ce qui arriva en pleine tête d'un cochard qui se sauva en direction de Val-Royeaux. La Divine fut salement renversée par ce dernier, et ordonna à ce que Rosélie reçoive une punition à sa place : elle devra sautiller sur place pendant trois jours et repeindre tous les murs de la Chantrie jusqu'à ce que tout cela soit propre, hélas la jeune elfe se trompa de peinture. Celle qu'elle utilisa était en fait de la teinture de souillure d'engeances, offerte par une figure inconnue qui s'avère être en fait l'ancien Inquisiteur Gwenaël. Celui-ci avait en tête de dresser des dragons afin que les mages puissent apprendre à se transformer en dragon aussi... Ce qui fit la joie de Kaida, bien évidemment.

Les mages prévoyaient d'ailleurs de se servir de lui pour nettoyer les sols, en raison de son passif. Mais c'est Arion qui décida de le faire à sa place, prenant l'elfe en pitié. De surcroît, il l'envoya dans les Tréfonds afin de le perdre à tout jamais. Sauf que Kaida était malin, malgré son sens de l'orientation déplorable, et trouva finalement une sortie qui le mena tout droit directement devant l'Archidémon en train de boire du thé. Celui-ci était accompagné d'un fidèle destrier Hahl du nom de Roland le Burineur et qui nettoyait des courgettes en prévision de l'arrivée spectaculaire de l'empereur des manchots sur son fidèle tapis qui clignotait du rose au jaune. Celui-ci faisait pourtant pâle figure à côté du grand chevalier Philémon du Pet, amateur de fromage fort et de boissons alcoolisées avec un arrière goût de fiente de porc.

Une chance que Mamie ait précieusement gardé avec elle un ragoût aux vertus magiques telles que : le Caca de l'Archidémon qui servait aussi d’engrais pour faire pousser l'elfidée. Or, c'était une duperie orchestrée par l'Archonte en personne. Elle envisageait de manger un gros gâteau bien pâteux mais cassant les dents en forme de sapin de noël. Et ça, c'était l'oeuvre de la terrible mère des Dragons dans sa fameuse alliance avec les Qunaris. Leurs cornes avaient une longueur improbable (Comme ma...) et elles étaient décorées de paillettes, de fiente de cochard ainsi que des dents de nain afin d'être à la pointe de la mode Orlésienne. Mais les Venatoris réclamaient également leur part de gloire dans cette histoire, alors ils décidèrent de transformer des engeances en...

_________________

THE ROAD TO NOWHERE
❝There are things i have done. There's a place i have gone. There are things i regret, that you can't forgive, you can't forget. There's mistakes that are made but I made 'em my way.❞
 
avatar
the unforgiven
▲ MESSAGES : 645
▲ OCCUPATION : DÉSERTEUR TOUT D'ABORD DE SON CLAN, PUIS FINALEMENT DE LA GARDE DES OMBRES OÙ IL ŒUVRAIT EN FERELDEN. DE RETOUR AU STATUT DE MAGE APOSTAT, AU SEIN DE LA RÉBELLION.
▲ COMPÉTENCES ET ARMES : PRINCIPALEMENT LA MAGIE ÉLÉMENTAIRE AVEC UNE AFFINITÉ POUR LA GLACE ET DES BASES DE FEU, UNE MAÎTRISE DE LA MAGIE DE CRÉATION ET SOIN ; IL USE D'UN BÂTON MUNI D'UNE PIERRE DE VITRIOL BLEUE. EN PARALLÈLE, IL CONNAIT L'HERBOLOGIE ET POSSÈDE QUELQUES BASES D'ALCHIMIE.
▲ LOCALISATION : ACTUELLEMENT EN CONVALESCENCE A KIRKWALL.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

le Dim 22 Oct - 18:36

Ce matin à l'auberge, un mabari boiteux vint mordre l'aubergiste et dévorer sauvagement une licorne qui buvait un saké avec Wilhelma. Elle-même qui avait à ses côtés un Archidémon rose qui crachait des boules de poils sur des chats mutants issus de mères couveuses. Celles-ci mêmes issues de Tévinter. Parce qu'en fait, l'empire collectionnait depuis toujours des nains de jardin afin de dominer le monde, sauf que l'association des nains miniatures ne voulait pas s'associer avec le club des Mabaris Sportifs parce qu'ils étaient fan de varghest roulantes.

Or on savait tous que ces varghest était de chanceux personnages puisque, au contraire des cochards crottés qui eux savaient très bien nager a cause des lacs souterrains qui n'apparaissent pourtant que les soirs de pleine lune aux Nains unijambistes. Un don inné donné par les tranches de jambons sans couenne pour fêter l'arriver de l'été sans soleil. On y vénérait aussi les fuites urinaires pour avoir des cheveux plus soyeux et des poils de barbes particulièrement frisés, une vaine pour les nains qui veulent s'approprier le pouvoir en conquérant les champs de canneberge, situé au milieu même de l'antre d'un dragon cracheur de fourchettes forgées par l'impératrice en personne. Elle dissimulait par ailleurs quelques chatons qu'elle importait directement du Nevarra malgré l'interdiction des Qunaris qui pensaient que les elfes à barbe allaient leur taper dessus avec leur luth.

Seulement la Sainte Culotte d'Andrasté était présente pour convier les animaux heureux de la forêt à participer au mariage de Faustus et de Bazral. Elle souhaitait leur offrir une tasse en forme de chaussette et de cailloux... Sauf qu'il manquait quelque chose ! En effet, l'intérieur aurait dû contenir une miniature de Bazral, tâtant le fer avec sa barbe. Mais bien sûr, tout ceci n'était rien à côté du dragon sire qui brûlait les engeances habillées en robe de soirée, créé par Marianis Caelina en personne. D'ailleurs, celle-ci adorait particulièrement sentir l'odeur de brûlé après avoir touché le torse de Nero qui n'avait pas dit son dernier mot. Dans le feu de l'action, c'est Kaida qui, à l'aide de son bâton en mousse rose fluo, se vit contraint de transformer l'Archidémon en danseuse à tutu, afin de donner le plus beau spectacle devant une foule de cochard et d'engeances complètement outrées.

D'ailleurs, l'une d'entre elles en cracha son pop-corn parfumé à la viande humaine, ce qui arriva en pleine tête d'un cochard qui se sauva en direction de Val-Royeaux. La Divine fut salement renversée par ce dernier, et ordonna à ce que Rosélie reçoive une punition à sa place : elle devra sautiller sur place pendant trois jours et repeindre tous les murs de la Chantrie jusqu'à ce que tout cela soit propre, hélas la jeune elfe se trompa de peinture. Celle qu'elle utilisa était en fait de la teinture de souillure d'engeances, offerte par une figure inconnue qui s'avère être en fait l'ancien Inquisiteur Gwenaël. Celui-ci avait en tête de dresser des dragons afin que les mages puissent apprendre à se transformer en dragon aussi... Ce qui fit la joie de Kaida, bien évidemment.

Les mages prévoyaient d'ailleurs de se servir de lui pour nettoyer les sols, en raison de son passif. Mais c'est Arion qui décida de le faire à sa place, prenant l'elfe en pitié. De surcroît, il l'envoya dans les Tréfonds afin de le perdre à tout jamais. Sauf que Kaida était malin, malgré son sens de l'orientation déplorable, et trouva finalement une sortie qui le mena tout droit directement devant l'Archidémon en train de boire du thé. Celui-ci était accompagné d'un fidèle destrier Hahl du nom de Roland le Burineur et qui nettoyait des courgettes en prévision de l'arrivée spectaculaire de l'empereur des manchots sur son fidèle tapis qui clignotait du rose au jaune. Celui-ci faisait pourtant pâle figure à côté du grand chevalier Philémon du Pet, amateur de fromage fort et de boissons alcoolisées avec un arrière goût de fiente de porc.

Une chance que Mamie ait précieusement gardé avec elle un ragoût aux vertus magiques telles que : le Caca de l'Archidémon qui servait aussi d’engrais pour faire pousser l'elfidée. Or, c'était une duperie orchestrée par l'Archonte en personne. Elle envisageait de manger un gros gâteau bien pâteux mais cassant les dents en forme de sapin de noël. Et ça, c'était l'oeuvre de la terrible mère des Dragons dans sa fameuse alliance avec les Qunaris. Leurs cornes avaient une longueur improbable (Comme ma...) et elles étaient décorées de paillettes, de fiente de cochard ainsi que des dents de nain afin d'être à la pointe de la mode Orlésienne. Mais les Venatoris réclamaient également leur part de gloire dans cette histoire, alors ils décidèrent de transformer des engeances en oeufs à pois verts. Oui, vous avez bien lu. En oeufs à pois verts. Ces oeufs peuvent en effet recéler la clé de voûte du salut même de toutes les espèces grâce à leur ...

Invité

Invité

Revenir en haut Aller en bas

le Lun 20 Nov - 16:41

Ce matin à l'auberge, un mabari boiteux vint mordre l'aubergiste et dévorer sauvagement une licorne qui buvait un saké avec Wilhelma. Elle-même qui avait à ses côtés un Archidémon rose qui crachait des boules de poils sur des chats mutants issus de mères couveuses. Celles-ci mêmes issues de Tévinter. Parce qu'en fait, l'empire collectionnait depuis toujours des nains de jardin afin de dominer le monde, sauf que l'association des nains miniatures ne voulait pas s'associer avec le club des Mabaris Sportifs parce qu'ils étaient fan de varghest roulantes.

Or on savait tous que ces varghest était de chanceux personnages puisque, au contraire des cochards crottés qui eux savaient très bien nager a cause des lacs souterrains qui n'apparaissent pourtant que les soirs de pleine lune aux Nains unijambistes. Un don inné donné par les tranches de jambons sans couenne pour fêter l'arriver de l'été sans soleil. On y vénérait aussi les fuites urinaires pour avoir des cheveux plus soyeux et des poils de barbes particulièrement frisés, une vaine pour les nains qui veulent s'approprier le pouvoir en conquérant les champs de canneberge, situé au milieu même de l'antre d'un dragon cracheur de fourchettes forgées par l'impératrice en personne. Elle dissimulait par ailleurs quelques chatons qu'elle importait directement du Nevarra malgré l'interdiction des Qunaris qui pensaient que les elfes à barbe allaient leur taper dessus avec leur luth.

Seulement la Sainte Culotte d'Andrasté était présente pour convier les animaux heureux de la forêt à participer au mariage de Faustus et de Bazral. Elle souhaitait leur offrir une tasse en forme de chaussette et de cailloux... Sauf qu'il manquait quelque chose ! En effet, l'intérieur aurait dû contenir une miniature de Bazral, tâtant le fer avec sa barbe. Mais bien sûr, tout ceci n'était rien à côté du dragon sire qui brûlait les engeances habillées en robe de soirée, créé par Marianis Caelina en personne. D'ailleurs, celle-ci adorait particulièrement sentir l'odeur de brûlé après avoir touché le torse de Nero qui n'avait pas dit son dernier mot. Dans le feu de l'action, c'est Kaida qui, à l'aide de son bâton en mousse rose fluo, se vit contraint de transformer l'Archidémon en danseuse à tutu, afin de donner le plus beau spectacle devant une foule de cochard et d'engeances complètement outrées.

D'ailleurs, l'une d'entre elles en cracha son pop-corn parfumé à la viande humaine, ce qui arriva en pleine tête d'un cochard qui se sauva en direction de Val-Royeaux. La Divine fut salement renversée par ce dernier, et ordonna à ce que Rosélie reçoive une punition à sa place : elle devra sautiller sur place pendant trois jours et repeindre tous les murs de la Chantrie jusqu'à ce que tout cela soit propre, hélas la jeune elfe se trompa de peinture. Celle qu'elle utilisa était en fait de la teinture de souillure d'engeances, offerte par une figure inconnue qui s'avère être en fait l'ancien Inquisiteur Gwenaël. Celui-ci avait en tête de dresser des dragons afin que les mages puissent apprendre à se transformer en dragon aussi... Ce qui fit la joie de Kaida, bien évidemment.

Les mages prévoyaient d'ailleurs de se servir de lui pour nettoyer les sols, en raison de son passif. Mais c'est Arion qui décida de le faire à sa place, prenant l'elfe en pitié. De surcroît, il l'envoya dans les Tréfonds afin de le perdre à tout jamais. Sauf que Kaida était malin, malgré son sens de l'orientation déplorable, et trouva finalement une sortie qui le mena tout droit directement devant l'Archidémon en train de boire du thé. Celui-ci était accompagné d'un fidèle destrier Hahl du nom de Roland le Burineur et qui nettoyait des courgettes en prévision de l'arrivée spectaculaire de l'empereur des manchots sur son fidèle tapis qui clignotait du rose au jaune. Celui-ci faisait pourtant pâle figure à côté du grand chevalier Philémon du Pet, amateur de fromage fort et de boissons alcoolisées avec un arrière goût de fiente de porc.

Une chance que Mamie ait précieusement gardé avec elle un ragoût aux vertus magiques telles que : le Caca de l'Archidémon qui servait aussi d’engrais pour faire pousser l'elfidée. Or, c'était une duperie orchestrée par l'Archonte en personne. Elle envisageait de manger un gros gâteau bien pâteux mais cassant les dents en forme de sapin de noël. Et ça, c'était l'oeuvre de la terrible mère des Dragons dans sa fameuse alliance avec les Qunaris. Leurs cornes avaient une longueur improbable (Comme ma...) et elles étaient décorées de paillettes, de fiente de cochard ainsi que des dents de nain afin d'être à la pointe de la mode Orlésienne. Mais les Venatoris réclamaient également leur part de gloire dans cette histoire, alors ils décidèrent de transformer des engeances en oeufs à pois verts. Oui, vous avez bien lu. En oeufs à pois verts. Ces oeufs peuvent en effet recéler la clé de voûte du salut même de toutes les espèces grâce à leur grandes écailles et leurs grands nez. Ce sont des engeances-oeufs et ils ne peuvent pas savoir ce qui se cache sous leur nom car...

Invité

Invité

Revenir en haut Aller en bas

le Dim 3 Déc - 9:50

Ce matin à l'auberge, un mabari boiteux vint mordre l'aubergiste et dévorer sauvagement une licorne qui buvait un saké avec Wilhelma. Elle-même qui avait à ses côtés un Archidémon rose qui crachait des boules de poils sur des chats mutants issus de mères couveuses. Celles-ci mêmes issues de Tévinter. Parce qu'en fait, l'empire collectionnait depuis toujours des nains de jardin afin de dominer le monde, sauf que l'association des nains miniatures ne voulait pas s'associer avec le club des Mabaris Sportifs parce qu'ils étaient fan de varghest roulantes.

Or on savait tous que ces varghest était de chanceux personnages puisque, au contraire des cochards crottés qui eux savaient très bien nager a cause des lacs souterrains qui n'apparaissent pourtant que les soirs de pleine lune aux Nains unijambistes. Un don inné donné par les tranches de jambons sans couenne pour fêter l'arriver de l'été sans soleil. On y vénérait aussi les fuites urinaires pour avoir des cheveux plus soyeux et des poils de barbes particulièrement frisés, une vaine pour les nains qui veulent s'approprier le pouvoir en conquérant les champs de canneberge, situé au milieu même de l'antre d'un dragon cracheur de fourchettes forgées par l'impératrice en personne. Elle dissimulait par ailleurs quelques chatons qu'elle importait directement du Nevarra malgré l'interdiction des Qunaris qui pensaient que les elfes à barbe allaient leur taper dessus avec leur luth.

Seulement la Sainte Culotte d'Andrasté était présente pour convier les animaux heureux de la forêt à participer au mariage de Faustus et de Bazral. Elle souhaitait leur offrir une tasse en forme de chaussette et de cailloux... Sauf qu'il manquait quelque chose ! En effet, l'intérieur aurait dû contenir une miniature de Bazral, tâtant le fer avec sa barbe. Mais bien sûr, tout ceci n'était rien à côté du dragon sire qui brûlait les engeances habillées en robe de soirée, créé par Marianis Caelina en personne. D'ailleurs, celle-ci adorait particulièrement sentir l'odeur de brûlé après avoir touché le torse de Nero qui n'avait pas dit son dernier mot. Dans le feu de l'action, c'est Kaida qui, à l'aide de son bâton en mousse rose fluo, se vit contraint de transformer l'Archidémon en danseuse à tutu, afin de donner le plus beau spectacle devant une foule de cochard et d'engeances complètement outrées.

D'ailleurs, l'une d'entre elles en cracha son pop-corn parfumé à la viande humaine, ce qui arriva en pleine tête d'un cochard qui se sauva en direction de Val-Royeaux. La Divine fut salement renversée par ce dernier, et ordonna à ce que Rosélie reçoive une punition à sa place : elle devra sautiller sur place pendant trois jours et repeindre tous les murs de la Chantrie jusqu'à ce que tout cela soit propre, hélas la jeune elfe se trompa de peinture. Celle qu'elle utilisa était en fait de la teinture de souillure d'engeances, offerte par une figure inconnue qui s'avère être en fait l'ancien Inquisiteur Gwenaël. Celui-ci avait en tête de dresser des dragons afin que les mages puissent apprendre à se transformer en dragon aussi... Ce qui fit la joie de Kaida, bien évidemment.

Les mages prévoyaient d'ailleurs de se servir de lui pour nettoyer les sols, en raison de son passif. Mais c'est Arion qui décida de le faire à sa place, prenant l'elfe en pitié. De surcroît, il l'envoya dans les Tréfonds afin de le perdre à tout jamais. Sauf que Kaida était malin, malgré son sens de l'orientation déplorable, et trouva finalement une sortie qui le mena tout droit directement devant l'Archidémon en train de boire du thé. Celui-ci était accompagné d'un fidèle destrier Hahl du nom de Roland le Burineur et qui nettoyait des courgettes en prévision de l'arrivée spectaculaire de l'empereur des manchots sur son fidèle tapis qui clignotait du rose au jaune. Celui-ci faisait pourtant pâle figure à côté du grand chevalier Philémon du Pet, amateur de fromage fort et de boissons alcoolisées avec un arrière goût de fiente de porc.

Une chance que Mamie ait précieusement gardé avec elle un ragoût aux vertus magiques telles que : le Caca de l'Archidémon qui servait aussi d’engrais pour faire pousser l'elfidée. Or, c'était une duperie orchestrée par l'Archonte en personne. Elle envisageait de manger un gros gâteau bien pâteux mais cassant les dents en forme de sapin de noël. Et ça, c'était l'oeuvre de la terrible mère des Dragons dans sa fameuse alliance avec les Qunaris. Leurs cornes avaient une longueur improbable (Comme ma...) et elles étaient décorées de paillettes, de fiente de cochard ainsi que des dents de nain afin d'être à la pointe de la mode Orlésienne. Mais les Venatoris réclamaient également leur part de gloire dans cette histoire, alors ils décidèrent de transformer des engeances en oeufs à pois verts. Oui, vous avez bien lu. En oeufs à pois verts. Ces oeufs peuvent en effet recéler la clé de voûte du salut même de toutes les espèces grâce à leur grandes écailles et leurs grands nez. Ce sont des engeances-oeufs et ils ne peuvent pas savoir ce qui se cache sous leur nom car trop désabusés par cette soif dantesque d'assombrir les terres de leurs pourritures...

Invité

Invité

Revenir en haut Aller en bas

le Mer 24 Jan - 11:05

Ce matin à l'auberge, un mabari boiteux vint mordre l'aubergiste et dévorer sauvagement une licorne qui buvait un saké avec Wilhelma. Elle-même qui avait à ses côtés un Archidémon rose qui crachait des boules de poils sur des chats mutants issus de mères couveuses. Celles-ci mêmes issues de Tévinter. Parce qu'en fait, l'empire collectionnait depuis toujours des nains de jardin afin de dominer le monde, sauf que l'association des nains miniatures ne voulait pas s'associer avec le club des Mabaris Sportifs parce qu'ils étaient fan de varghest roulantes.

Or on savait tous que ces varghest était de chanceux personnages puisque, au contraire des cochards crottés qui eux savaient très bien nager a cause des lacs souterrains qui n'apparaissent pourtant que les soirs de pleine lune aux Nains unijambistes. Un don inné donné par les tranches de jambons sans couenne pour fêter l'arriver de l'été sans soleil. On y vénérait aussi les fuites urinaires pour avoir des cheveux plus soyeux et des poils de barbes particulièrement frisés, une vaine pour les nains qui veulent s'approprier le pouvoir en conquérant les champs de canneberge, situé au milieu même de l'antre d'un dragon cracheur de fourchettes forgées par l'impératrice en personne. Elle dissimulait par ailleurs quelques chatons qu'elle importait directement du Nevarra malgré l'interdiction des Qunaris qui pensaient que les elfes à barbe allaient leur taper dessus avec leur luth.

Seulement la Sainte Culotte d'Andrasté était présente pour convier les animaux heureux de la forêt à participer au mariage de Faustus et de Bazral. Elle souhaitait leur offrir une tasse en forme de chaussette et de cailloux... Sauf qu'il manquait quelque chose ! En effet, l'intérieur aurait dû contenir une miniature de Bazral, tâtant le fer avec sa barbe. Mais bien sûr, tout ceci n'était rien à côté du dragon sire qui brûlait les engeances habillées en robe de soirée, créé par Marianis Caelina en personne. D'ailleurs, celle-ci adorait particulièrement sentir l'odeur de brûlé après avoir touché le torse de Nero qui n'avait pas dit son dernier mot. Dans le feu de l'action, c'est Kaida qui, à l'aide de son bâton en mousse rose fluo, se vit contraint de transformer l'Archidémon en danseuse à tutu, afin de donner le plus beau spectacle devant une foule de cochard et d'engeances complètement outrées.

D'ailleurs, l'une d'entre elles en cracha son pop-corn parfumé à la viande humaine, ce qui arriva en pleine tête d'un cochard qui se sauva en direction de Val-Royeaux. La Divine fut salement renversée par ce dernier, et ordonna à ce que Rosélie reçoive une punition à sa place : elle devra sautiller sur place pendant trois jours et repeindre tous les murs de la Chantrie jusqu'à ce que tout cela soit propre, hélas la jeune elfe se trompa de peinture. Celle qu'elle utilisa était en fait de la teinture de souillure d'engeances, offerte par une figure inconnue qui s'avère être en fait l'ancien Inquisiteur Gwenaël. Celui-ci avait en tête de dresser des dragons afin que les mages puissent apprendre à se transformer en dragon aussi... Ce qui fit la joie de Kaida, bien évidemment.

Les mages prévoyaient d'ailleurs de se servir de lui pour nettoyer les sols, en raison de son passif. Mais c'est Arion qui décida de le faire à sa place, prenant l'elfe en pitié. De surcroît, il l'envoya dans les Tréfonds afin de le perdre à tout jamais. Sauf que Kaida était malin, malgré son sens de l'orientation déplorable, et trouva finalement une sortie qui le mena tout droit directement devant l'Archidémon en train de boire du thé. Celui-ci était accompagné d'un fidèle destrier Hahl du nom de Roland le Burineur et qui nettoyait des courgettes en prévision de l'arrivée spectaculaire de l'empereur des manchots sur son fidèle tapis qui clignotait du rose au jaune. Celui-ci faisait pourtant pâle figure à côté du grand chevalier Philémon du Pet, amateur de fromage fort et de boissons alcoolisées avec un arrière goût de fiente de porc.

Une chance que Mamie ait précieusement gardé avec elle un ragoût aux vertus magiques telles que : le Caca de l'Archidémon qui servait aussi d’engrais pour faire pousser l'elfidée. Or, c'était une duperie orchestrée par l'Archonte en personne. Elle envisageait de manger un gros gâteau bien pâteux mais cassant les dents en forme de sapin de noël. Et ça, c'était l'oeuvre de la terrible mère des Dragons dans sa fameuse alliance avec les Qunaris. Leurs cornes avaient une longueur improbable (Comme ma...) et elles étaient décorées de paillettes, de fiente de cochard ainsi que des dents de nain afin d'être à la pointe de la mode Orlésienne. Mais les Venatoris réclamaient également leur part de gloire dans cette histoire, alors ils décidèrent de transformer des engeances en œufs à pois verts. Oui, vous avez bien lu. En œufs à pois verts. Ces œufs peuvent en effet receler la clé de voûte du salut même de toutes les espèces grâce à leur grandes écailles et leurs grands nez. Ce sont des engeances-œufs et ils ne peuvent pas savoir ce qui se cache sous leur nom car trop désabusés par cette soif dantesque d'assombrir les terres de leurs pourritures, ils éclatent à la figure de tout Chantriste qu'ils croisent, dans l'optique de leur faire passer un message...

_________________

the hard way
I been through the darkest of caves and suffering. I ain't at home, home's where I'm going.I close my eyes to see, i'll take my throne, lay it on a mountain and make myself a king

avatar
reclaim what's mine
▲ MESSAGES : 1486
▲ OCCUPATION : BÂTARD, ANCIEN BRIGAND DU CARTA DÉTERMINÉ A SE MONTRER DIGNE DE SON NOUVEAU STATUT : FILS RECONNU DU ROI, PRINCE QUI SE DOIT DE FAIRE SES PREUVES POUR PARVENIR AU RANG DE HÉRITIER LÉGITIME.
▲ COMPÉTENCES ET ARMES : LES MAINS HABITUÉES A MANIER SA HACHE PLUS QU'UNE ÉPÉE, AVEC POUR TACTIQUE FAVORITE CELLE DE FONCER DANS LE TAS. EGALEMENT ADEPTE DU COMBAT A MAIN NUES ET DU LARCIN.
▲ LOCALISATION : EN ORZAMMAR.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

le Lun 5 Fév - 23:35

Ce matin à l'auberge, un mabari boiteux vint mordre l'aubergiste et dévorer sauvagement une licorne qui buvait un saké avec Wilhelma. Elle-même qui avait à ses côtés un Archidémon rose qui crachait des boules de poils sur des chats mutants issus de mères couveuses. Celles-ci mêmes issues de Tévinter. Parce qu'en fait, l'empire collectionnait depuis toujours des nains de jardin afin de dominer le monde, sauf que l'association des nains miniatures ne voulait pas s'associer avec le club des Mabaris Sportifs parce qu'ils étaient fan de varghest roulantes.

Or on savait tous que ces varghest était de chanceux personnages puisque, au contraire des cochards crottés qui eux savaient très bien nager a cause des lacs souterrains qui n'apparaissent pourtant que les soirs de pleine lune aux Nains unijambistes. Un don inné donné par les tranches de jambons sans couenne pour fêter l'arriver de l'été sans soleil. On y vénérait aussi les fuites urinaires pour avoir des cheveux plus soyeux et des poils de barbes particulièrement frisés, une vaine pour les nains qui veulent s'approprier le pouvoir en conquérant les champs de canneberge, situé au milieu même de l'antre d'un dragon cracheur de fourchettes forgées par l'impératrice en personne. Elle dissimulait par ailleurs quelques chatons qu'elle importait directement du Nevarra malgré l'interdiction des Qunaris qui pensaient que les elfes à barbe allaient leur taper dessus avec leur luth.

Seulement la Sainte Culotte d'Andrasté était présente pour convier les animaux heureux de la forêt à participer au mariage de Faustus et de Bazral. Elle souhaitait leur offrir une tasse en forme de chaussette et de cailloux... Sauf qu'il manquait quelque chose ! En effet, l'intérieur aurait dû contenir une miniature de Bazral, tâtant le fer avec sa barbe. Mais bien sûr, tout ceci n'était rien à côté du dragon sire qui brûlait les engeances habillées en robe de soirée, créé par Marianis Caelina en personne. D'ailleurs, celle-ci adorait particulièrement sentir l'odeur de brûlé après avoir touché le torse de Nero qui n'avait pas dit son dernier mot. Dans le feu de l'action, c'est Kaida qui, à l'aide de son bâton en mousse rose fluo, se vit contraint de transformer l'Archidémon en danseuse à tutu, afin de donner le plus beau spectacle devant une foule de cochard et d'engeances complètement outrées.

D'ailleurs, l'une d'entre elles en cracha son pop-corn parfumé à la viande humaine, ce qui arriva en pleine tête d'un cochard qui se sauva en direction de Val-Royeaux. La Divine fut salement renversée par ce dernier, et ordonna à ce que Rosélie reçoive une punition à sa place : elle devra sautiller sur place pendant trois jours et repeindre tous les murs de la Chantrie jusqu'à ce que tout cela soit propre, hélas la jeune elfe se trompa de peinture. Celle qu'elle utilisa était en fait de la teinture de souillure d'engeances, offerte par une figure inconnue qui s'avère être en fait l'ancien Inquisiteur Gwenaël. Celui-ci avait en tête de dresser des dragons afin que les mages puissent apprendre à se transformer en dragon aussi... Ce qui fit la joie de Kaida, bien évidemment.

Les mages prévoyaient d'ailleurs de se servir de lui pour nettoyer les sols, en raison de son passif. Mais c'est Arion qui décida de le faire à sa place, prenant l'elfe en pitié. De surcroît, il l'envoya dans les Tréfonds afin de le perdre à tout jamais. Sauf que Kaida était malin, malgré son sens de l'orientation déplorable, et trouva finalement une sortie qui le mena tout droit directement devant l'Archidémon en train de boire du thé. Celui-ci était accompagné d'un fidèle destrier Hahl du nom de Roland le Burineur et qui nettoyait des courgettes en prévision de l'arrivée spectaculaire de l'empereur des manchots sur son fidèle tapis qui clignotait du rose au jaune. Celui-ci faisait pourtant pâle figure à côté du grand chevalier Philémon du Pet, amateur de fromage fort et de boissons alcoolisées avec un arrière goût de fiente de porc.

Une chance que Mamie ait précieusement gardé avec elle un ragoût aux vertus magiques telles que : le Caca de l'Archidémon qui servait aussi d’engrais pour faire pousser l'elfidée. Or, c'était une duperie orchestrée par l'Archonte en personne. Elle envisageait de manger un gros gâteau bien pâteux mais cassant les dents en forme de sapin de noël. Et ça, c'était l'oeuvre de la terrible mère des Dragons dans sa fameuse alliance avec les Qunaris. Leurs cornes avaient une longueur improbable (Comme ma...) et elles étaient décorées de paillettes, de fiente de cochard ainsi que des dents de nain afin d'être à la pointe de la mode Orlésienne. Mais les Venatoris réclamaient également leur part de gloire dans cette histoire, alors ils décidèrent de transformer des engeances en œufs à pois verts. Oui, vous avez bien lu. En œufs à pois verts. Ces œufs peuvent en effet receler la clé de voûte du salut même de toutes les espèces grâce à leur grandes écailles et leurs grands nez. Ce sont des engeances-œufs et ils ne peuvent pas savoir ce qui se cache sous leur nom car trop désabusés par cette soif dantesque d'assombrir les terres de leurs pourritures, ils éclatent à la figure de tout Chantriste qu'ils croisent, dans l'optique de leur faire passer un message d'amour et de paix.

Invité

Invité

Revenir en haut Aller en bas

le Dim 4 Mar - 23:20

Ce matin à l'auberge, un mabari boiteux vint mordre l'aubergiste et dévorer sauvagement une licorne qui buvait un saké avec Wilhelma. Elle-même qui avait à ses côtés un Archidémon rose qui crachait des boules de poils sur des chats mutants issus de mères couveuses. Celles-ci mêmes issues de Tévinter. Parce qu'en fait, l'empire collectionnait depuis toujours des nains de jardin afin de dominer le monde, sauf que l'association des nains miniatures ne voulait pas s'associer avec le club des Mabaris Sportifs parce qu'ils étaient fan de varghest roulantes.

Or on savait tous que ces varghest était de chanceux personnages puisque, au contraire des cochards crottés qui eux savaient très bien nager a cause des lacs souterrains qui n'apparaissent pourtant que les soirs de pleine lune aux Nains unijambistes. Un don inné donné par les tranches de jambons sans couenne pour fêter l'arriver de l'été sans soleil. On y vénérait aussi les fuites urinaires pour avoir des cheveux plus soyeux et des poils de barbes particulièrement frisés, une vaine pour les nains qui veulent s'approprier le pouvoir en conquérant les champs de canneberge, situé au milieu même de l'antre d'un dragon cracheur de fourchettes forgées par l'impératrice en personne. Elle dissimulait par ailleurs quelques chatons qu'elle importait directement du Nevarra malgré l'interdiction des Qunaris qui pensaient que les elfes à barbe allaient leur taper dessus avec leur luth.

Seulement la Sainte Culotte d'Andrasté était présente pour convier les animaux heureux de la forêt à participer au mariage de Faustus et de Bazral. Elle souhaitait leur offrir une tasse en forme de chaussette et de cailloux... Sauf qu'il manquait quelque chose ! En effet, l'intérieur aurait dû contenir une miniature de Bazral, tâtant le fer avec sa barbe. Mais bien sûr, tout ceci n'était rien à côté du dragon sire qui brûlait les engeances habillées en robe de soirée, créé par Marianis Caelina en personne. D'ailleurs, celle-ci adorait particulièrement sentir l'odeur de brûlé après avoir touché le torse de Nero qui n'avait pas dit son dernier mot. Dans le feu de l'action, c'est Kaida qui, à l'aide de son bâton en mousse rose fluo, se vit contraint de transformer l'Archidémon en danseuse à tutu, afin de donner le plus beau spectacle devant une foule de cochard et d'engeances complètement outrées.

D'ailleurs, l'une d'entre elles en cracha son pop-corn parfumé à la viande humaine, ce qui arriva en pleine tête d'un cochard qui se sauva en direction de Val-Royeaux. La Divine fut salement renversée par ce dernier, et ordonna à ce que Rosélie reçoive une punition à sa place : elle devra sautiller sur place pendant trois jours et repeindre tous les murs de la Chantrie jusqu'à ce que tout cela soit propre, hélas la jeune elfe se trompa de peinture. Celle qu'elle utilisa était en fait de la teinture de souillure d'engeances, offerte par une figure inconnue qui s'avère être en fait l'ancien Inquisiteur Gwenaël. Celui-ci avait en tête de dresser des dragons afin que les mages puissent apprendre à se transformer en dragon aussi... Ce qui fit la joie de Kaida, bien évidemment.

Les mages prévoyaient d'ailleurs de se servir de lui pour nettoyer les sols, en raison de son passif. Mais c'est Arion qui décida de le faire à sa place, prenant l'elfe en pitié. De surcroît, il l'envoya dans les Tréfonds afin de le perdre à tout jamais. Sauf que Kaida était malin, malgré son sens de l'orientation déplorable, et trouva finalement une sortie qui le mena tout droit directement devant l'Archidémon en train de boire du thé. Celui-ci était accompagné d'un fidèle destrier Hahl du nom de Roland le Burineur et qui nettoyait des courgettes en prévision de l'arrivée spectaculaire de l'empereur des manchots sur son fidèle tapis qui clignotait du rose au jaune. Celui-ci faisait pourtant pâle figure à côté du grand chevalier Philémon du Pet, amateur de fromage fort et de boissons alcoolisées avec un arrière goût de fiente de porc.

Une chance que Mamie ait précieusement gardé avec elle un ragoût aux vertus magiques telles que : le Caca de l'Archidémon qui servait aussi d’engrais pour faire pousser l'elfidée. Or, c'était une duperie orchestrée par l'Archonte en personne. Elle envisageait de manger un gros gâteau bien pâteux mais cassant les dents en forme de sapin de noël. Et ça, c'était l'oeuvre de la terrible mère des Dragons dans sa fameuse alliance avec les Qunaris. Leurs cornes avaient une longueur improbable (Comme ma...) et elles étaient décorées de paillettes, de fiente de cochard ainsi que des dents de nain afin d'être à la pointe de la mode Orlésienne. Mais les Venatoris réclamaient également leur part de gloire dans cette histoire, alors ils décidèrent de transformer des engeances en œufs à pois verts. Oui, vous avez bien lu. En œufs à pois verts. Ces œufs peuvent en effet receler la clé de voûte du salut même de toutes les espèces grâce à leur grandes écailles et leurs grands nez. Ce sont des engeances-œufs et ils ne peuvent pas savoir ce qui se cache sous leur nom car trop désabusés par cette soif dantesque d'assombrir les terres de leurs pourritures, ils éclatent à la figure de tout Chantriste qu'ils croisent, dans l'optique de leur faire passer un message d'amour et de paix.

Un message si puissant qu'il...

_________________

like a snake
no one knows what it's like to be hated, to be fated to telling only lies. but my dreams they aren't as empty as my conscience seems to be.
avatar
your lips are venomous poison
▲ MESSAGES : 1375
▲ OCCUPATION : ESPION INFILTRÉ DANS L'INQUISITION DÉCOUVERT ET CROUPISSANT DANS LES GEÔLES, ANCIEN TEMPLIER OFFICIELLEMENT RENVOYÉ POUR LE BIEN DE SA MISSION (ÉCHOUÉE DE PEU).
▲ COMPÉTENCES ET ARMES : SA MANIÈRE DE MANIER ÉPÉE ET BOUCLIER TÉMOIGNE DE SON ENTRAINEMENT DE TEMPLIER. IL POSSÈDE EGALEMENT UNE GRANDE CONNAISSANCE DES POISONS QU'IL GARDE DISCRÈTE ET UNE MAÎTRISE DE LA DANSE DUE A SON EDUCATION PRINCIÈRE. AUTREMENT IL EST TRÈS OBSERVATEUR, DISCRET ET MENTEUR.
▲ LOCALISATION : EN FERELDEN, DANS LES CACHOTS DE THERINFAL.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 9 sur 10 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut