RSS
RSS



 
23 MAI 2017 - OUVERTURE DU FORUM
(univers Dragon Age, un siècle après les jeux)
N'hésitez pas à jeter un coup d’œil du côté des Postes Vacants
ainsi que des Scénarios, tous très attendus !
Nous manquons de monde chez les Nobles et dans la Chantrie mais aussi de Nains !
En parallèle, nous avons une grande majorité de Gardes des Ombres.

 :: SOUS LA SURFACE :: TRÉFONDS :: CROISÉE DE CARIDIN Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

the quiet kingdom - aguilar

avatar
▲ MESSAGES : 91
▲ OCCUPATION : Recrue de la garde des ombres
▲ COMPÉTENCES ET ARMES : Fenara est une mage, elle possède un baton orné d'une grosse pierre de serpent par où est canalisée sa magie. Elle maîtrise la magie naturelle, plus précisément celle liée à la terre, ainsi que la magie spirituelle et quelques sorts de la branche d'entropie. Niveau magie, elle est une rêveuse, une somniari, elle a apprit à maîtriser cette capacité auprès d'un maître et elle évite d'en parler. Son père lui a également apprit à tirer à l'arc même si la magie sera la première capacité qu'elle utilisera
▲ LOCALISATION : Fort Bastel
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 8 Juin - 11:12

the quiet kingdom

Le silence était roi, pesant. Il semblait être organisme vivant, pénétrant la peau pour aller s'enfouir au plus profond de l'âme et mettre son poids sur le coeur. L'incarnation de la tension.  Six pieds sous terre, loin de tout être ami, il n'y avait personne pour vous entendre crier. Ou au contraire, personne de souhaitable pour vous entendre. Il n'y avait que le bruit des pas, le cliquetis discret des mailles d'armure, et, pour l'oreille la plus fine, le bruit des respirations. Or, le silence n'aurait jamais dû se trouver ici, en tout cas, pas avec une telle présence, pas avec une telle puissance. Dans les couloirs délabrés, la pierre semblait s'être changée en tombe, sans personne pour la pleurer. Ces lieux étaient pourtant chargés d'histoire, et l'histoire était bruyante, qu'elle soit faite de vie ou même de mort. Si jadis les Nains avaient foulés ces routes, ils avaient été remplacés par une vermine grouillante et mortelle. Mais même là, les engeances n'étaient présentes, laissant seul, le son de leur absence.

Orzammar avait été un passage bruyant, dérangeant presque. Quitter l'air et la fraicheur de l'extérieur pour se retrouver enfermé dans une cité plus que vivante était quelque chose de perturbant, la première fois que l'on allait voir les Nains ou toutes les fois précédentes.   La cacophonie de la Capitale Naine avait été une expérience moyennement plaisante pour Fenara; ce n'était pas tant l'abondance de sons, la chaleur par vague, les odeurs, les regards même qui avaient été le plus dérangeant, mais le mélange impromptu de toutes ces informations. Au moins dans les villes humaines, il y avait le ciel, pour laisser s'échapper le regard et l'esprit. Ici tout était enfermé. Peut-être n'était-ce pas le bon moment pour se découvrir une claustrophobie, mais qui, ayant vécu toute sa vie dans la liberté de la forêt, sous le regard bienveillant du ciel, ne se sentirait pas oppressé par sa disparition, à l'impossibilité même de le ressentir, tout en étant assaillit de toute part sans réel échappatoire ? Si il n'avait tenu qu'à elle, Fenara serait repartie immédiatement. Malheureusement elle était là en mission, et le choix ne lui était pas offert.

Pourtant, alors que ses pieds à moitié nus affrontaient la pierre froide des Tréfonds, l'Elfe aurait bien voulu retourner en Orzammar. Avoir l'impression d'être chez les vivants à nouveau plutôt que de parcourir le monde des morts. Ce silence était terrible et oppressant, et il la mettait sur les nerfs. Ce qui n'était pas pour arranger sa tension première. Surveiller les engeances pour vérifier si un Enclin arrivait était une chose. Le faire avec des personnes indésirables en était une autre. Accompagnée d'un ancien garde et d'une autre recrue, elle se refusait à essayer de comprendre le choix de ses compagnons. Il était pourtant évident que les têtes pensantes des Gardes, souhaitant une véritable cohésions entre ces futurs "frères et soeurs" avaient choisis de prendre deux des recrues les plus à l'écart et à les envoyer faire une petite balade pour se lier. Cela ne pouvait être que cela. Fenara refusant globalement d'adresser la parole aux gens qui ne lui semblaient pas capables de tenir une conversation correcte (c'est à dire la majorité des autres gardes.) L'autre recrue, Leeroy, un humain, était tout simplement désagréable avec beaucoup, grognon, il avait échappé à la mort en rejoignant les Warden et semblait voir cela comme une peine de prison, à raison peut-être. Du fait de son comportement, beaucoup le détestaient. Fenara peut-être plus que les autres suite à certaines réflexions.  Mais les voilà, avec le Garde Aguilar pour les chaperonner et éviter qu'ils ne se perdent ou s'entre-tuent (la seconde proposition étant la plus plausible.) Il n'y avait qu'eux et le silence.


"Vous avez entendu ?" murmura Fenara, s'arrêtant brutalement, observant la semi-obscurité de ses yeux clairs. Le silence était tellement pesant que l'esprit aurait pu s'amuser à inventer des bruits, mais là, ce n'était pas un jeu d'écho. On pouvait entendre, par moment, tout autour d'eux, des bruits de vie, des grincements, des claquements, quelque chose s’agitait, se rapprochait. Il n'y avait rien de visible et pourtant c'était presque à portée. Puis soudain, plus rien. Le silence à nouveau, la mort du bruit, encore plus pesant qu'auparavant. Resserrant son emprise sur son bâton, Fenara jeta un regard à Aguilar. Après tout, les Gardes confirmés ne pouvaient-ils pas ressentir le présence d'Engeances ? Elle ne dit rien, ne souhaitant pas laisser apparaître la tension qui la traversait. C'est à ce moment que Leeroy choisit d'ouvrir sa grande bouche, se moquant bruyamment d'elle, avec des propos qui laissaient sous-entendre une certaine folie mais également une peur injustifié. Fenara se rapprocha en lui en deux pas, l'attrapant par le col et murmurant, furieuse, une menace à peine camouflée. "Si tu ne te tais pas maintenant shem, tu seras silencieux à jamais" Le monde aurait pu exploser, au moins il aurait été en accord avec sa colère. Et rien de tout ça ne faisait se détendre l'atmosphère de ces lieux.




_________________

Ir tela’ena glandival, vir amin tel’hanin. Ir tela las ir Fen halam, vir am’tela’elvahen.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Aguilar
there can be
no surrender
▲ MESSAGES : 383
▲ OCCUPATION : ANCIEN DÉPOUILLEUR DE BOURSES ET TRÉSORS, DÉSORMAIS GARDE SENIOR AYANT RACHETÉ SON HONNEUR.
▲ COMPÉTENCES ET ARMES : IL MANIE DEUX ÉPÉES MAIS MAÎTRISE LA DAGUE, LE LARCIN ET SAIT PRENDRE PAR SURPRISE.
▲ LOCALISATION : A FERELDEN LORSQU'IL N'EST PAS ENVOYÉ DANS LES TRÉFONDS.
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 10 Juin - 14:09

THE QUIET KINGDOM
FEAT. FENARA BELAVAHN
Lumière du jour absente, ambiance pesante, il s'agit là d'un énième retour aux Tréfonds pour Aguilar. Un lieu qu'il n'aime pas particulièrement mais qu'il côtoie depuis si longtemps qu'il s'y est désormais accoutumé. Ces allées parfois biscornues, celles qui témoignent de l'ancien royaume nain, complètement ravagé par la présence des engeances. Si le calme est le plus fréquent, bon nombre de fois les faibles bruissements aux alentours peuvent provoquer la panique chez les plus inexpérimentés. Des créatures passant des araignées aux chattemites, la roche qui continue de vivre... Un tout qui serait bien moins étouffant si un peu de lumière ou une brise fraîche provenant de l'extérieur parvenait jusqu'ici. C'est là le problème, la raison pour laquelle le Garde Senior n'est pas un grand fan des Tréfonds. Cela aurait-il changé quelque chose s'il avait été du peuple nain, né en Orzammar ? Parfois, il se demande. Une chose est certaine, Aguilar ne pourrait rester indéfiniment sous terre. L'absence totale de la surface serait un véritable calvaire. Il inspire un bon coup, voyant tout de même le bon coté des choses : il est en mission. Certes pas celle qu'il espérait mais il est en mission. Alors peu importe que celle-ci se déroule aux Tréfonds, il est satisfait de ne pas être bloqué à Fort Bastel avec l'entraînement des recrues à superviser. Les plaintes à longueur de journée usent rapidement ses nerfs sans exutoire digne de ce nom outre la boisson. Un vrai combat contre les engeances, voilà ce qui lui fallait, ce qui lui manquait. Le point négatif, actuellement, ce qui l'empêche de profiter pleinement ? Ses compagnons. Deux recrues qui viennent pour la toute première fois aux Tréfonds. Deux recrues à surveiller, à encadrer, comme s'il gardait de pénibles enfants. C'est au moins l'impression qu'il a : l'une est une elfe qui déteste les humains, l'autre est un humain qui n'écoute jamais rien. Des cas difficiles qui ne parviennent pas à s'intégrer et qu'on envoie en mission avec Aguilar, faute de ne pas arriver à faire quelque chose d'autre avec eux.

Ah, si c'était aussi simple. Le guerrier doute fortement que l'entente change d'un coup grâce à cette expédition. La preuve, encore une fois, lorsque les recrues se balancent des pics au visage et ont le don d'exaspérer l'aîné. Il admire au moins l'attitude attentive de Fenara qui a vu juste. Aguilar l'a ressenti, des engeances sont proches, et c'est Leeroy qui est en tord. Qui ferait d'ailleurs mieux de se taire. Très vite lorsqu'il se retourne vers eux, le Garde confirmé stoppe toute suite la dispute qui s’annonce en les séparant. « Ça suffit vous deux ! Bon sang. » Il est arrêté sur place sans craindre les engeances plus loin. Certes, elles se rapprochent mais n'en sont pas encore à leur hauteur, le temps pour lui de leur faire un peu la leçon. « Leeroy, la prochaine fois au lieu de te moquer, écoute autour de toi. Elle a raison, il y a des engeances plus loin devant. Et toi Fenara, ne t'emporte pas à chaque fois au quart de tour. Nous devons travailler en équipe, pas se sauter au visage au moindre pet de travers. » Il les darde de son regard sévère, espérant calmer un minimum les tensions présentes. Ces têtes de mule... « J'en sens un grand nombre approcher en notre direction. Le but n'est pas de foncer tête baissée, voici ce qu'on va faire... » Le temps que le groupe parvienne jusqu'à eux, Aguilar explique son plan aux recrues. Certainement pas foncer dans le tas sans avoir au préalable décidé d'un plan d'action. Avec des recrues, pas le choix, l'erreur est difficilement permise. Le Senior, malgré qu'il soit agacé, reste responsable. C'est en pleine explication que Leeroy le coupe sans gêne. En train de se vanter qu'il n'a pas besoin de plan mais uniquement de force brute. Aguilar n'hésite pas à lui tirer les bretelles, finissant ce qu'il à a dire. Le groupe d'engeance est maintenant en vue mais n'ont pas encore remarqué leur présence. « Prêts ? » Sans crier gare, juste son nom en signe de cri de guerre, Leeroy charge droit devant en ignorant complètement les conseils de son aîné. Celui-ci n'a pas même le temps de le rattraper qu'il se jette déjà dans la gueule du loup... « Putain, Leeroy ! »
© FRIMELDA


_________________


- On battlefields fights don't run -
Revenir en haut Aller en bas
avatar
▲ MESSAGES : 91
▲ OCCUPATION : Recrue de la garde des ombres
▲ COMPÉTENCES ET ARMES : Fenara est une mage, elle possède un baton orné d'une grosse pierre de serpent par où est canalisée sa magie. Elle maîtrise la magie naturelle, plus précisément celle liée à la terre, ainsi que la magie spirituelle et quelques sorts de la branche d'entropie. Niveau magie, elle est une rêveuse, une somniari, elle a apprit à maîtriser cette capacité auprès d'un maître et elle évite d'en parler. Son père lui a également apprit à tirer à l'arc même si la magie sera la première capacité qu'elle utilisera
▲ LOCALISATION : Fort Bastel
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 11 Juin - 16:59

the quiet kingdom

Si Aguilar n'était pas intervenu, Leeroy se serait prit le poing de Fenara dans la figure. On lui avait apprit, il y a peu, que frapper les shems était à la fois soulageant et apportait moins de problèmes que de les faire geler sur place. Mais l'occasion était passée, même si la Dalatienne ne doutait pas de la possibilité qu'elle se représente. Elle eut un sourire narquois, qu'elle garda en elle, quand elle entendis qu'elle avait raison. Bien entendu, c'était signe qu'un combat approchait, mais au moins, elle montrait ses capacités aux shems.  Enfin, là n'était pas la question, là n'était pas le moment pour de telles gamineries. D'ailleurs le sérieux d'Aguilar en était presque contaminent, pour qui était assez intelligent pour comprendre que le moment était de ceux qui se devaient d'être sérieux, ne serait-ce que pour une question de survie. Elle ne comptait pas mourir maintenant, mourir ici, trop loin du ciel qui l'avait vu naitre; elle était loin d'avoir fini ce qui devait être fait. Le plan est bon, elle n'a rien à redire, de toute manière, entre son inexpérience et une personne qui a déjà fait face à une telle menace, les préjugés ne la mèneront à rien; autant écouter Aguilar. Ce qui semble une évidence pour elle n'a pas l'air de l'être pour Leeroy, qui semble se moquer allégrement de la situation. Encore un qui avait moins d'instinct de survie qu'un cochard...

Plus vite qu'elle ne l'aurait peut-être voulu, Fenara aperçu les engeances qu'elle avait entendu auparavant. C'était la première fois que ses yeux se posait directement sur elles; rien de très agréable aux yeux. Elle ressentait plus de dégout que de crainte, mais surtout aucune pitié; elle n'aurait aucun mal à les tuer. Il ne s'agissait là que d'une vermine grouillante qui menaçait encore plus Thedas que la bêtise humaine. C'était dire. Enfin...Ce qui allait se passer pouvait peut-être remettre en cause ce fait. Sans avoir écouté un seul mot du plan, avant même son début, Leeroy se jeta dans la mêlée en criant son nom. L'avait-il oublié ? Etait-ce une preuve d'un courage stupide ? Pour Fenara il n'y avait là que volonté suicidaire. Elle était effarée par ce qui venait de se passer. A quel point les shems pouvaient-ils être stupides ? Elle n'eut pas le temps de regarder ce qui lui arrivait. Parlez d'instinct peut-être, mais ses années en forêts, à côtoyer des chasseurs, et probablement plus sa formation auprès de son père, elle entendit le sifflement de flèches, avant même que l'une d'entre elle ne la frôle. Concentrant sa magie puis la projetant dans le sol, elle s'agenouilla en même temps qu'elle faisait monter un petit mur de terre pour se protéger des flèches qui pleuvaient. Jetant un oeil à Aguilar elle fit légèrement glisser sa main, posée au sol, vers lui pour faire monter un second muret afin de le proteger.
"A genoux !" ordonna-t-elle, sèchement, concentrée sur toute la magie que cela lui demandait.

Ce qui était arrivé à Jenkins elle n'en avait cure, il avait plus que mérité sa mort, et elle ne la pleurerait pas. Quant à l'autre garde, elle n'avait aucun désir de le voir mourir; non seulement car il représentait sa survie à elle mais aussi car contrairement à ce que beaucoup pensaient, Fenara n'était pas friande de morts. Si la mort était une nécessité, oui, mais il y avait souvent moyen de l'éviter. Une fois les murets en place, Fenara put souffler l'instant d'une demi-seconde. Ils tiendraient un moment, mais elle avait dépensé une bonne part de son énergie magique, n'ayant eut réellement le temps de préparer cela. Et si le bruit des flèches continuait à se faire, il était certain qu'elles s'arrêteraient pour laisser place à une attaque plus directe, d'ailleurs, le bruit des engeances se rapprochaient. Plongeant son regard dans celui d'Aguilar, elle tachait de garder le plus grand des calmes, malgré le fait que la situation ne s'y prêtait absolument pas et que la tension se laissait entendre dans sa voix.
"On fait quoi maintenant ?! Je peux essayer de les rendre confus, mais il me faudra un peu de temps !" L'Elfe savait parfaitement comment récupérer de l'énergie, elle connaissait un sort de l'école d'entropie qui lui permettait d'aspirer l'énergie des morts pour en faire la sienne. Des morts, il y en avait au moins un, mais elle n'était pas certains de comment réagirait l'humain qui était toujours à ses côtés, ces derniers ayant parfois bien plus de mal que les dalatiens à comprendre les tenants et aboutissants de la magie.



_________________

Ir tela’ena glandival, vir amin tel’hanin. Ir tela las ir Fen halam, vir am’tela’elvahen.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Aguilar
there can be
no surrender
▲ MESSAGES : 383
▲ OCCUPATION : ANCIEN DÉPOUILLEUR DE BOURSES ET TRÉSORS, DÉSORMAIS GARDE SENIOR AYANT RACHETÉ SON HONNEUR.
▲ COMPÉTENCES ET ARMES : IL MANIE DEUX ÉPÉES MAIS MAÎTRISE LA DAGUE, LE LARCIN ET SAIT PRENDRE PAR SURPRISE.
▲ LOCALISATION : A FERELDEN LORSQU'IL N'EST PAS ENVOYÉ DANS LES TRÉFONDS.
Voir le profil de l'utilisateur
Hier à 18:10

THE QUIET KINGDOM
FEAT. FENARA BELAVAHN
Trop tard. Hors de portée, l'imbécile Leeroy se jette sur les engeances en quête de gloire, ne récoltant rien de plus qu'une stupide mort. Sous les yeux de Aguilar, impuissant. Si il aurait pu se lancer à sa poursuite, son geste aurait probablement causé son décès prématuré ainsi que celui de sa recrue toujours sous sa protection. Ils se doivent de rester souder, automatiquement repérés suite à ça. Le plan tombe à l'eau de la pire manière qui soit, faute à ce crétin de Leeroy qui n'est visiblement pas né avec un minimum de bon sens. Difficile, à ce stade, de rattraper le tir. Une mort sur les bras, une. Aguilar déteste ce genre d'événements en temps normal mais c'est bien pire lorsqu'il est responsable de la victime en question. Peu importe son manque de lucidité évident, Leeroy ne méritait pas de mourir de cette manière. Aguilar ravale sa peine pour l'instant, la situation actuelle ne permettant aucun élan d’apitoiement. Des flèches arrivent droit sur eux, rapidement évitées. Il remercie Fenara de sa réactivité. A genoux à ses côtés, protégé derrière le petit muret formé, le garde senior songe déjà à une tactique de secours en observant le terrain. Le long de cette grande allée et plus exactement sur les extrémités se trouvent de longues colonnes. La plupart cassées mais certaines subsistent en plutôt bon état. Suffisamment pour les couvrir dans le besoin. D'ailleurs, il a une petite idée en tête.

Ses pupilles s'encrent dans celles de Fenara qui, il en est bien conscient, sera d'une très bonne aide dans le combat. « Si tu peux le faire, je te couvrirais. Tu vois cette colonne ? Réfugie-toi derrière pour l'instant. Je vais prendre les archers par derrière. Ensuite, lance ton sort sur les hurlocks et genlocks que j'occuperais. » Dans la situation actuelle qui demande de la rapidité, le cerveau chauffe mais ne peut élaborer de stratégie impeccable. Il s'agit surtout d'improvisation. Aguilar profite d'être caché derrière le muret afin de faire appel à ses capacités, notamment celle de disparaître aux yeux de ses ennemis. Le pas léger, il profite de la distraction causée par Fenara qui contrairement à Leeroy, l'écoute, pour se faufiler. Bientôt, il parvient à l'arrière de la troupe et à la hauteur des archers. Ces derniers possèdent une très faible défense qu'il est facile d'exploiter. Ce n'est pas la première fois que le voleur y est confronté. Se dévoilant hors de l'ombre en même temps qu'il assène le coup fatal à l'un, il se charge immédiatement du suivant. Le dernier est le plus délicat étant donné que son instinct le pousse à s'éloigner. Manque de bol pour Aguilar qui est maintenant partagé entre le poursuivre ou s'occuper des autres engeances comme prévu. Les hurlocks et genlocks qui se dirigent droit sur sa recrue très désavantagée au corps à corps. Il grogne mais le choix est vite fait : Fenara passe avant. Très vite, il arrive à proximité des créatures qu'il détourne de cette dernière. L'affrontement direct n'est pas à son avantage, mais c'est maintenant ou jamais. « Maintenant ! » Le signal est lancé.
© FRIMELDA


_________________


- On battlefields fights don't run -
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THE DAWN WILL COME :: SOUS LA SURFACE :: TRÉFONDS :: CROISÉE DE CARIDIN-
Sauter vers: