RSS
RSS



 
23 MAI 2017 - OUVERTURE DU FORUM
(univers Dragon Age, un siècle après les jeux)
N'hésitez pas à jeter un coup d’œil du côté des Postes Vacants
ainsi que des Scénarios, tous très attendus !
Nous avons pas mal de Nobles et de Mages
N'hésitez pas à vous tourner vers la Chantrie, le Peuple ou les Gardes des Ombres !

 :: L'IMMATÉRIEL :: RP SPÉCIAUX :: LETTRES Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Hard in Hightown - Marius

avatar
Armand de Lydes
the seeker
▲ MESSAGES : 89
▲ OCCUPATION : Chercheur de la Vérité
▲ COMPÉTENCES ET ARMES : Compétences martiales diverses des Templiers et Chercheurs, il se bat généralement plus avec une épée et un bouclier, de très bonne facture. Il possède aussi les capacités des Chercheurs; il ne peut ni être mentalement contrôlé, ni succomber à un démon et est capable de faire s'embraser le Lyrium, même dans le sang.
▲ LOCALISATION : Thedas, là où on a besoin de lui
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 14 Juin - 19:29




Seigneur-Chercheur Marius,

Comme je l'avais prévu dans suite à mon rapport sur le Cercle de Ostwick, je suis arrivé il y a quelques jours à Kirkwall. Toutefois, cette lettre n'est pas mon rapport sur son Cercle. Il viendra plus tard.
Je suis en effet tombé sur une affaire de la plus haute urgence dès mon arrivée en ville et après enquête, il s'avère que la situation est plus grave que ce que je ne pensais en premier temps. C'est pourquoi je prends soin de vous prévenir, d'autant plus que je pense que vous trouverez un intérêt personnel à ce que je vais vous dire.

J'ai grands moyens de penser qu'il y a actuellement un dangereux trafic de Lyrium, sous forme de potions, au sein de Kirkwall, dépassant les proportions "habituelles" d'une telle affaire. Des Templiers sont impliqués, des mages également, cela explique une certaine tension chez eux lors de mon arrivée. Je ne saurais prédire si il s'agit de maléficiens ou non pour le moment et reste sur mes gardes. Ce trafic n'étant pas l'officiel de la Chantrie et les doses étant importantes, cela m'a interloqué. Après avoir réussit à me procurer un échantillon du Lyrium de contrebande, j'ai pu remarquer des défauts dans celui-ci. Tout me laisse penser qu'il s'agit de potions contrefaites, il y a certes du lyrium, mais les doses ne correspondent pas à ce qu'il est admit de donner aux Templiers ainsi qu'aux Mages, de même d'autres ingrédients sont présents, comme des herbes dont je ne connais pas exactement la composition exacte, mais qui semblent créer des hallucinations et un sentiment de très grande détente chez ceux qui la consomme.

Je vous ai dit auparavant que vous pouviez trouver l'affaire comme personnelle. En effet, le stock qui m'est parvenu, me laissant ainsi au courant de toute cette affaire, a été envoyé directement depuis Orlaïs, de Ghislain plus précisément. Je ne fait pour le moment aucune supposition mais théorise que vous aimerez peut-être prendre part à l'affaire, d'où ma lettre.

Je reste sur mes gardes et continue à enquêter discrètement en attendant de potentielles directives de votre part, je vous tiendrais au courant de l'avancée de mon enquête.

Qu'Andrasté vous garde,

Chercheur Armand de Lydes.





_________________



"If we are to spread the Maker's word across the world, we must do so with open hearts and open hands."
Revenir en haut Aller en bas
avatar
▲ MESSAGES : 84
▲ OCCUPATION : Seigneur-chercheur
▲ COMPÉTENCES ET ARMES : combat à l'épée à une main et demi ou avec une dague à la main gauche, et les compétences relatives aux Chercheurs : l'immunité à la magie et à toute tentative de possession d'un mage ou d'un démon, capacité à faire s'enflammer le lyrium
▲ LOCALISATION : le plus souvent à Val Royaux, ou alors à la forteresse des Chercheurs à Therinfal
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 15 Juin - 9:30




Chercheur de Lydes,

Le contenu de votre dernière missive est en effet des plus atterrants, je loue votre sens de l’initiative et vous remercie de m’avoir contacté toute affaire tenante. Qu’un tel trafic ait prise sur la cité de Kirkwall m’a laissé fort songeur en premier lieu ; cependant, au regard du terrible passé de la région, il serait absolument intolérable de laisser pareille chose continuer et de nouvelles catastrophes se fomenter.

Par ailleurs, que ce réseau illégal de lyrium prenne ses racines à Ghislain est une information intéressante, qui soulève en revanche bien d’autres questions. Les exploitations naines légales de lyrium sont cartographiées et répertoriées, et il ne s’en trouve aucune à proximité de la région du Duché, ce qui laisse à penser qu’il y a soit un accès aux Tréfonds que nous ne connaissions pas et qui a été dégagé par ces trafiquants, soit que Ghislain est également une plaque tournante du réseau, où pourrait être assemblé le mélange final, après acheminement de tous ses ingrédients. Etant à peine arrivé sur place, je n’écarte pour le moment aucune de ces deux pistes et ai pris des dispositions pour rechercher le moindre indice pour l’une comme pour l’autre. Votre point de vue de Kirkwall pourrait, je pense, m’être d’une grande utilité car dans ce genre d’affaires, la vigilance s’impose et les conclusions hâtives sont dangereuses.

Les effets de ces potions que vous m’avez décrits laissent à penser que les destinataires de celles-ci restent assez flous. A qui est destiné ce lyrium vicié ? Sont-ce véritablement les mages et/ou les templiers, ce qui contribuerait alors à précipiter ces tensions chaotiques dont vous m'avez informé ? Cela est certes possible, mais alors, quel est le but de la création d’un tel produit qui a tout l’air d’une drogue hallucinogène ? Nul besoin de lyrium à cette fin, sauf si sa capacité de forte dépendance est une variable à prendre en compte dans cette équation qui se dessine : quoi de mieux, ainsi, qu’inonder le marché noir de manière fort durable et d’en tirer de cette manière un maximum de profits ? Cherchez des réponses, Armand, et nous pourrons alors comprendre ce qui se cache derrière tout cela et surtout, trouver les responsables.

Je tâcherai de me procurer également un échantillon de cette potion pour l’analyser avec plus de précision, afin d’en extraire la composition exacte. Connaître quelles herbes sont utilisées nous permettra peut-être de localiser d’autres complices de ce réseau.

Tenez-moi au courant de vos investigations et restez prudent. L’on ne peut faire confiance à personne.

Que la Lumière du Créateur vous guide,

Seigneur-Chercheur Marius de Ghislain




Revenir en haut Aller en bas
avatar
Armand de Lydes
the seeker
▲ MESSAGES : 89
▲ OCCUPATION : Chercheur de la Vérité
▲ COMPÉTENCES ET ARMES : Compétences martiales diverses des Templiers et Chercheurs, il se bat généralement plus avec une épée et un bouclier, de très bonne facture. Il possède aussi les capacités des Chercheurs; il ne peut ni être mentalement contrôlé, ni succomber à un démon et est capable de faire s'embraser le Lyrium, même dans le sang.
▲ LOCALISATION : Thedas, là où on a besoin de lui
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 15 Juin - 12:20




Seigneur-Chercheur;

J'ai quelques réponses aux questions que vous m'avez posées, ces dernières étant arrivées après une petite avancée de mon enquête. J'ai établi le profil des personnes les plus consommatrices de ces potions de lyrium; il s'agit majoritairement d'anciens templiers, devenus dépendants du Lyrium, errants dans le rues de Kirkwall. Je soupçonne également certains mages apostats, qui se cachent encore dans la ville, d'en prendre, mais je n'ai pour l'instant aucune preuve me permettant d'en appréhender un. Toutefois, cela n'exclue pas la possibilité que ces potions circulent au sein du Cercle, autant après des Mages que des Templiers.

J'ai pu isoler au moins un élément de la composition; des fruits de Deathroots, connus pour les hallucinations vives qu'ils provoquent. Ces hallucinations, généralement sinistres, me font me questionner sur un véritable usage récréatif, qui voudrait vivre un cauchemar ? Je recherche toujours les autres ingrédients, pour essayer de comprendre le véritable intérêt du mélange. Il nous faudrait l'aide d'un alchimiste de confiance, un Apaisé si possible, ces derniers étant moins prompt à la corruption, mais je n'ai aucune personne correspondant à cela à Kirkwall, je vais essayer de me renseigner.
J'ai toutefois pu noter quelque chose d'à la fois intéressant et inquiétant; ce mélange à base de lyrium est bien moins inflammable qu'en temps normal. Le Lyrium étant de base instable, les plantes aident probablement à le stabiliser, à grand prix au niveau de ses effets. Peut-être est-ce trop poussé de ma part de penser cela, mais, l'inflammabilité du Lyrium nous est utile, à nous Chercheurs, pour contrôler ses utilisateurs en cas de besoin. Les personnes prenant ces potions chercheraient-elles à se rendre moins sensibles à cette capacité qui nous est spécifique ?

La Chef de la Garde de Kirwall est également venue me voir hier, elle voulait m'informer, en privé, d'une suspicion de trafic de Lyrium en ville. Je ne lui ai pas dit que j'étais déjà au courant, l'ait remerciée pour ses informations et encouragée à me tenir au courant dès qu'elle en saurait plus. Elle m'a l'air fiable, pour l'instant.

Qu'Andrasté vous guide,

Chercheur Armand De Lydes.

PS: Une poignée de minutes après la fin de cette lettre, juste avant que je l'envoie, une compagnie de gardes est venue me prévenir d'un problème au Bas-Cloître, une abomination surgie de nulle part. Je suis arrivé sur les lieux après les templiers, il n'y avait plus que les vagues restes du mage, un apostat d'après eux, ayant succombé au démon. La cachette de ce dernier était bien trop propre pour que cela paraisse normal. J'ai toutefois réussis à trouver, dans un coin sombre, une fiole de lyrium presque vide, à l'identique de celles utilisées dans la contrebande, et un morceau de papier avec une liste. Elle est codée, j'essaye de la déchiffrer et je vais également aller interroger de potentiels témoins. Je vous tient au courant dès que possible;





_________________



"If we are to spread the Maker's word across the world, we must do so with open hearts and open hands."
Revenir en haut Aller en bas
avatar
▲ MESSAGES : 84
▲ OCCUPATION : Seigneur-chercheur
▲ COMPÉTENCES ET ARMES : combat à l'épée à une main et demi ou avec une dague à la main gauche, et les compétences relatives aux Chercheurs : l'immunité à la magie et à toute tentative de possession d'un mage ou d'un démon, capacité à faire s'enflammer le lyrium
▲ LOCALISATION : le plus souvent à Val Royaux, ou alors à la forteresse des Chercheurs à Therinfal
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 15 Juin - 17:40




Chercheur de Lydes,

Je vous remercie de la rapidité et de l’avancement de vos investigations. Au terme de mes propres recherches et interrogatoires, j’ai pu remonter la trace d’un entrepôt où aurait pu transiter ce lyrium contrefait. Arrivé trop tard, malheureusement, l’endroit était désert, bien qu’en fouillant bien, j’ai pu me procurer également une fiole du produit s’étant égarée. Ayant fait appel à un Apaisé de ma connaissance, il a alors été possible d’en extraire les composés, en ciblant les effets que vous aviez décrits. Il est probable que certains ingrédients aient pu échapper à sa vigilance du fait de l’échantillon trop petit mis à sa disposition, mais l’alchimiste a pu confirmer la présence de viveracine, ainsi que d’épine de dragon en quantité suffisante pour stabiliser le lyrium, tel que vous l’aviez constaté.

La concentration relevée indique en effet que cette potion est un véritable cauchemar en bouteille, et je m’interroge de plus belle quant au but d’un tel commerce : à trop haute dose, la viveracine est mortelle, alors pourquoi empoisonner petit à petit les consommateurs de ce faux lyrium ? A qui cela profite-t-il ? Tout comme je me questionne sur l’abomination à propos de laquelle vous avez écrit ; il semblerait bien qu’un lien existe entre la triste fin de ce mage et le trafic sur lequel nous enquêtons. Pris en plein cauchemar, quel autre moment propice y a-t-il pour un démon de s’emparer de l’esprit d’un magicien ? De même que nous pourrions extrapoler concernant les Templiers : pourquoi leur vision ne leur montrerait-elle pas des hordes d’abominations à occire en lieu et place d’une population parfaitement saine ? Les Cercles ont à peine été remis en place qu’un tel chaos remettrait directement le feu aux poudres, comme au siècle passé.

Pour ma part, je me suis intéressé à la provenance des ingrédients. Il est notable que l’épine du dragon et surtout la viveracine sont facilement trouvables dans les régions arides comme la Porte du Ponant, ce qui étend encore plus la zone de nos recherches. J’ai suggéré au Duc de faire surveiller avec plus de rigueur les routes menant vers Ghislain dans l’espoir d’arrêter des cargaisons qui pourraient receler ce que nous cherchons. Dans le même temps, se pose toujours la question de l’origine du lyrium, et à cela j’ai obtenu une piste qui se pourrait probante. Dans les bas quartiers de la ville courent en effet des rumeurs concernant des villages alentours qui se trouvent à proximité de vieilles ruines naines enfouies. Apparemment, des habitants ont eu l’occasion de travailler à l’excavation de ces ruines, une belle occasion pour eux d’y gagner plus que leur pain quotidien habituel, semble-t-il. Je compte me rendre là-bas dès que cette lettre sera expédiée.

En attendant de vous envoyer des conclusions plus étayées, il pourrait être intéressant de garder un peu à l’œil la capitaine des gardes de Kirkwall, sait-on jamais. Si elle est effectivement fiable, peut-être sera-t-elle capable de vous aider. Par ailleurs, avez-vous pensé à demander à la Chantrie si la prise en charge des Templiers vétérans concernant leur dépendance au lyrium ne leur a jamais traversé l’esprit. Il s’agit là d’une négligence grave qui mène trop souvent à favoriser ces réseaux parallèles de lyrium.

Puisse Andrasté vous guider,

Seigneur-Chercheur Marius de Ghislain




Revenir en haut Aller en bas
avatar
Armand de Lydes
the seeker
▲ MESSAGES : 89
▲ OCCUPATION : Chercheur de la Vérité
▲ COMPÉTENCES ET ARMES : Compétences martiales diverses des Templiers et Chercheurs, il se bat généralement plus avec une épée et un bouclier, de très bonne facture. Il possède aussi les capacités des Chercheurs; il ne peut ni être mentalement contrôlé, ni succomber à un démon et est capable de faire s'embraser le Lyrium, même dans le sang.
▲ LOCALISATION : Thedas, là où on a besoin de lui
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 15 Juin - 18:36




Seigneur-Chercheur de Ghislain;

J'ai eut une très longue discussion avec la Grande Prêtresse, malheureusement peu fructueuse. Peut-être avez-vous déjà entendu parler d'elle ? Une vieille Chantriste, qui a visé par deux fois le rôle de Divine sans jamais l'obtenir. Elle m'a réservé un accueil glacial avant d'insister sur le fait qu'il n'y avait aucun problème concernant la Chantrie de Kirkwall et que tout est sous contrôle, autant les Templiers que le Cercle. Mise face aux anciens templiers abandonnés à leurs addictions, elle a précisé sèchement qu'il s'agissait là d'hommes et de femmes qui avaient refusé l'aide de la Chantrie.
J'ai bien du mal à croire qu'autant de personnes ayant la dévotion que peuvent avoir les Templiers refusent l'aide de l'Ordre qu'ils ont servit. Je suis sorti de cette entretient avec plus de questions et suspicions que de réponses.
J'avais d'ailleurs l'impression d'être suivit en sortant de son office, mais je ne pense pas qu'elle ose quoique ce soit contre un Chercheur, pour l'instant.

Je suis ensuite allé voir la Capitaine de la Garde, entrevue plus charmante que la précédente. Elle semble vraiment concernée par ce qui se passe en ville et m'a donné les noms des personnes proches du mage décédé, pour mon enquête. Je lui ait dit d'intercepter et de détruire toute les fioles de Lyrium contrefait que ses gardes peuvent trouver, la potion étant, comme vous l'avez découvert, hautement dangereuse.

Mon entrevue avec les proches de l'Apostat ne font que confirmer ce que vous me disiez. Si ils sont suspicieux de devoir répondre à un Chercheur, la plus part ne font qu'affirmer que le défunt mage était tout sauf un proche de la magie du sang. Les témoins disent qu'il a semblé être prit de panique et de folie avant de se changer en abomination, probablement, comme vous le théorisiez, l'œuvre d'une potion contrefaite. Je ne donnerais toutefois pas foi complète à leur histoire, ou en tout cas, concernant la parfaite innocence du mage; ces derniers n'utilisant le lyrium que pour des rituels et étant moins sujet à une quelconque addiction.

Sur le chemin du retour j'ai croisé un jeune Templier qui m'est "rentré dedans" comme par accident, glissant dans ma main un lieu et une heure. Je dois me rendre à la tombée du jour dans une taverne de la Basse-Ville, je vous écrit avant de m'y rendre, les choses prenant une tournure des plus étranges au fil que les heures et jours passent.

Que le Créateur veille sur vous,

Chercheur Armand de Lydes






_________________



"If we are to spread the Maker's word across the world, we must do so with open hearts and open hands."
Revenir en haut Aller en bas
avatar
▲ MESSAGES : 84
▲ OCCUPATION : Seigneur-chercheur
▲ COMPÉTENCES ET ARMES : combat à l'épée à une main et demi ou avec une dague à la main gauche, et les compétences relatives aux Chercheurs : l'immunité à la magie et à toute tentative de possession d'un mage ou d'un démon, capacité à faire s'enflammer le lyrium
▲ LOCALISATION : le plus souvent à Val Royaux, ou alors à la forteresse des Chercheurs à Therinfal
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 15 Juin - 20:44




Chercheur de Lydes,

J’ai été scandalisé d’apprendre la teneur de votre entretien avec la Grande Prêtresse de Kirkwall et les propos de cette dernière. Comment autant d’anciens Templiers pourraient s’octroyer le loisir de refuser l’aide de l’Ordre qu’ils ont eu la foi de protéger et qui les a nourris ? A moins d’un grave disfonctionnement au sein de la Chantrie locale qui aurait attiré l’inimitié de ses vétérans, et auquel cas il serait fort étrange que nous n’en ayons pas été avertis, je ne puis croire en de pareilles allégations. Je veillerai à en informer personnellement la Divine pour qu’une enquête spécifique à ce sujet soit ouverte.

Au village ayant fait parler de lui, mais dont le nom m’échappe encore, il y a eu, comme les rumeurs le disaient, des expéditions organisées pour dégager l’accès aux antiques ruines naines. Rien de bien extraordinaire jusque-là, si ce n’est qu’après ces travaux effectués, les employeurs, des nains, ont demandé à tous ces hommes de continuer à creuser plus avant vers d’anciens tunnels. Plusieurs jours plus tard, outre les accidents dus aux éboulements, certains des habitants revenus sont décédés dans des circonstances… qui laissent à penser qu’ils ont été mis au contact de lyrium pur à extraire, de façon prolongée. J’ignore encore à ce jour si on leur a demandé d’extraire le lyrium eux-mêmes au mépris des conséquences, ou si c’était volontaire, pour effacer toute trace des véritables et illégales raisons de la réouverture de ces ruines.

Il faut d’ailleurs croire que ma venue a dû alerter ces trafiquants car lors de ma visite devant ces ruines en compagnie de quelques villageois, un petit groupe de nains a cru juger bon de nous tendre une embuscade. La perte de quelques pauvres gens est à déplorer tristement, toutefois cela m’a permis d’identifier ces nains comme appartenant au Carta. Chose étrange s’il en est, ils étaient possession d’une autorisation d’extraire le lyrium à ce gisement. Par précaution, j’ai envoyé une missive à nos confrères à Val Royaux pour demander confirmation concernant les mines officielles de lyrium. En conclusion, il se pourrait que ce soit donc le Carta qui achemine le lyrium extrait, puis, possiblement, les potions trafiquées jusqu’à Kirkwall ; restez prudent si vous avez à les appréhender, j’ai ouïe dire qu’ils sont puissants dans les Marches Libres.

Il se trame des choses bien étranges et cette enquête commence à prendre des proportions que nous étions loin d’imaginer. J’espère que votre rendez-vous s’est avéré instructif, pour ma part, dès mon retour à Ghislain, je compte fouiller avec joie les pires endroits pour trouver où sont fabriquées les potions à partir des ingrédients acheminés.

Que le Créateur vous garde,

Seigneur-Chercheur Marius de Ghislain




Revenir en haut Aller en bas
avatar
Armand de Lydes
the seeker
▲ MESSAGES : 89
▲ OCCUPATION : Chercheur de la Vérité
▲ COMPÉTENCES ET ARMES : Compétences martiales diverses des Templiers et Chercheurs, il se bat généralement plus avec une épée et un bouclier, de très bonne facture. Il possède aussi les capacités des Chercheurs; il ne peut ni être mentalement contrôlé, ni succomber à un démon et est capable de faire s'embraser le Lyrium, même dans le sang.
▲ LOCALISATION : Thedas, là où on a besoin de lui
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 29 Juin - 15:40




Seigneur-Chercheur;

Le rendez-vous était un traquenard. C'était à prévoir. Ceci explique le temps certain qu'aura prit cette missive pour vous atteindre et je m'excuse si cela vous a causé du trouble. Le Templier n'en était pas un, il s'agissait d'un simple déguisement, et je peux vous confirmer que le Carta est bel et bien impliqué dans cette histoire, c'est leurs hommes qui m'attendaient dans le lieu de rendez-vous. J'ai rapidement été dépassé par leur nombre et assommé; si ils ne m'ont pas tué c'est tout simplement car ils souhaitaient savoir ce que je savais et si j'avais communiqué sur leurs affaires.
Je me suis réveillé après un temps incertain dans l'une des nombreuses cavernes qui courent le long de la côte près de Kirkwall, là ils comptaient m'interroger. J'avais toutefois, avant de partir pour ce 'rendez-vous' décidé de faire vote de confiance envers la Capitaine de la Garde. Manifestement, trouvant cela suspect, elle avait envoyé des gardes surveiller le lieu de rendez-vous, ils ont suivit les bandits jusqu'à leur cachette. Ils sont intervenus peu après mon réveil et une fois libéré je les ai aidés à vaincre les assaillants restant. Ils sont tous désormais emprisonnés dans les geôles de Kirkwall, pour les survivants, mais ils refusent de parler. J'utiliserais la manière forte dès demain si les gardes n'obtiennent rien aujourd'hui.

La capture m'a toutefois permit de me rendre compte de gros problèmes chez les Templiers, j'ai eu une discussion avec le Chevalier-Capitaine qui ne semblait pas au courant de ce qui se tramait; il n'a pas l'air très apprécié des siens, plutôt faible et complètement aux pieds de la Révérende-Mère. J'hésite à le destituer de ses fonctions le temps que la lumière soit faite sur ce qui se passe et d'assumer le contrôle des Templiers de l'intérieur durant ce temps, toutefois, je ne ferais cela sans votre accord; je pense que faire preuve d'un peu de force auprès des Templiers pourrait délier des langues, même si cela comporte toujours un certain risque.

Je collabore désormais pleinement avec la Capitaine des Gardes, qui m'a, en confidence, avoué avoir une soeur mage au Cercle, elle a donc tout intérêt à ce que la situation ne dégénère pas et nous promet l'aide totale des Gardes de Kirkwall et ce peu importe la manière dont évoluent les choses; elle va également s'assurer qu'il n'y a aucune corruption en ses rangs.

Qu'Andrasté vous garde;

Chercheur de Lydes





_________________



"If we are to spread the Maker's word across the world, we must do so with open hearts and open hands."
Revenir en haut Aller en bas
avatar
▲ MESSAGES : 84
▲ OCCUPATION : Seigneur-chercheur
▲ COMPÉTENCES ET ARMES : combat à l'épée à une main et demi ou avec une dague à la main gauche, et les compétences relatives aux Chercheurs : l'immunité à la magie et à toute tentative de possession d'un mage ou d'un démon, capacité à faire s'enflammer le lyrium
▲ LOCALISATION : le plus souvent à Val Royaux, ou alors à la forteresse des Chercheurs à Therinfal
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 3 Juil - 11:39




Chercheur de Lydes,

J’ai été soulagé d’avoir de vos nouvelles, bien que votre mésaventure et votre silence aient eu de quoi m’inquiéter. Il s’agit en tout cas d’un pas supplémentaire menant au Carta, tout comme j’ai pu également le faire de mon côté. A trainer de lieu mal famé en lieu mal famé pour filer des convois de marchandises qui me semblaient suspects, j’ai pu remonter jusqu’à un autre entrepôt dont des nains faisaient l’inventaire à mon arrivée. M’y étant rendu seul au premier abord, j’ai préféré ne pas intervenir immédiatement et les ai suivis lorsqu’ils en ont terminé, découvrant là tout un réseau de galeries parallèles aux égouts de la cité et aboutissant jusqu’à un laboratoire certes bien élaboré, mais qui semblait se trouver là depuis peu de temps. Ces souterrains ont aussi des branches qui sortent de la ville, ce qui leur permettaient de charger leurs cargaisons en toute discrétion.

Décidant d’y revenir au plus tôt avec quelques berruiers du duc, nous avons pu les surprendre en pleins préparatifs de livraison. Les survivants à l’escarmouche et ceux n’ayant pas réussi à s’enfuir ont été arrêtés pour interrogatoire et tout le matériel a été confisqué, le réseau de galerie actuellement surveillé pour éviter toute reprise des activités. Au laboratoire, j’ai pu découvrir d’autres documents qui prouve l’activité du Carta dans ce trafic. Ce sont eux qui extraient le lyrium, le transforment en potions de contrebande et l’acheminent jusqu’à Kirkwall. Et il semble que la destination de cette drogue soit Kirkwall uniquement ; tous les documents et interrogatoires ne faisant état que de cette cité.

J’ai également reçu une réponse de Val Royaux concernant le permis d’extraire le lyrium du Carta. Il s’agit d’un faux, le siège de la Chantrie n’a aucun contrat de ce type avec le Carta dans cette région. Ce qui signifie soit que les nains ont d’excellents faussaires, soit qu’il y a de la traitrise au sein même de la Chantrie, plus probablement à Kirkwall plutôt qu’à Val Royaux, auquel cas je n’aurais pu prouver la supercherie.

Cela va donc vous demander une vigilance et un travail supplémentaire, je le crains. Ce que je vous suggère, concernant les Templiers, c’est de tenter de trouver un officier qui vous semble honnête afin de remplacer le Chevalier-Capitaine et ainsi éviter de braquer leur Ordre qui n’apprécient guère, en général, qu’on mette le nez dans leurs affaires. Si le temps vous manque ou qu’ils vous paraissent tous suspects, prenez le contrôle des Templiers et aidez-vous des gardes de la ville pour y voir plus clair dans les rangs. Je joins à ma missive l’ordre de destitution du Chevalier-Capitaine pour ajouter un poids supplémentaire à votre autorité et empêcher toute contestation de l’Ordre comme de la Chantrie.

Qu’Andrasté vous guide,

Seigneur-Chercheur Marius de Ghislain





_________________

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Armand de Lydes
the seeker
▲ MESSAGES : 89
▲ OCCUPATION : Chercheur de la Vérité
▲ COMPÉTENCES ET ARMES : Compétences martiales diverses des Templiers et Chercheurs, il se bat généralement plus avec une épée et un bouclier, de très bonne facture. Il possède aussi les capacités des Chercheurs; il ne peut ni être mentalement contrôlé, ni succomber à un démon et est capable de faire s'embraser le Lyrium, même dans le sang.
▲ LOCALISATION : Thedas, là où on a besoin de lui
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 15 Juil - 2:16




Seigneur-Chercheur Marius;

J'ai aussitôt eut à utiliser le faire-valoir que vous m'avez envoyé, en effet sitôt son pion, le Chevalier-Capitaine, plus en situation de faire ce qu'elle désirait, la Grande-Prêtresse a commencé à m'envoyer une pléthore de sœurs afin de me faire entendre ses plaintes. Désormais, elle ne pourra plus rien dire, l'ordre étant signé de votre nom et les Chercheurs étant sous l'autorité directe de la Divine. Je dois dire que les réactions chez les Templiers sont étonnantes; la plus part semblent soulagés, le précédent Chevalier-Capitaine n'était vraiment pas populaire; les autres gardent le silence, mais doucement les langues se délient. Avec ce que j'apprend ici et ce que vous m'avez fait parvenir, une culpabilité de la Chantrie de Kirkwall me semble plus qu'évidente. Reste à comprendre leur intérêt de faire commerce avec le Carta.  Je n'oserais directement accuser la Grande-Prêtresse, sa sainteté en ayant plus ou moins l'odeur pour le moment en ville, je risquerais de me retrouver face à une foule mécontente, même si je sais que je peux me fier à la garde pour cela. J'ai rendez-vous avec le Vicomte plus tard dans la journée, je vous ferais part de notre discussion dans ma prochaine missive.

Mon interrogatoire face aux nains du Carta a été long mais finalement fructueux. Vous connaissez ma réticence à utiliser les méthodes les moins douces mais j'ai été obligé en arriver à là; un seul m'a parlé, me donnant une indication sur une zone du port, celle où ils font circuler leurs produits, le coeur de leurs affaires. Bien entendu, le tout avait été évacué suite à la capture de plusieurs d'entre eux lors de mon sauvetage; toutefois j'ai trouvé un indice qui me permet de remonter, doucement, jusqu'à leur nouvelle cachette, nichée dans les souterrains qui tapissent la ville. Je prévois de m'y rendre ce soir accompagné de gardes et, étrangement, d'une poignée de Templiers et même de quelques mages qui se sont proposés de m'aider; je pense que la destitution du Chevalier-Capitaine était la meilleure chose à faire; je fais filer le précédent par la garde afin que si culpabilité se pose sur lui, il n'ait pas l'occasion de filer à la Rivaïn.

Que le Créateur vous guide,

Chercheur Armand de Lydes





_________________



"If we are to spread the Maker's word across the world, we must do so with open hearts and open hands."
Revenir en haut Aller en bas
avatar
▲ MESSAGES : 84
▲ OCCUPATION : Seigneur-chercheur
▲ COMPÉTENCES ET ARMES : combat à l'épée à une main et demi ou avec une dague à la main gauche, et les compétences relatives aux Chercheurs : l'immunité à la magie et à toute tentative de possession d'un mage ou d'un démon, capacité à faire s'enflammer le lyrium
▲ LOCALISATION : le plus souvent à Val Royaux, ou alors à la forteresse des Chercheurs à Therinfal
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 21 Juil - 11:39



Chercheur de Lydes,

Kirkwall et ordre ne font décidément pas bon ménage. J’ai pris davantage de renseignements concernant la Grande Prêtresse et j’ai cru comprendre que celle-ci, comme vous l’avez déjà mentionné, avait brigué par deux fois le trône du Soleil sans parvenir à l’obtenir. Lors de l’élection de la dernière Divine, d’ailleurs, la Grande Prêtresse de Kirkwall avait très activement bataillé pour être élue. A la Grande Cathédrale, quelques langues se sont aussi quelque peu déliées pour préciser jusqu’à quel point ses partisanes avaient milité en sa faveur. J’ai cru également comprendre qu’elle n’avait pas accepté de gaieté de cœur la décision de rouvrir les Cercles, bien qu’elle s’y soit pliée sans hausser le ton. Il s’agit d’une femme ambitieuse, trop sans doutes pour être digne du rôle de Divine et à votre place, je m’en méfierais doublement. Nous n’avons pas la preuve, pour l’instant, de la moindre implication directe de sa part dans cette histoire, mais elle est probablement le genre de personne capable d’imaginer une telle machination pour satisfaire son besoin personnel de pouvoir et d’influence.

De la même manière, ce Chevalier-Capitaine ne semble être qu’un pion volontaire ou non de ce large trafic. Se pourrait-il qu’il soit de mèche avec la Grande-Prêtresse ? Mais pour quelle raison ? La réouverture des Cercles a permis de replacer l’ordre des Templiers au cœur du système chantriste et lui permet de retrouver l’importance et son pouvoir qui s’était étiolé. J’espère que vous parviendrez à en découvrir plus en remontant la nouvelle cachète du Carta, tout comme votre entrevue avec le Vicomte saura vous être utile.

Qu’Andrasté vous protège,

Seigneur-Chercheur Marius de Ghislain




_________________

Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THE DAWN WILL COME :: L'IMMATÉRIEL :: RP SPÉCIAUX :: LETTRES-
Sauter vers: