RSS
RSS



 
23 MAI 2017 - OUVERTURE DU FORUM
(univers Dragon Age, un siècle après les jeux)
N'hésitez pas à jeter un coup d’œil du côté des Postes Vacants
ainsi que des Scénarios, tous très attendus !
Nous avons pas mal de Nobles et de Mages
N'hésitez pas à vous tourner vers la Chantrie, le Peuple ou les Gardes des Ombres !

 :: L'IMMATÉRIEL :: RP SPÉCIAUX :: FLASHBACKS Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

(Rosélie) Retrouvaille

avatar
▲ MESSAGES : 86
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 1 Juil - 21:38
Val Forêt est une ville particulière d'Orlais pour Marcus. Il y a un an de cela, la garde civile est descendue dans les rues après la mort d'un des leurs dans le but explicite de prendre leur vengeance contre les elfes qu'ils pensaient responsable. Le saccage avait déjà commencé, quand le templier leur dit que la chantrie avait donné l'ordre d'arrêter de s'attaquer aux fidèles au chant. C'était une très légère exagération de sa part, mais il ne pouvait pas rien faire. Cela lui mérita de se faire attaquer par le chef de la garde, mais heureusement le templier était bien plus expérimenté dans le combat singulier et après avoir donné une correction bien méritée le capitaine et ses hommes battirent en retraite.

Les elfes célèbrent son intervention avec joie et il a eu du plaisir avec eux jusqu'au petit matin (grâce à la compagnie d'une d'entre elle). Le problème est que cela a mené à une certaine hostilité de la population humaine qui le voie comme trop proche de ceux avec des oreilles pointues. Depuis qu'il est revenu en ville, il peut voir tous les gardes le fixer avec un air qui a l'air de le maudire. Autant dire qu'il craignait un peu pour sa sécurité dans cette cité. Marcus alla plutôt au bas cloître et bien qu'on ne lui a pas un festin cette fois, on le laissa s'abriter dans l'une des maisons des lieux. Sa chambre n'était pas du grand luxe, mais le lit de paille était plus confortable que de dormir à la belle étoile ou d'être dans un endroit où on vous poignarderait dans votre sommeil.

Les rayons du soleil forcèrent le réveil, il n'avait pas envie de sortir, mais en même temps, il ne voulait pas abuser de la sympathie de ses hôtes et il avait d'autres choses à faire. Il aurait bien aimé prendre un bain où même laver ses vêtements, mais ce petit apparemment n'avait rien à lui offrir à ce niveau. Marcus pourrait peut-être laver son armure dans la fontaine publique, mais il sent que les elfes vont mal le prendre s'il s'y tente. En ce moment, il porte uniquement son pantalon. Pendant un moment, il se demande s'il pourrait rester parmi les elfes un jour de plus.


Marcus entendu soudainement, des craquements devant la porte de son domicile temporaire. Il ne pensait pas que c'était une attaque contre lui, mais en même temps, il ne pouvait pas être à 100 % certains. Il se dirigea vers la porte et l'ouvrit un tout petit peu avec précaution. IL cacha son épée derrière la porte au cas où il en aurait besoin. Le templier n'avait même pas donné à son visiteur un peu de temps pour avoir l'opportunité de frapper à sa porte, mais plutôt il l'ouvrit tout de suite dans l'espoir de ne pas faire surprendre. Il dit alors sur un ton un peu presser.

- Bonjour?

Il ne voit rien devant lui pendant un moment, donc il balaya un peu les environs du regard et finit par voir une elfe aux cheveux roux. La replacer lui prend quelque moment, il faut dire qu'elle a beaucoup grandi depuis la dernière fois où ils se sont vus. La puberté semble lui avoir donné quelques centimètres de plus et une silhouette bien plus féminine, mais une fois qu'il replace, il s'efforce d'ignorer cela. Marcus l'a finalement reconnu. C'était l'attaque contre elle qui l'avait motivé à s'en prendre aux gardes de la ville après l'avoir vu attaqué. C'était une toute petite fille. À l'époque et l'image, lui reste un peu pour être honnête. Il se demande pourquoi elle est venue.

-Rosélie, c'est ça? Donne-moi un instant.

Il ferma la porte de l'appartement et se mit rapidement une chemise pour avoir l'air un peu convenable. Son estomac gargouillait un peu et il se disait que peut-être ce serait dans son intérêt de manger quelque chose. Le déjeuner serait une bonne occasion de faire la discussion avec elle, rien de très long. Il se voyait déjà reprendre la route tout juste après avoir terminé. Il se disait que les raisons de sa visite devaient être surtout innocentes. Marcus relaxa un peu et ouvrit la porte et lui sourit gentiment.

-C'est gentil de venir me voir, j'espère que la vie t'as bien traité depuis la dernière fois que l'on c'est vue.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Rosélie
La Chapardeuse
▲ MESSAGES : 89
▲ OCCUPATION : Apprentie a la tour du cercle
▲ COMPÉTENCES ET ARMES : Larcin, Chapardage, crochetage, furtivité.
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 3 Juil - 16:56
C'était un jour comme les autres pour la petite Elfe Rousse, enfin, un jour comme les autres pas exactement, cela faisait un an maintenant que ses pouvoirs s'étaient manifestés et que ses anciens amis se moquaient d'elle, mais en avait également peur. Elle gardait l'espoir qu'un jour ses pouvoirs partiraient comme ils étaient arrivés, mais pour l'instant elle faisait bien attention à ne rien déclencher de trop...dangereux.

Une nouvelle s'était répandu dans le bas-cloître, le héros des Elfes étaient de retour en ville et il logeait dans le bas-cloître même aux côtés des Elfes, Rosélie n'avait pas pu oublier ce jour de la descente de la garde. Elle avait bien failli y passer, c'était il y a quelques années maintenant, avant même que les pouvoirs magiques de l'Elfe se manifestent. Rosélie n'avait pas non plus oublié qu'il était templier, elle eu un instant de doute tout d'un coup et si elle était trop dangereuse allait-il la tuer ? Les gens parlaient souvent des histoires de templier tuant des mages trop dangereux.

Elle se mit a réfléchir, la soirée qui vint et la nuit. Les autres avaient voulu le revoir dés son arrivé, mais Rosélie doutait, maintenant il était tard dans la nuit et il n'était plus le moment d'aller le déranger.

Elle passa sa nuit à réfléchir comment le revoir, avant qu'il ne parte de Val Forêt et surtout sans que cela ne le dérange, ou ne fasse trop réagir les autres.

Au matin, les premiers rayons du soleil apparaissaient a peine que Rosélie s'était déjà habillée et fonçait en courant vers la demeure où Marcus était hébergé. Elle s'arrêta devant la demeure et après quelques minutes de discussion avec les propriétaire du lieu elle réussit à négocier d'amener le petit déjeuner à Marcus directement dans sa chambre. Elle prit un plateau et mis les quelques morceaux de pains, et le lait, et quelques fruits sur le plateau et partit direction la chambre de l'invité.

Portant le plateau elle bloqua devant la porte, comment allait-elle toquer à la porte pour éviter d'entrer de manière impolis ? Alors qu'elle levait la jambe pour soutenir le plateau et toquer à la porte, ce fut Marcus qui la devança.

- « Bonjour ? »

Surprise Rosélie resta bête, avec un bonjour incertain.

- « Euh...bonjour..»

Elle reste bête en regardant l'humain, elle avait oublié à quel point il était charmant, elle rougie légèrement, le temps venait de s'arrêter pour elle. Jusqu'à ce que Marcus reprit la parole. Il se souvenait d'elle en plus, ce fut une grande joie, lorsqu'il dit son nom, l'Elfe tenta une phrase, mais elle ne pu la finir avant qu'il ne referme la porte.

- « Oui, c'est ça ...»

Elle patienta portant le plateau du premier repas pour le templier. Lorsqu'il rouvrit la porte il était un peu plus habillé. Enfin, il avait rajouté une chemise. Rosélie se surprit a penser que c'était dommage, elle secoua légèrement sa tête et regarda Marcus, alors qu'il terminait sa question. La vie avait été plus ou moins difficile, mais elle n'était pas là pour se plaindre et puis la peur qu'il apprenne qu'elle était mage restait en elle.

- « Oui ça va. J'ai enfin un toit, un ami m'héberge. » Dit-elle en souriant.

Son seul ami désormais. Mais Marcus n'était sans doute pas quelqu'un à qui on se plaignait de sa vie nulle, même si cela n'était jamais passé dans la tête de Rosélie, elle aimée tout de même sa vie. Elle était loin d'être la plus misérable.

Le plateau en main elle regarda Marcus.
- « Ho, j'allais oublier, j'apporte le petit déjeuner de la part de vos hôtes, j'ai eu l'autorisation de vous l'amener moi-même. Vous voulez que je le dépose dans la chambre ? »

Elle faisait une piètre serveuse, son pantalon légèrement trop grand était couvert de tâches de terres, elle portait une chemise a sa taille, mais dont les manches avaient été arrachés, les chausses qu'elle portait n'était pas des plus neuves, trouvés sans aucun doute dans la rue, abandonnés. Une chance qu'elle ait trouvé à sa taille. Mais sur son visage, toujours un sourire et des yeux pétillant d'optimisme et de joie.

_________________


 Rosélie
 
Apprentie mage

La chapardeuse de la tour
Revenir en haut Aller en bas
avatar
▲ MESSAGES : 86
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 3 Juil - 20:57
Se faire amener le déjeuner? Par elle? C'était quand même un peu particulier, non? Il n'était pas dans un auberge présentement, quand même.L'idée de ne pas avoir à sortir de sa chambre lui plaisait beaucoup, de ne pas avoir à prendre ses provisions et même celle d'avoir un peu de compagnies le matin lui plaisait quand même un peu. Le repas était plutôt humble, mais il pouvait s'en contenter. On ne dit jamais non à un tel service. Marcus ne put s'empêcher de donner un sourire chaleureux à la jeune fille. Il prit le plateau dans ses mains et la regarda. Elle était un peu maigrichonne et c'était probablement un signe qu'elle vivait dans la pauvreté.

-Je suis heureux de l'apprendre et c'est très gentil de ta part et je te remercie. Que dirais-tu que l'on déguste ce déjeuner ensemble? Il y a bien plus de nourriture que j'en ai besoin.

Marcus déposa le plateau sur une table et il prit un morceau de pain avec ses doigts. Plutôt que de s'assoir, il alla s'étendre contre le mur pendant qu'il grignotait pour garder Rosélie dans son champ de vision, se disant qu'il était plus poli de simplement attendre que celle-ci s'assoie à table avec lui. L'appartement était loin d'être du grand luxe, il pense qu'il s'agit de l'ancienne chambre de l'enfant du propriétaire avant que celui-ci change de cloître pour se marier. L'endroit n'avait pas été occupé pendant plusieurs années. Une des choses qu'il a remarquées est la pâleur des planchers de l'endroit. On dirait que le bois est presque rocailleux.

Le pain n'est pas vraiment mieux. Il se demande si on lui a donné une meilleure version de ce que les elfes mangent habituellement ou si c'est ce qu'ils doivent déguster tous les jours. Il pensait qu'au moins ce serait quelque chose de plus frais et que ce serait plus plaisait pour le palais, mais il voit que très peu de différence ave ce qu'il a en réserve. Il ne s'en plaint pas, malgré la déception. Cela remplira son estomac pendant quelque temps jusqu'à ce qu'il arrive et c'est ça l'important. Un templier ne peu pas faire preuve de gloutonnerie, surtout devant un hôte.Comme le pain n'est pas vraiment ce qu’il a de mieux il se rabattra sur les fruits plus tard pour compenser, ceux-ci sont très certainement délicieux.

La nourriture ne le captivant pas, son attention se porte alors sur Rosélie. Avait-elle des rougeurs sur les joues? Peut-être était-elle un peu intimidée ou timide ou peut-être même se sont ses tâches de rousseur qui donne un mauvaise impression. Il ne s'était pas beaucoup parlé par le passé et cela expliquait peut-être pourquoi elle était nerveuse en ce moment. Il voulait la réconforter quelque peu. Ce n'était pas comme s'il voulait lui faire du mal, surtout à une fille si jeune. Marcus se dit qu'il était mieux de faire la conversation avec elle pour la détendre et la mettre à l'aise.

-Les choses ne sont pas trop mauvaises au bas-cloître, j'espère? La garde civile continue-t-elle de vous menacer?

Il ne se faisait pas trop d'illusion à ce sujet ce disant que son acte avait pu entraîner des rétributions futures contre les elfes une fois qu'il avait quitté les lieux. Il n'avait pas d'illusion face à sa capacité d'arrêter les violences contre les habitants du bas cloître. Il se culpabilisa même un peu d'avoir demandé si les choses n'étaient pas trop mauvaises. Elle vivait dans un ghetto, les choses ne sont jamais optimales. Peut-être même des attaques bien plus terribles que celle qu'il avait réussie à contenir. Toutefois, il ne pensait pas que ce soit le cas considérant que les elfes l'avaient si bien accueilli jusqu'ici.

Il espérait ne pas la rendre encore plus inconfortable, c'était une très gentille fille. Il se demandait si quelqu'un avait demandé qu'elle lui apporte le déjeuner où si elle avait prit cette initiative elle même. Il pensait que c'était plus probable une gentillesse qu'elle lui faisait. Cela faisait quand même du sens que celle-ci se sente reconnaissante envers le templier et bon elle ne lui avait rien demandé jusqu'ici. Marcus s'interrogea un instant si celle-ci avait besoin de quoi que se soit, mais elle semblait si positive aujourd'hui que celle-ci.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Rosélie
La Chapardeuse
▲ MESSAGES : 89
▲ OCCUPATION : Apprentie a la tour du cercle
▲ COMPÉTENCES ET ARMES : Larcin, Chapardage, crochetage, furtivité.
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 4 Juil - 12:24
Rosélie s'était attendu à ce qu'il lui pose des questions, enfin quand il avait prononcé son nom. Mais elle ne s'était pas attendu à ce qu'il la reconnaisse. Mais de là à imaginer qu'il offrirait une partie de son repas avec elle c'était totalement invraisemblable. Elle était toujours un peu rouge sur les joues.

- « Vous êtes sûr que je ne vous dérange pas ? Je peux juste vous laisser le plateau, ou ramener quelques trucs en plus si vous voulez ? »

Elle n'eut pas la peine de poser le plateau Marcus lui prit des mains et le déposa sur une table de la chambre. Visiblement il n'avait besoin de rien d'autres et on avait appris à Rosélie que c'était mal poli de refuser une invitation. Alors elle entra et referma la porte, elle attendait l'autorisation de s'asseoir, mais en voyant que le templier attendait la même chose elle ne se gêna pas, sa nature reprenait le dessus. Elle se posa sur le bord du lit, en s'asseyant Rosélie remarqua qu'il était plus confortable que le sien, elle était légèrement jalouse l'espace d'une seconde, avant de se concentrer sur l'homme avec elle. Elle vit l'humain prendre un morceau de pain, elle se doutait bien du gout qu'il devait avoir, la qualité était rare dans le bas-cloître, mais au moins celui qui avait été servis ne paraissait pas trop farineux. Une chance, Rosélie, en connaissant bien la nourriture qu'on pouvait trouver ici, se décida à prendre un fruit directement. Un changement de comportement soudain, d'une petite fille gênée à une Elfe affamée. Ce fut une pêche que la rousse pris dans ses mains. Un fruit qu'elle aimait particulièrement.

Marcus s'arrêta sur la petite Elfe et lui demanda comment était la vie au bas-cloître, si la garde civil faisait toujours des descentes. Enfin, si les choses n'était "pas trop mauvaises". Rosélie réfléchie, il avait sans doute posé d'une manière maladroite sa question, mais elle ne pouvait lui dire pour sa nouvelle condition, même si les autres Elfes n'hésiterait pas à la dénoncer. Elle prit quelques instants pour réfléchir à ce qu'elle pouvait répondre et en profita pour croquer de nouveau dans la pêche.

- « Disons que la garde continue ses descentes, une fois par mois, sauf quand il y a la fête au centre de la ville, dans ce cas sans doute trop saouls il refont une descente nocturne.» Elle reprit un morceau de pêche. « Mais vous êtes un héros pour tout le monde ici. Le seul Shem à s'être interposé pour nous sauver. Vous avez fait doubler le nombre de croyant dans le bas-cloître. »

Rosélie lâcha un petit rire à sa propre blague. Certains auraient trouvé ça insolent, mais l'Elfe en avait l'habitude maintenant, c'était sa méthode de défense. Qu'importait qu'on la trouve insolente, la survie et l'amusement passait avant tout dans ce trou.

- « Mais sinon, rien n'a changé dans le bas-cloître, mais là je ne vous apprend rien, j'imagine. »

Le bas-cloître était le bas-cloître, après tout, rien n'était voué à changer, car aucun seigneur humain ne le voulait, les Elfes n'étaient que les servants de la volonté des Humains, ici dans le bas-cloître les anciens parlaient d'une époque où les Elfes étaient libres et où toutes les oreilles pointues étaient respectés et honorés. C'était l'époque d'Arlathan et de la Dalatie. Cette histoire était merveilleuse, mais même les anciens n'étaient pas sûr qu'une telle époque ait un jour été réalité. Pour la majorité des Elfes, ils avaient toujours vécu en esclave ou dans la misère.

Rosélie se reprit et évita à son esprit d'imaginer une vie dans la nature à vénérer les anciens dieux elfiques. Elle croqua dans sa pêche avant de s'adresser a Marcus.

- « Et vous, vous avez vécu beaucoup d'aventures ? Combattu des gens ? »

Les yeux de la petites brillaient, elle adorait les histoires d'aventures et tout les récits qu'elle pouvait entendre de batailles et de chevaliers affrontant des démons et ce genre de choses. Peut-être que Marcus était quelqu'un qui avait beaucoup de choses à raconter ?

_________________


 Rosélie
 
Apprentie mage

La chapardeuse de la tour
Revenir en haut Aller en bas
avatar
▲ MESSAGES : 86
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 4 Juil - 19:50
Marcus ne se sent pas très fière de son approche. Il aimerait rendre la petite fille plus heureuse avec sa visite, mais jusqu'ici il semble surtout réussir à la rendre un peu inconfortable et lui faire rappeler les conditions de vie difficile qui sont présentes dans le bas cloître. Quelque chose qu'elle devait se faire rappeler tous les jours. Le templier remarque comment celle-ci semble particulièrement affamée en cet instant. Il s'incline donc un tout petit peu pour amener le plateau de nourriture verse elle. En même temps, il termine le pain qu'il avait en main et la regarde droit dans les yeux.

-Tu peux prendre autant de nourriture que tu veux, ne t'en gêne pas.

Il sourit et suivit sa déclaration qu'il avait faite sur un ton doux. Elle avait clairement plus besoin de manger que lui. Marcus prit discrètement une pomme verte sur le plateau se disant que cela devait être la dernière chose qu'il pouvait prendre. Il espérait que Rosélie prenne le reste de la nourriture pour qu'elle soit bien nourrie. Le templier prit une bouchée de la pomme et était juteux, mais un peu acide, mais dans ce cas c'était quelque chose qui était plaisant au goût pour le moins dire. Il aurait aimé qu’elle soit un peu plus large.

Un soupire suivi en apprenant de celle-ci que la garde civile continuait de les harceler, mais l'expiration fut soudainement coupée quand elle mentionna la fête. Une idée surgit automatiquement dans sa tête et il ne peut pas s'empêcher de la mentionner devant elle. C'était un peu bête de sa part, mais qui sait peut-être cela pouvait-il être un début pour une idée meilleur. C'était une pièce du puzzle ou sinon cela allait au moins la faire rire par sa stupidité. À chasser les démons et les mages renégats, on finit par avoir des idées extrêmement créatives sur comment réglé les problèmes.

-S'il aiment picoler tant que ça, vous pourriez essayez de laisser un tonneau de bière dans les quartiers des gardes quand vous sentez qu'un raid approche. Ils vont tellement se souler qu'il oublieront de s'en prendre à vous. Peut-être même que la gueule de bois les garderait au lit.

Une esquisse de sourire se dresse sur son visage, mais il se retint de rire complètement devant elle, au cas où sa proposition serait mal reçue. Il se doute que les persécutions de son peuple peuvent être un sujet sensible pour elle, mais en même temps parfois l'humour noir est la seule façon de facilement gérer la souffrance que la vie nous inflige. Il se rend compte qu'il ne connait pas vraiment la jeune dame. Il n'a été que son protecteur pendant une très courte période de temps, mais il n'a que fait que la conversation avec elle que pendant une petite période de temps pendant les festivités, mais sinon le point qu'il sait davantage sur elle est que son nom est Rosélie.

Elle veut entendre des aventures. Elle est jeune, ça se comprend, il se demande s'il est mieux de mentir ou de lui dire la vérité. Marcus ne peut pas dire que les choses sont toujours excitantes, mais il n'aurait pas choisi un vie comme la sienne s'il n'avait pas une part d'aventure. En même temps après tant d'années de travail la vision de l'aventure de sa vie est devenue un peu plus mondaine. Certes, il a plusieurs nuits mémorables avec des dames plus fantastiques les unes que les autres. Il se doute que la jeune Rosélie n'est pas vraiment intéressée à entendre ce genre de chose.

-Avant de venir ici, j'étais dans le désert entrain d'escorter des gens vers un fort quand un Phoenix m'a sauter dessus. J'étais complètement écraser au sol et y étais sur le point de dévorer quand j'ai lancé mon épée à travers sa geule.

Il exagérait un peu sur l'honorabilité de la tâche, en fait c'était des mages criminels qu'il avait capturés. Pendant qu'il se faisait attaquer, un d'entre eux s'était échappé et Marcus avait dû en tuer un. Comme il devait quand même restez un peu d'innocence dans la personne de Rosélie autant la préserver un petit peu. Marcus eut une petite idée, il s'en alla chercher l'épée qui était contre le mur et la tenue par la lame. Il l'approcha de la jeune fille et la proposa. On pouvait voir qu'il faisait attention pour entretenir l'épée, même si elle n'est pas la plus resplendissante.

-Tu veux la tenir?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Rosélie
La Chapardeuse
▲ MESSAGES : 89
▲ OCCUPATION : Apprentie a la tour du cercle
▲ COMPÉTENCES ET ARMES : Larcin, Chapardage, crochetage, furtivité.
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 6 Juil - 21:36
Rosélie se sentit un instant de plus gênée. C'était son repas et elle grattait comme une pauvre en manque de nourriture. Ce n'était pas digne de quelqu'un qui apportait le déjeuner. Elle mangea sa pêche, mais n'en prit pas plus. Elle ne voulait pas abuser non plus de sa gentillesse. Elle avait expliqué le souci avec la garde, les gens d'ici avaient pris l'habitude désormais. Il fallait se la fermer et subir, ce qu'ils faisaient depuis longtemps. La petite Elfe qu'elle était ne comprenait pas pourquoi les humains étaient aussi différent. A y réfléchir bien, il y avait aussi de différences chez sa race, elle s'était faite rejeter parce qu'elle était un mage, alors la violence des humains n'était pas très différente du comportement d'un individu lambda.

Elle écouta Marcus faire une présentation d'un plan plus ou moins intelligent. Rosélie sourit et lâcha même un rire en imaginant les Gardes tomber évanouis suite à un tonneau de bière immense, cela aurait pu être une bonne idée, mais il fallait pouvoir l'amener au quartier général de la garde et surtout l'acheter. Ce serait bien trop lourd pour le voler d'après Rosélie et les gardes qui ne seraient pas tombés d'ivresse viendraient quand même au bas-cloître pour violer les femmes et tuer quelques personnes. Rien de très glorieux là-dedans. Mais c'était un trait d'humour que Rosélie avait beaucoup appréciée. Elle ne pensait pas moins à réaliser un jour cette idée, mais en y rajoutant quelque chose dont les gardes ne se relèveraient jamais.

- « Ça pourrait être une bonne idée, vous croyez qu'il faut de la bonne bière pour des imbéciles aussi gras qu'eux ? »

Rosélie rigola à sa blague. L'idée de changer la bière avec autre chose, comme de la boue ou du gras de cochon était également tentante. Mais l'heure était a la retrouvaille avec son ancien protecteur par aux complots diabolique contre la garde Civile.

Marcus accepta de raconter une histoire à la jeune Elfe. Rosélie était envieuse de ce genre d'aventure et adorait quand quelqu'un lui raconter les hauts-faits d'un chevalier ou autre.

Elle écouta ce que racontait Marcus attentive s’attendant à avoir des détails d’une bataille épique, mais il semblait que le chevalier soit plus direct, a moins que…Elle le vit se diriger vers son épée, il la sortit et Rosélie la regarda avec émerveillement, c’était décidé elle en voulait une quand elle serait plus grande. La jeune Elfe se dit que c’était sans doute l’épée la plus propre qu’elle ait jamais vu. Jusqu’à présent les seuls qu’elle avait eu la « chance » de voir était celles des gardes de Val Forêt, rien de glorieux.

Le templier lui proposa de tenir l’épée, elle se sentit tellement heureuse de pouvoir prendre dans ses mains une telle arme.

- « Ho oui avec grand plaisir ! »

Lorsque sa main prit place sur la garde et que Marcus la lâcha, Rosélie sentit sa main descendre tout d’un coup, la lame toucha le sol dans un bruit aigue, mais pas désagréable, elle croyait avoir fait une bêtise. Elle regarda le chevalier.

- « Elle est lourde ! Comment vous faites pour vous battre avec ça ?!  Les couteaux sont plus légers. »

Elle regarda l’épée une nouvelle fois, elle tenait l’arme qui avait tué une créature magnifique.

- « Pourquoi un Phoenix vous a attaqué ? Vous avez amené des amis a lui ?  Est-ce qu’il a ressuscité après comme le disent les anciens ? »

Ce genre d’histoire était pour elle une manière d’échapper a sa condition et vivre une autre aventure par le récit d’autres. Le soir pour s’endormir elle se racontait sa propre histoire se persuadant qu’un jour elle vivrait la sienne.

_________________


 Rosélie
 
Apprentie mage

La chapardeuse de la tour
Revenir en haut Aller en bas
avatar
▲ MESSAGES : 86
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 7 Juil - 3:07
-Je ne crois pas qu'il soit du genre à êtres regardant. Le tonneau pourrait être à moitié pleine d'eau et il le prendrait quand même.

Il se mit à rire, la présence de Rosélie l'a un peu apaisé et lui permet de se détendre. Il aimerait bien avoir la capacité de voir des gens comme elle plus souvent. Des innocents, des gens qui n'ont rien à se reprocher et qui vivent simplement leur vie. Il aime l'aventure certes, mais la chaleur du foyer est plaisante. Il ignore s'il serait capable de s'habituer à une vie de la sorte de façon permanente, mais il lui est par moment d'avoir la tentation de demander un transfert vers un endroit stable où il pourra vivre de façon permanente.

Marcus se demandait s'il pouvait aider Rosélie dans un plan de la sorte.  Ce serait quelque chose de honteux pour la chantrie, si un templier prenait part à un plan pareil et cela voulait dire que ce serait parfaitement dans son registre. Il ne sait pas trop s'il pouvait acheter un baril assez gros avec les quelques demies que la chantrie lui donne. Marcus pourrait peut-être déplacer le baril, mais il se souvint de la mauvaise réputation qu'il possède dans ses lieux et il risquerait de se faire réer par eux. La meilleure option est probablement de rallier les elfes du bas cloître ensemble et d'amener la barrique discrètement.

Soudainement, l'épée tombe au sol, il s'approche tout de suite d'elle. Heureusement, elle n'est pas blessée.  Elle aurait pu facilement s'envoyer la lame dans le pied ou pire. Marcus reste à un mètre de distance de la petite elfe aux aguets si elle essaie de faire quoique ce soit d'autre. Cela fait plus d'une décennie qu'il tient son épée. Le poids ne le dérange plus vraiment à cet instant. La lame est une extension de son bras tout simplement.  Toutefois, après un instant dans son esprit, la dernière déclaration de la jeune dame prend son attention. Rosélie avec des couteaux?  Il a l'impression qu'elle ne fait pas uniquement.


-Sa prend des années d'entraînement et d’exercices

Il se contrôle pour l'instant voulant surtout garder l'atmosphère détendue pour le moment.  Rosélie semblait de bonne humeur et cela la rendrait probablement plus ouverte à discuter que s'il essayait de lui tirer les vers du nez tout de suite. De toute façon, il ne veut pas se l'aliéner. Ils ne font que discuter pour l'instant. Il n'a pas de raison d'être agressif. En fait,  sa mention du phœnix le fait presque rire. Clairement, elle n'est pas sortie très souvent de sa cité. C'est plutôt attachant comme erreur. Il la regarda avec sympathie. Comme lui, expliquer gentiment, ce qu'il a affronté dans le désert?

-Je ne parle d'un phoeinx des légendes. Je parle d'une grosse bête grosse comme deux vaches qui harpent les déserts à la recherche voyageurs sans défense à la peau noir comme si on l'aurait brulé. Je ne crois même pas qu'ils sont capable de voler.

Marcus reproduit un peu une pose menaçante avec ses mains pour montrer les griffes de la créature.  Ce n'était pas tant la grosseur de la créature qui était le problème, mais sa grande toxicité. Il avait failli la déguster après l'avoir tué. Heureusement qu'il avait révisé son bestiaire et découvert que pratiquement aucune partie de l'animal n’était comestible. Lui qui avait voulu manger de la viande cette soirée-là. Bien sûr, il aurait pu s'en prendre à coyote, mais ces animaux sont trop mignons. Il lui rappelle trop les petits chiens et manger leur viande semblait être disgracieux, alors il a dû se contenter de pain.

-Quand il est mort, il a vidée le contenu de son estomac sur moi et j'ai du faire très attention pour ne pas en absorber la moindre goûte puisque j'aurais très certainement été empoisonner.

Il ne parle pas sur un ton accusateur, mais plutôt joueur.  Toutefois, Marcus veut surtout que celle-ci soit honnête avec lui. Aussi, il voudrait surtout que la jeune fille évite de tomber dans le mauvais chemin. Il sait que la vie est difficile dans le bas-cloître, mais ce n'est pas une raison de devenir une criminelle encore moins une meurtrière. Pour l'instant, il n'a pas de raison d'être suspicieux envers elle, quoi que les chances qu'elle a fait quelque chose de foncière criminelle sont présente. Marcus détesterait avoir à l'arrêter pour quoi que ce soit. C'est un officier de la loi, il a ses responsabilité.

- mais dis moi...pourquoi as tu une préfère pour les dagues? Tu en as déjà utilisées?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Rosélie
La Chapardeuse
▲ MESSAGES : 89
▲ OCCUPATION : Apprentie a la tour du cercle
▲ COMPÉTENCES ET ARMES : Larcin, Chapardage, crochetage, furtivité.
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 11 Juil - 16:36
Marcus avait réagit a sa blague, s'il avait été un Elfe peut-être qu'ils auraient pu faire pleins de coups ensemble, qui sait, comme piéger les gardes, rendre fous les marchands et plus encore. Elle ne le saurait jamais, mais dans son protecteur elle avait retrouvé un ami et pour la première fois au sein du bas-cloître elle désirait trouver même une famille.

Mais par rapport a l'épée qu'elle tenait toujours, bien que la lame soit désormais au sol, la jeune Elfe ne parvenait que difficilement a lever l'objet de métal. C'était bien trop lourd pour elle il fallait l'avouer. Mais le fait d'avoir une arme comme ça dans les mains était un peu grisant, elle se disait que si elle savait la manier elle aurait sans doute moins de problèmes, que ce soit avec les gardes ou bien ses anciens "amis". En attendant elle utilisait les dague, qu'elle récupérait.

Marcus venait de confirmer que c'était des années d'entrainement et elle se doutait aussi que ce n'était pas le premier paysan venu qui pouvait acheter une aussi belle épée. Elle n'aurait sans doute jamais les moyens hélas. Mais, les armes la fascinait tout de même. Elles étaient si parfaite et utiliser de manière totalement différente selon la personne qui la possédait.

- « Combien d'années vous avez mis pour la manier ? »

Marcus avait avec cette épée, tué un phoenix, Rosélie imaginait un oiseau de flamme, majestueux et fier, elle n'avait aucune idée des véritables bêtes qui rôdaient en dehors de val Forêt, elle ne savait même pas s'il y avait de véritable groupes de mercenaires, des tevintides, des Fereldiens, d'autres Elfes, des montagnes. Elle n'en avait jamais vu de ses yeux, seulement entendu parler. La plupart des gens d'ici vivaient et mourraient là où ils naissaient, mais Rosélie ne voulait pas de ça, elle voulait partir un jour a l'aventure et découvrir le monde. Pour vivre sa propre aventure peut-être qu'un jour au bas-cloître on raconterait l'histoire de Rosélie et cela donnerait de l'envie aux autres Elfes de tenter l'aventure.

Mais Marcus, parlait d'un phœnix qui existait réellement, pas d'un oiseau légendaire. Une bête qui brûle des gens ? A part les dragons jamais Rosélie n'en avait entendu parler.

- « Ils sont de la famille des dragons pour brûler les gens ? Ou les empoisonner ? »

Rosélie n'avait jamais entendu parler des dragons de poison, mais peut-être que cela existait ? Tout était possible au-delà des murs du bas-cloître. C'était la liberté et l'aventure qui appelait.

Alors qu'elle baissa son regard sur la lame la question qui brulait les lèvres de Marcus sortit enfin. Il désirait savoir pourquoi Rosélie utilisait des couteaux ou des dagues. Il était vrai que pour une enfant ce n'était pas habituelle. Mais pour survivre il fallait découper des sac pour en voler le contenu dans se faire repérer. Ou bien les bourses.

Elle remonta le regard vers Marcus, il désirait sans doute savoir si elle avait déjà menacée ou tuée quelqu'un peut-être ? Un peu gênée elle répondit.

- « Et bien, il m'arrive surtout pour manger, de devoir alléger les bourses de quelques seigneurs ou juste ouvrir un sac de nourriture. A la main ce ne serait pas pratique, mais je n'en ai jamais utilisé contre un homme ! C'est purement pratique. » Se défendit-elle.

Elle eu un peu honte d'avouer ça a un templier, il pouvait sans doute l'arrêter ou quelque chose, mais elle pouvait s'enfuir, aussi elle se rapprocha du bord du lit, peut-être qu'il n'allait rien faire, mais il fallait se tenir prêt a fuir pour sa vie, pour sa liberté et éviter qu'on ne lui coupe les mains pour la punir de ses vols.

_________________


 Rosélie
 
Apprentie mage

La chapardeuse de la tour
Revenir en haut Aller en bas
avatar
▲ MESSAGES : 86
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 12 Juil - 3:05
-Je ne sais même pas si je la maîtrise après une quinzaine d'année pour être honnête, il y a toujours un quelqu'un de plus talentueux quelque part.

C'était tout ce qu'il avait trouvé à cet instant pour essayer de la décourager de prendre un chemin guerrier. Il pensait qu'elle n'y trouverait que de la déception. Les elfes ne sont pas admis dans les rangs des templiers, ce qu'il ne comprend pas vraiment pourquoi d'ailleurs? On essaie de convertir les elfes et pourtant on les garde comme sous-classe dans quelque chose où tous devraient être égaux. L'idée qu'elle devienne son apprentie ne lui déplaisait pas, pour être honnête. Il pourrait lui montrer de belle valeur, toutefois il se dit qu'elle finira très frustrée si elle ne peut pas devenir templière.

Maintenant, il était un peu perplexe de ce qu'elle parlait. Elle semblait avoir mal compris. Les phœnix, n'ont pas la moindre flamme. Elle n'a clairement jamais vue le moindre phœnix. C'est quand même particulier si l'on considère que ces créatures habitent à Orlais, mais disons que Val-forêt est très loin de ses lieux désertiques. Il n'aime pas à avoir l'idée de jouer à l'encyclopédie, mais qui sait peut-être que Rosélie aura besoin de traverser l'endroit un de ces jours? Il ne sait pas ce qu'une jeune fille elfe y ferait, mais les aléas de la vie sont ce qu'ils sont. Il poussa un petit soupire.

-Il ne brûlent pas les gens, ils donnent simplement l'impression d'avoir été brûlé parce qu'ils sont tout noir....je ne crois pas qu'il ai le moindre lien entre les oiseaux et les reptiles.

Elle lui témoigna de ses activités criminelles. Cela le tua un peu de l'intérieur. Il sait que cela ne finira pas très bien pour elle. En même temps, avait-elle véritablement d'autres options? Elle est orpheline et ne semble pas avoir la moindre relation avec des gens de métiers. Il ne peut pas la former comme templier. Alors quelle option pouvait-elle lui rester si ce n'était que de faire les poches au plus riches? Il ne veut pas la réprimander, autant qu'il souhaite l'avertir. Ce n'est pas comme s'il n'a jamais fait de mauvais coup dans sa vie. En plus, elle sait qui voler.

-Hum je comprends que tu fasses les poche, j'ai été orphelin comme toi.

Il avait aussi reçu plusieurs punitions des sœurs de la chantrie pour ses exactions. Il a des douleurs aux mains juste à y penser. Rosélie ne "bénéficie" pas vraiment d'une structure pour la guider. Marcus ne peut pas s'empêcher de penser que cela doit mener à une vie très particulière d'être si peu entouré. Les êtres vivants n'ont pas été vraiment conçus pour vivre de cette façon solitaires. Il peut s'imaginer que les risques d'une vie très courte sont là. Il ne souhaite pas que cela arrive à Rosélie, mais qu'elle sorte de vie peut-elle espérer. Il ne croit pas qu'elle soit destiner à être domestique.

-Je dois quand même te dire d'essayer de vivre une vie honnête, les nobles adoraient pouvoir punir un petite elfe comme toi. Je n'ose pas imaginer ce qu'il pourrais te faire s'ils te prennent.

Il lui caressa doucement la tête comme on ferait avec un chat. Il lui offrit un sourire quelque peu paisible. Il trouvait sa présence réconfortante, elle lui rappelait une époque tellement plus innocente. Marcus se doute que les choses ne sont pas vraiment tellement plus faciles pour elle que pour lui. En fait, une fois qu'elle sera plus vieille, les nobles n'auront plus vraiment la moindre clémence et là tout sera véritablement foutu. Elle n'a même pas besoin de faire un crime pour qu'un malheur lui arrive, si personne n'est là pour la protéger. Malheureusement, Il ne peut pas rester ici. Toutefois, il ne peut pas rester ici.

-Je vais devoir partir bientôt, tu veux m'aider à remettre mon armure?

Il lui caressa doucement la tête comme on ferait avec un chat. Il lui offrit un sourire quelque peu paisible. Il trouvait sa présence réconfortante, elle lui rappelait une époque tellement plus innocente. Marcus se doute que les choses ne sont pas vraiment tellement plus faciles pour elle que pour lui. En fait, une fois qu'elle sera plus vieille, les nobles n'auront plus vraiment la moindre clémence et là tout sera véritablement foutu. Elle n'a même pas besoin de faire un crime pour qu'un malheur lui arrive, si personne n'est là pour la protéger. Malheureusement, Il ne peut pas rester ici. Toutefois, il ne peut pas rester ici.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Rosélie
La Chapardeuse
▲ MESSAGES : 89
▲ OCCUPATION : Apprentie a la tour du cercle
▲ COMPÉTENCES ET ARMES : Larcin, Chapardage, crochetage, furtivité.
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 13 Juil - 16:18
Quinze ans qu'il maniait l'épée et il y avait toujours quelqu'un de plus fort que lui ? Cela devait sans doute être un doyen de l'escrime ou quelque chose comme ça. Rosélie ne voyait pas d'autres possibilités. Marcus lui semblait être le combattant le plus fort d'Orlaïs, avec tout les soldats qu'elle avait vu, c'était celui qui était le plus compétent d'après ce qu'il lui racontait et ce qu'elle pouvait en voir. C'est-à-dire pas grand chose. Mais qu'importe, il avait la posture d'un vrai chevalier.

Et en plus il avait affronté des animaux terribles, bon certes ce n'était pas des dragons, mais dans l'esprit de la petite Elfe qu'elle était, c'était déjà monstrueux. Rosélie n'arrêtait pas d'imaginer la scène de mille et une manière épique. Un combat d'une créature dangereuse et l'élu du créateur ou un truc dans le genre. Enfin, c'était toute une histoire qu'elle se faisait.

Cependant, l'Elfe n'avait oublié qu'elle venait de lui dire officiellement qu'elle faisait les poches de ses congénères. Prête a partir elle attendait sa réponse qui se fit pas attendre bien longtemps, sa réaction surpris même Rosélie. Il avait été orphelin lui aussi ? Il vivait dans un bas-cloître avant ? Rosélie se traita d'idiote. Bien sûr que non il ne vivait pas dans un bas-cloître, il devait avoir trouvé refuge avec les autres orphelins humains dans la chantrie surement.

- « Tu as vécu depuis tout petit dans la chantrie avec les autres enfants Humains ? »

C'était peut-être une certitude, mais il fallait quand même en être sûr. Ici a Val Forêt la chantrie traitait les Elfes d'hérétiques et de fous. Peut-être que c'était la même chose partout ailleurs. Par rapport au reste du monde Val Forêt était sans doute loin d'être la plus grande citée, mais elle était le parfait exemple de la vie des Elfes dans l'empire des Humains.

Marcus lui demanda de vivre une vie honnête. Il était vrai qu'elle pouvait lire sur le visage de certains soldats le plaisir de faire du mal aux gens de sa race dans le bas-cloître et même en dehors. Elle ne comprenait pas d'où venait cette cruauté, mais elle savait très bien que les paroles du templier était véridique. Peut-être un jour viendrait où elle ne serait plus assez agile pour voler et qu'elle se ferait prendre la main dans le sac, mais, ce jour n'était pas encore arrivé et Rosélie s'assurerait qu'il n'arriverait pas avant un long moment.

- « Ne vous inquiétez pas, je suis plus costaud qu'ils ne le pensent. »

Répondit-elle avec un grand sourire. Elle voulait rassurer son protecteur. Il n'avait pas à s'en faire pour elle, a vrai dire c'était sans doute la première fois que quelqu'un lui disait de ne pas prendre de risque, du moins la première fois depuis bien longtemps. La dernière fois c'était sa mère avant sa mort. Depuis personne n'avait jugé nécessaire de lui rappeler qu'il fallait faire attention. Lorsqu'une petite fille à déjà tout perdu, il ne lui reste plus qu'à mener sa vie comme bon lui semble, peu importe si cela est dangereux ou pas.

Les leçons transmise, Marcus annonça qu'il devait y aller et proposa même a Rosélie de l'aider à mettre son armure. Elle eu un éclat sur son visage de bonheur, elle allait vraiment aider un chevalier à mettre son armure ? Comme les écuyer ?

- « C'est vrai ? Vous m'autorisez à faire comme si j'étais votre écuyer ?! »

Elle sauta du lit où elle était assise et chercha les pièces d'armures dans toute la chambre. Elle désirait vraiment le faire, elle se sentait fière et heureuse d'avoir cette chance.

_________________


 Rosélie
 
Apprentie mage

La chapardeuse de la tour
Revenir en haut Aller en bas
avatar
▲ MESSAGES : 86
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 14 Juil - 2:43
-Non, je vivais dans un orphelinat, mais il était tenu par des sœurs, pas dans la chantrie elle-même. Je pense que je serais devenu frère si c'était le cas.

Marcus ria un peu devant la proposition. Lui devenir frère, vraiment? Il n'a jamais véritablement été certains de la présence du créateur. Il ne le dit pas vraiment en public, mais c'est vrai. Toutefois, la présence de la chantrie est quelque chose qu'il ne peut pas dénier de son existence. C'est tout simplement une partie de son identité. Il lui arrive d'avoir des réflexes de croyants, ce qu'il trouve un peu hypocrite quand même. Toutefois, il ne put pas vraiment confier ses moments à personne. Surtout pas à ses supérieurs, il se ferait expulser des templiers et là il n'aurait plus rien du tout.

Ses années passées là c'était tellement lointain, il ne sait pas trop si elle aurait aimé davantage finir dans un orphelinat comme le sien. C'était surement plus confortable que de vivre dans les rues du bas cloître. Il croit qu'elle aurait été peut-être été frustré et moins libre, mais très certainement un peu plus confortable. Il n'a jamais manqué de nourriture. Rosélie serait probablement la seule qui pourrait répondre à la question si elle préférait être à l'orphelinat où être dans la rue. Autant ne pas risquer de marcher dans un piège en lui posant la question. Elle semblait être plutôt contente, alors autant ne pas la chambouler.

-Je te suggère davantage de travailler ta vitesse plutôt que ta force. C'est un avantage souvent sous-estimé.

Un peu de machisme certes. Les femmes ont bien plus de difficultés  avec la force physique qu'avec la vitesse, mais comme elle souhaite devenir voleuse plutôt que guerrière, autant qu’elle travaille. Il voit mal Rosélie devenir une amazone, mais qui sait peut-être qu'avec assez de détermination pourrait le faire? Il préfère quand même qu'elles apprennent à s'enfuir plutôt que d'essayer d'affronter. Il se dit qu'elle va finir par perdre et se faire capturer. Marcus soupire un peu quand même, il se rend compte qu'il vient tout juste d'inciter une jeune fille à s'améliorer les autres. Il n pense pas avoir beaucoup de troubles à cause de cela, mais il va survivre.

- Tu t'en crois capable? Je veux bien te laisser une chance. Je n’ai pas eu la chance d'avoir d'écuyer jusqu'ici. Je te préviens, j'étais presque un homme quand on m'a me laisse faire ma formation officielle de templier, alors ça peut-être long.

L'idée n'est pas la plus désagréable, mais ses supérieurs ne l'accepteraient pas. Il faudrait qu'il fasse sa formation en secret. Ce n'est pas impossible de donner certaines habilités sans la formation de templier usuel. Avec les bons outils, il pourrait probablement lui donner des talents de chercheuse, mais c'est un peu trop radical, dangereux et incertain. Qu'elle sorte de punition, ferait-ils subir à Rosélie? Il n'arrive pas vraiment à visualiser clairement à cet instant. Cela dépendrait probablement des circonstances dans lequel il les apprendrait. Il pense que peut-être il aurait une petite chance qu'il pourrait convaincre ses supérieurs de tenter l'expérience, mais il a eu beaucoup de lancées conservatrices dans la chantrie récemment.

-laisse moi devinez, tu veux de l'aventure,t'évader loin d'ici

Il sait ces motivations et en fait, il sent un peu qu'il devrait l'inciter à partir et recommencer quelque part d'autre. En même temps, a-t-elle beaucoup d'options sauf peut-être chez les dalatiens? Serait-elle heureuse là bas? Il n'en ai pas certains. Elle n'a pas vraiment été socialisée pour vivre dans un tel milieu. Quoique la jungle urbaine et la forêt ont quand même quelques traits similaires. Ce sont tous les deux des environnements très dangereux.  Marcus se dit que c'est vraiment juste elle qui peut décider de son avenir et pas lui. Il peut simplement lui donner des conseils.

Son armure se met progressivement sur lui et peu à peu il donne l'impression d'un tatou. Il aime l'armure des templiers parce que celle-ci est très résistante, mais aussi parce qu'elle a un certain style. Une belle amure donne toujours beaucoup d'attention. Certes, elle n'aide pas quand on essaie d'approcher doucement d'une personne qui vous veut du mal, mais les dames adorent les types en uniforme. Il faudrait qu'il entretienne un peu celle-ci. Peut-être, la polir et lui donner un bon dégraissage. Peut-être quand il sera finalement dans une autre ville, il pourra donner l'entretien qu'il faut.
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THE DAWN WILL COME :: L'IMMATÉRIEL :: RP SPÉCIAUX :: FLASHBACKS-
Sauter vers: