RSS
RSS



 
Connaître Dragon Age ne vous dispense pas de lire les annexes
N'hésitez pas à jeter un coup d’œil du côté des Postes Vacants
ainsi que des Scénarios, tous très attendus !
Nous avons pas mal de Nobles et de Mages
N'hésitez pas à vous tourner vers la Chantrie, le Peuple ou les Gardes des Ombres !

 :: L'AUBERGE DU PENDU :: CIMETIÈRE :: RP Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[INTRIGUE] Fuite de Mages

Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
avatar
▲ MESSAGES : 99
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 10 Juil - 15:40



Fuite de mages
Mission de capture



▲ NOM DE LA MISSION - Fuite de mages
▲ CRITÈRES - Templiers & Mages (du cercle, apostats)
▲ COMMANDITAIRE - Le Chevalier-Capitaine d'Orlaïs

▲ LIEU - Orlaïs - Dorsales de Givres
▲ CONTEXTE - Depuis la réouverture officielle du Cercle d'Orlaïs et des prochains qui suivront bientôt, certains mages ramenés de force rêvent à nouveau de liberté. La brutalisation par les Templiers ont déchiré des familles et des regroupements de mages, dont certains ont échappé au Cercle. Une poignée de ces apostats se sont alliés sommairement afin de faire évader leurs proches et leurs amis prisonniers au Cercle, provoquant une diversion et attaquant de front le Cercle, pour ensuite prendre la fuite avec plusieurs mages du Cercle. Templiers, votre mission est une priorité absolue : faire un barrage aux mages qui se dirigent vers la frontière d'Orlaïs.

▲ DÉROULEMENT - Templiers, vous formerez un barrage afin de stopper les mages dans leur fuite. Ces derniers vont tenter de vous fausser compagnie dans les montagnes des Dorsales de Givre. Vous serez confrontés à plusieurs tours de combat dans lequel le but sera en priorité de capturer les fugitifs ou les mettre hors d'état de nuire. Le MJ sera présent afin de que l'affrontement ne s'éternise pas.
▲ LA MISSION EST RÉUSSIE SI... - Les mages fugitifs sont stoppés si ce n'est tués, puis renvoyés dans le Cercle.
▲ LA MISSION ÉCHOUE SI... - Les mages parviennent à s'échapper après avoir passé le barrage.

▲ RÉCOMPENSE - Une montée en grade possible pour les Templiers ayant le plus prouvé leur valeur et leur utilité pendant l'incident.

▲ PARTICIPANTS -
Dans cette mission, il y a deux PNJ en plus de vos personnages. N’hésitez pas à les faire intervenir dans vos rps. J'accompagne avec une petite description pour que vous puissiez les incorporer correctement. Vos destins et le leur sont en jeux.

L’ORDRE DE PASSAGE SE FAIT EN FONCTION DE LA PREMIÈRE VAGUE DE POST.

- @MARIUS DE GHISLAIN (pj)
- @MARCUS VASARI (pj)
- @ARMAND DE LYDES (pj)
- @ROSÉLIE (pj)
- @HÉLÈNE SUTTER (pj)

ALTOS (pnj) :
 

ELIXA (pnj):
 


Ils sont accompagnés de 5 mages non nommés.

SER DESTER (pnj):
 
Il est accompagné de 3 Templiers d'Orlaïs, non nommés.





Introduction


Grace à une attaque coordonnée semant la confusion et une trahison interne, le mage Apostat Altos et son amante Elixa ont réussit à faire s'enfuir une poignée de mages du Cercle d'Orlaïs; persuadés qu'ils obtiendrons la paix en fuyant le pays, ils se sont dirigés vers les Dorsales de Givre, où ils profitent de l'agencement pour se cacher tout en avançant. Les agents de toute la Chantrie  sont été appelés à donner support aux Templiers d'Orlaïs si ils le pouvaient, même si ces derniers, dirigés par Ser Dester,  voient mal ces interventions extérieures. Les mages savent que les Templiers sont à leurs trousses et ces derniers commencent, grâce à des éclaireurs, à avoir une idée précise d'où se cachent les Apostats.   

Revenir en haut Aller en bas
avatar
▲ MESSAGES : 101
▲ OCCUPATION : Seigneur-chercheur
▲ COMPÉTENCES ET ARMES : combat à l'épée à une main et demi ou avec une dague à la main gauche, et les compétences relatives aux Chercheurs : l'immunité à la magie et à toute tentative de possession d'un mage ou d'un démon, capacité à faire s'enflammer le lyrium
▲ LOCALISATION : le plus souvent à Val Royaux, ou alors à la forteresse des Chercheurs à Therinfal
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 16 Juil - 18:46
On n’avait pu imaginer pire comme situation, depuis la réouverture des Cercles. Des mages qui se carapataient comme ça, pour s’évanouir dans la nature sans avoir rien d’autre en tête que la saveur de cette liberté chèrement acquise. Marius lâcha un long soupir en resserrant sa cape autour de ses épaules alors qu’il entrevoyait enfin le campement des Templiers partis à la recherche des apostats. Les Dorsales de Givre. Sérieusement ? Ils n’avaient pas pu se trouver un endroit un peu plus tempéré ? Son cheval renâcla en reprenant un bon pas ; une expression nasale qui aurait parfaitement convenu au visage austère du Seigneur-Chercheur, envoyé là par la Divine, qui n’aurait pu se permettre de perdre la face en cas d’échec cuisant des Templiers. Son seul réconfort, dans ce décor montagneux, était de ne pas être tout seul, le chercheur de Lydes serait là aussi.

Il ne tarda plus à rejoindre le groupement de Templiers qui, du peu d’informations qu’on avait daigné lui donner, se trouvaient près d’une demeure qui servirait d’abris aux mages en fuite. Formidable, un siège ! Pour une maison. Et combien seraient-ils pour cette mission extrêmement dangereuse ? En arrivant au sein du groupe armé qui commençait à se disperser pour former un blocus, le noble orlésien observa les visages, analysa les expressions, chercha dans cette petite troupe le moindre indice sur la présence d’un officier capable d’élaborer une stratégie pour cette pêche aux mages. Du haut de sa monture, le Seigneur-Chercheur lança sèchement : « Qui est à la tête des Templiers, ici ? », tandis que son regard glacé partait vers les murs de la demeure perdus un peu plus loin, observant l’environnement qui pourrait tout autant les servir que les desservir.

HRP : c'est court, c'est tout pourri maybon faut bien que quelqu'un se lance à l'eau. Si jamais je dois modifier ou ajouter quelque chose, n'hésitez pas à me le dire.  Russe

_________________

Revenir en haut Aller en bas
avatar
▲ MESSAGES : 125
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 17 Juil - 0:34
Le dorsal du givre est pour Marcus un endroit très familier. C'est bien moins cher de traverser cet endroit que de devoir payer un bateau à chaque fois qu'on veut traverser la frontière. Bien sûr, le dorsale est fichtrement froide et il y a plein d'obstacle naturel qui pourrait nous tuer. En plus, les villages locaux sont passablement arriérés et ont tendance à ne pas aimer la présence du moindre visiteur, même de la chantrie. Vraiment, les seuls avantages sont la quiétude et le paysage. Aujourd'hui, malheureusement on ne lui donne même pas l'avantage de la quiétude. Il est entouré par ses frères d'armes. Une situation bien inhabituelle.

Il s’est retenu de rire, mais il sourit quand même. Il allait probablement se faire remonter les bretelles pour son comportement, mais au moins c'était au début de la journée et les mages n'étaient pas encore venus, donc la situation méritait d'être égayée un peu. Pour une raison étrange, il sentait qu'une situation qui ne commençait pas vraiment génial, allait devenir encore pire. Il est juste pessimiste devant l'entreprise. Le plus probable était que les mages allaient subir des morts brutales et peut-être que quelques templiers allaient subir le même sort. Marcus allait essayer de capturer, mais il ne se faisait pas d'illusion. Il utilisait quand même une force dévastatrice.
Il est ici en renfort et possiblement parce qu'il est un peu plus familier avec l'endroit que les autres templiers habitués de rester dans leur caserne ou leur cercle. Il préférait largement ne pas avoir à participer à ce blocus, puisqu'il sait que les autres templiers peuvent l'observer et le jugeront s'il faillit à son devoir. Lui qui se prend de plus en plus de sympathie pour les mages. Disons qu'il ne veut à les affronter, mais il sait qu'avec cette concentration de templier ceux-ci allaient soit les éviter soit essayer les affrontements. Certes les templiers ont l'avantage du nombre, mais les mages peuvent le déjouer.

Un des siens demande s'il en charge. Marcus secoue la tête pour montrer que ce n'est pas lui. Il a l'air bien petit face à cet homme plus vieux qui est d'ailleurs à cheval. Marcus est surpris que ce ne soit pas ce cavalier qui soit responsable de cet endroit. Un petit soupir passe, l'anticipation n'aide pas vraiment le moral dans le camp. C'est probablement pourquoi il se sent venir avec une petite suggestion pour venir avec sa réponse. Autant ajouté un peu d'humour à une tâche ingrate. Il aurait préféré être malade aujourd'hui.

-Ce n'est pas moi. J'aurais fait une avalanche pour bloqué la route, j'ignore où son les têtes dirigeantes de l'opération

Il c'est retenu de rire, mais il sourit quand même. Il allait probablement se faire remonter les bretelles pour son comportement, mais au moins c'était au début de la journée et les mages n'était pas encore venu, donc la situation méritait d'être égayer un peu. Pour une raison étrange, il sentait qu'une situation qui ne commençait pas vraiment génial, allait devenir encore pire.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hélène Sutter
The Cold Fire Mage
▲ MESSAGES : 177
▲ OCCUPATION : D'abord mage du Cercle d'Orlaïs, à présent mage Apostate
▲ COMPÉTENCES ET ARMES : Maîtrise du bâton de mage / Magie élémentaire (spécialité feu) / Alchimie et Enchantements
▲ LOCALISATION : En fuite dans les Dorsales de Givre
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 17 Juil - 15:51

La Fuite des Mages

Event Mages et Templiers

"Les oiseaux peuvent oublier le piège mais le piège n'oublie pas les oiseaux."
J’aurais dû savoir que c’était une mauvaise idée. J’ai agi sous le coup de l’impulsion, j’ai suivi le mouvement des autres mages et j’ai fui le Cercle. Je me suis laissée séduire par l’opportunité. Alors oui, si nous réussissons, la liberté nous sera acquise. Mais si nous échouons… Je n’ose imaginer ce qu’il arrivera.
Notre évasion a été orchestrée par Altos, un elfe autrefois enseignant au sein de la Tour du Cercle, avec l’aide d’Elixa, son amante humaine, et de quelques autres mages, dont Rosélie, ma jeune élève, et moi-même. Nous ne sommes qu’une poignée - moins d’une dizaine de mages – à avoir réussi à nous extirper de la prison dorée pour mages de la Chantrie. C’est Elixa qui, profitant de la confusion semée par une explosion dans la Tour, nous as guidés jusqu’à l’extérieur depuis les réserves du Cercle.
A présent, nous avançons difficilement dans les Dorsales de Givre, probablement poursuivis par les templiers, avec l’objectif d’atteindre la frontière et de quitter Orlaïs. J’ignore si nous serons en sécurité une fois sortis du pays, mais c’est notre seule chance.
Je ne suis pas équipée pour crapahuter dans un tel paysage, ma robe de mage est très handicapante et je commence sérieusement à regretter ma décision. L’idée de faire demi-tour pour retourner au Cercle me traverse même l’esprit. Je la chasse néanmoins bien vite, ce serait complétement idiot de gâcher mes efforts pour en arriver là.
Epuisés, frigorifiés, nous sommes contraints de nous arrêter dans notre avancée. Certains d’entre nous ont les pieds en sang, d’autres sont simplement à bout de forces. Soigneusement à l’écart, je jette un regard à mes compagnons. Ils sont tous effrayés mais je peux voir une lueur briller au fond de leurs yeux : l’espoir. Pourtant, j’ai un mauvais pressentiment.
L’inquiétude me serre la gorge. Si nous nous arrêtons trop longtemps, nous risquons gros. Nous sommes à pied et à peine capables de nous défendre, et même si Altos semble parfaitement maîtriser la situation, je ne peux pas m’empêcher de penser que les templiers risquent bientôt de nous rattraper.
Incapable d’ignorer ce sentiment de danger, je m’approche de l’elfe qui observe l’horizon. Elixa, de son côté, s’occupe de prendre soin de nos compagnons mages.

« Altos, si je peux me permettre. » Je l’interpelle. « Je pense qu’il serait judicieux de nous remettre en route le plus tôt possible. »

Il hausse un sourcil.

« Je veux dire, je crains que les templiers ne finissent par nous rattraper. » Je m’explique devant son air interrogatif. « Et je préférais autant éviter l’affrontement. »

Et, à vrai dire, mon instinct ne me trompe pas. Les templiers sont proches, je n’ai simplement pas idée à quel point.  
code by Silver Lungs

_________________

"Fear gets you killed.
Anger keeps you alive." 
   
crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Rosélie
La Chapardeuse
▲ MESSAGES : 174
▲ OCCUPATION : Apostate
▲ COMPÉTENCES ET ARMES : Larcin, Chapardage, crochetage, furtivité.
▲ LOCALISATION : S'est perdue..
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 18 Juil - 0:00
Rosélie avait toujours souhaitée vivre une aventure, pleine de périple à pied, pouvoir marcher comme bon lui semblait. Vivre au jour le jour, découvrir d'autres région et affronter des monstres terribles. Hélas, l'aventure qu'elle s'était imaginée était désormais bien loin. Frigorifiée, de la neige sur ses cheveux, sa cape et sa robe de mage ne faisait rien pour la réchauffer. Les bras croisés contre son corps, elle grelottait, le froid lui faisait mal aux poumons, jamais elle n'avait connu pareil température. Jamais elle n'avait imaginée marcher aussi longtemps et à une allure aussi rapide.

Cela faisait déjà quelques temps qu'ils étaient partis de la tour, sans aucun doute des jours. Mais combien de temps exactement ? Elle ignorait totalement. Ses jambes lui faisait mal, ses pieds souffraient. Pourtant elle restait à l’affût du moindre templier qui pouvait arriver.  C'était une toute autre aventure que celle de ses rêves. A vrai dire cela n'avait aucun lien hormis le fait qu'elle était libre. Deux mages étaient arrivés et ils avaient demandé à ce que tout le monde parte. Quelques mages avaient tentés l'aventure. Rosélie avait été parmis les premiers pour retrouver l'air libre.

Sa rencontre avec un autre Elfe quelques semaines plus tôt y était pour quelque chose. Elle ne pouvait s'empêcher de la promesse qu'elle lui avait fait. Partir un jour avec lui pour qu'il puisse lui apprendre tout ce qu'il savait et qu'il serait comme un maître et un apprentie libre de tout. Kaida lui avait dit d'aller au nord lorsqu'elle le pourrait, Rosélie imaginait qu'elle y était étant donné qu'il faisait froid, mais ses cours de géographie lui avait appris qu'il faisait chaud là haut. C'était a croire qu'elle s'était trompée de direction. Heureusement qu'Hélène était là.

Justement elle était légérement plus loin, elle l'avait suivi, sans doute aussi avide de trouver la liberté qu'elle avait perdu ? Rosélie ne lui avait pas demandé, mais maintenant il s'agissait de la seule personne qu'elle connaissait vraiment et qui pouvait la protéger. Même si Rosélie était une mage, jamais elle ne pourrai survivre à une attaque, elle ne maîtrisait pas du tout ses pouvoirs.

- « Hélène ! » Cria-t-elle alors qu'elle tombée à genoux dans la neige.

Elle ne pouvait continuer à marcher seule, la fatigue et le froid auraient raison d'elle avant qu'ils ne soient en sécurité. Si seulement il lui restait un peu d'énergie, ce serait uniquement pour fuir. Et puis la peur est un excellent moteur. Nombre de fois Rosélie s'était retrouvé prise d'un second souffle pour fuir plus vite et semer ses poursuivants. Elle espérait que cette fois ce soit avec Hélène à ses côtés.

- « Je peux plus marcher, j'ai trop froid, je sens plus mes pieds. » Dit-elle en grelottant.

_________________


 Rosélie
 
Apprentie mage / Apostate
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Armand de Lydes
the seeker
▲ MESSAGES : 191
▲ OCCUPATION : Chercheur de la Vérité
▲ COMPÉTENCES ET ARMES : Compétences martiales diverses des Templiers et Chercheurs, il se bat généralement plus avec une épée et un bouclier, de très bonne facture. Il possède aussi les capacités des Chercheurs; il ne peut ni être mentalement contrôlé, ni succomber à un démon et est capable de faire s'embraser le Lyrium, même dans le sang.
▲ LOCALISATION : Thedas, là où on a besoin de lui
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 18 Juil - 14:02



La situation était quelque peu unique. Et humiliante pour les templiers d'Orlaïs, surtout, ces derniers avaient été incapables de voir venir et d'empêcher la situation. Le blâme tomberait sur la Chantrie et la Divine si les choses continuaient à mal tourner, même si le premier à perdre la tête dans cette situation était probablement le Chevalier-Capitaine Seneca. C'est pour cela que les Chercheurs avaient été appelés, afin de limiter la casse et surtout de pouvoir voir, de l'intérieur, où les problèmes avaient été. Un manque de cohésion, d'administration, de régularité, de vigilance. En soit, les Templiers d'Orlaïs manquaient de discipline. Et cela leur avait couté une évasion et une réputation.

Armand n'était pas le seul Chercheur sur place, non, son ami et supérieur, le Seigneur-Chercheur Marius de Ghislain, pour dire que la situation était critique. Les deux Chercheurs étaient, en rang, supérieurs à chacun des Templiers, même celui qui les dirigeait, de cette opération, mais ce n'était pas pour autant qu'ils prendraient les rênes de la situation; ils étaient là pour aider les Templiers à réparer leur couteuse erreur, et non pas la réparer à leur place. Il observa le Seigneur-Chercheur ainsi que les Templiers; ils étaient assez peu nombreux mais d'après les informations qu'il avait eut, c'était également le cas des mages; pendant que Marius et un Templier qui ne semblait pas réellement affilié à ceux d'Orlaïs cherchaient le responsable, Armand se dirigea vers les éclaireurs des Templiers; il s'était au fil des ans spécialisés dans l'enquête et la traque, ainsi il pourrait les aider plus facilement; c'était ce qu'il y avait de mieux à faire: autant ils pouvaient avoir un avantage clair en utilisant les montagnes autant le contraire était valable; la situation restait complexe, mais au moins, et cela rassurait Armand, Aria n'était ni en fuite ni impliquée dans cette dernière; peut-être devrait-il tuer certains de ses amis aujourd'hui, mais au moins elle restait en sécurité





_________________



"If we are to spread the Maker's word across the world, we must do so with open hearts and open hands."
Revenir en haut Aller en bas
avatar
▲ MESSAGES : 99
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 18 Juil - 14:49




INTERVENTION DU MJ
Attention à vos petites fesses !


CHANTRIE

Sur son cheval, naviguant comme il le peut, s'approche de vous, Marius et Marcus, Ser Dester; il regarde Marcus de haut et fronce les sourcils "Templier, tu n'es pas des miens, décline ton identité et son Chevalier-Capitaine." C'est un ordre, froid et sec, il a probablement entendu ce que vous disiez et le ton emprunté. Il se tourne vers Marius qu'il salue respectueusement mais avec une froideur assez peu dissimulée. "Seigneur-Chercheur, j'ai cru comprendre que vous me demandiez ? Je remercie les Chercheurs de leur présence mais vous avons désormais la situation son contrôle." Ser Dester a l'air sûr de lui mais rien n'est moins vrai; il essaye cependant de garder la face afin de contenir la confiance de ses hommes et ne pas ridiculiser encore plus les Templiers d'Orlaïs et son Chevalier-Capitaine, Felix Seneca.

Du côté d'Armand, les éclaireurs écoutent sans trop rechigner, eux sont moins rassurés, ils partent, se séparant, accompagné d'Armand. C'est un groupe de 3, deux Templiers, un Chercheur, qui partent discrètement, vers trois endroits différents des alentours, afin d'essayer de trouver une trace des mages apostats.

Pendant que vous parliez avec Ser Dester, un Templier arrive, extatique, il dirige vers vous, une épée pointé dans son dos, un Mage qui s'est manifestement présenté à lui. Il aurait fuit les apostats en se rendant compte que c'était voué à l'échec, c'est l'un des évadés du Cercle. Ser Dester propose de le torturer pour savoir où sont les autres puis de le tuer immédiatement pour l'exemple. Vous êtes libre de choisir quoi en faire.

MAGES



Le froid traverse facilement vos robes, et le moral, un premier temps plein d'espoir, commence à descendre parmi certains; les murmures naissent et disent que c'est une mauvaise idée, que les Templiers arriveront bien assez tôt pour tuer, ou pire, apaiser tout le monde. Altos, interrompu par Hélène, écoute ce qu'elle a lui dire, en hochant la tête "Tu as raison ma soeur."  Il sent que le moral descend aussi vite que la Température, ainsi va-t-il parler, un à un, à tout les mages du groupe pour les rassurer et coordonner la suite. "N'ayez pas peur mes frères, mes soeurs; la liberté est à portée de main et nous l'atteindrons, ainsi nous pourrons être nous-mêmes, sans craintes ni restrictions. Levez-vous, nous devons reprendre la route."

De ton côté Rosélie, toi qui est légèrement éloignée, tu semble entendre quelque chose dans les buissons, à quelques pas de toi. Tu ne vois rien, la neige et la végétation formant un mur. Tu peux t'approcher et essayer de voir ce qui produit ce bruit ou te dépêcher de rejoindre le groupe de mages, qui, tu l'entends, vont bientôt repartir.

Elixa s'approche de toi Hélène; elle a l'air un peu tendu mais t'offre un sourire reconnaissant. "Helène, je connais tes grandes capacités concernant la magie du feu, plus que la majorité d'entre nous; pense-tu être capable de trouver un moyen pour nous réchauffer pendant la marche ?" La demande est plus que censée à cause du froid, cependant il faudrait trouver un moyen de garder cela discret, afin de ne pas attirer l'attention mais également de ne pas brûler tout le monde. Et vite, car plus le temps passe, plus les Templiers approchent.




Revenir en haut Aller en bas
avatar
▲ MESSAGES : 101
▲ OCCUPATION : Seigneur-chercheur
▲ COMPÉTENCES ET ARMES : combat à l'épée à une main et demi ou avec une dague à la main gauche, et les compétences relatives aux Chercheurs : l'immunité à la magie et à toute tentative de possession d'un mage ou d'un démon, capacité à faire s'enflammer le lyrium
▲ LOCALISATION : le plus souvent à Val Royaux, ou alors à la forteresse des Chercheurs à Therinfal
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 18 Juil - 16:16
Un maigre début de sourire étira quelques peu les lèvres du Seigneur-Chercheur alors qu’un Templier avait l’air autant au courant des opérations que lui. Où se trouvait donc ce fichu officier à la tête de la mission, bon sang de bonsoir de nom du Créateur ! A peine arrivé que Marius avait déjà l’impression que c’était le foutoir dans les rangs. « Et dans le cas où les apostats n’empruntent pas la route ? Merci quand même. », répliqua-t-il avec une pointe de sarcasme, tandis qu’il aperçut un autre cavalier se diriger vers eux. Le noble orlésien resta impassible tandis que le Templier avec qui il venait d’échanger quelques mots se faisait rabrouer par ce qui semblait être l’homme qu’il cherchait. Formidable, encore un type qui adorait partager… Au fond, il plaignit le Templier qui ne faisait là qu’obéir aux ordres qu’on lui avait donnés, à savoir venir en aide à ses collègues d’Orlaïs. Le Seigneur-Chercheur considéra un instant l’officier de son regard bleu glacial, alors qu’il daigna enfin lui adresser la parole. Allons bon, la situation était maintenant sous contrôle ? Marius haussa un sourcil peu convaincu. « Vraiment ? Alors où se trouvent donc les mages qui ont échappé à votre vigilance ? La Divine ne m’a certainement pas envoyé pour les joies d’un simple aller-retour. »

En parlant de mages, l’attention du Seigneur-Chercheur fut captée par l’approche d’un Templier accompagnant un apostat, avec pour garde d’honneur, la pointe polie d’une épée. Marius observa un instant l’un, puis l’autre, et écouta le récit du mage qui semblait donc s’être rendu volontairement. Il retint un léger soupir agacé en entendant la sentence de Ser Dester, un peu expéditive et peu avenante pour le reste des autres mages. Par la Sainte culotte d’Andrasté, comment, après un siècle de paix, avait-on pu à nouveau chuter si bas dans les rapports entre les mages et les autres et, pire, entre les mages et le bras armé de la Chantrie ? Et même si on n’appréciait guère les êtres dotés de magie, ce que Marius parvenait à comprendre, cet apostat pourrait toujours être utile par la suite… « Est-ce vraiment nécessaire de recourir à la torture, au risque de nous faire très facilement repérer, alors qu’il suffirait, déjà, de lui poser simplement la question ? », proposa le noble orlésien. « Après tout, il vient de se rendre de lui-même et semble reconnaître son erreur. Le traiter avec un peu plus de mansuétude prouverait aux mages apostats, ou dans les Cercles, qu’ils ont plus de valeur qu’un simple troupeau de bêtes juste bonnes à enfermer et à abattre. » D’autant que garder un mage entre leurs mains pourrait s’avérer utile pour obliger les autres à se rendre. Une froide lueur brilla un instant dans le regard de Marius lorsqu’il posa à nouveau les yeux sur le mage prisonnier. « Bien sûr, il se peut aussi qu’il s’agisse d’une diversion qui nous donnera de fausses informations ou tentera de nous trahir pour aider ses frères. En ce cas, Ser, la mort ou l’apaisement sera tout à fait approprié. »

_________________

Revenir en haut Aller en bas
avatar
▲ MESSAGES : 125
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 18 Juil - 17:57
-On est dans les montagnes, si on essaie d'aller hors de la route, bien c'est comment dire prendre un risque. En plus, les chances serait qu'il s'y attendrait pas.

Marcus ne déloge pas vraiment de son plan, mais bon il sait qu'il ne devrait pas essayer de l'exécuter, même si l'avalanche était tellement belle à voir de loin. Malheureusement, s'il déclenchait son plan il faudrait qu'il soit directement à la source. Malheureusement, il n'est pas aussi bon en arme à distance qu'il est talentueux avec la lame. Il lui faudrait de ses barils explosifs qu'il ont loin au nord. En gros, son plan est complètement irréaliste, en tout cas sans support, mais l'image continue de lui plaire. Il est toutefois mieux de ne pas essayer de pousser le bouchon.

Soudainement, un gradé arrive et vient lui demander son supérieur. Il est irrité par sa question. Vraiment? Doute-t-il qu'il soit véritablement un templier? Est-ce que les mages dérobent les armures de templier, maintenant? Leurs nouveaux dirigeants sont tout simplement paranoïaques et il ne comprend guère leur motivation. Toutefois, le cerveau de Marcus fait rapidement l'équation que la pénalité pour les avoir provoqués sera bien plus pire que s'il se soumet à ce petit exercice. Il essaie juste d'être convaincant et de ne pas trop sonner comme s'il était sarcastique envers son supérieur. Marcus doit utiliser beaucoup de force pour ne pas rouler ses yeux.

-Je suis Marcus...Marcus Vasari, je suis templier errant, mais je fais mes rapports à Marlène Cousland.

L'exercice se trouva être quelque peu inutile parce que quelque chose de bien plus important se passa avec la capture du mage. Marcus ne fut pas vraiment choqué par ce qui se passait, en fait ce qui le surprit d'abord et davantage est qu'il se retrouve à être d'accord avec un chercheur. La torture est complètement inutile dans ce cas. Ce n'est que la cruauté pour de la cruauté s'il saute directement sur cette solution. Il sent que s'il se met avec le chercheur, il réussira à le mettre à peut-être faire changer d'opinion de ce type. Sinon ils vont finir au cachot et au moins ils n'auront pas à participer à l'exercice.

-Je dois dire que je suis un peu d'accord avec le chercheur. Il faudrait au moins faire un interrogatoire standard avant d'utilisr une méthode. Merde, on est dans le dorsal du givre, avec la neige ça devrait pas être impossible de retracer ses pas, non?

Il ne put s'empêcher de décocher un petit sourire quelque peu convaincu du juste de son idée et qu'au moins il devrait rejeter la torture. Il serait mieux de se préparer pour une attaque. D'ailleurs, les cris de torture allaient probablement empirer les choses en avertissant les mages de leur présence. Peut-être que cela allait véritablement finir en avalanche. Il ne sait pas trop pourquoi, son esprit semble si fixé sur ce genre de chose à cet instant. Probablement, parce qu'après tous ses voyages dans les montagnes, il se dit qu'il est peut-être pour finir ensevelie sous la neige.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hélène Sutter
The Cold Fire Mage
▲ MESSAGES : 177
▲ OCCUPATION : D'abord mage du Cercle d'Orlaïs, à présent mage Apostate
▲ COMPÉTENCES ET ARMES : Maîtrise du bâton de mage / Magie élémentaire (spécialité feu) / Alchimie et Enchantements
▲ LOCALISATION : En fuite dans les Dorsales de Givre
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 18 Juil - 21:30

La Fuite des Mages

Event Mages et Templiers

"Les oiseaux peuvent oublier le piège mais le piège n'oublie pas les oiseaux."
Altos est d’accord avec moi : nous devons reprendre la route au plus vite. Malheureusement, certains semblent trop épuisés pour ne serait-ce que se lever. Rosélie, parmi les autres mages, grelotte, paralysée par le froid. Pour ma part, ce n’est pas le froid qui me fait trembler. Je suis bien trop focalisée sur mes craintes pour être affectée par la température négative. C’est l’énergie du désespoir qui me pousse à continuer.
L’elfe, conscient que notre moral est au plus bas, entreprends de remotiver notre petit groupe. Il nous exhorte à continuer à avancer. Son intervention, bien que rapide, parvient à faire renaître une lueur de détermination dans les yeux des plus abattus.
Nous sommes prêts à repartir lorsqu’Elixa s’approche de moi. Elle est visiblement très stressée, je peux lire de la panique dans son regard. Elle me gratifie néanmoins d’un sourire se voulant rassurant. Je me retiens de lui dire que ce n’est pas à moi qu’il faut venir remonter le moral.
Mais ce n’est pas pour ça qu’elle est venue. Elle m’adresse une demande : si je suis en mesure de réchauffer notre groupe pendant notre avancée au creux des Dorsales de Givres.
Je dois reconnaître que c’est une requête sensée. Surtout que le froid, à défaut des templiers, pourrait bien finir par avoir raison de nous. Nous ne sommes certainement pas équipés pour affronter de telles températures et nous ne sommes pas des aventuriers. La plupart d’entre nous est à la Tour depuis plusieurs mois… et il faut avouer que ce n’est franchement le meilleur lieu pour entretenir son physique. J’ai horreur de l’avouer, mais l’emprisonnement au sein du Cercle nous a affaiblis plus que de raison.
Mais comment espère-t-elle que je fasse exactement ? Faire brûler un feu ne manquerait pas d’attirer l’attention et il nous faut à tout prix restés cachés. C’est notre unique avantage pour le moment, hors de question de le gâcher, même pour nous réchauffer.
Une idée me vient alors à l’esprit : je pourrais utiliser ma magie pour tenter de former une bulle autour de notre groupe dans laquelle je réchaufferais l'aitr. Ça promettait de ne pas être facile, une grande concentration me serait nécessaire pour maintenir le sort sans risquer de nous faire griller vivants.
Je l’avais déjà fait : lorsque quelques semaines plus tôt, Rosélie avait perdu contrôle de ses pouvoirs en s’entraînant à la magie élémentaire de glace. J’avais réchauffé la pièce dans laquelle la température avait dangereusement chuté suite à l’écart de Rosélie. Mais c’était sous le coup de l’impulsion, de la panique. Nous n’étions que deux et c’était ma seule solution. Dans le cas présent, la situation est différente. Une erreur de ma part et je mets en jeu la vie de tous.

« Je vais faire mon possible. » Je finis par répondre à Elixa.

Ce n’est pas le moment de tergiverser, je dois tenter le coup. Les mains ouvertes, les yeux fermés pour faciliter ma concentration, j’en appelle à ma magie. Je la sens m’envahir comme une vague de chaleur, prête à rugir d’un simple claquement. A l’aide de mes pouvoirs, je forme une bulle de chaleur autour de moi. A priori, cela a l’air de marcher. Je l’agrandis progressivement pour qu’elle englobe notre groupe. Maintenir ma concentration est difficile et j’espère ne pas m’épuiser trop vite.
 
code by Silver Lungs

_________________

"Fear gets you killed.
Anger keeps you alive." 
   
crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Rosélie
La Chapardeuse
▲ MESSAGES : 174
▲ OCCUPATION : Apostate
▲ COMPÉTENCES ET ARMES : Larcin, Chapardage, crochetage, furtivité.
▲ LOCALISATION : S'est perdue..
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 19 Juil - 0:48
Complètement gelée et éloignée des autres l'Elfe se sentit désespérée. Totalement abandonnée. Allait-elle finir comme ça ? Après avoir vaincu la misère dans le bas-cloître, après avoir vaincu la tour en s'enfuyant, elle allait connaître la mort par le froid. Elle ne le voulait pas en aucun cas. C'était sûr. Mais que pouvait-elle y faire ? Si les températures avaient raison de son corps elle ne pouvait rien, peut-être qu'avec la maîtrise de ses pouvoirs elle aurait pu se sortir de cette mauvaise passe, mais ce n'était pas le cas actuellement. Elle se jura que si elle s'en sortait elle apprendrait avec plus de rigueur jusqu'à maîtriser entièrement sa magie, qui pour une fois voyait une utilité vitale.

De loin elle entendit légèrement le discours de son sauveur, Altos, il fallait continuer, il fallait marcher si elle ne voulait pas devenir comme Tristan au sein de la tour, si elle ne voulait pas devenir apaisée ou pire encore, perdre la vie. On aurait pu penser qu'être apaisé été pire, mais pour Rosélie la vie était plus précieuse que les sentiments.

- « Il faut que je continue, il faut que je continue. »

Ce répétant en boucle cette simple phrase, l'Elfe fini par se lever, mais alors qu'elle allait faire son premier pas pour rejoindre les autres quelque chose bougea sur le côté, elle ne savait pas ce que c'était, d'un coup elle fut prise de deux émotions contraires. L'une l'incitée à avancer rapidement pour rejoindre les siens, l'autre était la curiosité, qu'est-ce qui pouvait avoir fait ce bruit ? Des templiers ? Un animal ? Ou encore autre chose ?

Son regard s'attarda sur l'endroit d'où provenait le bruit, puis sur ses camarades. Un second aller-retour et elle marcha finalement vers la direction étrange d'où provenait ce bruit, prudente, elle avançait doucement, prête à courir le plus vite possible vers les siens. Elle regardait souvent vers la direction qu'avait emprunté Hélène et les autres au cas où. Mais s'il s'agissait bien de templier il lui faudrait trouver son propre chemin pour éviter de livrer la troupe de mage désormais apostats.

- « Y a quelqu'un ? » demanda-t-elle.

Craintive, mais toujours à l’affût du moindre bruit elle avança prudemment.

_________________


 Rosélie
 
Apprentie mage / Apostate
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Armand de Lydes
the seeker
▲ MESSAGES : 191
▲ OCCUPATION : Chercheur de la Vérité
▲ COMPÉTENCES ET ARMES : Compétences martiales diverses des Templiers et Chercheurs, il se bat généralement plus avec une épée et un bouclier, de très bonne facture. Il possède aussi les capacités des Chercheurs; il ne peut ni être mentalement contrôlé, ni succomber à un démon et est capable de faire s'embraser le Lyrium, même dans le sang.
▲ LOCALISATION : Thedas, là où on a besoin de lui
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 19 Juil - 1:07



Armand avait suivit les traces qu'il avait fini par trouver, accompagné d'un autre Templier. Au bout d'un court moment de marche, assez cependant pour perdre de vue les autres agents de la Chantrie, il senti le crépitement de la magie, cette sensation unique pour qui y était sensible sans pour autant la posséder. Il fit signe au Templier de s'arrêter puis s'approcha très doucement de grands buissons; il lui semblait entendre du bruit; observant à travers la végétation il aperçu une jeune elfe rousse, habillée de la tenue des mages; plus loin en amont le reste des mages, il cru entendre, confirmé par les mouvements, que le groupe reprenait la marche Il fallait prévenir les autres. Il fit un mauvais mouvement, créant du bruit dans le buisson, attirant l'attention de la jeune demoiselle. Elle s'approcha, demandant si quelqu'un était là; Armand ne bougea pas puis recula silencieusement; arrivé à portée du Templier venu avec lui, il lui chuchota de retourner au camp avant de retourner vers les buissons.

Les mages avaient reprit la route, sauf l'elfe qui semblait perturbée par le bruit entendu. Armand ne pouvait pas continuer à suivre les fugitifs si elle se dressait sur son chemin; faire le tour prendrait trop de temps et elle risquait d'arriver dans son dos. Aussi, il lui fallait agir; il sorti des buissons soudainement, essayant de l'attraper; mais la neige et la végétation le génère et il n'y arriva pas: retrouvant son équilibre, il sorti immédiatement son épée et la pointa vers la jeune mage.
"Ne bouge pas et reste silencieuse; tout peut s'arranger pacifiquement si tu coopères." Quand il le pouvait, Armand évitait la violence, et aujourd'hui si c'était possible, il aimerait ne pas avoir à changer ses préférences et habitudes.

Spoiler:
 



_________________



"If we are to spread the Maker's word across the world, we must do so with open hearts and open hands."
Revenir en haut Aller en bas
avatar
▲ MESSAGES : 99
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 19 Juil - 1:26




INTERVENTION DU MJ
Attention à vos petites fesses !


CHANTRIE

Ser Dester a une courte grimace en entendant "Templier Errant" à moins que ce ne soit le nom de Marlene qui lui fasse cet effet. Son attention est toutefois très vite attirée par le mage et ce qu'il faut en faire. Manifestement ses envies ne semblent pas fair l'unanimité, même parmis ses hommes. Ces gens ne comprennent rien, si les mages ne les craignent pas, ils continueront ce genre de chose. "Soit, interrogez le si c'est ce que vous souhaiter" dit-il en soupirant et faisant reculer légèrement son cheval.

Le mage lui tombe à genoux "Merci pour votre clémence" lâche-t-il, les larmes aux yeux. "Je vais tout vous dire, tout, mais pitié, ne faites pas de moi un apaisé." Une sentence pire que la mort après tout. "Ils sont partis vers le Nord-Est, leur chef est Altos, un apostat, il était aidé par Elixa, qui travaillait à la tour. Il y a en tout Huit mages, je ne connais pas leurs capacités, c'est tout ce que je sais." Il a l'air sincère. Ser Dester qui a écouté revient et lance "Maintenant qu'il a parlé, il ne nous sert à rien, c'est un traitre, doublement. Nous n'avons pas d'hommes pour le surveiller." Son idée est claire mais il ne la mettra pas forcément à l'œuvre si vous l'en empêcher.

Arrive un autre Templier, un archer, en courant. Il s'arrête devant Marius "Seigneur-Chercheur, le Chercheur de Lydes a retrouvé leurs traces, il nous attend, faites vite, ils commencent à repartir, suivez moi !"Il a l'air épuisé et stressé, mais il dit vrai, après tout Armand n'est pas avec lui et il n'a aucune raison de mentir; toutefois vous pouvez noter qu'il montre le Nord Ouest et non le Nord-Est

A vous de voir comment vous vous organisez pour tout ça.

MAGES


Elixa sourit en voyant ce que tu réussis, Hélène. elle donne le mot à d'autres mages ensemble vous réussissez à faire une bulle chauffante qui recouvre tout les autres, sans pour autant faire sauter tout le groupe ou la montagne. Vous commencez à marcher mais vite, quelque chose semble vous perturber. Il manque deux d'entrevous, dont Rosélie. Altos secoue la tête et dit qu'il faut continuer; si vous vous arrêtez maintenant, tout sera gâché. Que fais-tu ?

Rosélie, tu te retrouve face à un homme, plus grand, plus fort que toi, qui porte une armure différente que celle des Templiers, mais il travaille sans doute avec eux. Il te dit qu'il veut que les choses s'arrangent pacifiquement, tu peux sentir de la sincérité dans sa voix, mais rien ne te dit que rien ne t'arrivera si tu le suis. Que fais-tu ?



[HRP :Désormais, avant chaque action ayant des conséquences vous devrez tirer un dé dans le sujet correspondant ]




Revenir en haut Aller en bas
avatar
▲ MESSAGES : 101
▲ OCCUPATION : Seigneur-chercheur
▲ COMPÉTENCES ET ARMES : combat à l'épée à une main et demi ou avec une dague à la main gauche, et les compétences relatives aux Chercheurs : l'immunité à la magie et à toute tentative de possession d'un mage ou d'un démon, capacité à faire s'enflammer le lyrium
▲ LOCALISATION : le plus souvent à Val Royaux, ou alors à la forteresse des Chercheurs à Therinfal
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 19 Juil - 15:59
Finalement, les arguments firent mouches, constata le Seigneur-Chercheur avec un certain soulagement. Il lança un bref coup d’œil au dit Templier errant, ce Marcus qui semblait, tout comme le noble orlésien, assez peu apprécier l’emploi de méthodes violentes sans raison. La situation était déjà assez complexe ainsi pour encore plus donner des raisons aux mages de haïr la Chantrie. Marius se redressa légèrement sur ses étriers tout en observant leur prisonnier confier ce qu’il savait. Le visage impassible, il ne pouvait s’empêcher de se demander si cet homme jouait formidablement bien la comédie ou s’il était réellement sincère. Après tout, puisque Ser Dester lui avait promis un sort funeste, autant passer ses dernières minutes à tenter de sauver ceux qu’il n’avait finalement pu se résoudre à suivre jusqu’au bout. La sincérité se lisait sur son visage, tout comme la crainte de connaître l’Apaisement. Le Seigneur-Chercheur resta songeur pendant quelques secondes, avant de porter son attention sur le Ser templier. Le mage avait effectivement trahi et le Cercle et ses compagnons de voyage, du moins à ce qu’il semblait, Marius devait accorder que sur ce point, Dester avait raison. « En effet. »

Le Seigneur-Chercheur eut à peine le temps de sauter à terre qu’un archer Templier les avait rejoints, à bout de souffle. Allons donc ! Des nouvelles d’Armand ? Enfin une bonne chose… Toutefois, le visage de Marius se figea allègrement en constatant que l’archer voulait les mener vers le Nord-Ouest et non vers le Nord-Est. Le noble orlésien fronça les sourcils avant de se retourner lentement vers le mage. Nord-Est ou Nord-Ouest, quel dilemme cornélien. Qui disait la vérité ? Si Ser Dester n’avait rien dit, ce templier devait être dans son groupe, mais… « Attendez. », dit-il en marchant droit vers le mage encore retenu par un templier. Et à peine fut-il face à l’apostat que son poing ganté partit droit vers la figure de celui-ci. « Cela devrait t’aider à retrouver le Nord. », siffla-t-il entre ses dents. « Par où sont-ils vraiment partis ? Crois-tu réellement, mage, pouvoir échapper à la moindre clémence après t’être parjuré par trois fois ? Je me demande au bout de combien d’ongles arrachés puis de doigts coupés tu diras la vérité. » Pendant quelques courtes secondes, le Seigneur-Chercheur darda un regard acéré sur le mage, avant de se détourner vers le templier éclaireur qui voulait les mener au Nord-Ouest. « Quant à toi, Templier, j’espère vivement que tu ne comptes pas nous emmener dans la direction opposée qu’a prise le Chercheur de Lydes. » Parce que si c’était le cas, Marius n’allait plus se montrer aussi aimable. Crénom.

Ils devaient prendre rapidement une décision et si possible, la bonne. D’abord, il se tourna vers Marcus. « Vous, quelle direction prendriez-vous ? » Au point où ils en étaient… Marius était malgré tout curieux d’avoir l’avis extérieur de ce templier, avant de s’adresser à l’officier. « Ser, je suppose que vous accordez plus de confiance dans les paroles de votre éclaireur et que vous souhaitez toujours vous débarrasser de ce mage. Permettez-moi, même si nous n’en tirons plus rien, de le garder sous ma surveillance. Tout traitre qu’il est, peut-être pourrait-il encore servir. » A peine eut-il terminé sa phrase qu’il vit à la tête du Templier que c’était peine perdue. Tant pis… Marius haussa les épaules d’un air renfrogné et retourna vers son cheval pour se remettre en selle. « Bah, après tout, c’est votre opération. »

Spoiler:
 

_________________

Revenir en haut Aller en bas
avatar
▲ MESSAGES : 125
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 19 Juil - 17:55
Qu'est-ce qu'il a fait au juste au créateur pour finir dans une situation telle que celle-ci? Il essaie d'être sympathique avec les mages et ceux-ci finissent par donner des informations inexactes qui essaient de saboter toute l'opération. En même temps, sa fait beaucoup de . Le pauvre allait probablement finir apaisé ou mort. Pendant un instant, il se dit qu'il devrait quand même vérifier la direction donnée par l'apostat au moins un tout petit peu. Il y a une certaine possibilité qu'il y a plus qu'un groupe de mages dans les environs séparé en deux. Une petite idée germe en lui et il pourra probablement au moins se sortir de ce guêpier et s'éloigner du reste du groupe. Il pourra finalement diminuer la pression qu'il ressent en étant observé par les autres.

-ça fait beaucoup de sens d'aller voir ce que le templier à dit et d'y amener les forces nécessaires, mais je ne rejetterais pas du revers de la main ce que le mage a dit.

Son idée germe dans sa tête, il ne sait pas du tout si elle et bonne, mais elle semble au moins préférable à rester dans ses lieux et être uniquement un pion sur le jeux. Peut-être qu'il s'agit simplement d'une façon pour lui de revenir dans sa zone de confort, mais aussi d'avoir la flexibilité qu'il recherche dans ses lieux. Marcus doit prendre un risque. Au pire on lui dira non et il fera une erreur avec le reste de ses paires et ce sera son supérieur qui sera blâmer pour. Lui sera le type qui aura proposer une alternative ignoré.

-Laisser moi donc éclairer le Nord-Est, juste pour être sûre. Qui sait peut-être qu'il y a quelque chose, vous aurez juste à amenez les forces au nord-ouest et je vous rejoindrais si je trouve quoi que ce soit.


Les supérieurs adorent les types qui se portent volontaire pour faire des trucs risqués. Il se dit que c'est une opportunité. Il doit faire ce qu'il peut à cet instant. Le problème est qu'il ne croit pas qu'un type comme ceux qu'ils ont mis en charge soit du genre à aussi facilement diviser ses forces. En plus, il se dit qu'il aurait l'air vraiment stupide s'il ne trouve rien ou s'Il tombe sur un camp de mage et qu'il est tout seul. Merde, il pourrait le tuer ou sinon, il pourrait les avertir. Quoique les chances sont qu'il se fasse balancer une boule de feu à vue, même si ses intentions sont pures.

Marcus sent qu'il a de bonnes chances de réussir à convaincre son homme. Quand même il n'est qu'un templier et il ne se fera pas regretter s'il s'absente quelque moment pour voir s'il y a quoi que ce soit à ses histoires de Nord-Est. Marcus ne pense pas partir en vadrouille ou encore moins essayer de s'enfuir. Il sera juste un peu plus loin et peut-être qu'il essayera d'éviter une mauvaise surprise à ses congénères. Qui sait peut-être serait-il capable d'engager un dialogue avec les mages. Il fabule peut-être sur ce dernier point, mais il essaie de se convaincre qu'il n'a pas une mauvaise idée.

Mon lancée de dé

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THE DAWN WILL COME :: L'AUBERGE DU PENDU :: CIMETIÈRE :: RP-
Sauter vers: