RSS
RSS



 
Connaître Dragon Age ne vous dispense pas de lire les annexes
N'hésitez pas à jeter un coup d’œil du côté des Postes Vacants
ainsi que des Scénarios, tous très attendus !
Nous avons pas mal de Nobles et de Mages
N'hésitez pas à vous tourner vers la Chantrie, le Peuple ou les Gardes des Ombres !

 :: LES DIVERS RITUELS :: RITUEL DE PASSAGE :: LA CITÉ D'OR Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

(Aglaé) Raise your words, not voice. It is rain that grows flowers, not thunder.

Aller à la page : 1, 2  Suivant
avatar
▲ MESSAGES : 16
▲ OCCUPATION : Elle n'est que passion, la noblionne et l'argent qui souille son sang n'aurait pu être qu'une simple dame parmi tant d'autres, corps et âme lancés dans les affaires du Grand Jeu ou de quelques affaires politiques qu'elle préfère pourtant mettre au rythme des instruments qui peuple le monde de Thédas. Compositrice d'Opéra, sa plume affutée n'a jamais le temps d’absorber toute l'encre qu'elle voudrait boire avant que la première partition ne soit déjà achevée. Elle écrit à foison, des heures durant sans ne plus ressentir le passage du temps, elle ne semble ne faire que ça depuis qu'on lui a appris à lire les notes, des montagnes de partition pour qu'à peine on l'applaudisse de certaines collines qu'elle a réussi à faire représenter à Orlaïs et, pour celles ayant eu le plus de succès, dans quelques autres villes aux nobles assez raffinés.
▲ COMPÉTENCES ET ARMES : Elle n'aime pas vraiment les armes, même si de son éducation elle sait se servir des épées et autres subtilités de son temps, peut se défendre à main nue lorsqu'en criant trop fort on essayerait de la faire taire, tigresse dont la gueule ne peut-être fermée, pourtant elle ne prends plus la peine d'en prévenir ses ennemis, sa plus belle arme reste sa plume qui ne se lasse pas de ridiculiser les malheureux dans des rimes rythmées bien senties.
▲ LOCALISATION : Ferelden, parfois Orlaïs quand elle est sûre qu'on ne l'y surprendra pas.
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 11 Juil - 0:56

Aglaé Placide De Fresquet
She wasn’t happy, but then she wasn’t unhappy. She wasn’t anything. But I don’t believe anyone is a nothing. There has to be something inside, if only to keep the skin from collapsing. ▲ Steinbeck

carte d'identité
nom complet ▲ Les De Fresquet et leurs branches à rallonge s'essayant à faire tomber leurs fruits ci et là pour finir de grimper les derniers échelons, obnubilé par les intrigues orlésienne et le grand Jeu si gratifiant, Duc et Duchesse aux griffes acérées ancrées dans les édifices de pierre de Val Royeaux, leurs réputations de mécènes n'est plus à faire, la peur que provoque leur nom n'est pas à inventer et, pour les quelques pauvrets et artistes sous leur protection, leur richesse n'est pas un mirage. Elle l'a perdu pour ce qui lui a semblé être un court instant, presque la moitié de sa vie pourtant, pour en revêtir un bien moins noble par l'alliance maritale, Seneca et son ascension calculée avec minutie, lettres d'ors qui lui ont trop manqué pour qu'elle n'essaye pas de les faire revêtir au nom de son mari tant aimé.  prénoms ▲ Ses parents en tenant l'enfant sous la douce lumière du jour on peut-être vu dans son visage potelé de gras et teinté du sang maternel la plus belle chose qu'il leur ait été donné, Aglaé, la splendeur, la beauté, l'ingéniosité qui caractérise encore ses traits aujourd'hui malgré le poids du temps fait encore honneur à la vision des créateurs, leur deuxième intuition, Placide, qui tâche encore son acte de naissance, était moins bien inspirée pour finir de nommer cette tempête par laquelle on se laisserait souffler. surnoms ▲ Personne ne s'y risque, au risque de se heurter au rire assassin de la moquerie, à son regard hautain prêt à crucifier cette acte d'affection qu'elle déteste. Elle ne veut pas de bons sentiments, non, ni de son prénom écorché dans des tons paternalistes, elle veut de la reconnaissance et du respect, quitte à l'arracher aux cadavres dépouillées des arrogants l'ayant blasphémés. âge ▲ Elle a la quarantaine confortable, quelques rides aux coins des yeux que les fastes d'Orlaïs ne sont plus là pour cacher, son corps assez travaillé par la gravité pour commencer à perdre de sa superbe, mais, tenue loin des excentricités de sa ville natale et de ses artifices, elle reprend maîtrise d'un corps trop longtemps caché derrière des masques et costumes d'une noblesse ne pensant qu'à s'amuser. lieu de naissance ▲ Il n'y avait que Val Royeaux pour accueillir un bambin avec tant d'énergie, ses rues qu'on aurait dit pavées d'or pour la regarder courir, inlassablement, escalader les statues pour en caresser les joues, se perdre dans les jardins rivalisant de beauté et d'ingéniosité avec la nature elle-même, c'en est à se demander si la ville l'a construite ou si, l'enfant à la plume acérée, en la quittant, lui a fait perdre un bout de son âme. race ▲ Banale et fragile petite humaine, à peine de quoi se cacher derrière ses quelques vêtements filés d'or et titres de noblesse, son armure est bien à l'abri entre les os de son crâne, organe spongieux à l'électricité trop statique pour ne pas rendre ses paroles tueuses. statut civil ▲ Longtemps mariée heureuse et comblée, le bout de papier a pourtant été brûlé sans sommation, et, sans se retourner, elle a jeté une bague dont l'empreinte marque encore le doit dénudé de sa main. Si le pacte a été annulé, rature sur les registres, les souvenirs eux, sont plus difficiles à dompter, pourtant elle s'interdit d'y penser trop longtemps, à cette vie de famille qui viendrait presque à lui manquer, esclave nostalgique de ses chaînes, elle s'obstine à penser au soleil prochain et ce que pourrait lui offrir cette aube qui surgira des cieux de la nuit. orientation sexuelle ▲ Il n'aurait pu y avoir que les hommes et leurs corps à la chaleur si particulière entre ses jambes, et pour les nuits d'histoire teintées du gout de l'éternité il n'y aurait pu n'en avoir plus qu'un seul à la chair trop violente pour qu'elle n'en reste par marquée, mais les messes basses du Grand Jeu et les insouciances d'une jeunesse à l'abri de tout besoin lui ont fait tourner la tête. Elle s'est amusée, Aglaé, entre les perles et les couteaux perdus dans ses vagues, elle s'amusera encore, avant de s'envoler, poussière, au gré du vent. occupation ▲ Elle n'est que passion, la noblionne et l'argent qui souille son sang n'aurait pu être qu'une simple dame parmi tant d'autres, corps et âme lancés dans les affaires du Grand Jeu ou de quelques affaires politiques qu'elle préfère pourtant mettre au rythme des instruments qui peuple le monde de Thédas. Compositrice d'Opéra, sa plume affutée n'a jamais le temps d’absorber toute l'encre qu'elle voudrait boire avant que la première partition ne soit déjà achevée. Elle écrit à foison, des heures durant sans ne plus ressentir le passage du temps, elle ne semble ne faire que ça depuis qu'on lui a appris à lire les notes, des montagnes de partition pour qu'à peine on l'applaudisse de certaines collines qu'elle a réussi à faire représenter à Orlaïs et, pour celles ayant eu le plus de succès, dans quelques autres villes aux nobles assez raffinés. faction ▲ Aglaé, éloignée de son lit originel, n'en reste pourtant pas moins fidèle à son empire et son impératrice, Aurore Valmont, bien qu'elle soit reconnaissante à Ferelden de l'avoir accueilli, geste qui pourrait faire la différence lors d'une journée de jeu plus encline que les autres. compétences et armes ▲ Elle n'aime pas vraiment les armes, même si de son éducation elle sait se servir des épées et autres subtilités de son temps, peut se défendre à main nue lorsqu'en criant trop fort on essayerait de la faire taire, tigresse dont la gueule ne peut-être fermée, pourtant elle ne prends plus la peine d'en prévenir ses ennemis, sa plus belle arme reste sa plume qui ne se lasse pas de ridiculiser les malheureux dans des rimes rythmées bien senties. croyances ▲ Les chants du Créateur et d'Andrasté ont bercé ses nuits d'enfants, premier contact sans doute d'une musique qui ne la quittera pas, elle croit bien sûr à toutes ses histoires que l'on raconte pour faire peur aux bambins, les a raconté à sa fille pour qu'elle s'endorme paisiblement dans la grâce des cantiques, la Chantrie et ses cercles dont elle pense avoir tant besoin pour la protéger de ces mages qu'elle haït d'avoir causés dans maux dont ils ne sont responsables. groupe ▲ Nobles. avatar ▲ Helen McCrory.
✎ INFORMATIONS EN VRAC
   
(UN) Aglaé et sa particule arrogante, noblionne échappée d'Orlaïs incapable d'accepter ne serait-ce qu'un signe de compassion quand des bribes de son histoire arrive jusqu'aux oreilles de ses hôtes - elle les balaye d'un signe de main, rigole de la naïveté pensant qu'elle aurait pu être une victime dans sa propre maison. Aglaé est trop libre pour se laisser emprisonner, ses poignets sont trop fin pour qu'une quelconque chaîne lui soit posée sans qu'elle ne puisse s'en échapper, mais surtout, Aglaé et ses épaules toujours droite, sa voix assurée et ses yeux charbonnés dans lesquels on ne trouve jamais une lueur de faiblesse sont bien trop fiers pour qu'elle n'y laisse paraître autre chose que son orgueil infini, artifice dont elle a fini par elle-même se convaincre.  (DEUX) Des vents violents entre ses côtes, elle n'est pas cette éducation sans faille dont elle compose son visage dès que les portes de ses appartements s'ouvre, tempête sauvage et tête brûlée, la fin de sa jeunesse n'a pas eu raison du feu à l'intérieur de son être, la maturité et les remontrances de ses parents n'ont eu pour effet que de lui apprendre la bienséance et le mensonge qu'elle maîtrise à la perfection, comme tous les nobles. (TROIS) Elle se moque, à gorge déployée, elle se rie de tout, même d'elle-même quand il le faut. La moquerie l'habite, jusqu'à en posséder ses opéras qui ont maintes fois habités les discussions des familles nobles et riches d'Orlaïs et d'ailleurs - a-t-elle osé, en si mineur ? demande-t-on, encore abasourdi de l'avoir entendu. Aglaé s'est moqué de ce monde fait pour elle, de ce moule qu'elle épouse parfaitement, elle en a tout cassé pour ouvrir les yeux des autres, les faire se regarder dans un miroir et, en quelques notes cristallines échappées de sa gorge, se moquer de leurs regards médusés de se voir tels qu'ils étaient réellement. (QUATRE) Felix et son regard de glace, on s'est moqué à dire qu'il était la montagne de neige pour éteindre la carrière ardente qu'elle était, qu'elle sera toujours. Felix était une bête sauvage, des crocs acérés qui bien des fois on faillit lui percer la carotide et la laisser pour morte, Felix était un défi qu'elle ne pouvait se permettre de laisser passer. Des nuits à tenter d'apprivoiser la bête, à lui retirer les couches de ses vêtements pour toucher sa peau et lui faire toucher la sienne, des poèmes à lui écrire pour toucher une âme qui semblait perdue dans les abysses du passé. Felix et sa violence insupportable, elle était incapable de le laisser lui faire du mal sans lui rendre, sans doute était-elle le seul adversaire capable de lui tenir tête aussi longtemps, sa seule volonté comme fouet pour faire obéir la créature, toujours attendri par les quelques attentions qu'il pouvait avoir pour elle, espoir dans une nuit sans étoile. Elle était la lune solitaire pour éclairer des herbes luxuriantes, ne pense jamais très longtemps à comment il doit chouiner sans elle, terrifié par le noir et la solitude. Il n'est plus son problème. (CINQ) Elle les choisit délicatement, s'en pique le bout des doigts pour s'assurer qu'elles sont bien taillées, en prends généralement des colorés, aime quand elles proviennent d'oiseaux exotiques. Une plume lui sert pour un opéra, jamais deux, pour quelques brouillons ou écrits annexes, elle en a d'autres, spéciales, qu'elle range délicatement dans les tiroirs de son office. Ce sont des détails sans importance auxquels elle s'attache pourtant, presque maniaque. (SIX) Éloignée, exilée, elle continue pourtant d'y prendre part, de loin, agitatrice et ses rumeurs dévastatrice pour des concurrents dont elle se fout bien qu'ils gagnent ou perdent. Le grand jeu est une distraction comme une autre, passion léguée par son père qui, comme elle, se délectait plus du chaos que de l'ambition, branche des De Fresquet excentrique qu'on ne prends pas la peine de prendre au sérieux, petits pions n'en faisant qu'à leur tête pour égayer les repas de quelques disputes et autres combats d’épées sur la place publique. (SEPT) Une enfant, chérubine tombée du ciel jusque dans son ventre qu'elle n'aurait pu chérir autant qu'elle le voulait. Tant d'attention pour ce petit être qui faisait parti d'elle-même, prénom qu'elle a arraché de son cœur pour lui donner, faisant fi des protestations de Felix. Mélisende, la belle et chatoyante Mélisende, cheveux de feu hérités du caractère de sa mère, yeux de glace venus du père. Aglaé ne s'attendait pas à avoir des instincts de mère, pourtant la musique est passée après les cris et les pleurs, les notes de sa voix se sont adoucies pour faire dormir l'aimée, ses mains ont été prises pendant des années par les doigts minuscules et collant de Mélisende, le Grand Jeu en était devenu fade à côté des sourires de la belle Mélisende. Aglaé lui aurait appris tous les délices de la vie et les pièges dans lesquels ne pas tomber, comment manier une lame de fer sans abîmer le tissu de sa robe, feindre un sourire pour mieux tuer une âme, elle aurait pu l'aimer jusqu'à ce que les étoiles explosent et que le soleil les avalent. Mais à être le fruit d'une bête Mélisende ne pouvait trop grandir sans finir par sortir des griffes immondes. (HUIT) Elle ne savait que trop bien que les foudres de Felix s'abattraient sur elle, tout autant qu'elle savait que la magie ne pouvait venir de sa lignée irréprochable. Elle n'était pas la bâtarde orpheline, et pourtant elle savait qu'elle serait la victime de la rage aveugle du Templier, que cette fois-ci son venin ne serait pas assez pour paralyser les poings fulgurants de Felix, qu'il ne tolèrerait pas l'échec. Mais elle non plus, n'était pas prête à l'accepter, elle s'en est lavé les mains, prenant juste la peine d'emmener quelques effets personnelles avant de s'envoler chez des amis de la famille, voguant de chambres d'amis en appartement qu'on lui prêtait gracieusement. Les poignets trop fin pour garder des chaînes trop longtemps, même quand les fers sont les mains de sa fille et ses yeux terrorisés à l'idée de rester seule avec son père. Que les bâtards restent ensemble, elle à mieux à faire que de se soucier des histoires des gueux et des mages.  (NEUF) Incapable de s'ennuyer, Aglaé et ses manies de fouiner dans toutes les affaires, de dévorer les livres et les ballades en ville, avide de nouvelles connaissances et de pions à placer pour mieux embourber l'échiquier des puissants. Elle ne peut rester en place que quand elle s'assoit pour écrire sa prochaine œuvre, toujours bien inspirée de son entourage ou du pouvoir pour lui planter des couteaux dans le dos.  (DIX) Ses nuits sont tranquilles, aucun regret ne venant peser sur sa conscience pour lui causer quelque cauchemars. Rien à regretter.
   
✎ INTERROGATOIRE
   
Que penses-tu de la magie en règle générale ? ▲ Gâchée par l'arrogance des premiers enfants, elle n'est plus qu'une source de malheur, préoccupation à canaliser pour ne pas qu'elle perde les hommes dans des spirales d’orgueil et de vanité. La magie n'est qu'une arme parmi d'autres et, pour ne pas perdre un pouvoir si cher, les surfaciens ont dû faire ce qu'il devait pour dompter les mages, Aglaé les trouve sournois, ne peut leur faire confiance, haine aveugle et irrationnelle nourrie par une éducation stricte et un mariage aux croyances passionnées. Cette haine intrinsèque l'en poussera à abandonner sa fille, presque sans remords.

   Crains-tu une nouvelle guerre ou un nouvel enclin après tant d'années de tranquillité ? ▲ Les enclins sont les mauvais cauchemars provoqués par les histoires des anciens ne trouvant plus le sommeil, mille malheurs à s'abattre sur les terres pour leur retirer leur fertilité, engeance et leurs baves venus des profondeurs démoniaques pour tuer les hommes et enlever les hommes. A chaque légende s'arme une vérité maquillée, déguisée, exaltée pour faire frisonner les générations suivantes mais les avertissements ne se transforme plus qu'en histoire que l'on raconte au coin du feu pour se faire peur. Aglaé sait pourtant que rien n'est dû, qu'à la première tempête, qu'elle soit d'engeance ou de révolte, elle sera la première à se faire couper la tête de quelques colères possédées ou non, à vivre dans l'insouciance elle n'y pense pas, trop usée de sa vie sans malheurs, mais si les nuages commenceraient à s'accumuler en orage au dessus de sa personne, elle ne s'en étonnerait pas. La vie est une surprise qu'il faut savoir cueillir sans avoir peur d'en mordre le fruit.
   

   
derrière l'écran
PSEUDO ▲ vntmlsc PRÉNOM ▲ José. ÂGE ▲ 22 pour l'instant. PRÉSENCE ▲ On verra si vous êtes gentils avec moi. COMMENT ES-TU ARRIVE ICI ?▲ On m'a forcé. CE QUE TU PENSES DU FORUM ? ▲ C'est sympa, sinon je serais pas là (y'a des limites au forçage quand même). TU JOUES UN PV, SCÉNARIO, INVENTÉ ? ▲ Inventé. AUTRE ▲ Vous êtes tous des vieux pets. DIVERS CRÉDITS ▲ photo (xohighglo) & icons (iconfofinho)  sur tumblr.

   


_________________

CAUSE I'VE SEEN BLUE SKIES – THROUGH THE TEARS IN MY EYES ✨
Revenir en haut Aller en bas
avatar
▲ MESSAGES : 16
▲ OCCUPATION : Elle n'est que passion, la noblionne et l'argent qui souille son sang n'aurait pu être qu'une simple dame parmi tant d'autres, corps et âme lancés dans les affaires du Grand Jeu ou de quelques affaires politiques qu'elle préfère pourtant mettre au rythme des instruments qui peuple le monde de Thédas. Compositrice d'Opéra, sa plume affutée n'a jamais le temps d’absorber toute l'encre qu'elle voudrait boire avant que la première partition ne soit déjà achevée. Elle écrit à foison, des heures durant sans ne plus ressentir le passage du temps, elle ne semble ne faire que ça depuis qu'on lui a appris à lire les notes, des montagnes de partition pour qu'à peine on l'applaudisse de certaines collines qu'elle a réussi à faire représenter à Orlaïs et, pour celles ayant eu le plus de succès, dans quelques autres villes aux nobles assez raffinés.
▲ COMPÉTENCES ET ARMES : Elle n'aime pas vraiment les armes, même si de son éducation elle sait se servir des épées et autres subtilités de son temps, peut se défendre à main nue lorsqu'en criant trop fort on essayerait de la faire taire, tigresse dont la gueule ne peut-être fermée, pourtant elle ne prends plus la peine d'en prévenir ses ennemis, sa plus belle arme reste sa plume qui ne se lasse pas de ridiculiser les malheureux dans des rimes rythmées bien senties.
▲ LOCALISATION : Ferelden, parfois Orlaïs quand elle est sûre qu'on ne l'y surprendra pas.
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 11 Juil - 0:57

Je n'écris pas, je pleure.
The holes in your life are permanent. You have to grow around them, like tree roots around concrete; you mold yourself through the gaps.▲ Hawkins


   
He licked his lips. “Well, if you want my opinion–”
“I don’t,” she said. “I have my own.”
O Fortuna
velut luna
statu variabilis,
semper crescis
aut decrescis;
vita detestabilis
nunc obdurat
et tunc curat
ludo mentis aciem,
egestatem,
potestatem
dissolvit ut glaciem.

Sors immanis
et inanis,
rota tu volubilis,
status malus,
vana salus
semper dissolubilis,
obumbrata
et velata
michi quoque niteris;
nunc per ludum
dorsum nudum
fero tui sceleris.

Sors salutis
et virtutis
michi nunc contraria,
est affectus
et defectus
semper in angaria.
Hac in hora
sine mora
corde pulsum tangite;
quod per sortem
sternit fortem,
mecum omnes plangite!
   

   


_________________

CAUSE I'VE SEEN BLUE SKIES – THROUGH THE TEARS IN MY EYES ✨
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Kaida Maidh
petit dragon
▲ MESSAGES : 1477
▲ OCCUPATION : esclave. j'ai fui pour ma liberté mais je suis tombé sur un magister tévintide qui m'a rattrapé. aujourd'hui, je n'ai d'autre choix que de courber l'échine devant nero pavus.
▲ COMPÉTENCES ET ARMES : je contrôle pour l'instant la magie élémentaire, de création, de soin et des arcanes. je possède également un bâton pour pouvoir contenir mes dons ainsi qu'un couteau à double lame et un arc. sinon, j'ai également des compétences en art, en vol, en charisme et en espionnage.
▲ LOCALISATION : minrathie. plus précisément au sein même de la demeure de mon propriétaire. parfois je quitte cette bâtisse qui me sert de prison pour suivre le magister qui me retient, tel un chien fidèle suivant son maître.
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 11 Juil - 1:33
...et sidonie Diego
COMMENT CA TU POSTES UNE FICHE VIDE ?! What
on veut savoir la suite ! Ooh
bienvenue parmi nous et bonne chance pour
l'écriture de ta fiche de présentation ! Diego

_________________





Revenir en haut Aller en bas
avatar
Nesiris Gallo
Have courage
& be kind
▲ MESSAGES : 227
▲ OCCUPATION : Ex-esclave tevintide en fuite, "sœur" andrastienne à Denerim
▲ LOCALISATION : Denerim
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 11 Juil - 10:06
Hello et bienvenue ! Ohh c'est vide tout ça... Impatiente d'en savoir plus aussi !

_________________

don't let the sun in your heart decay
Are we living a life that is safe from harm? Of course not. We never are. But that’s not the right question. The question is are we living a life that is worth the harm? (wtnv)
Revenir en haut Aller en bas
avatar
▲ MESSAGES : 42
▲ OCCUPATION : Dresseuse et éleveuse de mabaris
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 11 Juil - 10:32
Bienvenuuuuue ! Lov Love Leche

Hanw, cette fiche vide de la frustration What J'ai hâte d'en savoir plus sur ton perso, alors ne traîne pas trop, hein Eyes Chou En espérant que tu te plaises parmi nous !

_________________

« Suuren tuulen nostajaksi, Sään rajun rakentajaksi, Kisko teiltä tervaskannot, Rannoilta rämäkät männyt, Tuopa taita tammen latvat, Rutaise rutiset raijat, Nouse tuuli tuulemahan, Vihkurit vetelemään, Nouse tuuli tuulemahan, Ilmarinta riehkimään, Tuule tuuli kuusi vuotta, Seuro seitsemän kesää, Saata koski kuohumahan, Vesi vanha vellomaan, Itse kuoho kosken lailla, Sekä valtona vallitse, Suuren tuulen nostajaksi, Sään rajun rakentajaksi »

  (c) Bloody Storm
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Marianis Caelina
L'Enfer Blanc
▲ MESSAGES : 618
▲ OCCUPATION : Apprentie et ambassadrice de l'Archonte de Tévinter.
▲ COMPÉTENCES ET ARMES : Un sceptre élégant, immaculé, surmonté d'un saphir. Rêveuse initiée aux magies entropique et spirituelle. Affinité au feu, métamorphose en corbeau.
▲ LOCALISATION : Empire Tévintide ou en vadrouille dans Thédas.
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 11 Juil - 12:36

Bienvenue à toi Pervers
Que de mystère, et cette trombine austère ! On a hâte d'en savoir plus Hihi
Si tu as des questions, n'hésite pas à nous solliciter Coeur

_________________

Stained heart

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hélène Sutter
The Cold Fire Mage
▲ MESSAGES : 177
▲ OCCUPATION : D'abord mage du Cercle d'Orlaïs, à présent mage Apostate
▲ COMPÉTENCES ET ARMES : Maîtrise du bâton de mage / Magie élémentaire (spécialité feu) / Alchimie et Enchantements
▲ LOCALISATION : En fuite dans les Dorsales de Givre
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 11 Juil - 12:51
Bienvenue à toi et bon courage pour ta fiche !! Cutie Coeur fatcat

_________________

"Fear gets you killed.
Anger keeps you alive." 
   
crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
avatar
▲ MESSAGES : 16
▲ OCCUPATION : Elle n'est que passion, la noblionne et l'argent qui souille son sang n'aurait pu être qu'une simple dame parmi tant d'autres, corps et âme lancés dans les affaires du Grand Jeu ou de quelques affaires politiques qu'elle préfère pourtant mettre au rythme des instruments qui peuple le monde de Thédas. Compositrice d'Opéra, sa plume affutée n'a jamais le temps d’absorber toute l'encre qu'elle voudrait boire avant que la première partition ne soit déjà achevée. Elle écrit à foison, des heures durant sans ne plus ressentir le passage du temps, elle ne semble ne faire que ça depuis qu'on lui a appris à lire les notes, des montagnes de partition pour qu'à peine on l'applaudisse de certaines collines qu'elle a réussi à faire représenter à Orlaïs et, pour celles ayant eu le plus de succès, dans quelques autres villes aux nobles assez raffinés.
▲ COMPÉTENCES ET ARMES : Elle n'aime pas vraiment les armes, même si de son éducation elle sait se servir des épées et autres subtilités de son temps, peut se défendre à main nue lorsqu'en criant trop fort on essayerait de la faire taire, tigresse dont la gueule ne peut-être fermée, pourtant elle ne prends plus la peine d'en prévenir ses ennemis, sa plus belle arme reste sa plume qui ne se lasse pas de ridiculiser les malheureux dans des rimes rythmées bien senties.
▲ LOCALISATION : Ferelden, parfois Orlaïs quand elle est sûre qu'on ne l'y surprendra pas.
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 11 Juil - 13:19
Non mais comment ça, vide ? J'ai mis pleins de citations quand même

Merci pour votre accueil les choux Gah

_________________

CAUSE I'VE SEEN BLUE SKIES – THROUGH THE TEARS IN MY EYES ✨
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Aguilar
there can be
no surrender
▲ MESSAGES : 921
▲ OCCUPATION : ANCIEN DÉPOUILLEUR DE BOURSES ET TRÉSORS, DÉSORMAIS GARDE SENIOR AYANT RACHETÉ SON HONNEUR.
▲ COMPÉTENCES ET ARMES : IL MANIE DEUX ÉPÉES MAIS MAÎTRISE LA DAGUE, LE LARCIN, LA FURTIVITÉ ET SAIT SE BATTRE A MAINS NUES. LE CROCHETAGE ET LE PISTAGE FAIT EGALEMENT PARTI DE SES COMPÉTENCES.
▲ LOCALISATION : A FERELDEN LORSQU'IL N'EST PAS ENVOYÉ DANS LES TRÉFONDS.
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 11 Juil - 13:37
C'est toi le vieux pet José Tss
Et ouais c'est complètement vite, les citations ça compte pas Tss

Heureusement que Helen rattrape le tout Pervers Bienvenue officiellement et si t'as des questions, tu sais où me trouver Eyes bis

_________________

STILL ECHOES
© FRIMELDA
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Felix Seneca
ODERINT DUM METUANT
▲ MESSAGES : 16
▲ OCCUPATION : CHEVALIER CAPITAINE DU CERCLE D'ORLAÏS. TYRAN À LA POIGNE D'ACIER, MOLOSSE INFERNAL QUI GUETTE LE MOINDRE FAUX PAS POUR DÉVORER SANS VERGOGNE.
▲ COMPÉTENCES ET ARMES : FINE LAME, ARMÉ DE SON BOUCLIER, IL PARVINT À SE DISTINGUER DE SES COÉQUIPIERS AU MOYEN D’ANNÉES D’ENTRAINEMENT ASSIDUS. MAIS FELIX BRILLE PLUS FORT DANS LES CAVES OBSCURES, LOIN DES CHAMPS DE GUERRE ET DES SOLDATS ARMÉS DE LA TÊTE AUX PIEDS, AVEC SA MULTITUDE D’INSTRUMENTS DE TORTURE. LES ANNÉES POUR PARFAIRE SON ART ET APPRENDRE COMMENT APPUYER LÀ OÙ LA DOULEUR SERA PLUS GRANDE ET REMUER LE COUTEAU DANS LES PLAIES SALÉES.
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 11 Juil - 19:28
POUSSEZ VOUS TOUS BANDE DE SALES RATS EMPESTÉS What VOUS NE MÉRITEZ MÊME PAS DE LA REGARDER What le premier qui l'effleure je l'enferme dans mon donjon de torture pendant le mois

BIENVENUE REINE DE MON COEUR, IMPÉRATRICE DE MES DÉSIRS, DESPOTE DE MES FANTASMES



_________________


cruelty
Revenir en haut Aller en bas
avatar
▲ MESSAGES : 16
▲ OCCUPATION : Elle n'est que passion, la noblionne et l'argent qui souille son sang n'aurait pu être qu'une simple dame parmi tant d'autres, corps et âme lancés dans les affaires du Grand Jeu ou de quelques affaires politiques qu'elle préfère pourtant mettre au rythme des instruments qui peuple le monde de Thédas. Compositrice d'Opéra, sa plume affutée n'a jamais le temps d’absorber toute l'encre qu'elle voudrait boire avant que la première partition ne soit déjà achevée. Elle écrit à foison, des heures durant sans ne plus ressentir le passage du temps, elle ne semble ne faire que ça depuis qu'on lui a appris à lire les notes, des montagnes de partition pour qu'à peine on l'applaudisse de certaines collines qu'elle a réussi à faire représenter à Orlaïs et, pour celles ayant eu le plus de succès, dans quelques autres villes aux nobles assez raffinés.
▲ COMPÉTENCES ET ARMES : Elle n'aime pas vraiment les armes, même si de son éducation elle sait se servir des épées et autres subtilités de son temps, peut se défendre à main nue lorsqu'en criant trop fort on essayerait de la faire taire, tigresse dont la gueule ne peut-être fermée, pourtant elle ne prends plus la peine d'en prévenir ses ennemis, sa plus belle arme reste sa plume qui ne se lasse pas de ridiculiser les malheureux dans des rimes rythmées bien senties.
▲ LOCALISATION : Ferelden, parfois Orlaïs quand elle est sûre qu'on ne l'y surprendra pas.
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 15 Juil - 2:12
Alors Nathoune la pétoune qui vient me dire bonjour avec un personnage moche là, moi je dis chut Boude Et puis j'ai pas honte d'être un vieux pet Hay

Merci mon amour, j'apprécie l'effort visible dans le message, maintenant va finir ta fiche

_________________

CAUSE I'VE SEEN BLUE SKIES – THROUGH THE TEARS IN MY EYES ✨
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Armand de Lydes
the seeker
▲ MESSAGES : 191
▲ OCCUPATION : Chercheur de la Vérité
▲ COMPÉTENCES ET ARMES : Compétences martiales diverses des Templiers et Chercheurs, il se bat généralement plus avec une épée et un bouclier, de très bonne facture. Il possède aussi les capacités des Chercheurs; il ne peut ni être mentalement contrôlé, ni succomber à un démon et est capable de faire s'embraser le Lyrium, même dans le sang.
▲ LOCALISATION : Thedas, là où on a besoin de lui
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 15 Juil - 2:41
Trop de suspens sur ce perso Argh Welcome Danse

_________________



"If we are to spread the Maker's word across the world, we must do so with open hearts and open hands."
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Mer 19 Juil - 5:18
Invité
Bienvenue, bienvenue, noble dame! Yah
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Nero Pavus
judge and condemn
▲ MESSAGES : 362
▲ OCCUPATION : MAGISTER ŒUVRANT AU SEIN DU MAGISTERIUM A TÉVINTER.
▲ COMPÉTENCES ET ARMES : UN SCEPTRE A L’EXTRÉMITÉ TRANCHANTE LUI PERMETTANT D'USER PLUS AISÉMENT DE MAGIE DU SANG, TANDIS QU'IL SE COMPLAÎT DANS LA NÉCROMANCIE ET L'ENTROPIE.
▲ LOCALISATION : PRIORITAIREMENT EN TÉVINTER, QUELQUES FOIS EN VADROUILLE A THÉDAS.
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 19 Juil - 18:16



danger
attention, l'étau se resserre !

Prends garde car si tu te trouves ici, c'est que le temps (une semaine) pour terminer ta fiche est malheureusement écoulé. Mais pas de panique, si tu as besoin de plus il suffit de nous demander un délai ! Nous te laissons quatre jours afin de te manifester pour nous donner des nouvelles, ne nous abandonne pas Coeur bis




Allez José

_________________

CURSE MY NAME
© FRIMELDA


Revenir en haut Aller en bas
avatar
▲ MESSAGES : 16
▲ OCCUPATION : Elle n'est que passion, la noblionne et l'argent qui souille son sang n'aurait pu être qu'une simple dame parmi tant d'autres, corps et âme lancés dans les affaires du Grand Jeu ou de quelques affaires politiques qu'elle préfère pourtant mettre au rythme des instruments qui peuple le monde de Thédas. Compositrice d'Opéra, sa plume affutée n'a jamais le temps d’absorber toute l'encre qu'elle voudrait boire avant que la première partition ne soit déjà achevée. Elle écrit à foison, des heures durant sans ne plus ressentir le passage du temps, elle ne semble ne faire que ça depuis qu'on lui a appris à lire les notes, des montagnes de partition pour qu'à peine on l'applaudisse de certaines collines qu'elle a réussi à faire représenter à Orlaïs et, pour celles ayant eu le plus de succès, dans quelques autres villes aux nobles assez raffinés.
▲ COMPÉTENCES ET ARMES : Elle n'aime pas vraiment les armes, même si de son éducation elle sait se servir des épées et autres subtilités de son temps, peut se défendre à main nue lorsqu'en criant trop fort on essayerait de la faire taire, tigresse dont la gueule ne peut-être fermée, pourtant elle ne prends plus la peine d'en prévenir ses ennemis, sa plus belle arme reste sa plume qui ne se lasse pas de ridiculiser les malheureux dans des rimes rythmées bien senties.
▲ LOCALISATION : Ferelden, parfois Orlaïs quand elle est sûre qu'on ne l'y surprendra pas.
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 19 Juil - 21:34
Tu sais bien je suis lent Si tu me donnes un joli délai je te finis ça dans le week-end (on y croit) Coeur 2

_________________

CAUSE I'VE SEEN BLUE SKIES – THROUGH THE TEARS IN MY EYES ✨
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THE DAWN WILL COME :: LES DIVERS RITUELS :: RITUEL DE PASSAGE :: LA CITÉ D'OR-
Sauter vers: