RSS
RSS



 
23 MAI 2017 - OUVERTURE DU FORUM
(univers Dragon Age, un siècle après les jeux)
N'hésitez pas à jeter un coup d’œil du côté des Postes Vacants
ainsi que des Scénarios, tous très attendus !
Nous avons pas mal de Nobles et de Mages
N'hésitez pas à vous tourner vers la Chantrie, le Peuple ou les Gardes des Ombres !

 :: SURFACE DE THÉDAS :: FERELDEN :: AMARANTHINE :: FORT BASTEL Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

« A dog is the only thing on earth that loves you more than he loves himself » ❖ PV : Wilhelm

avatar
▲ MESSAGES : 17
▲ OCCUPATION : Dresseuse et éleveuse de mabaris
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 15 Juil - 15:10


   

A dog is the only thing on earth that loves you more than he loves himself

   
I would be glad to meet someone as kind hearted as my dogs

   Si d'ordinaire j'aime bien traîner en cours de route lorsque je voyage, n'hésitant pas à faire de sacrés détours seulement pour observer un truc qui aurait attiré mon regard au détour d'un sentir quelconque, là, j'avais dû filer tout droit de Hautecime jusqu'à Fort Bastel. La raison ? Le chiot qui se trouvait dans l'une des sacoches de la selle de ma monture. Loin d'être traumatisé de se retrouver trimbalé comme un sac de grains, il semblait même s'amuser des cahots qui le bringuebalaient un peu dans tous les sens. De temps à autres, je lui jetais un coup d'oeil, pour m'assurer que tout allait bien... Pour le voir langue pendante dans une expression de joie profonde, fixant le lointain, les pattes avant appuyées sur le bord en cuir de sa poche de kangourou improvisée. Adorable petite bouille toute fripée. C'était un jeune mâle de trois mois à peine, d'une jolie robe sable et au museau noir, comme s'il avait plongé sa truffe dans un sac de charbons de bois. Et si je me trouvais sur la route en ce moment même, c'était pour l'emmener en mains propres jusqu'à son futur propriétaire, un Garde des Ombres qui avait malheureusement perdu son ancien Mabari lors d'un affrontement, quelques mois auparavant. D'après ce que m'avait raconté mon père, ce vieux tromblon avait longtemps hésité avant de décider d'en reprendre un, la mort du dernier l'ayant particulièrement secoué. Il est vrai que la plupart des propriétaires de cette si particulièrement race de canidés se liaient de façon très profonde avec eux, et ça je pouvais en témoigner à qui voudrait bien l'entendre. La disparition de chacun de mes propres Mabari m'avait blessée plus que de raison.
Mais à présent, il en voulait un autre, et bien évidemment, c'est à la famille Sveinn qu'il avait fait appel. Un homme de bon goût et de raison. Tout Thédas sait où trouver les meilleurs Mabari du continent. Enfin, je me plaisais à l'imaginer, en tout cas. Et au fond, je ne devais pas être si éloignée que ça de la vérité !

Quand enfin j'entrai à Fort Bastel, je laissai échapper un soupir de soulagement. Pas que le voyage fut difficile, mais j'étais contente d'être arrivée à destination. Lifa allait reposer ses sabots avant qu'on reprenne la clef des champs, Pandora allait pouvoir courir après quelques corbeaux dodus et juger du regard les chiens ordinaires, pendant que j'allais nous ravitailler en premières nécessités. Un programme qui me convenait très bien. Mais avant ça : livrer le chiot.
Je laissai donc ma jument dans une écurie réservée aux voyageurs, et partis au petit bonheur la chance à la recherche de l'homme qui devait impatiemment attendre sa petite boule de poils. Boule de poils que je laissais marcher derrière moi en toute confiance, puisqu'il trottinait gaiement devant Pandora, qui ne le quittait pas des yeux un seul instant. Et puis, même à trois mois, le jeune toutou savait déjà qu'il y avait des choses à ne même pas envisager, s'il tenait à ne pas se prendre une tape sur le museau.

Cependant, quand finalement je trouvai quelqu'un pour me renseigner... J'appris que le Garde des Ombres en question était absent pour deux jours, tout au plus. Joie. Je me retrouvais donc coincée à Fort Bastel pour les prochaines 48h. Avec un soupir, je me baissai pour ramasser le chiot dans mes bras, remerciai le forgeron qui venait de me pourrir mes plans, et tournai les talons pour errer dans les rues. Allons bon... Et je faisais quoi, maintenant ?
Plongée dans mes réflexions, je ne prêtais plus vraiment attention aux endroits où je posais mes pieds, et donc fatalement, ce qui devait arriver, arriva. Je percutais quelqu'un. Je clignai des yeux, davantage sonnée par le brusque retour à la réalité que le choc en lui-même. Contre ma poitrine, le chiot s'était dressé pour flairer cet inconnu, sans aucune crainte.
Quant à Pandora, elle en faisait de même, avant un peu plus de réserve. Eh, il ne faut pas plaisanter avec ce genre de choses non plus, voyons.
   
.SHADOW
   

_________________

« Suuren tuulen nostajaksi, Sään rajun rakentajaksi, Kisko teiltä tervaskannot, Rannoilta rämäkät männyt, Tuopa taita tammen latvat, Rutaise rutiset raijat, Nouse tuuli tuulemahan, Vihkurit vetelemään, Nouse tuuli tuulemahan, Ilmarinta riehkimään, Tuule tuuli kuusi vuotta, Seuro seitsemän kesää, Saata koski kuohumahan, Vesi vanha vellomaan, Itse kuoho kosken lailla, Sekä valtona vallitse, Suuren tuulen nostajaksi, Sään rajun rakentajaksi »

  (c) Bloody Storm
Revenir en haut Aller en bas
avatar
▲ MESSAGES : 30
▲ OCCUPATION : Recrue
▲ COMPÉTENCES ET ARMES : Polyvalents en armes blanches, préférence pour les épées à deux mains. Athlétisme, survie en milieu hostile, fauconnerie.
▲ LOCALISATION : Ferelden
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 17 Juil - 12:09


Wilhelm & Fae

A bond forged by battle and bloodshed.


Les gens se cognaient souvent à Wilhelm. C'était presque devenu habituel, comme pour lui faire comprendre à quel point il était en dehors de son élément, presque pas le bienvenue dans un environnement qui était bien trop petit pour un type de sa carrure. Le barbare, lui, estimait que les dieux prenaient beaucoup de temps à lui expliquer quelque chose dont il était déjà bien aux faits. Mais il était déjà on-ne-peut plus lassé par cette situation, et tout les signes divins ne pouvaient pas plus le mettre en rogne. Ni l'empêcher de passer cette cérémonie de l'Union, de devenir Garde des Ombres, et de faire son devoir en bonne et dû forme. Et en râlant de tout son soûl, s'il vous plaît.

Mais il ne se souvenait pas de cette personne. Une jeune fille, une elfe à vu de nez vu sa taille. Il traînait avec lui des bûches de bois fraîchement coupées pour le feu de ce soir.Les dieux soient loués : il  avait enfin comprit, avec la dispute qu'il se prit sur le nez, que le but premier des livres de la bibliothèque n'était pas de servir de combustible. Mais il détourna vite son attention de la jeune fille pour la petite créature qui le reniflait sur sa poitrine. Un chiot. Un chiot mabari, il en était presque sûr.

Se fut comme un automatisme pour lui de lâcher ses bûches à même le sol, et de fixer le petit animal fragile devant lui. Il sembla que dans le regard perpétuellement morne du barbare, un début d'étincelle s'était illuminé. Il avança avec calme un de ses mains vers le chiot trop contente de pouvoir la sentir, et de l'autre, en profita pour flatter le mabari, adulte celui là, qui l'inspectait.

C'est lentement que la main se posa sur le crâne du petit animal, lequel se mit à le lécher avec abondance. Si Wilhelm ne souriait pas, il prenait grand calme à flatter l'animal avec délicatesse et un soin particulier. Assez étrange venant d'un homme de sa carrure. La plupart des personnes autour d'eux s'était arrêté, surprit de voir le barbare intéressé par quelque chose d'autre que ses petites affaires, encore plus un chiot. De loin la scène avait un côté grotesque et ridicule, mais également quelque chose de touchant.

« C'est toi la nouvelle recrue ou c'est lui? »

Le ton est supposé être de l'humour, mais vu ses zygomatiques au niveau négatif, difficile d'en donner la confirmation. Cependant, devant l'insistance du chiot, il approcha son autre main, et finit par le saisir avec délicatesse dans ses énormes pognes. Il ne demanda pas l'avis préalable de la jeune elfe : celui du chien passait avant tout. Ce dernier fixait le sol, langue pendante, visiblement ravi de faire un voyage dans les hauteurs dans les bras de son nouveau porteur.

« J'suis Wilhelm. » Précise-t-il quand même, donnant ainsi le seul semblant de politesse qu'il avait daigné offrir depuis son arrivée à Fort Bastel. Il recentra son regard sur le chiot qui aboyait de joie et qui agitait les pattes avant comme pour marcher au dessus du vide. « Tu t'es perdue dans le coin, ou tu cherches un truc ? »


_________________

There is a sickness in the ancient pitted cobbles of the old road and on its writhing path you will face viciousness, violence, and perhaps other damnably transcendent terrors. So steel yourself and remember: there can be no bravery without madness.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
▲ MESSAGES : 17
▲ OCCUPATION : Dresseuse et éleveuse de mabaris
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 21 Juil - 22:48
 

A dog is the only thing on earth that loves you more than he loves himself

   
I would be glad to meet someone as kind hearted as my dogs

     Oh. Si on m'avait dit que je croiserais un colosse pareil en me rendant à Fort Bastel, je ne l'aurais sûrement pas cru. Enfin, colosse... Le terme est un peu fort, non ? Quoique. Avec sa mine austère, presque boudeuse, son expression impénétrable, il avait un petit quelque chose de sculptural. Comme ces idoles qu'on croise parfois, et qui semblent estimer que faire la plus belle des grimaces est un bon moyen d'éloigner les mauvais esprits et les créatures indésirables. Comme toujours, il n'en fallait pas plus pour piquer ma curiosité au vif. Et ce malgré le fait que mon vis-à-vis allait se révéler un interlocuteur peu loquace, je pouvais le voir venir à des lieues. Défi accepté !

Sans broncher, je le regardai commencer à caresser le chiot, qui loin de protester, se laissait joyeusement faire. Tiens, il avait un bon contact avec les bêtes, cet homme. Même Pandora l'appréciait, j'en voulais pour preuve qu'elle le laissait la flatter. D'ordinaire, elle grognait en se défilant. Enfin, il faut dire qu'à bien y regarder, il avait à peu de choses près la carrure de mon père... Il devait le lui rappeler.
D'un rapide regard autour de nous, je constatai que certaines personnes s'étaient arrêtées dans leurs activités pour nous observer, une stupeur manifeste collé sur leur visage. Etait-ce si rare que ça, de voir ce géant agir de la sorte ? Sa question ramener mon attention à lui.

- Hum ? Oh, non non, ce n'est pas moi. Je ne pense pas que je ferais une bonne recrue pour la Garde. Lui, en revanche, sera très utile à son nouveau maître. répondis-je avec un sourire, presque enjouée. Cela peut sembler idiot, mais j'aimais lorsqu'on me tutoyait sans même penser à faire autrement. Loin de Hautecime, je devenais une citoyenne lamda, et ça me plaisait. Même si mon paternel s'en serait sûrement arraché les cheveux.

Lorsque l'homme se saisit du chiot, je ne protestai pas davantage. La petite bête était manifestement ravie de ce changement de bras, et je ne comptais pas le priver de ce petit plaisir. A mon côté, ma chienne posa son arrière-train au sol, en gardant un oeil aux alentours. Pas qu'elle soit méfiante, disons plutôt qu'elle attendait une bonne occasion pour courir après un oiseau qui aurait la mauvaise idée de se poser non loin.

- Enchantée, je m'appelle Fae. Un aboiement me fit ajouter avec un sourire : Et elle c'est Pandora. Je viens apporter ce chiot à un Garde Senior, mais il est absent pour les deux prochains jours, alors bon... Je n'ai pas d'autre choix que de patienter, je suppose. Et toi, tu es un Garde confirmé ou pas encore ? Ou alors tu es seulement de passage à Fort Bastel ?

Si j'arrivais à lui arracher quelques réponses, j'en serais contente. Qui sait, peut-être que je pourrais lui délier un peu la langue... Allez savoir.

.SHADOW
   

_________________

« Suuren tuulen nostajaksi, Sään rajun rakentajaksi, Kisko teiltä tervaskannot, Rannoilta rämäkät männyt, Tuopa taita tammen latvat, Rutaise rutiset raijat, Nouse tuuli tuulemahan, Vihkurit vetelemään, Nouse tuuli tuulemahan, Ilmarinta riehkimään, Tuule tuuli kuusi vuotta, Seuro seitsemän kesää, Saata koski kuohumahan, Vesi vanha vellomaan, Itse kuoho kosken lailla, Sekä valtona vallitse, Suuren tuulen nostajaksi, Sään rajun rakentajaksi »

  (c) Bloody Storm
Revenir en haut Aller en bas
avatar
▲ MESSAGES : 30
▲ OCCUPATION : Recrue
▲ COMPÉTENCES ET ARMES : Polyvalents en armes blanches, préférence pour les épées à deux mains. Athlétisme, survie en milieu hostile, fauconnerie.
▲ LOCALISATION : Ferelden
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 25 Juil - 16:34


Wilhelm & Fae

A bond forged by battle and bloodshed.


Les quelques mabaris croisés ici, Wilhelm aurait incapables de les oublier. C’était une vision presque rassurante de ses dieux qui semblaient bel et bien absents de ses énormes murs d’une tristesse rare. Ainsi avec un chiot dans cet environnement, le barbare se sentait déjà moins dépaysé. Il avait déjà moult fois manifesté sa passion pour la fauconnerie,et avait le vague espoir que dés qu’il serait un garde confirmé, si les dieux le veulent, il pouvait approcher plus facilement les rapaces du Fort. Peut-être même travailler avec eux. Mais pour l’heure, il était aux corvées et aux entraînements, comme tout les autres infortunés de bleusaille.

Il eut un hochement de tête -qu’il jugeait fort respectueux pour lui- aussi bien pour Fae que pour sa compagne canine, avant de repliquer en surveillant du coin de l’oeil le chiot; cette petite bête aimait bien trop la hauteur.

“Recrue.” confirme-t-il avant qu’un de ses supérieur n’arrive dans son dos et s’éternise dans une large révérence pour la jeune fille devant lui.

“Sera Sveinn ! Sachez que c’est toujours un plaisir de vous acceuillir à Fort Bastel ! Declan vous transmet son amitié et ses plus sincères excuses pour ce contre-temps imposé : une mission s’est imposée à la dernière minute. Il m’a fait savoir qu’il insistait pour qu’il soit prit grand soin de vous. Je vous promets qu’en dépit de son apparence vétuste : la demeure de la Garde est parfaitement confortable pour nos invités les plus prestigieux.”


Il jeta un regard autour d’eux, cherche quelqu’un des yeux, visiblement mal à l’aise. De dépit il se tourne vers Wilhelm, occupé à veiller et flatter le chien.

“Wilhelm …” Le barbare lève un oeil vers lui. “Peux-tu veiller à ce que Sera soit conduit à ses appartements ?...” Son supérieur lève un sourcil interrogateur vers le barbare et ses deux bonnes têtes de plus que lui. Le ton est méfiant.

“Quoi, Fae ?” Le garde expérimenté serre la machoire, le dévisage d’un air furieux, et semble se mordre les joues pour ne pas répondre. Wilhelm le remarque, mais il est absolument certain qu’elle a affirmé s’appeler ainsi. Il hoche la tête cependant: il ne peut pas le blâmer d’être méfiant. La dernière fois qu’il a servit de guide au Fort, la recrue avait dormi dans les donjons. Pour sa défense, les chambres se ressemblent toutes pour lui.

“Bien.” Dit-il d’un ton sec avant de se tourner vers la jeune fille. “Mes excuses encore. Je vous promets de vous trouver un meilleur chaperon d’ici cette soirée.”


_________________

There is a sickness in the ancient pitted cobbles of the old road and on its writhing path you will face viciousness, violence, and perhaps other damnably transcendent terrors. So steel yourself and remember: there can be no bravery without madness.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
▲ MESSAGES : 17
▲ OCCUPATION : Dresseuse et éleveuse de mabaris
Voir le profil de l'utilisateur
Aujourd'hui à 14:24
 

A dog is the only thing on earth that loves you more than he loves himself

   
I would be glad to meet someone as kind hearted as my dogs

    Voilà pourquoi j'adorais venir à Fort Bastel. Les rencontres qu'on y faisait étaient si intéressantes ! Cet endroit concentrait une telle diversité de personnalités et d'individus qu'on ne savait jamais sur quoi on allait tomber. Une fois, j'avais même fait la connaissance d'une mage qui manipulait l'eau comme personne, et j'avais été enchantée de voir ses talents à l'oeuvre. Un véritable plaisir pour les yeux, et je m'étais empressée d'esquisser un croquis de la Garde des Ombres en pleine action, histoire d'en conserver un souvenir impérissable. J'avais montré le dessin à mon père à mon retour à Hautecime, qui comme d'habitude, n'y avait pas accordé une grande attention, mais bon. Je ne pouvais pas lui demander d'apprécier tout ce que je faisais, surtout considérant qu'il n'aimait pas me voir battre la campagne comme je le faisais.

Ainsi donc, Wilhelm était une recrue. Eh bien, j'espérais qu'il réussirait son Union. Cet aspect de la Garde me paraissait toujours un peu cruel, bien que nécessaire. Mais je ne pouvais pas m'empêcher d'avoir un petit pincement au coeur en jetant un regard à ces personnes qui mettaient leur vie en jeu de la sorte, pour mieux protéger les nôtres. J'appréciais leur sacrifice à sa juste valeur, mais parfois, j'aurais aimé pouvoir faire plus que leur adresser des remerciements silencieux.
Alors que j'allais reprendre la parole, un homme fit irruption au beau milieu de notre duo, m'adressant une courbette tellement poussée que j'aurais pu la prendre pour une moquerie davantage que pour une marque de respect. Génial, tout ce que je détestais. Si j'avais envie qu'on me parle comme à une noble dame, je retournais chez moi et frayais avec la noblesse de Hautecime dans une toilette appropriée, je ne me promenais pas en guenilles usées au milieu de la cambrousse de Ferelden. Un profond soupir m'échappa tandis que je levai les yeux au ciel, en l'entendant s'étendre en vaines paroles.

- Je vous remercie pour votre considération, cependant... Premièrement, je sais me débrouiller toute seule pour trouver un endroit où dormir ; deuxièmement, je n'ai pas du tout l'utilité d'un chaperon, sinon vous pensez bien que je ne me promènerais pas seule à travers Thédas, quoique je ne suis pas vraiment seule -Pandora eut un aboiement d'approbation- ; et enfin troisièmement, quand bien même j'aurais besoin de quelqu'un pour me surveiller, et je tiens à insister sur le fait que ce n'est pas le cas, Wilhelm me conviendrait parfaitement.

L'intrus me toisa pendant quelques instants en silence, comme surpris par les paroles que je venais de lui adresser. Mon franc parler interloquait parfois, j'avais donc l'habitude de voir ce genre d'expressions sur les visages. Finalement, il se confondit en excuses, adressa une dernière recommandation au géant à la crinière ébouriffée qui tenait toujours le chiot dans ses larges paluches, puis tourna les talons pour disparaître au détour d'un bâtiment.

- Mieux. Bon, est-ce que tu saurais où manger un morceau ? Je commence à avoir faim, et je pense que nos deux boules de poils ici présentes ne seraient pas contre un petit casse-croûte non plus !

Et sans attendre qu'il me réponde, je glissai d'autorité mon bras sous le sien -enfin, autant qu'il était possible de le faire, il me dépassait de si haut !- pour l'entraîner plus loin. Du moins essayer.

.SHADOW
   

_________________

« Suuren tuulen nostajaksi, Sään rajun rakentajaksi, Kisko teiltä tervaskannot, Rannoilta rämäkät männyt, Tuopa taita tammen latvat, Rutaise rutiset raijat, Nouse tuuli tuulemahan, Vihkurit vetelemään, Nouse tuuli tuulemahan, Ilmarinta riehkimään, Tuule tuuli kuusi vuotta, Seuro seitsemän kesää, Saata koski kuohumahan, Vesi vanha vellomaan, Itse kuoho kosken lailla, Sekä valtona vallitse, Suuren tuulen nostajaksi, Sään rajun rakentajaksi »

  (c) Bloody Storm
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THE DAWN WILL COME :: SURFACE DE THÉDAS :: FERELDEN :: AMARANTHINE :: FORT BASTEL-
Sauter vers: