Second glance | ft. Caerlion

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

le Mar 15 Aoû - 13:29


Caerlion & Dhaveira

second glance


C'était un village banal d'Orlaïs, tranquille et sans histoire... C'était loin d'être une ville importante, mais pour Dhaveira, c'était déjà trop.

Elle pénétra dans la petite taverne avec un soupir : il était clair, à son expression, qu'elle n'avait pas la moindre envie d'être ici. En fait, à en juger par les regards que les quelques clients déjà présents lui lançaient, il était clair que personne n'avait envie qu'elle soit ici : elle était très clairement la seule elfe en vue, et, avec sa dégaine de sauvageonne et son vallaslin, elle faisait tache.

Elle alla  directement passer commande - un verre d'eau, un bol de ragout - en payant à l'avance pour éviter les ennuis avec le propriétaire. Il l'avait déjà vue, ce qui expliquait sans doute qu'il ne l'ai pas directement chassée de son établissement... mais ce n'est pas pour autant qu'il aurait accepté de lui faire confiance pour payer plus tard. Elle leva les yeux au ciel.

Elle n'avait jamais aimé les villages. En général, pendant ses voyages, elle les évitait. Elle avait une bonne raison de visiter celui-ci, pourtant : la même raison qu'avaient un bon nombre de voyageurs de s'arrêter ici. Le village abritait un forgeron relativement réputé dans la région, un homme qui faisait bien son travail et se moquait de l'identité de ses clients du moment qu'ils le payaient. Ce n'était pas la première fois que Dhaveira avait besoin de ses services, en fait, elle et Shielan lui avaient déjà rendu visite à plusieurs reprises. Loin du forgeron de leur clan, ils n'avaient pas vraiment le choix - et tout shemlen qu'il était, cet homme là savait y faire.

Donc, en passant dans le coin, elle avait décidé de faire un saut dans le village. Chercher de nouvelles pointes pour ses flèches... Réparer et améliorer sa nouvelle longue épée bien qu'elle ne lui serve toujours pas à grand chose... Il y avait toujours des choses à faire, alors pourquoi pas le faire maintenant ? Malheureusement, les choses avaient pris plus de temps que prévu.

Au final, la chasseuse s'était résignée à passer la journée sur place.

Elle s'installa seule à une petite table en attendant son plat et que le temps passe. Les clients avaient recommencer à discuter entre eux, s'habituant sans doute à se présence sur place même si elle les voyait quand même l'observer du coin de l’œil. Oh, les humains. Vivement qu'elle sorte de là.

Et la porte de la taverne s'ouvrit à nouveau. Dhaveira tourna la tête, par réflexe, et...

C'était cette femme. Elle la connaissait. Elle ne l'avait rencontrée qu'une fois, il y a plus d'un an à présent, mais elle la reconnaissait quand même... C'était la femme qui, ce soir-là, était intervenue dans le combat qui avait coûté sa vie à son frère.

Dhaveira la regarda sans bouger, sans rien dire, elle n'était même pas sûre de comment réagir. La dernière fois... elle  avait été trop choquée, trop abasourdie pour réellement lui parler, trop démontée par la perte de Shielan pour penser à quoi que ce soit d'autre. Elle ne l'avait pas remerciée, n'avait même pas songé à son nom. Et elles s'étaient séparées très vite. Qu'était-elle sensée faire vu les circonstances ? Aller la saluer comme si de rien n'était ?  L'ignorer tout simplement ? Oh, ça aurait été tellement plus simple.

-"Vous.", laissa-t-elle finalement échapper quand la femme finit par s'approcher de sa table. "Vous, une deuxième fois... Nous nous sommes déjà rencontrées, vous en souvenez-vous ?"

AVENGEDINCHAINS
avatar
Snow Kissed
▲ MESSAGES : 96
▲ OCCUPATION : Rôdeuse, chasseuse
▲ COMPÉTENCES ET ARMES : Arc

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

le Jeu 17 Aoû - 3:37


second glance.
─ a thank you ─
Comme à mon habitude, je partais toujours en mission en quête d'apostat à traquer dans les moindres recoins à travers les contrées. Et il s'avère qu'aujourd'hui, on m'envoyait à la recherche d'un potentiel apostat qui aurait pu se réfugier dans un bâtiment au sein d'un village. Décidée à l'arrêter, j'avais passé ma journée à fouiller ici et là dans les maisons du petit village, n'hésitant également pas à faire pression sur les individus qui osaient se dresser contre moi ; même les hommes dont ceux avec leur langage grivois. J'avais beau être une femme, un profil particulier au sein de l'ordre, je restais quelqu'un de droit n'oscillant jamais face à de quelconques remarques de bas étages et surtout lorsque je suis d'humeur à me montrer persévérante comme c'était le cas présent. Comprenant finalement que je ne saurais trouver le fugitif au sein des maisons des villageois, je me suis alors dis que je devais alors me rendre au cœur des bâtiments publics, notamment à des endroits où l'on peut retrouver de la foule et où il serait aisé pour l'individu de se confondre afin de rester discret et d'échapper à ma vigilance. Et c'est ainsi que je me suis retrouvée dans cette taverne-même, pénétrant à l'intérieur de la construction d'un claquement de porte avant d'inspecter les alentours et notamment les clients qui me jugeaient à leur tour. À première vue, il semblerait que personne ne ressemble de près ou de loin à l'homme que nous recherchions, néanmoins, je préfère m'en assurer d'abord en interpellant le tavernier. ≪ - Bonjour à vous, je suis à la recherche d'un mage en fuite. Sachez que s'il se cache ici et que vous nous aidez à le retrouver, vous serez grassement récompensé. ≫. L'individu semble tout de suite accepter l'offre, avide d'argent ; aussi je reprends. ≪ - J'aimerais rester ici et attendre s'il compte pointer le bout de son nez, si vous voulez bien. Servez-moi de quoi me sustenter. ≫ fis-je alors avant de prendre l'assiette qu'il me servit directement avant de chercher un endroit où je pourrais m'asseoir et profiter de ce petit repas improvisé.

C'est alors que je devine un visage que je n'avais pas aperçus tout à l'heure. Et pourtant, c'est incroyable comme la jeune femme est pourtant aisément remarquable. En effet, c'est une elfe dalatienne, comme le prouve ses oreilles en forme de couteaux et les marques qu'elle porte au visage. Sans doute n'aurais-je pas cherché à l'observer si ce n'est que d'éprouver du dégoût à son égard si seulement son visage ne me semblerait pas aussi familier. Rapidement, les réminiscences me reviennent en tête. Je me souviens de ce jour, il y a un an de cela où je m'étais retrouvé une nouvelle fois en mission mais que je dû abandonner quelques temps mon blason pour secourir une demoiselle et son frère contre un géant. Pas une seule seconde je n'avais hésité à l'aider, faisant fi de ses origines, pensant toujours à faire le bien autour de moi et à tendre la main à ceux et celles qui en ont besoin. Si d'ailleurs la créature se retrouvait une nouvelle fois en danger aujourd'hui, sans doute aurais-je fais le nécessaire pour la secourir à nouveau, même en la sachant issue d'une culture différente. C'était dans ma nature d'aider, même ceux que je pouvais haïr malgré-moi. J'avais été éduquée ainsi et cela ne changerait probablement jamais. C'est alors que l'elfe me reconnait et m'accoste lorsque je suis près d'elle pour l'entendre. Elle affirme à haute voix que nous nous sommes déjà vu et me demande ainsi si je me souviens de sa personne, ce que je finis par dire. ≪ - En effet, je m'en souviens ! ≫ annonçais-je alors en souriant avant de bomber fièrement le torse. ≪ - Je vous ai sauvé la vie... Mais pas la peine de me remercier ! C'est absolument normal ! ≫ m'exprimais-je comme si je voulais la devancer sur ses prochaines paroles qui me paraîtraient certainement évidentes alors que la dernière fois, elle ne s'était aucunement exprimée sur ce qu'il venait de se passer sous ses yeux. ≪ - Puis-je m'installer à votre table ? ≫ lui demandais-je alors, changeant soudainement de sujet tandis que je remarquais que la plupart des places étaient prises. Néanmoins, j'en étais certaine ; la dalatienne allait très certainement revenir sur ce tragique événement qui avait dû la perturber plus que moi-même.

Invité

Invité

Revenir en haut Aller en bas

le Jeu 17 Aoû - 21:55


Caerlion & Dhaveira

second glance


L'humaine l'avait reconnue, elle aussi. Elle prit même les devants en affirmant, sans broncher, qu'il n'était pas nécessaire de la remercier. Présomptueux... Et un peu déplacé, aussi, aux yeux de l'elfe : certes, elle l'avait sauvée, mais l'événement avait quand même eu une fin tragique... Enfin, Dhaveira ne pouvait pas lui en vouloir pour ça. S'interposer ainsi entre elle et ce géant, ça avait été courageux et noble de sa part : elle devait le reconnaître.

Elle fit un geste de la main, désignant la chaise vide en face d'elle, quand l'autre lui demanda si elle pouvait s'asseoir. "Bien sûr." Elle ne pouvait tout de même pas refuser la place à la personne à qui elle devait la vie, même si, vraiment, elle aurait préféré ne pas être confrontée à une personne lui rapellant tant ce jour funeste... Elle se redressa sur son siège, s'approchant un peu de son interlocutrice.

-"C'est vrai, je ne vous avais même pas remerciée, la dernière fois, hein ? J'étais... un peu sous le choc." Doux euphémisme... Après ce combat, elle était non seulement blessée mais complètement assommée, abasourdie par ce qui venait de passer. Pas vraiment la tête aux remerciements...

La chasseuse s'était souvent demandée, depuis, qui était cette sauveuse si vite disparue. Une combattante de talent, oui, mais quoi d'autre ? Qu'est-ce qui l'avait menée sur les routes ce jour-là, et quel genre de personne était-elle en général ? Qu'est-ce qui l'avait poussée à aider ? Où avait-elle appris à se battre ? En tout cas, elle était très compétente, et ça, Dhaveira pouvait le respecter, humaine ou pas. Pour l'instant, donc, aucune animosité particulière envers la jeune femme. Pas vraiment de reconnaissance, non plus. L'elfe savait qu'elle aurait du en avoir, mais vu les circonstances... c'était un peu difficile. Il lui était même arrivé, dans ses pires moments, de lui en vouloir - de souhaiter qu'elle ne soit pas intervenue. Pas maintenant. Mais tout de même...

-"Étrange que nous routes se recroisent. Qu'est-ce qui vous emmène par ici ?"

Une curiosité un peu forcée - elle avait vraiment envie de s'éloigner du sujet de Shielan. Si elle devait en parler, ce ne serait certainement pas avec une humaine qu'elle connaissait à peine.

AVENGEDINCHAINS
avatar
Snow Kissed
▲ MESSAGES : 96
▲ OCCUPATION : Rôdeuse, chasseuse
▲ COMPÉTENCES ET ARMES : Arc

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

le Sam 19 Aoû - 17:56


second glance.
─ a thank you ─
La jeune elfe accepta à ce que je m'assoie en face d'elle, ce que je fis sans plus attendre, posant également mon assiette en même temps et commençant même à piocher dedans, la fonction de templier creusant légèrement, surtout quand on se retrouve sur une affaire concernant un mage en fuite qu'il fallait poursuivre dans toute la ville ! La dalatienne se replaça alors sur son siège pour avouer qu'elle n'avait même pas chercher à me remercier, affirmant qu'elle n'était pas arrivé à s'exprimé, surprise, traumatisé sans doute. ≪ - Je comprends. ≫ fis-je poliment. Sans doute aurais-je fais la même chose à sa place. Non. Même dans cette situation, je n'aurais pas fait preuve d'une aussi grande sensibilité. Je m'aurais tout de suite ressaisi. Mais il faut dire que je n'avais plus vraiment personne sur qui pleurer ces derniers temps.Je n'avais pratiquement pas de famille, quelques proches, surtout des collègues. Et ces derniers m'auraient probablement encouragé à continuer dans ma quête, à ne pas désespérer en pleurant leur mort. Je devais rester forte et rester forte, c'était aussi oublier ses sentiments qui pouvaient vous déstabiliser. Néanmoins, je pouvais comprendre que pour une personne lambda, cela pouvait ainsi bouleverser sa vie. Je restais donc plutôt silencieuse, ne cherchant pas à la bousculer d'avantage alors que je venais de lui faire remémorer sans nul doute le pire événement de son existence à l'instant même. Ce n'est seulement lorsque la demoiselle ne reprend la parole, que j'en fais de même, répondant à sa question. ≪ - En effet. Je suis à la recherche d'un apostat que l'on doit ramener au cercle, rien de bien méchant. La routine... D'ailleurs, si vous l'apercevez, n'hésitez pas à me prévenir. ≫ fis-je, espérant à ce qu'elle soit coopérative bien que les dalatiens aient la fâcheuse habitude d'abriter ces criminels qui cherchaient à échapper à leur destin. Mais après tout, je lui avais sauvé la vie, non ? Elle avait une dette envers moi, je méritais bien ça. Même si je n'avais pas forcément besoin d'une elfe pour en venir à bout au fuyard. Un moment où l'autre, je finirais par le rattraper. Cela n'était seulement qu'une question de temps, il ne pouvait pas se cacher éternellement. Même ici alors que le lieu était remplis d'individus tous méconnus les uns que les autres.

Invité

Invité

Revenir en haut Aller en bas

le Dim 20 Aoû - 10:35


Caerlion & Dhaveira

second glance


Voyant l'autre manger, Dhaveira se pencha elle même son assiette. Le ragout avait un peu refroidit, mais il n'était pas mauvais, contrairement à ce à quoi elle s'attendait. Elle n'était pas bien difficile, mais en général elle préférait le produit de sa chasse à la nourriture humaine... Enfin, ça ferait l'affaire. Elle en avala quelques cuillerées en l'écoutant répondre.

Un apostat, le cercle : des thermes que l'elfe releva en haussant un sourcil. "Vous êtes templière ?", demanda-t-elle doucement. Une templière... Quelle blague. Avait-elle réellement été sauvée par une membre de cet ordre ? Dhaveira n'avait jamais aimé les templiers, encore moins depuis que les cercles avaient rouverts leurs portes. Les dalatiens ne s'étaient jamais préoccupés de leurs règles et leurs Premiers et Seconds avaient toujours été tolérés... Mais aux yeux de Dhaveira, tout mage méritait sa liberté, elfe ou humain, quoi que la "Divine" ai à dire là-dessus. Elle ne voyait pas pourquoi elle respecterait la Chantrie et ses règles...

Elle fronça les sourcils en songeant à ce fameux apostat qui devait se cacher dans le coin. "Je ne l'ai vu nulle part." C'était vrai, mais si elle l'avait vu, elle n'en aurait quand même rien dit. Oui, elle avait une dette envers cette humaine. Ce n'était pas ça qui allait la faire revenir sur ses principes. Elle ne put s’empêcher de continuer avec une remarque ironique. "Il vous a fait quelque chose ? Ou vous le cherchez juste pour le crime d'avoir de la magie ?"

AVENGEDINCHAINS
avatar
Snow Kissed
▲ MESSAGES : 96
▲ OCCUPATION : Rôdeuse, chasseuse
▲ COMPÉTENCES ET ARMES : Arc

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

le Mar 22 Aoû - 3:10


second glance.
─ a thank you ─
Nous commençâmes à toucher à notre assiette, l'une comme l'autre jusqu'à ce que la discussion ne soit engagée. Ainsi, lorsqu'elle me demanda ce qu'il m'avait poussé à venir dans cette taverne, provoquant alors nos retrouvailles, je lui avais ainsi expliqué que je me trouvais sur la trace d'un apostat que je devais capturer, suivant les ordres de la Chantrie. Ce qui la fit réagir presque tout de suite, me demandant si j'étais une templière. Et c'est fièrement que je lui répondis alors. ≪ - Oui ! Je suis une templière ! ≫ Je voulais lui poser d'avantage de questions concernant son avis alors que cela ne semblait pas vraiment l'enjouer. Avais-je dis quelque chose de mal ? Allait-elle mal le prendre ? Ou alors n'aimait-elle pas la Chantrie ? Bien sûr ! Elle n'était qu'une elfe dalatienne après tout. L'une de ces créatures sauvages habitant les bois et à peine éduquée suivant nos principes. Sa culture différait totalement de la nôtre, il était normal que cela l'insupporte. Néanmoins, je ne préférais pas réagir soudainement par rapport à son expression, préférant rester calme pour le moment et faire comme si de rien de tout cela ne s'était passé, comme si elle appréciait ma fonction. Mais la suite de ses paroles me fit bien comprendre qu'elle n'était absolument pas d'accord quant à mes occupations et ma mission qu'elle devait trouvée absolument injuste. Je la jugeais ainsi du regard lorsqu'elle me demanda si le mage en question m'avait fait du tort ou non. Que cela ne relevait que de l'ordre de la Chantrie. Je ne pouvais me retenir de parler plus longtemps. ≪ - La magie est incontrôlable. Tôt ou tard, cet apostat pourrait se révolter contre nous et semer le chaos. Si pour le moment il semble inoffensif, il vaut mieux prévenir que guérir... Il fut un temps où ils étaient libres mais ils n'ont pas réussi à nous prouver qu'ils pouvaient tenir en place. Ils ne peuvent s'en prendre qu'à eux-mêmes. ≫ fis-je alors, espérant m'expliquer sur un ton neutre même si je gardais mon attitude plutôt froide.

Invité

Invité

Revenir en haut Aller en bas

le Jeu 24 Aoû - 15:11


Caerlion & Dhaveira

second glance


Templière, et fière de l'être. La femme qui l'avait sauvée n'était donc rien d'autre qu'une guerrière endoctrinée par la Chantrie humaine ? En tout cas, elle avait l'air de croire dur comme fer aux discours de la Divine. Enfermer un mage avant même qu'il ne se soit montré dangereux, juste par prévention... Comment pouvait-on considérer ça comme normal ? N'aurait-il pas fallu enfermer le monde entier, dans ce cas ? Après tout, n'importe qui pouvait être dangereux, avec une arme et de mauvaises intentions.

Elle haussa les épaules, pour montrer que ce discours ne l'impressionnait pas. "Nous, les dalatiens, nous n'avons jamais eu besoin de templiers." Même si le système dalatien concernant les mages l'avait, dans les faits, forcée à quitter son clan, elle le préférait quand même mille fois aux cercles. Son frère avait au moins eu la chance d'être libre, jamais l'archiviste du clan ne l'avait forcé à faire quoi que ce soit. Et c'était de son plein gré qu'il était parti - et qu'elle l'avait suivi. "Je pense que les mages devraient être libres, comme les autres. On ne peut pas condamner un groupe entier pour les actions de certains."

Elle-même avait fait cette erreur, dans le passé - considérant tous les humains d'un mauvais œil par défaut. Elle était plus humble à présent, plus ouverte, toujours un peu méfiante mais pas autant qu'avant. Du moins, elle essayait. Dans un village tel que celui-ci, c'était plutôt difficile.

Dhaveira ne savait même pas pourquoi elle essayait d'argumenter avec cette femme. Elle n'aurait pas du chercher pas le conflit comme ça, elle lui devait la vie après tout... Et elle savait très bien qu'elle ne parviendrait jamais à la convaincre. Mais elle ne parvenait pas à se taire, le sujet avait trop d'importance à ses yeux, même si son frère n'était plus avec elle.

AVENGEDINCHAINS
avatar
Snow Kissed
▲ MESSAGES : 96
▲ OCCUPATION : Rôdeuse, chasseuse
▲ COMPÉTENCES ET ARMES : Arc

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

le Mer 6 Sep - 3:23


second glance.
─ a thank you ─
Malgré la fierté que je pouvais démontrer, la demoiselle elfique ne fut guère enflammée à l'idée de se retrouver face à une templière de ma condition. Même si je ne pus m'empêcher d'afficher une légère moue boudeuse, je me disais également que j'aurais dû y attendre. Parce que l'elfe est dalatienne et que les croyances qui sont les miennes ne la concernaient aucunement. D'ailleurs, elle se lança même sur la voie du défi, affirmant que chez les elfes des forêts, ils n'avaient pas besoin de templier pour que les mages restent en place. Je hausse alors les épaules. ≪ - Chacun ses méthodes. ≫ m'exprimais-je alors sur un ton neutre. La raison qui me poussait à rester calme pour l'instant était fortement lié par le caractère héroïque que j'avais pu faire preuve à son égard, que je me voyais mal aujourd'hui m'en prendre à elle alors que j'avais fais en sorte à ce qu'elle puisse continuer son existence aujourd'hui. Et puis, soyons honnêtes, ça ne valait pas la peine de s'énerver pour quelques puériles provocations venant de la part d'une créature sauvage, vivant en pleine nature ! Même si cette dernière n'hésitait pas à se faire de plus en plus insistante, évoquant son avis qui lui était propre. Aussi je répliquais aussitôt. ≪ - Les ordres sont les ordres. Qu'importe ce que l'on peut penser de ce qui est juste ou non. Si les templiers décideraient d'agir selon leur volonté, cela ne serait plus un ordre et cela ne serait pas bon aussi bien pour la Chantrie que pour les mages. ≫. Et je pensais sincèrement ce que je disais. Il suffisait de voir le comportement de certains de mes collègues, bien trop préoccupés parfois à avoir plus d'attention à leur propre personne qu'à la Chantrie elle-même. Certes, des templiers pensaient que l'on devait nous montrer plus tolérant envers les mages. Pourquoi pas... Mais d'autres pensaient que la meilleure des solutions restait encore l'apaisement voir la mort. Voilà pourquoi nous devions respecter l'ordre et éviter les débordements. Après tout, les mages avaient beau rester enfermés dans leur tour, on faisait cependant tout notre possible pour qu'ils puissent être épaulés et se sentir en sécurité. Du moins, c'est ainsi que je procédais. Établir un lien de confiance afin de construire un soutient mutuel entre les deux groupuscules. Faire en sorte à ce que les simples mortels et les mages puissent évoluer dans une société paisible, main dans la main face à la menace issue de l'immatériel.

Invité

Invité

Revenir en haut Aller en bas

le Mer 6 Sep - 17:58


Caerlion & Dhaveira

second glance

Il fallait le reconnaître, la templière savait garder son calme. Ses opinions, toutes fausses et contestables qu'elles étaient, elle les exprimait fermement mais sans s'énerver... Dhaveira se sentait obligée de suivre cet exemple, se montrer plus agressive aurait desservit ses propos et, encore une fois, elle avait une dette envers elle. Elle réfléchit quelques instants à ses propos. Les ordres étaient les ordres... Elle avait du mal à s'imaginer une vie à obéir ainsi à une voix extérieure. Tous les templiers étaient-ils comme ça ? A suivre aveuglément les directives de la Divine ? Et cette humaine elle-même, là devant elle, était-elle réellement aussi docile ? Quand elle s'était interposée entre elle et ce géant, un an plus tôt, ce n'était pas en suivant des ordres.

Elle hocha doucement la tête. "Chacun ses méthodes", répéta-t-elle, comme pour mettre un terme à ce début de conflit. Vivre et laisser vivre... Elles n'allaient de toute façon pas résoudre l'insoluble problème des mages et de la chantrie en discutant ici, dans ce petit village perdu.

Le silence se fit entre les deux femmes. L'elfe, perdue dans ses pensées, jouait distraitement avec la cuillère dans son bol de ragout à moitié entamé. Elle n'avait pas faim. Mais elle le terminait. Gaspiller de la nourriture, c'était mal. Finalement, elle brisa le silence, posant presque sans y réfléchir à voix haute la question qu'elle se posait presque depuis le début de leur conversation. "Qu'est-ce qui vous a donc poussée à devenir templière ?" Pour elle, ça avait toujours été simple. Elle était devenue chasseuse car c'était our cela qu'elle était douée, et de cela dont le clan Sabrae avait besoin. Elle avait toujours aimé cette occupation, simple, mais primordiale... Mais pour une humaine, le choix de templier semblait plus intriguant. Surtout pour une femme.

-"Oh, d'ailleurs. Mon nom est Dhaveira. Je ne pense pas que nous nous soyons réellement présentées, jusqu'à présent." Et il en était peut-être temps.

AVENGEDINCHAINS
avatar
Snow Kissed
▲ MESSAGES : 96
▲ OCCUPATION : Rôdeuse, chasseuse
▲ COMPÉTENCES ET ARMES : Arc

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

le Jeu 7 Sep - 16:45


second glance.
─ a thank you ─
≪ - Chacun ses méthodes. ≫. Je me suis mis à pousser un léger rire, presque amusé par la répétition après ce que je venais de dire. Bien sûr, quand on est une elfe dalatienne on existait dans un monde qui différait complètement de celui dans lequel nous-même nous pouvions vivre en tant que templier. L'entente pouvait être délicat si on ne faisait pas abstraction de notre état, de nos origines. Et aujourd'hui, on avait préféré se faire la paix et agir de la sorte plutôt que de nous mener sur un terrain glissant pouvant nous mener inévitablement vers la discorde. Heureusement, la créature n'insista pas d'avantage tout comme moi, alors que j'avais préféré lancer de manière neutre les raisons qui poussaient mon ordre à agir de la sorte même si j'avais bien conscience à quel point l'être humain pouvait être imparfait. Que d'autres restaient haineux injustement envers les mages et arboraient une mauvaise image de notre organisation tandis que d'autres individus, comme cela était mon cas, faisait en sorte d'appliquer les lois dignement. Et je pouvais vous assurer que cela n'était pas facile tout les jours, bien au contraire. Le silence finit par alors s'installer presque naturellement alors que je recommençais à manger, désireuse d'être remise sur pied afin de reprendre la chasse de l'apostat si cela devait être réellement nécessaire. Car j'étais bien consciente qu'il fallait être en forme si l'on voulait mener à bien une mission et cela voulait aussi dire avoir le ventre bien rempli. Néanmoins, je suis soudainement arrêtée lorsque la demoiselle reprend la parole, cette fois-ci en m'interrogeant sur les raisons qui me poussèrent à prendre une telle voie. Je me suis mis à sourire plus calmement, comme bercée par de doux souvenirs me rendant nostalgique, le regard ailleurs. Je ne savais pas s'il était réellement nécessaire de dévoiler ainsi sa vie privée lorsqu'on se retrouve sur le terrain en pleine mission, mais quelque chose me disait que cela pourrait aider à ce que l'elfette ait moins de préjugés. Qui sait, nous pousser tout les deux vers une improbable amitié. ≪ - Je n'ai jamais connu mon père. Mais d'après ma mère, il avait été un templier avant moi... Cela m'a paru comme une évidence. Et puis je viens d'Antiva. Les femmes ont normalement une fonction bien précise là-bas... Je voulais leur prouver le contraire à tous. ≫. Je n'osais encore relever la tête, restant dans ma contemplation du vide pendant quelques temps, presque honteuse d'avoir dévoilé ce que je pourrais considérer comme un secret ; Une demoiselle qui fut un jour rebelle avant d'entrer dans l'ordre et essayer au mieux d'être la templière modèle. Défier l'autorité pour faire ce qu'elle voulait faire. Je regrettais presque de m'être ainsi dévoilée. Néanmoins, je balayais mes pensées d'un revers de la main lorsque la dalatienne se présenta alors. ≪ - Enchantée, je suis Caerlion Loe. ≫ fis-je à mon tour en lui tendant une main qui se voulait amicale et souriant également chaleureusement.

Invité

Invité

Revenir en haut Aller en bas

le Ven 8 Sep - 17:50


Caerlion & Dhaveira

second glance


L'humaine lui expliqua donc comment c'était pour se rapprocher d'un père disparu qu'elle avait suivi ses traces, et était devenue templière comme lui avant elle. Dhaveira connaissait l'importance que pouvaient avoir les racines, les ancêtres, pour une personne, aussi comprenait-elle cette décision. En un sens, ça la soulageait, de voir que cette jeune femme, celle qui l'avait sauvée, n'était pas la pire des templières. Certes, elle en restait une - c'était bien malheureux, et elle ne savait toujours pas vraiment comment le prendre - mais au moins elle n'avait pas l'air d'une fanatique exaltée.

Elle lui expliqua aussi que, dans le pays d'où elle venait - Antiva, où la dalatienne n'avait jamais mis les pieds - les femmes étaient considérées comme moins capable que les hommes, ce qui était une idée si profondément ridicule qu'elle en roula les yeux. "C'est stupide." Si elle avait pu leur prouver qu'ils avaient tort, elle avait bien fait. Dommage, vraiment, que tout ça ai aboutit à un poste de templier.

Elle s’appelait donc Caerlion Loe. Elle se montrait à présent plus amicale, presque sympathique, l'ambiance plutôt tendue du début de la conversation semblait se réchauffer un peu. Songeuse, Dhaveira piocha quelques cuillerées dans son bol.

-"Caerlion", répéta-t-elle pour s'en souvenir. "Enchantée aussi, je suppose. Plus que la première fois, en tout cas." Elle lui rendit un léger sourire. Une part d'elle même, pourtant, continuait de penser à cet apostat qui devait se cacher tout près. Elle espérait, au fond d'elle même, qu'il s'échappe à temps. "Vous vivez à Orlaïs depuis longtemps ?" Au moins un an, puisque c'était là qu'elles s'étaient croisées une année plus tôt. En même temps, si, dans son Antiva natale, on la considérait comme moins forte à cause de son sexe, Dhaveira comprenait qu'elle ai eu envie de partir. En général, l'elfe se trouvait toujours plus de points communs et de facilité à parler avec des gens qui, comme elle, voyageaient beaucoup. Les sédentaires... ils lui semblaient bien trop éloignés de son propre mode de vie.

AVENGEDINCHAINS
avatar
Snow Kissed
▲ MESSAGES : 96
▲ OCCUPATION : Rôdeuse, chasseuse
▲ COMPÉTENCES ET ARMES : Arc

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

le Mar 12 Sep - 1:13


second glance.
─ a thank you ─
≪ - C'est stupide. ≫. Je me suis mis à sourire. Au moins nous étions d'accord au moins sur un point ! Ces idées étaient totalement incohérentes et si j'avais bien conscience d'être la preuve vivante qu'une femme pouvait porter fièrement l'armure et être forte face à l'adversité, je supposais que cela devait être également le cas de Dhaveira en tant que dalatienne, contrainte de devoir vivre en milieu hostile, face à de potentielles créatures comme celle que j'avais fait face afin de la sauver in extremis. Je ne sais d'ailleurs ce qui était pire entre un monstre des plaines et un apostat. Je supposais que cela devait être l'apostat bien évidemment. Qu'est-ce qui est pire qu'un homme attiré par le pouvoir et capable de manier la magie ? Le passé nous avait démontré à quel point ces individus pouvaient être dangereux. C'est d'ailleurs pour cela que la Chantrie usait de solution drastique. Afin d'éviter un drame. La jeune elfette dit alors qu'elle était à son tour enchantée de me rencontrer, plus que lors de notre dernière rencontre même. J'osais afficher un petit sourire lorsque je la vis en faire autant avant de piocher également dans ma propre assiette. Bien sûr, notre rencontre s'était déroulé un peu trop rapidement. La créature changea alors soudainement de sujet, me questionnant quant à ma présence à Orlaïs, sa durée. ≪ - En effet. Dès que j'ai compris que je pouvais m'engager en tant que Templière, je suis partie loin de chez moi avant d'arriver ici, à Orlaïs... Mais il m'arrive de me déplacer quotidiennement puisque je sers actuellement d'émissaire entre la Tour d'Orlaïs et la Tour de Férelden en cours de réhabilitation. ≫. Sur le coup, je n'avais pas fait attention à l'impact de mes paroles, pensant simplement faire part de mes habitudes et de ma vie de tout les jours qui consistaient la plupart du temps à servir la Chantrie grâce à ma fonction. Aussi, je risquais une nouvelle fois remettre sur le tapis la question des apostats et de leur danger, symbolisé par leurs prisons ; les Cercles.

Invité

Invité

Revenir en haut Aller en bas

le Sam 16 Sep - 22:00


Caerlion & Dhaveira

second glance


L'ambiance semblait s'être réchauffée entre les deux femmes, mais Caerlion ne tarda pas à faire revenir les sujets qui fâchent sur le tapis. Dhaveira fit la grimace. "Vous comptez rouvrir celle de Ferelden aussi..." Ce n'était même pas une question, mais un simple constat. Elle supposait que ce b'était pas une surprise. Si tous les mages de Thedas devaient rejoindre les cercles de la Chantrie, il n'y aurait certainement pas assez de place à Orlaïs. Dhaveira tâcha de se souvenir de ce qu'elle avait appris sur les anciens cercles, dans son clan et sur les routes. Il y en avait au moins un dans chaque nation, avec des templiers pour les surveiller. Et puis elle songea à son frère. Son Shielan... où l'aurait-on envoyé, lui ? Au Cercle d'Orlaïs, puisque c'était là qu'il était né ? Ou simplement le plus proche de l'endroit où on l'aurait coincé ? Elle serra la poing sous la table, le relâcha, le serra encore. Au moins, il n'avait jamais vécu ça.

Enfin, en tout cas, ça confirmait ce que la dalatienne savait déjà. La Divine des humains était décidément bien décidée à mener sa réhabilitation des cercles à bien, jusqu'au bout. Quite à causer une hausse du nombre d'apostats en fuite se défiant désormais totalement de son autorité. ...Qu'ils se révoltent, donc, ces mages humains ou aux oreilles plates, à présent qu'elle cherchait à les enfermer. Qu'ils lui montrent ce qu'ils en pensaient. C'était tout ce qu'elle méritait.

-"Mon frère... c'était un mage, vous savez ? Un elfe génial, le meilleur que j'ai jamais connu." Elle fixait le contenu de son bol dans lequel elle touillait toujours, cette fois avec une mauvaise humeur manifeste. "Rien que de l'imaginer dans un cercle, je..." Il était morte avant leur réouverture. Qu'auraient-ils fait, sinon ? Dhaveira s'imaginait qu'il aurait cherché à s'élever cotre ces réformes... et elle l'aurait suivi, bien sûr. Et s'il s'était fait enfermer dans une tour, elle aurait tout fait pour l'en sortir, tout.

AVENGEDINCHAINS
avatar
Snow Kissed
▲ MESSAGES : 96
▲ OCCUPATION : Rôdeuse, chasseuse
▲ COMPÉTENCES ET ARMES : Arc

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut