Renatus ▬ “Le dessin exprime des sentiments bien plus forts que des mots.”

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

le Ven 1 Sep - 23:26


Renatus
“War is peace. Freedom is slavery. Ignorance is strength.” ▲ George Orwell, 1984

carte d'identité
nom complet ▲ Il a du sang de Scaevola dans ses veines, mais son géniteur a préféré le priver de liberté plutôt que de le reconnaître. prénoms ▲ Renatus, tout simplement. surnoms ▲ Ren, le plus souvent, c’est ainsi que sa mère l’appeler, et c’est celui qu’il préfère, de loin. Rena, Tutus parfois, rarement. âge ▲ 31 ans, déjà lieu de naissance ▲ A Minrathie, en Tévinter. race ▲ Un homme, tout ce qu’il y a de plus humain. statut civil ▲ Célibataire. orientation sexuelle ▲ Bisexuel, il a découvert assez tôt qu’il pouvait se retourner aussi bien sur les femmes que sur les hommes. En toutes discrétions.  occupation ▲ Esclave, alors qu’il aurait pu être bien plus. faction ▲ Lui-même. Pas qu’il ne s’intéresse pas à ce genre de chose (quoi que, il n’est qu’esclave, après tout), mais il a déjà fort à faire avec sa propre survie et ses plans d’évasions. compétences et armes ▲ A part manier le balai, il y a fort peu de chance que vous croisiez Ren avec une arme, pas plus qu’en train d’agiter les doigts pour faire un peu de magie : aucune compétence ni dans l’un, ni dans l’autre… Mais si dessiner était un moyen de combattre, là, vous auriez à vous inquiéter. croyances ▲ Il fait des efforts, il aimerait pouvoir croire que quelque chose, quelque part – là haut ? – de supérieur soit là pour le protéger. Mais c’est un échec critique. groupe ▲ Peuple. avatar ▲ Tom Riley.
✎ INFORMATIONS EN VRAC

▲ Il est rêveur, le « petit » Ren. Depuis toujours, en réalité, même si son imagination a vraiment commencé à se développer de manière explosive après ses six ans. C’est peut-être parce qu’il rêve parfois les yeux grands ouvert qu’il est étourdi, d’ailleurs : ce n’est pas une simple maladresse ou une oisiveté qu’on pourrait lui reprocher, non. Il ne fait pas partie de cette catégorie de personne, il a appris depuis bien longtemps qu’il faut avoir des esclaves pour pouvoir se complaire dans l’oisiveté, et non pas être esclave. Il est plutôt précis, en réalité, et c’est sans doute pour cela qu’il est si doué de ses mains, en particulier lorsque celles-ci tiennent un crayon. Il est également précis dans son travail, et aurait pu offrir bien plus que de simples tâches secondaires à ses maîtres, s’il n’en changeait pas régulièrement. N’allez cependant pas penser que cela le chiffonne : au contraire, cela lui laisse le temps de dessiner, de rêver de liberté, de peaufiner son évasion. Parce que même s’il n’est pas instruit, c’est qu’il est loin d’être bête, le Renatus. Il est même plutôt intelligent et, quelque part, patient. « Quelque part », parce que monsieur est malgré tout quelqu’un d’impulsif – mais nous y reviendrons plus tard. Donc : son intelligence. Il a un esprit minutieux, aussi minutieux qu’il peut l’être lorsqu’il dessine. Accouplez-cela à la fertilité de son imagination, ses yeux brillant d’espoir, et – sous ses doigts – des plans qui se dessinent. Il ne laisse rien au hasard lorsqu’il a une idée en tête, et patiente calmement jusqu’à ce que l’Occasion, avec un grand « O », de mettre cette idée en application se présente. Pour tout autre chose (donc, revenons-y) il est plutôt impulsif. Franc. Il sait certes tenir sa langue en présence de ses maîtres, il a acquis bon gré mal gré quelques notions de diplomatie mais soyez certain qu’autrement, il a des élans d’impulsivité pouvant le conduire à avoir quelques réactions… Intéressantes (pour ne pas dire idiote). D’autant plus que Ren n’est pas un ermite, loin de là, et les occasions de faire preuve de cette impulsivité peuvent parfois se révéler nombreuses. C’est même plutôt un jeune homme chaleureux, tactile, qui aime avoir de la compagnie. En réalité, il a besoin de voir des gens, de communiquer : c’est un besoin presque aussi vital chez lui que manger, boire ou dormir. Il a besoin de toucher, parler, échanger – même s’il connaît les limites de sa condition d’esclave et les personnes avec lesquels il a ou n’a pas le droit d’avoir ce genre de comportement. C’est un animal social, comme dirait l’autre, à défaut d’être un animal politique, qui n’a pas la langue dans sa poche. Loin d’être désagréable, cependant, disons plutôt qu’il s’agit d’une véritable pipelette : quand il commence à parler de quelque chose, difficile de l’arrêter. Malgré ça, il continue d’espérer – et de préparer – une évasion. Détail par détail, en essayant de ne rien laisser au hasard. C’est qu’il est courageux, même s’il n’a peut-être pas autant de possibilités de le démontrer qu’il le voudrait : il veut se libérer de ses fers, et compte bien survivre à sa fuite. Parce que c’est bien beau, d’être libre, mais si c’est pour y goûter trois secondes et se faire tuer par derrière, ça ne sert pas à grand-chose.

▲ Si cela ne vous a pas échappé, il est inscrit plus haut que Renatus aurait pu être « bien plus » qu’esclave. Ce qui est totalement vrai puisque, même si le jeune homme ne le sait pas, sa mère était issue de la petite bourgeoisie avant d’être esclave : il n’a juste pas eu de chance (c’est le cas de le dire). Son père n’était personne d’autre que l’éminent Scaevola, mais ce dernier n’étant pas connu pour avoir des conquêtes et être infidèle, il a préféré renier son fils plutôt que le reconnaître : et, le monde étant ce qu’il est, il a réduit sa maîtresse en esclavage, et ce fils bâtard par la même occasion. S’il avait appris à parler (ou commencé), et qu’il garde des souvenirs d’un langage plutôt élevé, il n’a pas eu la chance de pouvoir vivre dans un certain confort, d’apprendre à lire, à connaître le monde dans lequel il allait grandir : non, ses connaissances allaient être beaucoup plus réelles et dures que les pages d’un livre, qui le fascine pourtant.

▲ Mais la vie n’a pas décidé de s’arrêter de tourmenter la mère et le fils pour autant : a six ans, on lui arracha son monde. Sa mère avait été vendu, et il n’était pas compris dans le lot : mais il était trop petit pour comprendre, trop jeune pour savoir que la femme n’avait pas eu le choix. Ren a cru que sa mère ne voulait plus de lui, et a très mal vécu la séparation la plus déchirante de sa vie. Depuis ce jour, il panique à l’idée de se retrouver seul, d’être abandonné, délaissé. Il en fait même des cauchemars, la nuit, et c’est certainement depuis cet évènement que sociabiliser s’est avéré être un besoin quasi-vitale chez lui. Petit, il avait pris l’habitude de courir se réfugier dans le lit d’un autre esclave dès qu’il faisait des cauchemars, ou que le visage de sa mère venait hanter ses rêves. S’il prend sur lui pour se laisser aller à cette habitude moins souvent, il n’a pas totalement arrêté de venir s’incruster dans le lit des autres pour autant.

▲ C’est également depuis cette séparation que Renatus est devenu un excellent dessinateur. Il a trouvé refuge dans son imagination débordante, et occuper ses mains et son esprit à la minutie et aux détails de ses dessins l’a beaucoup aidé à prendre sur lui et à « faire son deuil ». Il semble avoir une vision claire et précise de ce qui l’entoure, ce qui lui permet de réaliser de magnifiques illustrations, qu’il s’agisse de reproduction de quelque chose qu’il a pu voir (combien de fois s’est-il entraîné en ouvrant un bestiaire ?) ou de quelque chose tout droit sorti de son imagination.

▲ Et, tant qu’on y est et qu’on évoque les bestiaires, parlons des livres : ce n’est pas parce qu’il ne sait pas lire (ou parvient à déchiffrer quelques mots, avec difficulté) qu’il n’est pas fasciné par ces derniers. Tout particulièrement ceux qui comprennent des illustrations d’animaux ou de paysages. On ne pourra pas dire qu’il ne s’y intéresse pas mais, à son grand damn, il n’a jamais trouvé personne pour lui apprendre à déchiffrer tous ces caractères. Il a une excellente mémoire photographique, ce qui l’a énormément aidé pour mémoriser des illustrations sans se faire attraper, ou sans avoir besoin de garder un livre près de lui. Il n’était pas certain qu’il en aurait eu le droit, de toutes manières, et n’a pas tenu à essayer.

▲ Il est un grand mystère dans sa vie : celui de ses nombreuses « mutations ». Il n’a jamais compris pourquoi il se baladait comme ça de famille en famille, de maître en maître, pourquoi on ne le gardait pas plus d’un an. Pourtant, il était discret, serviable, fidèle : il ne pense pas avoir mis qui que ce soit enceinte, ni avoir fait quoi que ce soit de répréhensible. De plus, on ne lui assignait généralement que des tâches secondaires, aide-ceci, aide-cela, ou le nettoyage des résidences secondaires. Chose qui, pour son plus grand bonheur, lui donnait assez de temps pour lui et pour développer ses talents artistiques, dans le plus grand des secrets. Mais cela n’a jamais expliqué qu’on se « débarrasse » toujours de lui au bout du compte, aussi a-t-il tout simplement arrêter de faire des efforts pour se souvenir du nom de ses maîtres. Peut-être cela a-t-il joué, par la suite et, quand il y repense, peut-être aurait-il dû faire plus d’efforts : mais quels efforts, exactement ? N’importe lesquels qui lui aurait éviter de finir ici, il suppose.

▲ Renatus a un certain charme, et il le sait. S’il n’en joue pas, ou pas volontairement, et pas forcément dans le but de séduire, il a conscience d’avoir une bonne tête, un sourire sincère et franc qui peut en faire fondre plus d’un. Peut-être est-ce pour cela, qu’on veut s’en débarrasser, ou qu’on se l’arrache (à ce niveau, il ne sait même pas comment appeler ça). Il a eu quelques flirts, quelques aventures, mais ses courtes périodes chez chacun de ses maîtres ne lui a jamais permis de réellement approfondir ses relations. Simplement de connaître, parfois, quelques brûlantes passions.

▲ Ses derniers maîtres en date, ceux qu’il sert actuellement, sont également les pires qu’il ait eu à satisfaire. Pas qu’ils aient des demandes extravagantes, plutôt qu’ils sont bien plus sévères et durs que tous les précédents (et ce n’est pas peu dire), voire même cruels. Etait-il, auparavant, trop jeune et soumis pour s’en rendre compte, dans ses précédentes maisons ? A-t-on versé sur sa tête endormie un peu de poudre de rébellion ? Toujours est-il que sa situation actuelle ne lui convient plus et, même s’il n’a techniquement pas son mot à dire, il rêve de reconquérir sa liberté. Il craint de finir par disparaître, comme certains autres esclaves, au milieu de la nuit. Pourquoi ne les revoyait-on jamais ? Il n’était pas aveugle ni naïf au point de penser qu’on les libérait. Et l’autre réponse à cette question était bien plus terrifiante, peut-être, que ses cauchemars… Sa main tremble, parfois, peut-être de peur, peut-être de colère, peut-être de détermination : un mélange des trois sans doute.

▲ Déterminé, ce n’est pas peu de le dire. Sur du papier ramassé par-ci, par-là, et précieusement rangé dans un endroit où personne n’aura idée de les chercher, ses dessins ont – depuis quelques temps – laissé place à des gribouillages, des ébauches de plans, de plus en plus précis. Les rouages se mettent en place, dans son esprit, et il n’a plus qu’à attendre le bon moment pour s’échapper. Il n’a pas beaucoup d’affaire auxquelles il tient : ses crayons et feuilles, principalement, quelques bricoles. Rien de bien lourd ni voyant à transporter, rien d’encombrant. Tout lui semble parfait, il ne lui manque plus que l’occasion. L’occasion de s’évader de cette maison, d’échapper à ses maîtres, de fuir hors de Tévinter.

▲ Renatus rêverait d’avoir un chien. Sa fuite rendrait peut-être ce rêve réalisable, après tout, on ne sait jamais. Il en dessine, il en rêve, de ce fidèle ami, ce compagnon loyal grâce à qui, même en étant seul, il ne le serait plus jamais. Mais ses soupirs sont chargés de ce désir qu’il sait, pour le moment, irréalisable. Quand bien même il tomberait sur un maître assez aimable pour lui en offrir un, ou lui en donner la charge, il y a fort à parier que les suivants n’en voudraient pas. Alors il patiente, et rêve, encore. Une raison de plus de vouloir s’échapper.

✎ INTERROGATOIRE
Que penses-tu de la magie en règle générale ? ▲ Je n’en pense pas grand-chose. Enfin. Je ne la maîtrise pas, de toute évidence, donc… Faut-il que je la craigne ? Peut-être. Sans doute. Je ne sais déjà pas me servir d’une arme, alors si j’avais pu me servir au moins d’un peu de magie, cela m’aurait sans doute aidé. Vous ne pensez pas ? Quoi qu’il en soit, j’en ai entendu parler, oui, évidemment. Je ne suis pas expert en la matière, ce qui me semble encore évident. Disons que je la respecte. Et j’espère qu’on n’en abusera jamais sur moi (sauf si c’est pour m’accorder je ne sais quel bienfait… On peut toujours rêver, non ? C’est ma spécialité. Dommage que ça ne soit pas une pratique de la magie).

Crains-tu une nouvelle guerre ou un nouvel enclin après tant d'années de tranquillité ? ▲ Ah ! Ce n’est pas franchement à moi de vous donner mon avis sur le sujet. J’ai envie de vous dire, je me balade tellement à droite, à gauche, et je suis en ce moment beaucoup trop concentré sur le fait de prendre soin de moi comme je peux, de rester en vie et de préparer mon évasion pour m’intéresser de près (ce qui serait difficile) ou de loin à tout ça. Mais si on connait un peu l’humain, pas de doute qu’un jour ou l’autre, ça va finir par péter…

derrière l'écran
PSEUDO ▲ Dragonfly. PRÉNOMPervers. ÂGE ▲ 21. PRÉSENCE ▲ Aussi souvent que possible. COMMENT ES-TU ARRIVE ICI ?▲ *pointe Grimmy du doigt* Le démon tentateur. CE QUE TU PENSES DU FORUM ? ▲ Il est beau, il est intéressant, il est bien fait ! TU JOUES UN PV, SCÉNARIO, INVENTÉ ? ▲ Un scénario. AUTRE ▲ Il me faut apprivoiser les smileys ! DIVERS CRÉDITS ▲ gif on tumblr & avatar by Coatlicue.


avatar
In Blood and Tears
▲ MESSAGES : 91
▲ OCCUPATION : Noble en apprentissage
▲ COMPÉTENCES ET ARMES : Donnez-lui un papier et un crayon, et il saura vous éblouir. Donnez-lui une arme et... Il risque de se blesser lui-même plus que vous.
▲ LOCALISATION : Minrathie

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

le Ven 1 Sep - 23:34

CE PV !! Bienvenue parmi nous et bon amusement sur le forum...

_________________

don't let the sun in your heart decay
Are we living a life that is safe from harm? Of course not. We never are. But that’s not the right question. The question is are we living a life that is worth the harm? (wtnv)
avatar
have courage & be kind
▲ MESSAGES : 305
▲ OCCUPATION : Ex-esclave tevintide en fuite, "sœur" andrastienne à Denerim
▲ COMPÉTENCES ET ARMES : Prière, dévotion, et sinon elle sait s'occuper d'une maison
▲ LOCALISATION : Denerim

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

le Ven 1 Sep - 23:49

Merci Want

_________________

« Changes »
Ch-Ch-Changes ; Turn and face the strange ! I don't want to be a richer man, just gonna have to be a different man. I said that time may change me but I can't trace time...
©crackintime
avatar
In Blood and Tears
▲ MESSAGES : 91
▲ OCCUPATION : Noble en apprentissage
▲ COMPÉTENCES ET ARMES : Donnez-lui un papier et un crayon, et il saura vous éblouir. Donnez-lui une arme et... Il risque de se blesser lui-même plus que vous.
▲ LOCALISATION : Minrathie

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

le Sam 2 Sep - 0:02

Le frangin tant attendu fatcat
Bienvenue parmi nous, je félicite les talents de Grimmy pour t'avoir convaincu Mouhaha
N'hésite pas si tu as une question Eyes bis

_________________

CURSE MY NAME
© FRIMELDA


avatar
judge and condemn
▲ MESSAGES : 484
▲ OCCUPATION : MAGISTER ŒUVRANT AU SEIN DU MAGISTERIUM A TÉVINTER.
▲ COMPÉTENCES ET ARMES : UN SCEPTRE A L’EXTRÉMITÉ TRANCHANTE LUI PERMETTANT D'USER PLUS AISÉMENT DE MAGIE DU SANG, TANDIS QU'IL SE COMPLAÎT DANS LA NÉCROMANCIE ET L'ENTROPIE.
▲ LOCALISATION : PRIORITAIREMENT EN TÉVINTER, QUELQUES FOIS EN VADROUILLE A THÉDAS.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

le Sam 2 Sep - 0:06

Elle n'a pas eu grand mal, elle sait exactement comment s'y prendre depuis le temps (puis avec un beau forum, eh, ça rajoute de la facilité) Hihi
Merci Want Love Lov

_________________

« Changes »
Ch-Ch-Changes ; Turn and face the strange ! I don't want to be a richer man, just gonna have to be a different man. I said that time may change me but I can't trace time...
©crackintime
avatar
In Blood and Tears
▲ MESSAGES : 91
▲ OCCUPATION : Noble en apprentissage
▲ COMPÉTENCES ET ARMES : Donnez-lui un papier et un crayon, et il saura vous éblouir. Donnez-lui une arme et... Il risque de se blesser lui-même plus que vous.
▲ LOCALISATION : Minrathie

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

le Sam 2 Sep - 0:35




validation
un, deux trois, validé(e) !

MON RENATUUUUUUUUUUUUUUUUUUS Coeur

Comme d'habitude, j'adore ce que tu écris. Tu as sublimé le scénario que j'avais proposé, et tu as pensé à des détails qui ne m'ont même pas effleurée. C'est parfait, et je peux rien de plus hormis que j'ai hâte de rp avec toi et de voir quelle évolution il va avoir ! Chou

Félicitations, le monde de Thédas s'offre enfin à toi ! Amuse-toi bien mais n'oublie pas de remplir ton profil si ce n'est déjà fait et d'aller créer ta FICHE DE LIENS. Aussi, n'hésite pas à venir nous faire un petit coucou sur la CHATBOX ainsi qu'à découvrir le forum plus en avant. File sans attendre te recenser juste ici :

LISTING DES COMPÉTENCES
REGISTRE DES RACES ET ORIGINES

Voici également d'autres liens utiles pour bien débuter ton aventure :

CRÉER UN SCÉNARIO
ROUE DU RP
DIVERSES DEMANDES
LE FLOOD
LES NOUVEAUTÉS



_________________

« I was raised in a deep dark hole, A prisoner with no parole, They locked me up and took my soul, Shamed of what they'd made »

(c) Bloody Storm
Award:
avatar
Master of my Sea
▲ MESSAGES : 151
▲ OCCUPATION : Divin Noir de la Chantrie Impériale
▲ COMPÉTENCES ET ARMES : Maître Nécromancien, métamorphe - Manie la dague, mais surtout son sceptre qui sert occasionnellement de bâton de combat
▲ LOCALISATION : Minrathie

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

le Dim 3 Sep - 1:51

toutes mes condoléances d'être son frangin, ouech. fatcat /PAAAAN/
bienvenue parmi nous, petit renatus ! Miam

Invité

Invité

Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut