assasymphonie - gabriel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

le Jeu 12 Oct - 19:34


Gabriel de Serault
I heard the music of true forgiveness filling the theater, conferring on all who sat there, perfect absolution. God was singing through this little man to all the world, unstoppable, making my defeat more bitter with every passing bar. ▲ Salieri - Amadeus

carte d'identité
nom completde Serault petite maison de marquis; le nom sonne faible à travers Orlaïs, mais il prévaut depuis des générations. Leurs verreries sont connues au delà de l'Empire.  prénoms Gabriel, les sonorités suivant celles de ses frères, dont il a, un temps, tout partagé. Octave, un second nom presque prédestiné.  surnoms Gab ou Gaby, pour ses proches, ses frères, sa soeur, quand ils étaient encore en contact, ou qu'elle était encore en vie. Pour la plus part des autres, son nom de famille suffit, même si il entend de plus en plus le titre de Marquis être ajouté à son nom, il préfère l'ignorer, lui, et les responsabilités qui vont avec.âge ▲ 30 ans, né en même temps que ses frères, quelques minutes après ces derniers, il a tout partagé avec eux avant de tout perdre lieu de naissanceSerault en Orlaïs, dont il ne veut plus réellement entendre parler; le poids des responsabilités qui lui incombent sont loin de ses priorités. La verrerie, les terres ? Cela lui semble bien loinrace ▲ Humain statut civil Célibataire pour le moment, il courtise cependant une certaine Duchesse depuis un moment assez long pour penser à enfin lui demander sa main; amour ou arrangement, les réalités de ce duo à venir sont connues des deux seuls musiciens qui le composent orientation sexuelle ▲ Ce qui l’intéresse réellement, c'est la beauté physique ou intellectuelle, ce qui va résonner en lui, comme une note parfaiteoccupationCompositeur Officiel de la Cour et de l'Impératrice. Musicien de génie, compositeur reconnu, coupable aux mains ensanglantées
factionLui-même, avant tout. La musique, ensuite, compagne éternelle, douce à son oreille. Ses frères également, bien que leur abandon soit une plaie en son coeur. Orlaïs enfin, car elle est sa première auditrice. compétences et armesVagues capacités à l'épée, à renfort de duels d'enfance et d'adolescence, et du minimum d'une éducation martiale; mais ses vrais talents se tournent vers la musique, il possède une très bonne oreille, parfaite d'après certains et arrive à composer en visualisant de tête, même si ça lui offre de terribles migraines. Il sait jouer de nombreux instruments,  du violon au piano, en passant par les instruments qu'il fait apparaître le plus dans ses compositions, considérant qu'il ne peut réellement guider la musique produite par ces derniers si il ne les connait pas.  croyancesAndrastéen coupable, il voue un culte poussée à la croyance Andrastéenne et Chantriste, compose des morceaux en son honneur, mais il est dévoré par une culpabilité que le Créateur ne saurait pardonner groupe ▲ noble avatar ▲ george blagden
✎ INFORMATIONS EN VRAC
▲ Gabriel est la troisième surprise de Serault; des jumeaux, c'est déjà rare, des triplés encore plus. Une naissance qui laissa leur mère affaiblie, et aura au final raison d'elle, quand, sept ans plus tard, elle mettra au monde Lenaelle, leur petite sœur. Ses frères, Gab aurait, il y a un temps, peut-être encore, tout donné pour eux. Ils partagent un bout de son âme, et il lui semble, avec eux à ses côtés, avoir vécu trois vies au lieu d'une, en faisant tourner tout Serault en bourrique ou en s'entraidant, dans ce qui semblait être une promesse éternelle. Brisée, la promesse, d'ailleurs. Aujourd'hui, il n'a plus de nouvelle de Zach, qui aurait du prendre responsabilités, hériter comme prévu, et l'a abandonné. Il communique assez peu avec Cas, qu'il tient pour responsable de la disparition de Zach. Et Lenaelle...Petite sœur chérie, fragile depuis toujours, soutenue loin de la mort par ses frères, elle a fini par la rejoindre. C'est lui qui l'a retrouvée pendue, dans sa demeure de Val Royeaux.

▲ Le père était sévère, la mère prudente. Lui ne vivait que par les chiffres, elle avait perdu une sœur, première épouse de Lydes, au Noble Jeu. La vie à Serault était stricte, sans réels rêves, avec des perspectives très terres à terres. Mais pourtant, les triplés rêvaient de plus, d'autre chose. C'est la musique qui emporta le cœur de Gabriel, très vite passionné, il dévorait ouvrage, commandait instruments, apprenait encore et encore seul ou avec l'aide du secret de ses frères. Secret oui car son père n'a jamais approuvé cette passion qui lui semblait si éloignée de ses importances chiffrées et du fonctionnement des verreries.

▲ La première réelle cassure entre les frères, si ce n'est la découverte tardive des pouvoirs de Zach (ce qui n'a, dans le cœur de Gabriel, rien changé) c'est quand, dans un temps relativement proche, Castiel et lui-même ont quitté Serault pour Val Royeaux. Cas pour entrer dans la Chantrie, dont il était le plus proche des trois frères, Gabriel car il s'était trouvé un maître de musique et, malgré la désapprobation paternelle, a décidé que ce qui donnait réellement sens à sa vie, était de poursuivre dans cette voie. La seconde cassure est quand Castiel a disparu pendant deux ans, pour son entrainement de Chercheur, se coupant du monde, n'en laissant que deux sur trois. La troisième cassure, l'une des pires, l'une des fatales, fut l'édit de Faustine V, le retour des Cercles, la fuite compréhensible mais traitre de Zach, qui n'a rien dit, même pas au revoir. La dernière est de sa faute. C'est la mort de Lenaelle. Il est seul maintenant. Il hait ses frères de l'avoir laissé mais l'amour qu'il leur porte reste trop puissant pour que toutes les malédictions qu'il leur lance viennent réellement du cœur.

▲ Une fois dans la capitale d'Orlaïs, Gabriel s'est vite fait un nom, une fois son apprentissage complet. A 25 ans, il composait déjà pour certains des nobles les plus influents. Et désormais, à 30 et depuis peu, il est le compositeur officiel de la Cour et de l'Impératrice. Il compose de tout, il est vu comme un génie touche à tout mais refusant de faire apparaître un instrument qu'il ne connaît pas. Plus attirée par les symphonies et autres morceaux sans voix, il n'a fait que peu d'Opéras, quelques uns seulement, préférant laisser cette catégorie à des confrères et consoeurs qu'il juge plus talentueux. Même si parfois, la jalousie le ronge, il a, heureusement, cette légère préférence pour le reste qui l'en protège. Il a travaillé dur pour arriver là où il en est, pour être entendu parfois au delà d'Orlaïs; mais si le talent et le travail y sont pour quelque chose, son cœur coule dans une culpabilité poisseuse.

▲ Il y a de cela un an, alors qu'il passait dans les rues de la ville, le son d'un violon tinta à son oreille. C'était un elfe, en guenilles, qui jouait, et pourtant, malgré l'apparence, malgré la pauvreté, il y avait une beauté parfaite qui sortait de l'instrument plus qu'abimé. Sentant le potentiel, Gabriel le prit sous son aile, discrètement pour ne pas faire naître les ragots du Noble Jeu dont il avait désormais acquit toute l'expérience. Il lui enseigna tout ce qu'il savait, et vu se développer en son jeune élève, un talent inné, une perfection dans ses notes, dans ses idées. Au fil des mois un mélange de fascination et de jalousie commença à naitre en lui, d'autant plus que sa sœur, en visite, lui déclara qu'elle était tombée en amour de son élève à la première note qu'elle l'avait entendu jouer. Dans un accès de folie, alors même que son élève le complimentait et lui demandait quand est-ce qu'il pourrait le présenter à la Cour, Gabriel perdit tout contrôle, sur ses sentiments, leurs puissances, sur ce qui le traversait. D'un coup de chandelier, il tua de ses propres mains le pauvre elfe, frappant sans s'arrêter, plus même qu'il ne le fallait. Il ne réalisa que plus tard, fit tout disparaître, le corps et le sang. Mais il garda le plus important; les notes, les mélodies écrites. Il y ajouta sa touche, les présenta à son nom, pour ne pas gâcher ce talent assassiné, et devint encore plus acclamé qu'il ne l'était. C'est à cet acte qu'il doit son poste officiel, il aurait fini par l'avoir un jour certes, mais la mort d'un inconnu de tous, au talent divin, aura accéléré les choses.

▲ Sa sœur, en visite chez lui pour revoir celui qui avait volé son cœur, prit mal, très mal sa disparition. Elle ne sait ce qui s'est passé. Mais sa fragilité, trop grande déjà, cette fuite nouvelle d'une personne aimée, une folie familiale peut-être, ce fut trop. Elle se tua dans la chambre qu'elle occupait. C'est Gabriel qui décrocha le cadavre froid, rigide, prenant sur lui toute la culpabilité de la mort de sa sœur bien aimée, avant de la partager avec ses frères, d'une terrible aigreur. Mais au fond, il sait; le véritable coupable, c'est lui, et il a donc bien plus de sang sur les mains qu'il ne l'aurait voulu.

▲ Comme toute sa famille, Gabriel est un fervent Chantriste; il a commencé en composant des morceaux pour diverses Chantries et continue encore, pour les plus grandes et glorieuses. Fervent croyant d'Andrasté et du Créateur, il va souvent prier en leur nom. Mais depuis ses crimes, il vit mal sa croyance, il est coupable, il est allé à l'encontre de ce que le Cantique apprend. Il se noie parfois dans la prière pour tacher de faire pardonner l'impardonnable, mais il sait qu'il a perdu toute grâce aux yeux des Divins et cela le ronge plus que de raison.

▲ Depuis quelques mois il fait une cour assidue à Aveline de Lydes. Il la connaît depuis l'enfance, étant le cousin de ses deux demi-frères ainés. Lui qui n'est sensible qu'à la beauté, autant physique que personnelle, qu'individuelle ou sous ses autres formes, n'a pas manqué de remarquer la belle Duchesse. Mais jusqu'alors, trop plongé dans la musique, et elle mariée à deux reprises, il n'y avait réellement pensé, n'ayant que quelques aventures diverses, discrètes mais peu sérieuses réellement. Toutefois désormais, il semble s'être attaché à la Douairière, qui lui rend ce qu'il lui offre. Il pense à lui proposer une union. Si il l'aime ? Il ne saurait le dire. Mais il a été touché par sa personne, en ayant conscience de la complexité de cette dernière, elle n'en reste pas moins sublime et il en est touché. Et puis le Grand Jeu, bien entendu, fait sa part des choses dans cette histoire.

▲ Des rumeurs font état de la mort de son père, qu'il a revu une dernière fois, bien affaiblit, lors des obsèques de Lenaelle. Mais mort du paternel signifierait que Gabriel est désormais le nouveau Marquis de Serault, officiellement, et qu'il devrait donc gérer ces terres envers lesquelles il n'a plus aucune affection, qui sont pour lui synonyme de malheur, alors que jamais cela n'aurait dû arriver. Tant que le message n'est pas clair, tant que le titre ne lui arrive pas, il considère son père en vie et n'ayant pas besoin de lui...Tout en ignorant cordialement toutes les missives en provenance de Serault.

▲ Les Masques portés par Gabriel sont peut-être le seul lien réel qu'il garde avec sa famille, le seul rattachement avec la plaie béante qu'elle évoque en son cœur. Ils sont fait de verre, merveille locale, ils cachent les traits sans être trop lourds et sont souvent assez somptueux pour être remarquables et crier au monde leur origine. Il en a plusieurs, accordés aux tenues qu'il portera, aux circonstances. Porter sur son visage cette famille qui le tourmente est à la fois une peine et une obligation du Jeu mais également un plaisir secret, unique et dont le talent ne se partage pas, un peu comme le sien, après tout.

✎ INTERROGATOIRE
Que penses-tu de la magie en règle générale ? ▲ Le Cantique est clair pourtant; la magie est un cadeau du Créateur, et ceux qui abusent des cadeaux divins se doivent d'être punis. Il n'en a pas peur, son frère ne lui ayant jamais offert de raisons de se méfier de cette dernière, mais par Andrasté, que de soucis la magie lui apporte ! Elle lui a volé ses frères, en un sens, les poussant vers des destinées si différentes qu'ils sont désormais trop loin de lui pour qu'il n'en souffre pas. Les Cercles, si ils ne servaient qu'à la connaissance, pourquoi se doivent-ils d'être prisons ? Mais qui est-il pour réellement remettre en cause les paroles de la Divine, représentante d'Andrasté en Thedas ? Il préfère ne pas y penser, c'est plus simple.

Crains-tu une nouvelle guerre ou un nouvel enclin après tant d'années de tranquillité ? ▲ Il souffre trop personnellement pour regarder ailleurs; la guerre n'est-elle pas déjà là ? Et l'Enclin, combien de fois s'est-il déversé sur Thedas, qui résiste à chaque attaque. Sans réellement le troubler, il y pense. Mais d'une manière spécifique; tant d'inspirations à mettre en musique, des drames, des mélodies vécues, tout cela va faire une merveilleuse Symphonie, puissante et héroïque. Et si ils venaient à mourir, et bien, cela serait la punition du Créateur à son égard, l'expiation de ses péchés. Il a cependant déjà écrit un Requiem pour cela, il laissera sa fin venir en écoutant son lacrimosa, peu importe la forme que prendra cette dernière, engeances, apostats, pays voisins...

derrière l'écran
PSEUDO ▲ vhenan PRÉNOM ▲  Russe  ÂGE ▲  Russe PRÉSENCE ▲  Eyes  COMMENT ES-TU ARRIVE ICI ?▲  Papy . CE QUE TU PENSES DU FORUM ? ▲    TU JOUES UN PV, SCÉNARIO, INVENTÉ ? ▲    AUTRE ▲   DIVERS CRÉDITS ▲ gif on tumblr.



_________________

à vaincre sans vertu, on triomphe sans gloire
©crack in time
avatar
lacrimosa
▲ MESSAGES : 13
▲ OCCUPATION : Compositeur officiel de la Cour d'Orlaïs et de l'Impératrice

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

le Jeu 12 Oct - 19:34


Sometimes quiet is violent
And now I just sit in silence ▲ 21 pilots


ashes

les cendres sont chaudes, les lettres, les notes n'ont jamais été envoyées, toutes écrites, raturées d'encre, en vacarme sur des feuilles qui sont désormais consumées par le feu.



-------


mes frères. nous qui partagions tout, je ne vous enverrais jamais cela; mais je vous hais, autant que je vous aime. tout deux. quitté, abandonné, vous m'avez laissé, aux griffes de la vie. je vous maudit, je vous blâme, mais je ne peux réellement penser cela. l'amour que je vous porte ne se limite aux trahisons, il est porté par le sang. ce sang dont je dois supporter le poids à cause de vos fuites; vous vous êtes éloignés, vous vous êtes trahis entre vous, et maintenant, il n'y a plus que le silence de vos voix, de vagues mots parfois. et je reste seul; le silence est une violence que vous m'imposez sans le savoir, et j'en souffre. je ne peux échapper aux fantômes qui me suivent, à la culpabilité qui me ronge. mais vous ne le saurez jamais; cette lettre partira en flammes, vous ne la recevrez pas. et Créateur, que je vous hais, et Créateur, que je vous aime.




-------



j'ai encore son sang sur les mains. pas que le sang. les morceaux de peau, d'os. j'ai brisé sa tête par fureur, par jalousie, par amour de son être, son oeuvre, par envie. dévorante, brûlante, sanglante. j'ai frappé, encore et encore pour le faire taire, pour briser cet esprit, cet âme d'où la perfection ne faisait que sortir. il ne composera plus. il ne vivra plus. mort. il est mort. Andrasté me pardonne, je l'ai tué. les regrets me noient, et pourtant ils sont étouffées, brisés par l'occasion; il n'était pas connu, il n'était qu'un elfe, il voyait en moi l'espoir, un mentor, un avenir. jamais. plus jamais. je vais garder ses notes, y mettre les miennes; je peux y lire la perfection; elle sera mienne. le prix du sang, de la mort. personne ne doit savoir. je vais tout brûler. mon âme est déjà en flamme, ce mot n'en sera qu'une braise disparue aussi vite qu'écrite. l'odeur du sang ne me quitte pas. sa mort me suivra jusqu'à la mienne. Créateur, qu'ai-je fais ?



-------


mes frères....Zach, Cas...vous deux..
non. non pas comme ça. je ne sais pas comment le dire. je sens encore sa peau. le froid de sa peau. la rigidité de son corps. Lenaelle est morte. partie. disparue. je l'ai retrouvée, une corde autour du cou. ses démons ont gagné. je n'étais pas là pour l'aider. je suis arrivé trop tard. vous n'étiez pas là pour l'aider. vous étiez trop loin. vous l'avez laissée, abandonnée elle aussi, malgré notre promesse de la tenir éloignée de la mort qui l'attirait depuis sa jeunesse. vous êtes responsables. je le suis également. je n'ai rien pu faire. vous n'avez rien pu faire. et maintenant elle est morte. je ne la reverrais plus, vous ne la reverrez plus. son sourire, ses cheveux, ses yeux. jamais. fini. fini. fini.
que la culpabilité ne soit pas que mienne. qu'elle vous ronge également. je m'y noie. envoyez-moi votre air mes frères, je vais finir par me mourir tout comme elle. ils me hantent, mes morts, mes cadavres. aidez-moi. ou disparaissez, vous l'avez déjà fait.



-------


j'ai encore reçu des plis de Serault. je refuse de les lire; je ne veux pas savoir, je ne veux pas écouter, pas prendre en main les responsabilités. père vivant, père mort, les rumeurs parlent, se contredisent. je ne devais pas, je ne veux pas. jamais. je refuse d'y retourner. j'ai atteint ce que j'ai toujours voulu avoir. j'ai trop donné, trop souffert, pour m'occuper d'une soufflerie de verre. terres maudites, mourrez, brulez, vous m'avez prit tout ce qui pour moi comptait. mes frères, ma soeur. Serault peut brûler, j'irais danser sur ses cendres. je ne serais pas le marquis, la musique me suffit, la musique me nourrit, la musique me fait vivre, les morceaux, les notes, je n'ai besoin que de cela. la mélodie tient les fantômes loin de moi, mais ils sont là; ils ne me quittent plus, ils ne me quittent pas. La folie me murmure tant, je la fait taire en jouant. je vais m'écrire un requiem, bruler ce qui doit l'être; on ne saura jamais ce que j'ai fait, ce que je dit, ce que je suis. le masque et la musique, l'image parfaite. ce qui doit rester, ce qui restera. on jouera mon requiem  à mes funérailles. je les vois déjà. je me demande si mes frères seront là; copies de mon être, morceaux de mon âme. ils hériteront de mes maux; je leur offre ce blasphème, cette malédiction; peut-être enfin dans la mort nous nous réunirons. pensées terribles, j'écris, mais vais me taire. je suis un autre. j'écris chaque note de l'autre, et je vais les interpréter, jusqu'à finalité, fatalité. il le faut.




_________________

à vaincre sans vertu, on triomphe sans gloire
©crack in time
avatar
lacrimosa
▲ MESSAGES : 13
▲ OCCUPATION : Compositeur officiel de la Cour d'Orlaïs et de l'Impératrice

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

le Jeu 12 Oct - 21:29

C'EST QUOI CETTE VAGUE DE SERAULT QUI DÉBARQUE !?
Rebienvenue et bonne chance pour l'écriture de ta fiche ! What a Face
Hâte de voir ce que tu vas faire.

_________________




Be a dragon.
are you a sheep ? no.



avatar
petit dragon
▲ MESSAGES : 1553
▲ OCCUPATION : esclave. j'ai fuis pour ma liberté mais je suis tombé sur un magister tévintide qui m'a rattrapé. aujourd'hui, je n'ai d'autre choix que de courber l'échine devant les humains. jadis nero, aujourd'hui marianis.
▲ COMPÉTENCES ET ARMES : je contrôle pour l'instant la magie élémentaire, de création, de soin et des arcanes. je possède également un bâton pour pouvoir contenir mes dons ainsi qu'un couteau à double lame et un arc. sinon, j'ai également des compétences en art, en vol, en charisme et en espionnage.
▲ LOCALISATION : minrathie. plus précisément au sein même de la demeure de ma maîtresse. parfois je quitte cette bâtisse qui me sert de prison pour suivre la jeune femme qui me retient, ou pour surveiller les alentours, de moi-même.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

le Ven 13 Oct - 7:57

Rebienvenue, très cher ! Impatiente de lire le reste !

_________________

SOME ROSES HAVE STEEL THORNS  
(all i ever wanted was the world) living life like i'm in a play, in the lime light, i want to stay. i know i've got a big ego, i really don't know why it's such a big deal, though. ▲ okinnel.
avatar
La Plume Noire d'Orlais
▲ MESSAGES : 43
▲ OCCUPATION : Membre du Conseil Impérial d'Orlais, Maîtresse Barde et figure importante du Grand Jeu
▲ COMPÉTENCES ET ARMES : Trois bagues enchantées // Deux dagues, Épine et Plume // Compétences de Barde
▲ LOCALISATION : Orlais

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

le Ven 13 Oct - 8:40

Rebienvenue avec ce personnage magnifique (et plein de feeeels ) Wah Chou

_________________

« Accidentaly in love »
Hey! Ho! To the bottle I go. To heal my heart and drown my woe. Rain may fall and wind may blow, But there still be many miles to go. Better than rain or rippling brook... Is a mug of hydromel inside this Martell!
©crackintime
avatar
My Sun isn't in the sky.
▲ MESSAGES : 155
▲ OCCUPATION : Templier
▲ COMPÉTENCES ET ARMES : Epée, bouclier et dagues sont ses armes de prédilection. Son passe-temps favoris et l'une de ses passions reste la couture, et il est vraiment doué. Dans l'intimité, il peut se montrer poète, romantique et très bon danseur.
▲ LOCALISATION : Orlaïs

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

le Ven 13 Oct - 10:18

Rebienvenue avec ce nouveau personnage Hihi

_________________

"Fear gets you killed.
Anger keeps you alive." 
   
crackle bones
avatar
The Cold Fire Mage
▲ MESSAGES : 190
▲ OCCUPATION : Mage Apostate vouée à la cause, déterminée à défendre ses semblables contre la Chantrie et ses bourreaux
▲ COMPÉTENCES ET ARMES : Maîtrise du bâton de mage / Magie élémentaire (spécialité feu) / Alchimie et Enchantements
▲ LOCALISATION : En fuite dans les Dorsales de Givre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

le Ven 13 Oct - 10:53

Merci Chou

_________________

à vaincre sans vertu, on triomphe sans gloire
©crack in time
avatar
lacrimosa
▲ MESSAGES : 13
▲ OCCUPATION : Compositeur officiel de la Cour d'Orlaïs et de l'Impératrice

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut