URGENCE AUX PORTES - INTRIGUE ENCLIN ²

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

le Mer 18 Oct - 14:30




Urgence aux portes
Mission de combat - protection


▲ NOM DE LA MISSION - Urgence aux portes - GROUPE 2
▲ CRITÈRES - Gardes des Ombres & des Combattants alliés aux Gardes
▲ COMMANDITAIRE - Le Commandeur-Garde et les dirigeants de Ferelden

▲ LIEU - Les portes d'Orzammar, côté Nord
▲ CONTEXTE - L'enclin n'est pas seulement aux portes d'Orlaïs, mais aussi de Ferelden, causant des ravages depuis un point central : les Dorsales de Givre. L'Archidémon s'est installé à Fort Céleste, lui et ses troupes, qu'il envoie de chaque côté des montagnes pour envahir les deux nations. Le tuer est une priorité mais avant de parvenir à lui, deux de ses généraux posent un gros problème. L'un se situe à Orlaïs tandis que l'autre marche sur Ferelden ; un général Hurlock. Celui-ci se situe actuellement aux grandes Portes d'Orzammar où il appelle des troupes en renfort depuis les Tréfonds, prévoyant de faire tomber la cité des Nains déjà confrontés à une invasion à l'intérieur. La situation dégénère et ces derniers sont pris en tenaille.

▲ DÉROULEMENT - Le terrain périlleux des Dorsales de Givre ne vous facilite pas la tâche dans cet affrontement. Votre objectif principal est de venir à bout du plus gros des troupes qui protègent le général ; vous serez ainsi confrontez à deux ou trois tours - selon vos résultats aux dès. Vous devrez ensuite atteindre ce dernier puis le vaincre pour mettre en déroute le reste des engeances qui sont agglutinées aux portes fermées d'Orzammar.

Gardes des Ombres & Alliés ; Votre but principal est d'arrêter le Général Hurlock, malheureusement vous êtes séparés en deux groupes et la situation est plus précaire que vous ne pensiez. L'objectif de votre groupe, afin de mener à bien cette mission, sera de vous concentrer sur la protection des portes du Royaume du côté Nord.

▲ LA MISSION EST RÉUSSIE SI... - Les portes d'Orzammar sont protégées, le général est vaincu et les engeances déroutées.
▲ LA MISSION ÉCHOUE SI... - Les portes d'Orzammar cèdent, le général s'échappe et retourne aux côtés de l'Archidémon ; il le soutiendra de ce fait durant l'affrontement final.

▲ RÉCOMPENSE - Selon votre groupe/personnage ainsi que vos actions durant la mission, la reconnaissance/une dette du royaume et de Ferelden, une montée en grade, une faveur accordée.

▲ INSCRITS -
Dans cette mission, il y a un PNJ que vous connaissez déjà (accompagné d'autres non nommés) en plus de vos personnages. Sera liée à son nom sa fiche PNJ dans la zone dédiée, n'hésitez pas à le faire intervenir, mais n'oubliez pas que son destin et le votre sont en jeu !

L’ORDRE DE PASSAGE SE FAIT EN FONCTION DE LA PREMIÈRE VAGUE DE POST.

MEMBRES DU GROUPE 2

- Branwen Cadell (Magie + 20)
- Keira (Agilité + 20)
- Mora Divinis (Magie + 20)
- Kobain (Agilité + 20)
- Séraphine (Agilité + 20)
- Marcus Vasari (Force + 20)
- Ysern Sowen (Agilité + 20)

Vaughn Dace (PNJ)

5 Gardes des Ombres non nommés.




Introduction

L'affrontement fait rage au creux des Dorsales de Givre et malgré l'expérience de certaines personnes dans vos rangs, la situation paraît insurmontable. Les engeances affluent de partout ; bientôt vous voilà séparés d'une partie de votre groupe. Vous êtes bien incapables de les rejoindre avec la masse de créatures entre vous mais d'un autre côté, vous voici maintenant aux premières loges devant un terrible spectacle : les portes d'Orzammar encaissent des assauts de plus en plus gros. Ce sont deux trolls qui sont en tête de convoi et si vous n'en venez pas à bout, les portes vont céder. Et si elles cèdent, ce n'est pas que le royaume qui sera perdu mais vos efforts noyés sous les engeances en renfort venues depuis les Tréfonds ; de l'autre côté.

@Mora Divinis & @Séraphine il est temps de mettre vos querelles de côté, car voici que deux hurlocks fonçant sur votre position vous forcent à coopérer afin d'assurer vos arrières. @Branwen Cadell & @Kobain & @Keira le temps n'est pas à la plaisanterie, votre attention est accaparée par les trolls jetés sur les grandes portes. Mais très vite, le grognement d'un troisième résonne plus proche encore, à votre droite, avec @Marcus Vasari & @Ysern Sowen en première ligne pour l'accueillir. Heureusement, quelques engeances vous séparent encore de ce troll mais une chose est certaine ; il vous a vu, vous et votre groupe, se frayant un passage pour vous atteindre.


Ceci est le premier tour, les dés ne seront pas lancés immédiatement, mais au prochain, quand vous aurez décrit vos intentions, afin qu'une échelle vous soit proposée. L'attaque est imminente, vous avez donc un tour pour poser vos personnages, votre contexte et réfléchir à comment survivre pour pouvoir défendre les portes en danger.

N'oubliez pas de répondre au petit questionnaire envoyé par mp en même temps que le lancement de l'intrigue; je rappelle qu'il n'est pas obligatoire et que vous pouvez changer d'avis quand bon vous semble, tant que cela reste cohérent.



Pour ce qui est des questions et mps à envoyer au MJ, votre MJ référent sur cette intrigue est Aguilar.
avatar
In Blood and Tears
▲ MESSAGES : 206

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

le Mer 18 Oct - 16:25


la psaume d'une malédictionet les ténèbres déferlent
***

Un ressac de créatures. Les Dorsales ne sont plus qu'un berceau noirâtre de monstres exhalant la corruption – suintant une anathème antédiluvienne parée à se déverser sur le continent tout entier. Le point d'orgue de Thédas et de toutes ses peuplades, la victoire de l'Archidémon et d'anciennes prophéties. Quand bien même Divinis a, depuis deux décennies, pris marotte à coudoyer les engeances, les circonstances font brasiller un solaire noir dans l'abîme de son être. Elle furète dans ses réminiscences sans être encline à se remémorer – non, jamais, même dans l'infecte dédale des Anderfels, elle ne s'est retrouvée face à pareil péril. Et les prémices de leur écueil augurent une bien mauvaise tournure si la cohorte ne trouve la façon d'agir et de contrer cette pestilence essouchée des Tréfonds.

Esseulée aux abords de Séraphine contre le râble de laquelle elle positionne le sien, ses prunelles sinople harpent fugacement les galbes de leurs acolytes, cibles gourmandes d'un troisième troll apparu de nulle part. Elle balaye ensuite les alentours et cette légion d'antagonistes, pourtant point aussi cardinale que le binôme de géants qui s'éreintent à forcer les huis de la citadelle naine. L'urgence est diaphane, et la sylphide d'obsidienne ravale bien volontiers ses griefs envers la Chiarde. « Séraphine, écoute-moi bien. » La mage lève paluche et bâton, se créant une aura visible de flammes d'émeraude pour rendre sa quintessence inquiétante. « Ils ne doivent pas ébrécher les portes, le reste de la horde les rejoindrait et nous serions perdus. Mon poison peut grièvement en meurtrir un, voire l'occire si je parviens à lui en inoculer suffisamment, mais je vais avoir besoin de ta lame et de ton clébard pour me frayer un chemin ! » Seule, enchantement ou non, le sentier serait un chemin de croix, plus encore s'il lui faut sauvegarder le plus d'énergie plausible pour se métamorphoser et lutter contre un troll, qui ne serait assurément pas enchanté à l'idée d'un flot venimeux. Elle aperçoit alors un duo de Hurlocks trop intrigués par leur présence, les premières gargouilles d'un véritable calvaire pour atteindre lesdites portes. « Que ta maîtrise soit aussi affilée que ta gouaille, et nous survivrons probablement. » La luminescence de jade effleure et épouse la silhouette de la jeune bretteuse ainsi que celle du féroce clabaud, insufflant à sa musculature une acuité magique – certes précaire – pour exacerber ses capacités.

(edit : j'avais oublié le mabari de Séra !)


Spoiler:
- Je mettrai toujours les noms des joueurs en noir pour qu'ils soient distincts en cas d'interaction ou de pensées
- Le plan de Divinis, en résumé : atteindre les portes, se transformer en araignée géante et inoculer son venin à l'un des trolls (sachant qu'en fonction de la dose qu'elle réussit à lui transfuser et donc des dès, ça ira du simple hébétement à la mort (si elle parvient à les atteindre et à piquer)).
- Elle compte en priorité sur Séraphine et sa chienne (éventuellement sur d'autres Gardes en chemin) auxquelles elle octroie un sort de soutien (faible, et qu'elle ne pourra maintenir qu'en étant à proximité)

©️ 2981 12289 0

_________________

l'ogresse des bas-fonds infinis
Bizarre déité, brune comme les nuits, au parfum mélangé de musc et de havane. Œuvre de quelque obi, le Faust de la savane, sorcière au flanc d'ébène, enfant des noirs minuits.
avatar
Ogress of Jade
▲ MESSAGES : 44
▲ OCCUPATION : Garde des Ombres des Anderfels bien enracinée, vénérable doyenne ayant au moins vaincu les écueils et les ans. Juchée sur le faîte de ses deux décennies d'expérience et à l'instar de ses acolytes aînés des rangs, elle materne la bleusaille en cas de nécessité, se charge des besognes les plus ardues pour épargner le sang neuf. Mais en particulier, elle étudie. Chercheuse et théoricienne de l'Engeance et la Corruption, elle tente de décrypter leurs mystères, de découvrir la Panacée qui purifierait la Garde tout en lui permettant de continuer à servir. De béantes ambitions auxquelles elle se voue depuis longtemps. Néanmoins et depuis peu, elle a pris part à une délégation spéciale, envoyée par leur hiérarchie pour prêter main forte à leurs homologues d'Orlaïs et de Férelden.
▲ COMPÉTENCES ET ARMES : Comme tout sorcier qui se respecte, elle sait les bases de la magie élémentaire. Son acuité magique, néanmoins, se concentre davantage sur la métamorphose qu'elle a acquise non sans mal et labeur, aujourd'hui apte à muter en araignée géante pour se défendre - arantèle et venin à disposition. Son ultime fer de lance est une arcane prohibée, liturgie qui se conte et se lithographie avec l'hémoglobine. La magie du sang, fascination pernicieuse qui la mangeotte, la gangrène à petit feu, plus encore depuis son récent pacte avec Sybarite, Démon du Désir. Une alliance à double tranchant, savoir contre folie naissante.
▲ LOCALISATION : Férelden.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

le Mer 18 Oct - 16:49

Il est ici parce qu'il sait que c'est son devoir. De toute façon, ce n'est pas comme si la chantrie allait lui donner quoi que ce soit à faire entre temps. Marcus a de la peur dans son cœur, mais en même temps, il se répète que les engeances sont plus faciles à tuer que des êtres véritablement dotés d'une conscience. Marcus se dit qu'il doit uniquement envoyer sa lame cerveau dans le crâne de tout squatteur sous-terrain sur son chemin et cela devrait être bien suffisant. L'ennemie est certes capable de ruse, mais toute sauvagerie est excusable avec lui. Il ne mérite pas la moindre pitié.

Comme si l'existence voulait se moquer de comment il avait imaginer le combat contre les engeances, non seulement, il y a plein de monstres  tous équipé d'armes devant lui, mais tout particulièrement des trolls se placent devant eux. Il faudra utiliser d'un plan plus complexe pour réussir à les battre. Marcus doit admettre que l'énorme masse de muscle plus grande que presque toutes les créatures qu'il a vues par le passé sont tout simplement terrifiantes. Malgré ce constant Marcus doit se jeter dans la mêlée et tuer comme il n'a jamais tué. Il doit quand même penser son approche. Il ne sait pas trop ce qu'il a sur la main pour l'aider. Il y a une autre personne à côté de lui, Ysern Sowen. Il faudra qu'il se mette en accord sur la stratégie à utiliser.  Il lui parla franchement.

-Le troll vient vers nous... je crois que nous avons peu d'options. Je peux lui attaquer les jambes et essayer de lui tailler les tallons en restant derrière lui. Peut-être vous pouvez me couvrir des autres engances en même temps.

Marcus dit un peu n'importe quoi, mais il se dresse en position de combat près à se lancer. Une autre idée lui vient.

-On pourrait soit essayer de l'aveugler en utilisant un arc ou en lui grimpant dessus

Spoiler:
Marcus suggère un plan ou il attaque les jambes du troll pour prendre son attention, pendant que quelqu'un d'autre essaie de l'aveugler soit par l'arc ou attaquant sa tête en le grimpant ou sinon il attaque les jambes du monstre pendant que quelqu'un s'occupe des engeances autour

_________________

avatar
In Blood and Tears
▲ MESSAGES : 145

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

le Mer 18 Oct - 19:06

Urgence aux Portes
Event Garde des Ombres
Férélden - Dorsales de Givre, 10 : 40 des Misères



Partout, le combat contre les immondes bêtes fait rage. Peu importe où je regarde, je ne vois que des engeances dans mon champ de vision. Elles nous surpassent en nombre et le désespoir commence déjà à se faire sentir dans nos rangs.

La situation est délicate : Orzammar est prise en tenaille. D’un côté, les engeances qui surgissent depuis les Tréfonds, agissant au cœur même de la ville, que ses habitants nains luttent pour défendre au péril de leurs vies. De l’autre, les troupes corrompues qui proviennent des montagnes, dirigées par ce foutu Archidémon qui a élu domicile à Fort Céleste, anciennement siège de l’Inquisition. Ces dernières, toujours plus nombreuses et féroces, viennent s’écraser contre nos rangs alors que nous nous efforçons tant bien que mal de défendre les portes de la cité naine. Notre petit groupe est bien peu, face à cette déferlante d’ennemis.

Inutile de dire que cette bataille est décisive. Ce ne sont pas seulement nos vies qui sont en jeux. Si Orzammar venait à tomber, l’Archidémon serait en position de force et aurait le champ libre pour faire venir ses engeances à la surface. Ce n’est simplement pas envisageable. Alors je me bats, la rage au ventre. Je me bats comme si il n’avait pas de lendemain. Ce qui, ceci dit, risque fortement d’être le cas si nous ne trouvons pas vite une solution…

Mon attention est rapidement accaparée par notre problème le plus épineux : ces deux énormes masses de graisse qui menacent d’enfoncer les portes d’un instant à l’autre. Il faut les déloger de là, et au plus vite. Le cœur battant à tout rompre, j’examine rapidement nos options. Comment faire pour abattre un ennemi de cette taille ? Inutile d’imaginer utiliser mes dagues. Sa peau paraît bien trop épaisse pour être tranchée par mes petites lames. Mon arc, alors ? Peut-être que si je visais les yeux… Non, j’ai une meilleure idée. Je me tourne vers Branwen et Kobain, tous deux postés non loin de ma position.

« Bran ! » Je hurle, m’adressant à ma comparse Garde, que je sais douée de magie. « Il faut qu’on s’occupe de ces trolls ! Est-ce que tu peux utiliser sa magie sur l’un deux ? Et si possible, vise sa sale tronche ! »

Si elle peut parvenir à l’aveugler, nous aurons le champ libre pour l’abattre sans courir trop de risques. Et une chose est sûre, sa magie sera diablement plus efficace que mes dagues face à ces saloperies.

« Kobain et moi, on pourra te couvrir. » Je lui assure ensuite, en jetant un coup d’œil à l’intéressé. « Pas vrai, Grincheux ? »

Spoiler:
La stratégie de Keira est assez simple : avancer vers le troll en dégageant la voie pour Bran et lui permettre d'attaquer sans être interrompue par les engeances. Et après bah... on avisera Russe

Codage par Libella sur Graphiorum

_________________

"Sweet as sugar, Hard as Ice.
Hurt me once, i'll kill you twice." 
   
crackle bones
avatar
No more chains on me
▲ MESSAGES : 108
▲ OCCUPATION : Sœur de la Garde des Ombres
▲ COMPÉTENCES ET ARMES : Combattante furtive, je manie deux dagues et un arc court. J'excelle aussi dans l'art de crocheter les serrures et par extension, de dérober toutes sortes d'objets
▲ LOCALISATION : Férélden, Fort Bastel

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

le Mer 18 Oct - 19:23

La Garde
&
Les Restes du monde
Soldat, cet esclave en uniforme
De tes dextres sourd la peur. Glissantes d’acrimonie et de bile, elles se clouent à la hampe écharneuse qui s’ancre maintenant dans le sol abominé des dorsales. Du sinistre outrage du bois qui s’arque dans le limon transi naît le long silence qui te ronge. Chairs putrides, fétidité des camps, exhalation de fin du monde et de fange, tu goûtes, encore enfant, à l’inique suavité de la guerre.  En ton sein, l’éclipse règne : tout se tait et s’éteint alors que la vague écœurante s’écrase contre les fortifications. Et pour chaque coup de boutoir ébralant les portes augustes, c’est ton cœur qui subit un raté.  

Mécaniquement, tu tiens le côté de la ténébreuse pécheresse. Divinis au fécond giron. Viande échauffée contre carcasse solide, tu barres de ton bras l’accès au tribord même s’il ne te semble d’aucun renfort contre la corruption qui bourgeonne au creux de la cathédrale de pierre. A tes pieds, gronde le mabari dont le khadi immaculé tranche comme des manières d’ossements sur sa musculature buriné. Vous êtes jumeaux de l’host, de la terreur, de l’hallali.

Les tambours battent à tes tempes, répondant au flot du sang qui se rue dans tes artères. La voix de la sorcière en sépare les eaux. Tu t’accroches à la fulgurance sinoples de ses mots. Tu seras son chien de guerre, la lige et le bouclier. Elle sera la lueur saturnienne dans la bourbe viciée de l’assaut. Il n’est plus temps de reculer. L’huis ne cédera pas. Et pour cela, tu te tortures à l’avouer, la bougresse ne doit périr. Il en va de votre salut.  « La Grôle. Protège. S’ils l’approchent, massacre-les. Tous.» Ton timbre se coince dans ton goitre serré. Tes doigts se referment sur l’emmanchure alors que tu brandis la lame grossière et ébréchée devant toi.  Puis, dans un élan de ferveur, tu invoques la protection d’Andrasté, mais c'est bien  du sein maternel qu'arrive  l’absolution. Une nouvelle vigueur corrode le carcan d’anxiété qui te corsette depuis votre départ de Fort Bastel. Un sourire sinistre point presque sous la croute tribale qui souille ton visage. Rapté bientôt par la vision ordurière et impure des deux hurlocks en vive approche. L’estomac révulsé, tu fais rempart de ton corps, luttant contre l’irrépressible instinct de fuite qui moleste ta volonté.  « Créateur, donne-moi la force ! ». Hurles-tu en chargeant sur les deux créatures damnées qui viennent à votre rencontre.

Spoiler:
La Grôle est placée en défense active. Elle attaquera dès qu’un ennemi s’en prendra à Mora au corps à corps. Séra prend l’aggro et se place de front pour poutrer les deux hurlocks. Dès qu’ils sont à portée, elle se lancera dans l’offensive. Son but étant de les occuper le plus possible pendant que sa mère fera ses machins de mage. Voilà.

CODAGE PAR AMIANTE

_________________

L'ENFANCE EST UN COUTEAU
PLANTÉ DANS LA GORGE
avatar
The Hanged Man
▲ MESSAGES : 80
▲ OCCUPATION : Viande fraîche. Fagot de la Garde.
▲ COMPÉTENCES ET ARMES : Maniement des armes de hast - crochetage - furtivité - larcin - dressage
▲ LOCALISATION : Dans un panier à salade.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

le Ven 20 Oct - 0:23


URGENCE AUX PORTES



Tu pourrais te faire croire que tu t’y attendais, mais la déferlante de monstre devant toi te prend quand même par surprise, te prends aux tripes comme jamais. Il est impossible de se préparer suffisamment à une situation semblable, et te voilà pourtant en plein cœur de la mêlée, avec des compagnons d’armes que tu n’aurais probablement pas choisi. Au loin, tu aperçois Divinis, figure rassurante parmi ce flot de recrues, de gardes que tu as jadis vu entrer dans la Gardes des Ombres bien après toi. Mais tu te dois absolument de leur faire confiance. Tu espères que tes enseignements auront porter fruit un minimum, et qu’elles sauront garder leur sang-froid.

Une autre figure au loin te semble familière, Ysern, en compagnie d’un Templier. Encore là, tu espères qu’elle est entre de bonne main, car si tu n’es pas le personnage le plus sympathique de Fort Bastel, les morts finissent toujours par t’ébranler, que tu le veuilles ou non.

Ton choix de cible se fait incertain. Ta première flèche est déjà couchée contre la corde de ton arc, et pourtant tu ne tires pas. Tu ne souhaites pas attirer l’attention sur votre petit trio, car la ligne de défense devant vous est mince. Tu ne sais pas si Ysern et Marcus résisteront longtemps à cette vague, et surtout à l’énorme Troll qui se dresse devant eux et semble vous avoir pris pour cible. Le troisième semble trouver peu d’intérêt aux portes tandis que les deux autres s’y acharne violemment.

Tu jetes rapidement un regard vers Bran que Keira interpelle, t’assurant qu’elle a bien compris ses indications. Tu la laisse parler, te convaincant de nouveau que tu dois lui faire confiance même si c’est une jeunesse. Ton arc s’élève lorsque Keira annonce que vous alliez couvrir la mage. Sérieux, tu ne relèves pas son sobriquet -comme d’habitude en fait-
«Essai quand même de bien viser. J’ai pas envie que le Templier se retrouve avec une flèche dans le fion.»  Il ne te reste plus qu’à attendre le signal. Tu te tiens prêt, le regard fixé sur le Troll au loin.

Spoiler:
Kobain suit le plan annoncé par Keira. Soit de libérer le passage à Bran vers le Troll en défonçant tout autour. His body is ready






_________________

i see your beautiful smile
and i would like to run away from ▬ reflections of me in your eyes.
avatar
In Blood and Tears
▲ MESSAGES : 61
▲ OCCUPATION : Sillonner Ferelden
▲ COMPÉTENCES ET ARMES : Tu maîtrises le tir à l'arc depuis ta plus tendre enfance. La chasse est la première des compétences que ton faux père t'as appris. Il était important pour lui que tu saches te débrouiller. Il a bien tenté de t'inculquer autre chose, mais le maniement de l'arc te passionnait beaucoup trop pour que tu y portes attention. En rejoignant la garde des ombres, tu as quand même appris autre chose que l'arc. Le combat au corps à corps n'est pas maîtrisé à cent-pour-cent, mais tu sais te défendre d'une épée et d'un bouclier en cas de besoin et si la distance n'est pas possible avec tes ennemis. Tu traînes aussi une petite dague, au cas où. Tu préfères être armé jusqu'aux dents plutôt que pris au dépourvu.
▲ LOCALISATION : Ferelden, Fort Bastel

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

le Ven 20 Oct - 8:38


Le monde a une curieuse façon de présenter la tragédie. Semblable à la chanson que je perçois désormais dans mes rêves, un havre auparavant jamais violé par autrui et qui n'appartenait qu'à moi ; l'air goûte le métal, le ciel est lourd. Langage de la réalité connu surtout par ses messagers, et messagère de graves nouvelles j'ai souvent été ; c'était moi qui venait annoncer au clan la mort de l'un des nôtres, et désormais membre des Ombres, nous sommes ceux qui viendront annoncer au peuple ce qu'il en est de l'Apocalypse. Un voile de plomb sur l'existence, surtout venu le moment de livrer la nouvelle. Elle n'a pas survécu à l'accouchement. Peut-être que bientôt, si nous avons le loisir de voir le soleil se lever, demain, il sera de notre devoir d'annoncer notre échec dans la protection du monde. Je ne sais quelle folie m'habite, angoisse profonde ancrée au fond de ma gorge, car je n'étais qu'une guérisseuse gardienne du foyer par le passé. Mais j'ai survécu à l'Union. Sowen est un titre qu'on me donne lors de rencontres officielles, pas même un clan. Et la mère que j'ai été s'apprête à accomplir la prophétie funeste d'un esprit égaré, car nous sommes la seule muraille entre l'Archidémon (quelle douce chanson) et le gouffre. Dans ma tête, "Falon'Din" me rassure ; nous ne sommes pas seuls à désirer prévenir le conflit.

En effet. Les montagnes et leur trajet qui sont une part de moi retiennent la horde. Ensemble, nous sommes une armée. Le roi et ses troupes nous soutiennent, et malgré ma crainte de la guerre, mes cheveux teints en rouge allégorisent le sang dans lequel je suis prête à me baigner. Dal'Thanu en main, je le plante dans la glace pour aider mes compagnons à grimper les pentes escarpées que je connais par cœur. Le froid m'enveloppe comme une couverture. Je souris.

Mon sourire est de courte durée. La horde est immense, si brutale et sombre que les larmes piquent mes yeux ; je les essuie rageusement dans la crainte de paraître faiblarde auprès de mes confrères. Il est ici. L'Enclin. Mais nous ne sommes pas seuls pour l'affronter.

Le choc du métal fait rage, et nous sommes bientôt séparés. Je me retrouve auprès du Templier Marcus Vasari, mes frères et sœurs d'armes enveloppés dans la bataille.
Je m'apprête à rejoindre le carnage, l'incendie de Foyer brûlant de rage, lorsque le sol se met à trembler. Un énorme tas de chair musclée, deux cornes semblables à des branches sur son crâne deux fois plus grand que moi, fonce sur notre flanc droit au Templier et moi. J'écoute sa proposition d'un air inquiet, mais solide.

"J'ai un arc, mais à moins que tu sois excellent archer et que je te le prête, je vais l'énerver plus qu'autre chose. Si j'arrive même à le toucher correctement."

La deuxième option semble meilleure.


"Huh, va pour grimper dessus, donc. Avec ton armure, tu penses pouvoir retenir son attention pendant que j'escalade ?"

Ça ne doit pas être plus dur que de monter les Dorsales. Je crois. Le nom de la chaîne de montagnes doit bien venir de quelque part.

Je vois au loin Divinis et Séraphine ; Kobain, Keira, Branwenn. Pourvu qu'ils regardent ailleurs (même si je crois un bref instant croiser le regard de Kobain). Ce sera soit un moment épique et glorieux de ma carrière, soit un échec sanglant qui me fera ressembler à de la confiture.

Prière aux Créateurs. Clin d'oeil à Marcus.

"Disons qu'on survive à la bataille, je te paye un verre ?"

Plans d'Ysern:
Poutrer un ou deux engeances et tenter de grimper sur le dos du troll avec son dal'thanu, faire ses prières, payer ce verre à Marcus au retour Russe

_________________

GENÈSE


De l'arbre de la connaissance du bien et du mal tu ne mangeras pas, car le jour où tu en mangeras, tu en mourras. | ♃ ♄ ♅ ♆ ♇ | © FRIMELDA

avatar
In Blood and Tears
▲ MESSAGES : 43
▲ OCCUPATION : le dinan'shiral, le chemin pavé vers la mort ; fraîchement garde des ombres confirmée.
▲ COMPÉTENCES ET ARMES : dal'thanu (hachette elfique), dar'misaan (épée elfique) ; médecine tribale ; connexion spirituelle, grande constitution.
▲ LOCALISATION : fort bastel, amaranthine

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

le Mar 24 Oct - 0:14


    EVENT

Fire is catching !
And if we burn, you burn with us

    

Qu'importais les horreurs côtoyé. Les charges fantasmés. La peur l'avait puissamment étranglé et l'horizon s'était perdu pour Bran, dans la violence des combats. Rien ne l'avait préparé à l'enclin. Ni les conseil de Law, ni la bienveillance d'Aguilar. L'horreur avait engloutit une partie de sa raison. Rapidement elle s'était laissé distancé par la garde. Observant sans les voir, ces guerriers charger puis s’effondrer, sans que leur mort ne fasse sens à ses yeux. Fantôme virginale, elle errait sur le champ de bataille. Solitaire. Irréel. En proie à un état de sidération qui l'empêchait d'appréhender la réalité. Placé en dernière ligne, elle ne survivait que grâce à la ferveur guerroyant des leurs, tandis que le Notre Père s'écoulait de ses lèvres comme s'écoulait le sang autour d'elle. Les engeances s'écroulait avant de l'atteindre. Mais rapidement, les rares repères qu'elle avait cru avoir, s'était vu engloutit dans la masse. Shane. Law. Aguilar. Les engeances s'était déversé sur eux, noyant par leur nombre le fier griffon. Elle avait vu sans voir, leur groupe se diviser, sans parvenir à distinguer où elle-même se trouver. Le Nord. Le Sud. La terre. Le Ciel. Tout se confondait dans les hurlements d'engeance. La horde était le secret impénétrable, d'un mouvement fait pour se perpétuer dans l’anéantissement du vivant. Bran le ressentait. Son combat était dénué de route. Sans explication. Elle était livré à elle-même et c'était là, la source véritable de sa terreur. Perdu au milieu de ce chaos, la jeune femme réapprenait le sens de ce mot.

C'est alors que c'était dressé devant elle, son premier ennemie. "RECULE !", avait hurlé Bran. C'était là son unique semonce. Comme pour figer l'instant. Gagner du temps. Combattre sa terreur par une candeur funeste. Son espoir était aussi fou que réel. Aussi inconscient que mortel. Emprunt d'un profond déni qui s'apprêtait à lui coûter la vie, elle voulait provoquer une réaction chez ces créatures. Les faire reculer. Hésiter. Se convaincre qu'il y avait encore quelque chose de suffisamment humain pour éprouver ce qui la broyait. Ce qui avait peur pouvait mourir. C'était là sa seule certitude. La seule chose à laquelle se raccrocher. Elle tendit alors ses doigts enflammé. Arme menaçante. Mortel. Ce qu'elle voulait lire, dans leur regard, c'était cette terreur qu'inspirait d'ordinaire les mages. "RECULE ! JE SUIS MAGE !" avait-elle répété. Mais dans ce monde de folie, les mots étaient superflus, inaccessible. La créature s'était contenté de charger, cueillant Branwen par la violence de son bouclier dans le ventre. Le souffle coupé, douloureusement plaqué au sol, le second coup lui aurait été fatale, si un garde n'avait proprement tranché la tête. Tiré sans douceur. Brutalement saisit sous les bras, elle sentit sans avoir le temps de réagir, qu'on la redressait pour mieux la rejeter dans la folie ambiante. Le visage de son sauveur se perdit dans les cris guerriers. Elle n'avait pas eu le temps de l’apercevoir. Elle n'avait même pas eu le temps de hurler. Et déjà il lui fallait de nouveau combattre.

Si la peur pouvait donner des ailes, Branwen cherchait encore les siennes dans ce torrent déferlant de corps putride. Le sang s'écoulait de son arcade, comme s'écoulait les perles de son chapelet. Son talisman s'était finalement rompu, rappelant que la mort n'était pas si lointaine et la douleur non plus. Mais elle ne faisait sens que pour les vivants. Insensible. Les engeances déferlait, sans se soucier des dégâts qu'elle s'infligeait. S'empalant sur les épées pour mieux atteindre leur victimes. La folie semblait, seule trouver une place ici. Branwen pouvait sentir l'odeur de leur chaire brûler sous ses sorts, sans que cela ne sembla les arrêter. Les faire hésiter. Mais pouvait on réellement éradiquer ce qui n'éprouvait la peur ? Remontant ses sortilèges jusqu'à leur source, il la contraignait à des explosions enflammés pour tenter de maintenir la distance avec eux. Bran ne luttait que par l'énergie du désespoir. Elle sentait ne repousser que l'inévitable. Lutter contre des eaux tumultueuses et infernales qui la noierait de toute façon. Leur stratégie était mortellement simple : engloutir sous le nombre. Engloutir sous la peur.

C'est alors que son regard avait croisé celui de Keira puis de Kobain à l'entente de son propre nom, que l'on hurlait pour couvrir la rage ambiante. Elle palissa. Déglutit en comprenant que le pire restait à venir. Mais s'inclina devant ce destin qu'elle s'était choisit. Elle s'avait ce qui lui restait à faire et l'acceptait. Dût elle en mourir.

"Keira ! Il me faut un combustible, si l'on veut espérer les arrêter ! Il faudrait que tombe l'huile qu'ils ont installé et que je l'enflamme ! Sinon le feu ne prendra pas sur eux ! Leur peau est trop épaisse !"

Et pour cela il leur faudrait approcher des portes. Elle était épuisée et sa magie s'amenuisait. Seule la peur l'empêchait de s'effondrer complètement. Mais cette peur avait ses limites. Elle ignorait combien de temps elle tiendrait, malgré sa confiance envers ses deux compagnon d'armes. Et pourtant il lui fallait s'avancer et affronter plus grand danger encore. Ce qu'elle fit. Et cela commença par un premier pas.
    
AVENGEDINCHAINS
    


Plan de Bran:
Le plan de Bran est simple : elle espère parvenir à rompre la chaîne, qui retient l'huile installée au-dessus des portes, pour asperger les deux trolls. Il lui suffira alors de l'enflammer pour les blesser. Du moins en théorie... reste à savoir si ce plan fonctionnera  Argh

_________________


Un secret entre elle et lui
avatar
In Blood and Tears
▲ MESSAGES : 249
▲ OCCUPATION : Lire, jouer du luth et étudier.
▲ COMPÉTENCES ET ARMES : Magie élémentaire de feu
▲ LOCALISATION : [FERELDEN] Fort Bastel, Hautecime, Domaine Cadell

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

le Mer 25 Oct - 14:08




Intervention du MJ
Referent : Aguilar

HRP: Ce poste sera très court; il est le second tour de l'intrigue, les dés n'étant pas lancés, les actions ne sont pas encore réellement descriptibles mais les choses sérieuses commencent dès à présent.

L'équipe que vous formez n'est pas parfaitement unie ; plusieurs d'entre vous s'égarent sur certaines priorités dans cette lutte. Car si la majorité sont concentrés sur les deux trolls au niveau des portes, les deux restant (Marcus & Ysern) ne peuvent s'y intéresser aussi vite. En effet, une autre de ces gigantesques créatures fonce maintenant sur eux ; bientôt à la même hauteur. Il est de votre devoir de le repousser pour que les autres puissent continuer de leur côté. Mais à deux, est-ce suffisant ? Heureusement deux Gardes remarquent votre position délicate et se dressent à vos côtés en renfort ; en parallèle les trois restant repoussent les engeances.

Vaughn vise prioritairement la défense des portes en aidant ses pairs ; au fond il pense à son frère et sa fille derrière ces dernières. Coincés à Orzammar, même s'il garde sa rancœur, une amertume, ça le travaille mais le booste aussi dans l'affrontement. Tout en pestant sur les engeances, il se place aux côtés de Séraphine accompagnée de sa mabari, ainsi que Mora en renfort ; « Eh la bleusaille, va falloir t'y faire. » la réflexion est lancée à Séraphine dans l'action quand il lui semble voir un certain dégoût dans ses yeux. Il espère qu'elle ne crèvera pas trop vite, tout du moins avant son Union ; et un instant il vérifie que les autres du groupe s'en sortent de leur côté.

C'est impressionnant, la mort pourrait être au rendez-vous mais tout Thédas compte sur vous. Le sort de milliers d'innocents est en jeu. Tout n'est pas perdu si vos efforts restent communs et si vous restez suffisamment soudés malgré la distance installée entre vous, sans vous marcher dessus.
N'abandonnez pas.


ECHELLES DE DES


Pour tirer les dés, c'est ici ; si les conséquences sont libres, vous les décrivez comme vous le voulez; si elles sont indiquées par le mj, la description devra se faire en suivant ses indications le plus possible, si le mj vous demande de le contacter avant... contactez le.
A part dans ce cas précis, vous tirez vos dés puis faites vos postes, en indiquant encore une fois en spoiler vos intentions pour la suite ainsi que le résultat au jet appliqué dans le post.

ENCLIN G2 TOUR 2


Mora Divinis:

(Magie + 20)

DEUX ACTIONS (SI LA PREMIÈRE RÉUSSIE)

ACTION 1 : ATTEINDRE L'UN DES TROLLS - JET D’AGILITÉ

Entre 1 et 10: ÉCHEC CRITIQUE : Inutile d'insister ; les engeances bloquent la route et Mora n'a plus autant d'énergie qu'au départ notamment en raison du sort de soutien.
Entre 11 et 45 : ÉCHEC : Les engeances sont trop nombreuses et malgré les efforts pour se rendre au plus proche des trolls, la distance est encore grande ; trop pour se transformer maintenant.
Entre 46 et 80 : RÉUSSITE : Description de la réussite libre au joueur.
Entre 81 et 100:  RÉUSSITE CRITIQUE : +10 au prochain Jet d'agilité (bonus unique et exceptionnel).

ACTION 2 : ATTAQUE VENIN EN TRANSFORMATION ARAIGNÉE (si action d'avant réussie) - JET DE MAGIE

Entre 1 et 10: ÉCHEC CRITIQUE : En plus du venin qui n'a pas l'effet escompté, dû à la trop petite dose injectée, le troll charge Mora.
Entre 11 et 25 (bonus de + 20) : ÉCHEC : Le venin est injecté mais malheureusement, ne semble pas faire effet.
Entre 26 et 80 : RÉUSSITE : Le venin injecté hébète grandement le troll, qui est déstabilisé et laisse de nombreuses ouvertures ; c'est le bon moment pour en venir à bout pour de bon.
Entre 81 et 100: RÉUSSITE CRITIQUE : La dose de venin injectée est si forte qu'elle mène le troll à la mort. +10 au prochain Jet de magie (bonus unique).

Marcus Vasari:

(Force + 20)

ACTION : ATTAQUE JAMBES DU TROLL - JET DE FORCE

Entre 1 et 10: ÉCHEC CRITIQUE : Le troll ne se laisse pas faire et repousse vivement Marcus d'un coup de pied qui l'envoie quelques mètres plus loin avec une douleur au niveau de l'abdomen.
Entre 11 et 25 (bonus de + 20) : ÉCHEC : Le troll repousse simplement Marcus mais ne l'envoie pas dans le décor.
Entre 26 et 80 : RÉUSSITE : Description de la réussite libre au joueur.
Entre 81 et 100:  RÉUSSITE CRITIQUE : +10 au prochain Jet de force (bonus unique).

Keira:

(Agilité + 20)

ACTION : ATTAQUE SUR ENGEANCES - JET D’AGILITÉ

Entre 1 et 10 : ÉCHEC CRITIQUE : Les engeances visées esquivent et s'en prennent principalement à Keira, s'agglutinant autour d'elle.
Entre 11 et 25 (bonus de + 20) : ÉCHEC : La plupart des coups portés ne sont pas efficaces et le chemin n'est pas dégagé.
Entre 26 et 80 : RÉUSSITE : Une majorité d'engeances sont atteintes par Keira et la voie en grande partie - suffisamment dégagée.
Entre 81 et 100:  RÉUSSITE CRITIQUE : +10 au prochain Jet d'agilité (bonus unique).

Séraphine:

(Agilité + 20)

ACTION : ATTAQUE SUR LES HURLOCKS - JET D’AGILITÉ

Entre 1 et 10: ÉCHEC CRITIQUE : L'un des hurlocks profite d'une ouverture afin de planter sa lame en plein genou de Séraphine.
Entre 11 et 25 (bonus de + 20) : ÉCHEC : Les deux hurlocks ont l'avantage et ne se laissent pas abattre aussi aisément.
Entre 26 et 80 : RÉUSSITE : Description de la réussite libre au joueur.
Entre 81 et 100:  RÉUSSITE CRITIQUE : +10 au prochain Jet d'agilité (bonus unique).

Kobain:

(Agilité + 20)

ACTION : ATTAQUE ARC SUR ENGEANCES - JET D’AGILITÉ

Entre 1 et 10: ÉCHEC CRITIQUE : Les flèches de Kobain se perdent davantage dans le décor et sur ses compagnons que sur les engeances à mettre hors d'état de nuire.
Entre 11 et 25 (bonus de + 20) : ÉCHEC : Les tirs sont en grande majorité des ratés pour Kobain.
Entre 26 et 80 : RÉUSSITE : Kobain couvre suffisamment Branwen à l'aide son arc.
Entre 81 et 100:  RÉUSSITE CRITIQUE : +10 au prochain Jet d'agilité (bonus unique).

Ysern Sowen:

(Agilité + 20)

DEUX ACTIONS

ACTION 1 : ATTAQUE SUR ENGEANCES - JET D’AGILITÉ

Entre 1 et 10: ÉCHEC CRITIQUE : Passer les engeances s'avère plus ardu que prévu et Ysern récolte plusieurs entailles ; aux cuisses puis aux bras. Elle subira un malus de - 5 lors de son escalade sur le troll.
Entre 11 et 25 (bonus de + 20) : ÉCHEC : Même chose que pour l'échec critique mais sans le malus.
Entre 26 et 80 : RÉUSSITE : Description de la réussite libre au joueur.
Entre 81 et 100:  RÉUSSITE CRITIQUE : +10 au prochain Jet d'agilité (bonus unique).

ACTION 2 : GRIMPER SUR LE TROLL - JET D’AGILITÉ

Entre 1 et 10: ÉCHEC CRITIQUE : Le troll parvient à ôter Ysern de sa carcasse en pleine montée et la propulse violemment en sol. Elle tombe inconsciente pour une durée indéterminée.
Entre 11 et 25 (bonus de + 20) : ÉCHEC : Ysern chute en pleine escalade mais se rattrape à temps au sol. Si malus de - 5 appliqué suite au précédent Jet, l'échelle se situera entre 11 et 30. Si le bonus de +10 est accordé suite au précédent Jet, l'échelle de situera entre 11 et 15.
Entre 26 et 80 : RÉUSSITE : Ysern parvient à se hisser jusqu'à l'arrière du crâne du troll et est en mesure de lui planter sa lame dans l'un de ses deux yeux. Si malus de - 5 appliqué suite au précédent Jet, l'échelle se situera entre 31 et 80. Si le bonus de +10 est accordé suite au précédent Jet, l'échelle de situera entre 16 et 80.
Entre 81 et 100:  RÉUSSITE CRITIQUE : +10 au prochain Jet d'agilité (bonus unique).

Branwen Cadell:

(Magie + 20)

DEUX ACTIONS (SI LA PREMIÈRE RÉUSSIE)

ACTION 1 : ATTAQUE MAGIQUE SUR CHAÎNE - JET DE MAGIE

Entre 1 et 10: ÉCHEC CRITIQUE : La chaîne ne cède pas mais l'acharnement attire l'attention de deux genlocks sur Branwen.
Entre 11 et 25 (bonus de + 20) : ÉCHEC : La chaîne ne cède pas, Branwen ne trouve pas la zone la plus fragilisée sur celle-ci.
Entre 26 et 80 : RÉUSSITE : Description de la réussite libre au joueur.
Entre 81 et 100:  RÉUSSITE CRITIQUE : +10 au prochain Jet de magie (bonus unique).

ACTION 2 : ATTAQUE MAGIE DE FEU SUR L'HUILE (si action d'avant réussie) - JET DE MAGIE

Entre 1 et 10: ÉCHEC CRITIQUE : Déconcentrée et épuisée, l'une des mains de Branwen prend les dégâts de feu à la place des deux cibles.
Entre 11 et 15 (bonus de + 30 suite au dernier jet) : ÉCHEC : Déconcentrée et épuisée, Branwen ne vise pas juste ; ainsi les deux trolls ne sont pas atteints.
Entre 16 et 80 : RÉUSSITE : Description de la réussite libre au joueur.
Entre 81 et 100:  RÉUSSITE CRITIQUE : +10 au prochain Jet de magie (bonus unique).


avatar
In Blood and Tears
▲ MESSAGES : 206

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

le Mer 25 Oct - 18:19


la psaume d'une malédictionet les ténèbres déferlent
***

Séraphine vocifère avec bravoure alors même que la Souillure ne l'habite point encore – qu'en sera t-il lorsque galvaudée elle sera ? Son effervescence est au moins belle à admirer, lorsque les prunelles céladon de la mage ne scrute pas aux alentours pour s'assurer qu'aucune créature des bas-fonds ne les prenne de revers. Sans rondache dans son râble pour la garder des estocs viciées, la meurtrissure risquerait de faire mal et de sérieusement l'handicaper. Fort heureusement, pour sauvegarder leurs avants, le robuste Dace et sa gueule chamarrée de tatouages bien de sa culture. Mora l'accueille dans leur course effrénée avec un plaisir non fardée, au fait des talents affûtés du nain contre leurs antagonistes. Celui-là décoche par ailleurs un commentaire à la galeuse qui s'élance face au binôme de Hurlocks, faisant soubresauter le thorax de la tévintide de genèse d'un léger ricanement. « S'y faire ou périr, elle a encore le choix. » Elle avance, tant bien que mal, le duo de trolls fort incommodant en ligne de mire.

Jet de dès Action 1 : Echec.

Force est toutefois de constater que le ressac d'engeance qui l'en sépare est trop considérable, quand bien même ont-ils avancé, cela demeure insuffisant. Un sifflement s'échappe d'entre ses ratiches serrées et elle se met à songer aussi promptement que possible. Occire chacun des ennemis ralentissant leur progression prendrait trop de temps, il lui faut les ralentir ou les frapper de confusion. L'idée germe, risquée, mais à combattre sans péril l'on triomphe sans gloire, il lui faut agir. « Séraphine, Vaughn, à terre ! » Le sort de soutien est aussitôt annihilé, de façon à ce que toute la puissance de sa magie s'assemble en un même épicentre. Les flammes d'émeraude l'enrobe entièrement pour la faire disparaître au cœur d'une orbe luminescente qui enfle, et enfle, jusqu'à atteindre une taille non négligeable. De l'oeuf enchanté éclot une gigantesque aranéide tout d'anthracite, dont les mandibules en une salutation sibylline. L'araignée secoue et redresse son abdomen pour envoyer un filet de soie luisante et gluante en direction des engeances, avec l'espoir vif qu'elles s'y agglutinent et ne puissent plus se mouvoir. Auquel cas, ses comparses auraient plus d'aisance à les tuer et une brèche s'ouvrirait pour rejoindre les fameux trolls.



Spoiler:
- Divinis a pris le risque de se métamorphoser en araignée tout de suite, elle a ensuite projeté de sa toile pour que les engeances face à eux s'en retrouve aspergées et bloquées. Auquel cas, Séraphine et Vaughn n'auront qu'à se tailler un passage, et elle, aura enfin accès au troll.
- Je laisse le MJ décider s'il considère qu'il n'y a qu'une action ou s'il veut remettre l'attaque de poison sur les trolls en "Action 2 si l'Action 1 réussie".

©️ 2981 12289 0

_________________

l'ogresse des bas-fonds infinis
Bizarre déité, brune comme les nuits, au parfum mélangé de musc et de havane. Œuvre de quelque obi, le Faust de la savane, sorcière au flanc d'ébène, enfant des noirs minuits.
avatar
Ogress of Jade
▲ MESSAGES : 44
▲ OCCUPATION : Garde des Ombres des Anderfels bien enracinée, vénérable doyenne ayant au moins vaincu les écueils et les ans. Juchée sur le faîte de ses deux décennies d'expérience et à l'instar de ses acolytes aînés des rangs, elle materne la bleusaille en cas de nécessité, se charge des besognes les plus ardues pour épargner le sang neuf. Mais en particulier, elle étudie. Chercheuse et théoricienne de l'Engeance et la Corruption, elle tente de décrypter leurs mystères, de découvrir la Panacée qui purifierait la Garde tout en lui permettant de continuer à servir. De béantes ambitions auxquelles elle se voue depuis longtemps. Néanmoins et depuis peu, elle a pris part à une délégation spéciale, envoyée par leur hiérarchie pour prêter main forte à leurs homologues d'Orlaïs et de Férelden.
▲ COMPÉTENCES ET ARMES : Comme tout sorcier qui se respecte, elle sait les bases de la magie élémentaire. Son acuité magique, néanmoins, se concentre davantage sur la métamorphose qu'elle a acquise non sans mal et labeur, aujourd'hui apte à muter en araignée géante pour se défendre - arantèle et venin à disposition. Son ultime fer de lance est une arcane prohibée, liturgie qui se conte et se lithographie avec l'hémoglobine. La magie du sang, fascination pernicieuse qui la mangeotte, la gangrène à petit feu, plus encore depuis son récent pacte avec Sybarite, Démon du Désir. Une alliance à double tranchant, savoir contre folie naissante.
▲ LOCALISATION : Férelden.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

le Mer 25 Oct - 18:27

La proposition de la jeune femme lui apporta le sourire aux lèvres, il se sentit moins enclin au désespoir et en plus maintenant il avait une autre raison de vouloir se battre aujourd'hui, plus que le devoir ou même le simple instinct de survie. Une dame l'avait encouragé, il ne pouvait pas la décevoir. Il devait faire une bravade pour montrer qu'il était confiant et non pas que ses chances de survie dans ce monde était pratiquement nul. Il la regarda un instant et essaya de sonner aussi charmeur qu'il le pouvait. Comme si sa voix pouvait faire oublier la situation présente.

-Si on survie, non seulement tu peux me payer une bière, mais aussi je te donne une raison de sourire pour le reste du mois pendant la soirée.

Le templier ne perd pas de temps pour tout de suite se jeter dans la mêlée. Il ne pouvait pas perdre de temps et avoir ses dires contestés par qui ce soit. Il sent son courage comme une flamme qui brûle. Marcus approche du troll comme un prédateur sur sa proie. Il n'a pas de temps à perdre et doit lui faire peinturer la chaire de la créature de son propre s sang. Marcus se répète mentalement, qu'il doit faire le meilleur coup possible et qu'il en est capable. Les engeances ont été battues par le passé, elles peuvent être battues présentement.

Jet de dés : échec critique

Quelques secondes plus tard, Marcus est dans les airs avant d'atterrir. Il doit admettre que malgré le fait que son corps est rempli de souffrance en cet instant, c'est surtout l'humiliation qui lui fait du mal et la douleur est partout dans son corps. Comment cela se pouvait-il que l n'ait même pas réussi à faire une petite entaille contre ce monstre.  Il finit par arriver au sol. Il espérait que la garde qui l'avait vu plutôt n'avait pas réussi à le voir. En même temps, ce n'était pas comme si sa sortie avait été particulièrement difficile à remarquer. Ensuite, ce fut surtout une question d'un abdomen douloureux.

Il sent qu'il combat comme s'il était complètement sou avec cette douleur qui l'habite. Quelque chose de peu recommencé, mais cela n'empêche pas que les monstres sont partout autour de lui.

Marcus se dit ensuite qu'il doit continuer de combattre.  Il n'a pas vraiment de meilleur plan à cet instant que d'essayer de tuer autant d'engeances que possible et de se rapprocher du troll pour continuer à combattre. Il se dit qu'il doit peut-être aider ses coéquipiers comme. Il se dit qu'il peut-être aider un peu ses paires. Il s'attaque à la masse d'engeances essayant de nettoyer le chemin proche de Ysern.

Spoiler:
Marcus essaie de tuer les engeances entre lui et Ysern et devenir l'aider

_________________

avatar
In Blood and Tears
▲ MESSAGES : 145

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

le Mer 25 Oct - 21:15

Urgence aux Portes
Event Garde des Ombres
Férélden - Dorsales de Givre, 10 : 40 des Misères



A la boutade de Kobain, je réponds, avec un grand sourire : « Méfie-toi que la flèche ne finisse pas dans le tien, de fion ! ». Oui, étrange de plaisanter dans un moment pareil. Et pourtant, ça me permet de penser à autre chose que cette appréhension qui me noue l’estomac. Oui, bien sûr que je suis terrifiée. J’ai beau rouler des mécaniques et afficher un air assuré, au fond, j’ai peur de crever ici, le bide ouvert par la lame d’une de ces foutues engeances.

Bran réponds favorablement à ma suggestion. Dans ce cas, c’est décidé. Le plan est en place, et il est simple. Ouvrir la voie à ma sœur d’armes pour qu’elle puisse trouver le moyen de cramer ces deux enfoirés de trolls. Je lui fais confiance sur ce point. Basique, en théorie. En pratique, vu le nombre de ces saloperies de monstres, ce n’est pas gagné.

Plus le choix, il faut y aller. Alors, en poussant un cri pour me donner du courage, je me jette dans la mêlée. Le sang vrombit à mes oreilles quand je prends la direction des portes, tranchant tout sur mon passage. Les engeances tombent les unes après les autres, dans d’horribles cris de douleurs. « CREVEZ, BANDE DE CHAROGNES ! » Je gronde. Bientôt, je suis rendue poisseuse du liquide noir qui s’échappe de leurs cadavres tailladés.

J’ai l’impression que rien ne peut m’arrêter, pas aujourd’hui. L’adrénaline, à défaut de la peur, me donne des ailes. Aucune de ces engeances n’aura raison de moi. Chacun de mes coups atteint sa cible. Tour à tour, mes dagues tranchent gorges, ventres ou membres divers. La voie ne tarde pas à être dégagée, suffisamment pour permettre le passage de Bran. J’encourage cette dernière à avancer :

« Bran ! » Je lui hurle en plantant l’une de mes armes dans la gorge d’un monstre. « Vas-y ! »

J’ignore combien de temps je serais capable de garder les engeances à distance. Une vive lueur verte attire furtivement mon attention, bien vite remplacée par une énorme araignée. Divinis, je réalise. Elle aussi tente de se frayer un passage en direction des trolls. Avec moins de succès que moi, néanmoins. Je ne vois en revanche pas nos autres compagnons, noyés dans la masse grouillante.

Pour l’instant, je compte beaucoup sur la réussite de Bran. A cette distance, je ne peux guère agir sur les trolls. Si celle-ci échoue, je serais contrainte de changer de stratégie… Je croise les doigts pour que cela ne soit pas nécessaire. Je me prépare cependant à courir en direction de nos ennemis.

Spoiler:
Résultat du dé : 94 - RÉUSSITE CRITIQUE
Keira continue la même stratégie, à savoir garder la voie dégagée le plus longtemps possible. En cas d'échec de Bran, elle se prépare à charger vers les trolls.

Codage par Libella sur Graphiorum

_________________

"Sweet as sugar, Hard as Ice.
Hurt me once, i'll kill you twice." 
   
crackle bones
avatar
No more chains on me
▲ MESSAGES : 108
▲ OCCUPATION : Sœur de la Garde des Ombres
▲ COMPÉTENCES ET ARMES : Combattante furtive, je manie deux dagues et un arc court. J'excelle aussi dans l'art de crocheter les serrures et par extension, de dérober toutes sortes d'objets
▲ LOCALISATION : Férélden, Fort Bastel

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

le Sam 28 Oct - 15:07

La Garde
&
Les Restes du monde
Soldat, cet esclave en uniforme
Résultat du dé : 80 – Réussite.

Svärdstav. Lame grossière emmanchée d’artères où le sang noir des ennemis s’évidera. Bientôt, ce même fiel nourrira la horde damnée des corbeaux et des cloportes et proclamera l’avènement des rats. Enfin, les ténèbres, et la ruine et la Mort établiront leur Empire sur toute chose. C’est l’augure impromptu et impie qui te toise. Là, l’œil cave, ici, la pestilence de dents cariées. Chaque parcelle sacrilège blasphème les tristes canyons sondés dans ses chairs déliquescentes,  l’hérétique outrage de la corruption qui fouraille, griffes et crocs, dans le sein tendre de ta détermination.

Sourde aux commentaires de tes deux aînées, aveugle à la houle écœurante, tu te tends. Ressort, toupie, couteau. Belle comme les jeunes fauves, toute en crinière tressée, en genoux écorchés, en peinture de guerre, tu éventres le premier. L’acier crève la viande boursoufflée et libère un torrent d’immondices noircies qui s’échouent à tes pieds. Le ressac de tripailles te mets le cœur au bord des lèvres. Ravale ta bile, enfant. Tu auras le temps de rendre après la bataille. Pour l’heure, tu enfonces la garde du second et reçoit en baptême la sombre liqueur que pisse sa jugulaire sectionnée. Le corps retombe alors que tu arraches la lame du cadavre. D’un revers rageur, ton avant-bras essuie la scorie qui macule ton visage avant qu’elle ne s’invite sur ta langue.

Autour de toi, le remugle de la bataille beugle à t’en faire péter esgourdes et nasal. Ton dos frappe bientôt la charpente trapue du garde nain. « Séraphine, Vaughn, à terre ! » Divinis a parlé et le corps se plie à ses ordres. Face contre terre, lame aiguillonnant tes cotes, tu n’oses regarder l’immonde transformation car cette scène t’ébranle à chaque fois jusque dans tes os. Le monstrueux et l'abomination s’additionnent à l’affliction de ton hybridité scélérate.

Résultat du cabot : Réussite.

C’est la Grôle qui te tire de ton asthénie. De sa gueule ébréchée, elle mord ton épaule, te force à te remettre sur tes jambes tremblantes. Ta mère est dorénavant capable de te se défendre toute seule, le mabari restera à sa place, à tes côtés. Devançant, les pas de l’Aragne, tu rejoins Vaughn et grogne : « On enfonce leur défense, et on rejoint les portes. De là-bas, je sectionne les jarrets de cette boursouflure pendant que vous l'occupez à coup de hache dans la trogne. » L’airain pointe sur le troll le plus proche. «  Enfin à l'endroit que vous voudrez. Il tombera et nous l’égorgerons. Sauf votre  respect. »


Spoiler:
La Grôle est placée en défense active. Elle attaquera quiconque s'en prendra au trio. Première action : deux possibilités. Si Mora arrive à immobiliser les engeances, Séra et Vaughn les tailleront en pièce et traceront un boulevard jusqu'aux portes. Si Mora n'y parvient pas, Séra s'en tiendra à sa première stratégie. Elle privilégiera toutefois de les handicaper plutôt que de les tuer (afin de gagner du temps).

Deuxième action :  Si l'accès aux portes est dégagé, Séra tentera de se glisser derrière le troll le plus proche afin de lui sectionner les jarrets. La perte de sang et la rupture des ligaments devraient le faire chuter sans le tuer. L'ennemi sera forcé de lâcher son bélier.  

CODAGE PAR AMIANTE

_________________

L'ENFANCE EST UN COUTEAU
PLANTÉ DANS LA GORGE
avatar
The Hanged Man
▲ MESSAGES : 80
▲ OCCUPATION : Viande fraîche. Fagot de la Garde.
▲ COMPÉTENCES ET ARMES : Maniement des armes de hast - crochetage - furtivité - larcin - dressage
▲ LOCALISATION : Dans un panier à salade.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

le Mar 31 Oct - 1:21


URGENCE AUX PORTES



Ta vue se trouve brouillée de sang, sans que tu ne saches si il s’agit du rosé de tes compagnons ou de la viscosité des engeances. Tu n’en fais pas de cas, tu auras suffisamment le temps de plaindre les pertes lorsque le dénombrement entre vivant et mort se fera, pour l’instant, tu ne penses qu’à tes deux compagnes, celles que tu es certains de pouvoir protéger car elles te sont assez à proximité pour guetter la moindre attaque. Ta flèche caresse toujours la corde de ton arc, elle n’est pas prête à être décochée, tu attends le bon moment, tu attends que l’action s’enclenche afin d’user de tes muscles pour envoyer une pluie de flèches. Une œillade de côté te permet d’admirer Keira en pleine action. La mage, cependant, semble déjà au bout du rouleau, son endurance physique étant encore à prouver.

Tu gardes cependant ton attention sur la brune, attentif au moindre monstre osant s’en approcher, meurtrier, tu es prêt à la défendre de ta vie, car tu savais ses pouvoirs beaucoup plus utiles que tes faibles flèches, risibles lorsqu’elles atteindraient la peau coriace du troll. C’est lorsqu’elle se décide enfin à avancer que tu la couvre, tes flèches déferlant à une vitesse raisonnable, assez pour blesser la moindre engeances posant son regard sur elle.

(JET DE DÈS D’ACTION ; 50 RÉUSSITE)


Tu la suis de tellement prêt que tu peux sentir l’odeur du sang sur elle. Sur le même chemin plus loin, tu vois le Templier voler plus loin, puis Ysern tenter d’escalader la figure monstrueuse devant elle. Tu crains pour sa vie, mais tu n’as pas le temps de t’occuper d’elle, te préoccupant davantage de réussir à guider Bran vers les portes afin d'exécuter votre plan.

Une lumière verte éclaire tes pas l’espace d’un instant, tu vois une araignée géante au loin, toujours rassuré par cette figure, tu finis par ranger tes flèches avant d’en être à court, et tu sors une épée longue de son fourreau. Ce n’est pas ton arme de prédilection, mais tu sais la balancer assez fort pour couper tout ce qui dépasse autour de vous et qui menace de vous jeter à terre. De dos à la mage, tu couvres ses arrières tandis que Keira se fraye un passage vers le devant.

Privé de bouclier, faute de pouvoir traîner trop d’équipement sur toi, tu te défends à coup de pieds et de coude lorsque l’haleine fétide d’un monstre vient te souffler au visage, signe qu’il est tend de le fendre en deux de ta lame.

Spoiler:
Kobain suit le duo de Garde de dos, s’assurant qu’aucune engeance ne s’en prenne à Bran pendant leur progression vers les portes. Il s’assure cependant de toujours suivre la mage et se guide au son des cris de Keira, essayant d’être le plus attentif possible durant la marche. Cependant, son attention est majoritairement vers l’arrière (ou devant lui comme vous voulez.) Du coup, dû au changement d’arme, il est moins agile avec son épée, mais conserve quand même une certaine dextérité à la manier.  







_________________

i see your beautiful smile
and i would like to run away from ▬ reflections of me in your eyes.
avatar
In Blood and Tears
▲ MESSAGES : 61
▲ OCCUPATION : Sillonner Ferelden
▲ COMPÉTENCES ET ARMES : Tu maîtrises le tir à l'arc depuis ta plus tendre enfance. La chasse est la première des compétences que ton faux père t'as appris. Il était important pour lui que tu saches te débrouiller. Il a bien tenté de t'inculquer autre chose, mais le maniement de l'arc te passionnait beaucoup trop pour que tu y portes attention. En rejoignant la garde des ombres, tu as quand même appris autre chose que l'arc. Le combat au corps à corps n'est pas maîtrisé à cent-pour-cent, mais tu sais te défendre d'une épée et d'un bouclier en cas de besoin et si la distance n'est pas possible avec tes ennemis. Tu traînes aussi une petite dague, au cas où. Tu préfères être armé jusqu'aux dents plutôt que pris au dépourvu.
▲ LOCALISATION : Ferelden, Fort Bastel

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

le Mar 7 Nov - 4:59





[JET DE DÉ, CHARGE DES ENGEANCES : RÉUSSITE]
Cri de guerre violent, et tu chargeas dans la suite d'engeances déchaînées. La proposition de Marcus te tirant un sourire satisfait malgré le carnage qui s'ensuivit ; coups bas et danse meurtrière, sabre et hache de guerre sifflant dans la chair écorchée. La vengeance n'avait rien de froid, et encore moins de liens avec un plat - malgré ta nausée grandissante à force de trancher un, puis deux hurlocks en morceaux, c'était une flamme brûlante au fond de toi. Tes cordes vocales s'arrachaient à force de pousser tes chants de bataille. Mais tout aussi chaotique étais-tu, ton objectif restait fixé là-devant : le troll, son corps brutal et ses cornes qui fonçaient droit sur vous. Esquive téméraire par-dessus le corps penché de ta dernière victime, puis feinte vers le prochain genlock qui écarta ta lame d'un coup maladroit. Encore, éviter la sienne alors qu'elle tenta de te décapiter, mais ce fut la feinte de son genou que tu reçus en plein visage.

Sonnée, mais tentant un roulé-boulé sur le côté pour ne pas te retrouver à sa plus totale merci, tu te retrouvas retournée assez longtemps pour assister au triste spectacle. Marcus se retrouva projeté au loin d'un coup de pied du troll, t'arrachant un cri.
Et même si tu étais derrière le monstre, tu attiras son attention.

Un coup vers toi ; tu plongeas sur le côté et ce fut le genlock que tu avais engagé auparavant qui se retrouva éclaté par la force du troll. Course à vive allure, c'était le moment ou jamais, et le tout pour le tout.

[JET DE DÉ, GRIMPER SUR LE TROLL : ÉCHEC CRITIQUE]

Tu sautas sur le flanc du géant à l'aide de ton piolet, habituée à grimper les falaises à toute allure mais pas un mur qui tentait de se défaire de toi. Un, deux, trois prises plantées dans son dos, mais à peine une blessure intéressante lorsqu'il te prit de plein fouet.

La terreur te mangea l'intérieur. L'esprit en toi s'agitait de colère, frustré de ne pouvoir bouger dans sa nouvelle enveloppe. Un grincement inquiétant parvint de tes os quand,
écrasée dans le poing de la bête, celle-ci resserra son étau autour de ta fluette morphologie elfique. Créature sur le point de se nourrir, elle rugit si fort à ton visage que tes tympans vrillèrent, des fils de bave teints du rouge de tes cheveux virevoltant partout autour.

Était-ce la fin ?

"BANAL NADAS," hurlas-tu de désespoir.

De ta main libre, tu lui assénas une pathétique gifle du revers de ton sabre avant d'être envoyée dans le ciel, quelque part vers les étoiles que tu vis une seconde avant le noir le plus complet.

Plans d'Ysern:
dans les vapes rip ko

_________________

GENÈSE


De l'arbre de la connaissance du bien et du mal tu ne mangeras pas, car le jour où tu en mangeras, tu en mourras. | ♃ ♄ ♅ ♆ ♇ | © FRIMELDA

avatar
In Blood and Tears
▲ MESSAGES : 43
▲ OCCUPATION : le dinan'shiral, le chemin pavé vers la mort ; fraîchement garde des ombres confirmée.
▲ COMPÉTENCES ET ARMES : dal'thanu (hachette elfique), dar'misaan (épée elfique) ; médecine tribale ; connexion spirituelle, grande constitution.
▲ LOCALISATION : fort bastel, amaranthine

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut