Sweet Dreams

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

le Lun 13 Nov - 22:36

Sweet Dreams.
Il hocha la tête pour lui confirmer qu’il voulait vraiment entendre ce qui avait d’écris sur le parchemin. Anthelme finit par lire la lettre, il n’aimait pas ça, devoir dire à une personne, auquel il tient, que sa mère est morte, c’était le pire moyen pour ruiner le moral. Une fois assit sur son lit il sentit la main d’Horace sur son épaule, relevant le regard vers lui, le palefrenier se rapprocha de lui pour enfuir son visage dans son cou. Anthelme passa l’un de ses bras autour de la taille du palefrenier, tandis que de son autre main, il relut la lettre dans sa tête.

Horace confirma que ses frères avaient écrit cette lettre, le chevalier ressentit un peu de colère envers les deux hommes qui n’avaient apparemment aucune notion de tact. Il y avait des manières moins brutales pour dire que leur mère était morte, parlant doucement il garda son bras autour de son amant.

-Je ne te laisserais pas seul maintenant. Je te le promets.Il était sincère, il voulait vraiment tenir cette promesse mais est-ce qu’il en serait capable ? Il n’en avait aucune idée.Plusieurs mois ? Tes frères ne sont peut-être même plus à Val Royeaux, ils sont peut-être partis maintenant.

Plusieurs mois que la mère d’Horace était morte, il était presque impossible de retrouver le meurtrier maintenant mais comment il pouvait lui dire ? Le chevalier préféra se taire, c’était à Horace de prendre une décision…Peu importe laquelle.

-Je ne sais pas ce que tu veux faire mais si je peux t’aider, je le ferais si c’est possible.

Codage par Libella sur Graphiorum


Spoiler:
Désolée pour la qualité merdique du post

_________________

 Battlefield
Don't you dare surrender. The world is on our shoulders. This will not be our ending. We are alive, we are alive.
©️ ZIGGY STARDUST.
avatar
Rebellions are built on hope
▲ MESSAGES : 190
▲ OCCUPATION : Chevalier d'Orlais
▲ COMPÉTENCES ET ARMES : Combat à l'épée et bouclier ou épée et dague. Excellent cavalier aussi.
▲ LOCALISATION : Orlais

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

le Mar 28 Nov - 15:23


Sweet Dreams
who am I to disagree ?



Il y avait des promesses qu'on ne pouvait pas tenir, mais qu'on désespérait trop d'entendre pour rejeter. Celle que fit Anthelme à Horace étaient de celles-là : si jamais il arrivait malheur aux de Lydes - que le Créateur les garde ! - Anthelme n'aurait d'autre choix que de laisser Horace seul. Pareil si ce dernier devait pour une raison ou une autre quitter les terres de son amant... La vie était imprévisible, et ces promesses de stabilité n'étaient qu'une illusion. Une illusion nécessaire, cela dit. Horace serra un peu plus Anthelme contre lui avant de s'en écarter pour le regarder.

— Tu as sûrement raison...

Ses frères pouvaient débarquer d'un jour à l'autre, quant à sa mère... Enquêter serait désormais trop compliqué, non ? Horace ne se faisait pas d'illusions là-dessus non plus. Il n'en avait jamais été bien proche après tout, alors bon... Toute cette affaire était bien triste, mais Horace en avait à peine conscience. C'était juste normal pour lui.

— Je pense que tu ne peux pas faire grand-chose pour le moment, Anthelme, mais merci. Au moins je sais ce qu'il y a de marqué... Je n'ai plus à regarder le papier en me demandant bien ce que tous ces petits dessins veulent dire !

Horace esquissa un petit sourire en disant cela : Anthelme lui aura au moins apporté le savoir nécessaire pour déchiffrer cette lettre, et c'était déjà beaucoup. Ç'aurait été mieux que le palefrenier puisse lire lui-même son courrier, mais après, c'est pas comme s'il en recevait souvent. Jusque là, ne pas savoir lire n'avait pas vraiment influé sur sa vie quotidienne. Ça pouvait continuer ainsi.

Il inspira un grand coup, et se tourna vers Anthelme pour lui déposer un baiser sur le bout du nez. Puis, il se mit debout et alla de nouveau à la fenêtre.

— Tu connais le nom des constellations ?

Comme toujours avec lui, c'était sorti tout seul. Il avait besoin de parler d'autre chose, peut-être ?


Invité

Invité

Revenir en haut Aller en bas

le Dim 3 Déc - 22:44

Sweet Dreams.
Il faisait des promesses qu’il ne pourrait surement jamais tenir, il le savait. Pourtant il voulait vraiment la tenir, mais il était possible que certains événements l’empêchent de tenir parole.

-J’aurais aimé te lire autre chose, vraiment.

Horace avait beau sourire, ce n’était pas possible qu’il aille aussi bien qu’il voulait le faire croire, mais Anthelme ne pouvait pas le forcer à quoi que ce soit. Le palefrenier déposa un baiser sur le nez du chevalier, ce qui lui tira un sourire, avant de retourner observer le ciel par la fenêtre. Le noble afficha une petite moue déçu, déçu de ne plus avoir son amant dans les bras. Posant la lettre sur son lit, il rejoignit Horace à la fenêtre.

-Non, désolé de te décevoir. Tu aurais eu plus de chance d’avoir une réponse en posant ta question à un autre de Lydes.

Anthelme ne s’était jamais intéressé aux constellations ou tout ce qui pouvait s’y rapporter. A vrai dire depuis qu’il avait débuté son entrainement pour devenir chevalier, il ne s’était intéressé qu’au combat et avait un peu délaissé tout ce qui était intellectuel, n’appréciant pas rester trop longtemps sans rien faire.

-Cette nuit…tu restes ici…avec moi ?

N’osant pas regarder Horace dans les yeux, il regardait toujours devant lui, vers l’extérieur. Il lui avait demandé de venir ici, mais il ignorait si le palefrenier avait l’intention de rester toute la nuit avec lui…Anthelme n’avait pas envie de rester seul en réalité.

Codage par Libella sur Graphiorum

_________________

 Battlefield
Don't you dare surrender. The world is on our shoulders. This will not be our ending. We are alive, we are alive.
©️ ZIGGY STARDUST.
avatar
Rebellions are built on hope
▲ MESSAGES : 190
▲ OCCUPATION : Chevalier d'Orlais
▲ COMPÉTENCES ET ARMES : Combat à l'épée et bouclier ou épée et dague. Excellent cavalier aussi.
▲ LOCALISATION : Orlais

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

le Sam 9 Déc - 13:42


Sweet Dreams
who am I to disagree ?



Horace hocha doucement la tête quand Anthelme lui confessa qu'il aurait aimé lui lire un autre type de lettre : c'était évident, mais de l'entendre faisait chaud au cœur du palefrenier. Ce dernier s'abandonna un temps dans son étreinte, avant de se lever pour aller observer le ciel. Cela l'apaisait étrangement, autant que quand il était dans les bras d'Anthelme, en fait. Ce dernier vint le rejoindre, et Horace se cala contre lui. Il n'avait pas cherché à fuir, mais simplement à prendre un peu l'air et à regarder les étoiles. Le regarder en bonne compagnie le rendait encore plus beau, et ce même si Anthelme ne pouvait pas l'aider quant aux constellations.

— Oh, ce n'est pas grave. Je connais juste celle de l'épée, elle est facile à reconnaître. Il pointa plusieurs étoiles particulièrement brillantes qui semblaient former une croix. Elle est juste là, tu la vois ? J'aurais aimé apprendre le nom d'autres constellations, mais c'est pas grave. Je suis sûr que tu peux m'apprendre autre chose, non ? J'ai envie d'apprendre un truc.

Le revirement pouvait paraître étrange pour quelqu'un n'ayant pas l'habitude de côtoyer Horace, mais c'était somme toute très classique. Passer du coq à l'âne, avoir l'impression qu'il oubliait bien vite que sa mère était morte et que ses frères étaient sûrement déjà à ses trousses, et à la place, parler d'étoiles... Non, ça lui ressemblait bien, finalement.

La question d'Anthelme le ramena à la réalité. Ils étaient dans la chambre de Monsieur, en pleine nuit, et elle n'avait d'ailleurs pas très bien commencé avec cette funeste lettre... Comment Horace pouvait-il abandonner son amant ainsi ? Son lit était trop mou et il trouvait qu'il faisait trop chaud dans sa chambre, mais ce n'était que des considérations bien futiles, négligeables quand elles étaient mises face au ton presque implorant du noble.

Horace lui prit alors la main, se serra un peu plus contre lui, et lui déposa un baiser léger sur le coin des lèvres.

— Si vous voulez bien de moi, Monsieur de Lydes.

Un sourire éclaira le visage du palefrenier, qui semblait soudainement bien s'amuser. Advienne que pourra quant à ses frères... Il ne servait de rien d'y trop penser, car que pouvait-il bien y faire ? Pour le moment, il n'y avait rien d'autre à faire que d'attendre, de les laisser venir : Horace était bien mieux protégé sur les terres des de Lydes qu'à Val Royeaux. Et puis, si ses frères venaient lui chercher querelle ici, Anthelme pourrait les confronter sans que cela semble suspect.




Invité

Invité

Revenir en haut Aller en bas

le Sam 6 Jan - 16:28

Sweet Dreams.
Horace pointa plusieurs étoiles et lui indiqua qu’elles formaient la constellation de l’épée, c’est vrai qu’elle était relativement facile à trouver.

-Ok, je vois où elle est. Si il y a quelque chose en particulier que tu veux apprendre, dis-le-moi et je verrais si je peux t’aider…Mais je te préviens il y a plein de domaine où je ne te serais guère d’une grande aide.

Anthelme fut d’un côté soulager de voir Horace changer de sujet comme ça, mais il ne pouvait pas s’empêcher de se demander s’il allait vraiment bien ou si simplement ce n’était qu’une façade, un masque. Lorsqu’Horace lui répondit, le visage souriant, le chevalier ne put s’empêcher de l’embrasser tendrement. S’écartant légèrement il garda son front posé contre celui de son amant.

-Je veux que tu restes.

Il resta dans cette position, les yeux clos, pendant quelques instants puis il se redressa pour masquer un bâillement avec l’une de ses mains.

-Excuse moi.Il se frotta légèrement le visage pour tenter d’effacer le moindre signe de fatigue.Oh, j’y pense, je pars bientôt pour Val Royeaux, alors ne soit pas trop triste de ne pas me voir.

La fin de la phrase était dite sur un ton taquin, il faisait référence au début de la soirée lorsqu’Horace semblait triste de ne pas le voir dans la pièce.

Codage par Libella sur Graphiorum

_________________

 Battlefield
Don't you dare surrender. The world is on our shoulders. This will not be our ending. We are alive, we are alive.
©️ ZIGGY STARDUST.
avatar
Rebellions are built on hope
▲ MESSAGES : 190
▲ OCCUPATION : Chevalier d'Orlais
▲ COMPÉTENCES ET ARMES : Combat à l'épée et bouclier ou épée et dague. Excellent cavalier aussi.
▲ LOCALISATION : Orlais

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

le Sam 10 Fév - 15:48


Sweet Dreams
who am I to disagree ?



Anthelme n'était pas spécialiste des constellations, mais ce n'était pas grave. Il hocha la tête quand Horace lui désigna celle de l'épée, mais pour le reste, il était au même point que son palefrenier. Ce dernier sourit et haussa les épaules.

— Ce n'est pas bien grave. Vous avez forcément un domaine à vous, quelque chose de spécial, non ?

Il était bien en peine de mettre des mots sur ce qu'il ressentait, mais il savait que son idée n'était pas qu'Anthelme apprenne des trucs spécialement pour lui. Horace avait envie d'apprendre quelque chose de... d'Anthelmesque. D'unique. C'était peut-être stupide, sûrement étrange aussi, mais c'était la manière d'Horace de garder quelque chose de son Monsieur de Lydes à lui.

Les baisers comme celui qu'il venait de lui donner ne duraient qu'un instant fugace : le souvenir pouvait en être vivace, mais il ne resterait qu'un souvenir. Horace voulait garder quelque chose de plus précieux, et d'une certaine manière, plus intime, quelque chose qu'il pourrait faire ou dire en se murmurant à lui-même "c'est grâce à Anthelme que je sais ça". Cela valait tous les souvenirs du monde pour lui.

Horace hocha la tête : il resterait. La décision n'était pas difficile à prendre, d'autant plus qu'il n'avait aucune envie de partir non plus. Cependant, Anthelme semblait fatigué : il bâilla, avant de s'excuser. Quelle bizarrerie que de s'excuser auprès de son palefrenier... Horace allait lui dire qu'il ne devait en aucun cas s'excuser, mais fut coupé dans son élan par l'annonce de son illustre amant.

— Oh.

Bien sûr qu'il serait triste de ne pas le voir, mais qui était-il pour retenir Anthelme à Lydes ?

— Je vous attendrai, en espérant que vous ferez bon voyage. Au moins vous saurez que vous aurez toujours un bon cheval à monter à Lydes.

Le petit sourire d'Horace ne faisait aucun doute : il était bien conscient du double sens de sa dernière phrase, et ne le regrettait pas le moins du monde. Il espérait simplement que dans sa réponse ou ses gestes, il n'avait pas fait comprendre à Anthelme qu'il voulait qu'il reste. Bien sûr qu'il voulait qu'il reste, mais il n'avait aucun droit de le vouloir. Ce vœu devait rester secret, ou au moins secondaire par rapport à celui de voir son amant heureux, et donc libre. Horace n'aurait-il pas été palefrenier que ça n'aurait rien changé : jamais il n'oserait dicter la conduite des gens qu'il aime.



Invité

Invité

Revenir en haut Aller en bas

le Jeu 29 Mar - 21:03

Sweet Dreams.
Horace semblait réellement vouloir apprendre quelque chose d’Anthelme, il fut surpris, mais le problème c’est qu’il n’avait aucun domaine où il était plus doué qu’un autre.

-Horace, franchement hormis le combat je ne sais pas faire grand-chose…Peut-être que si, je suis doué pour mettre mon frère ainé en colère mais c’est pas très utile.

Après qu’il annonça à son cher palefrenier qu’il partirait pour Val Royeaux, le chevalier afficha un petit sourire en écoutant les paroles d’Horace…Il y avait un magnifique sous-entendu.

-Oh vraiment ? Hé bien je ferais en sorte de rentrer le plus vite possible, je ne voudrais pas faire trop attendre mon cheval.

Anthelme ne savait pas concrètement si son départ allait affecter Horace ou pas, d’un côté il espérait que oui un peu mais d’un autre il espérait que non…Il ne voulait pas que son cher amant soit triste par sa faute. Doucement le chevalier attrapa l’une des mains d’Horace puis il se dirigea vers son lit, le noble s’installa sur le lit et attira le palefrenier vers lui…Il avait juste envie de l’avoir contre lui ce soir, il ne le verrait plus plusieurs jours et son contact allait lui manquer. Une fois installé, Anthelme ferma les yeux puis caressa doucement la nuque d’Horace, il n’allait pas dormir immédiatement mais juste profiter de ce moment tout simple avec son amant.

Codage par Libella sur Graphiorum

_________________

 Battlefield
Don't you dare surrender. The world is on our shoulders. This will not be our ending. We are alive, we are alive.
©️ ZIGGY STARDUST.
avatar
Rebellions are built on hope
▲ MESSAGES : 190
▲ OCCUPATION : Chevalier d'Orlais
▲ COMPÉTENCES ET ARMES : Combat à l'épée et bouclier ou épée et dague. Excellent cavalier aussi.
▲ LOCALISATION : Orlais

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut