Fanfreluches - Way & Ren

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

le Ven 30 Mar - 17:42



Fanfreluches
Waylian & Renatus

« [He]'ll stop wearing black when they make a darker color »
Bon, la base était posée. Maintenant, il faudrait décider de quelles pierres incruster sur cette longue redingote d'une coupe tévintide ô combien classique, mais aux motifs inhabituels. Normal, car ils avaient été créés et réalisés par Waylian lui-même.

La chemise noire aux broderies multicolores avait fait mouche, quand bien même ce n'était pas dans le style de Faustus : l'elfe n'allait pas s'arrêter en si bon chemin : il avait des tas d'idées pour habiller le Divin avec des étoffes et des cascades chatoyantes, certaines plus folles que d'autres. Il se doutait bien que si la teinte dominante n'était pas le noir, cela ne sera jamais porté, ou du moins pas en public. C'est pourquoi pour cette redingote définitivement faite pour l'extérieur, Waylian avait opté pour un lourd tissu d'une nuance de noir qui se marierait parfaitement avec les filaments crème et écru qu'il voulait y aposer. Noir d'ivoire et... ivoire. Des teintes animales, carnivores, oscillant entre les plumes du corbeau et les os blanchis.

Waylian avait étalé les échantillons de perles de pierre qu'il avait sur le lit, mais se demandait toujours lesquelles utiliser. Il ne pouvait pas ne pas en utiliser, ce qui aurait rendu l'ensemble beaucoup trop terne. Bon, tant pis. Il allait sûrement l'embêter, mais il fallait bien que quelqu'un se dévoue en l'absence de Faustus.

L'elfe frappa à la porte de la chambre de Renatus, espérant qu'il y serait. Il n'était pas vraiment tôt, mais quand on n'avait pas de quoi vraiment occuper ses journées...

— Ren ? Tu es là ?

Il avait presque envie d'ajouter que c'était pour une question de vie ou de mort, mais ce ne serait pas sympa de s'amuser aux dépens du jeune frère de Faustus : il l'aurait sans doute cru.

— J'ai besoin de ton avis.

Ouais et sur ce coup, ça ne servirait à rien de s'adresser à Corvus ou à Verius.

(c) DΛNDELION

_________________




The last of the real ones
I'm here in search of your glory, there's been a million before me
That ultra-kind of love you never walk away from
avatar
Rebellions are built on hope
▲ MESSAGES : 194
▲ OCCUPATION : Dormir, rêver & servir le Divin
▲ COMPÉTENCES ET ARMES : Magie de glace & arcanique dans une moindre mesure. Rêveur. Redoutable avec une aiguille à broder.
▲ LOCALISATION : Minrathie

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

le Ven 30 Mar - 18:47




Waylian & Renatus (& Aelius)
Fanfreluches



Quelques semaines s’étaient déjà écoulées depuis que Renatus avait reçu cette lettre fatidique. Pas certain du message qu’elle délivrait réellement, ou prétextant avoir tout juste appris à lire pour ne pas en être certain, il avait étalé sa faute devant les yeux de son frère. Et puis, quelques jours plus tard, le Pêché était arrivé à la maison : un petit homme haut comme trois pommes, aussi brun que son père et son oncle, et dont les yeux curieux mêlaient marrons et verts – certainement dernier et seul souvenir de sa mère. Aelius n’a que quatre ans, mais la ressemblance avec Renatus est déjà frappante. Assez pour qu’il n’y ait aucun doute sur sa parenté, comme en atteste la lettre de cet Altus chez lequel il avait vraisemblablement séjourné quelques temps. Et en avait été renvoyé pour une raison précise. S’en souvenait-il ? Vaguement, oui. Il avait tellement de fois changé de maître qu’il ne pouvait plus en être certain. Et la demoiselle ne devait pas être la seule noble dont il s’était alors attiré les faveurs.

Toujours est-il que les Scaevola avaient à présent un nouveau petit être sous leur toit. Un autre bâtard, pour changer, diraient certainement les mauvaises langues : parce que c’était après tout ce qu’était Aelius. L’enfant d’une noble désavouée et d’un esclave non-mage : et même si à présent la femme était morte et l’esclave anobli, cela ne changeait rien au fait qu’aucun mariage n’ait eu lieu, quand bien même le père de la défunte avait voulu préserver sa chaire. Que le petit n’ait pas été tué, voilà qui était plus étonnant, à moins que cela ne révèle un certain sentimentalisme de la part du grand-parent... Ou d’un désir de porter un coup au Divin par la même occasion. Mais peu importait actuellement à Renatus qui, bien malgré lui et sans même savoir qu’il y était prêt, découvrait les joies de la paternité.

Ils étaient d’ailleurs tous les deux dans la chambre du cadet Scaevola, à tenter de lire quelque chose ensemble, s’aidant mutuellement. Renatus avait tout de même le plaisir de se rendre compte qu’il était plus doué que son fils – des mois d’apprentissages – mais le bambin ayant déjà reçu une éducation solide de noble n’était pas mal dans son genre. Et le fier papa qu’était devenu l’ancien esclave en était assez ravi. Néanmoins, quelques coups furent frappés à leur porte, suivit d’une voix familière qu’il reconnaîtrait entre mille ; Waylian, l’elfe « esclave » qui l’avait accueilli ici et... L’amant de son frère. Il se rappelait leur conversation à ce propos, quelques mois plus tôt, et un sourire s’étira sur ses lèvres. « Je suis là, entre ! »

Corvus, plus rapide, bondit hors de son panier pour sautiller derrière la porte, tandis qu’Aelius lui-même riait en criant le prénom de l’elfe. Après avoir rapidement rangé les bouquins étalés sur son lit, Renatus attrapa l’enfant pour le caler dans l’un de ses bras et finalement rejoindre l’elfe avec un grand sourire. Depuis qu’il se passait quelque chose entre son frère et son ami, l’elfe avait l’air plus... Heureux, ce qui ravissait tout naturellement le philanthrope qu’était le dessinateur. « Dis-moi en quoi je peux t’aider. Ça ne te dérange pas si Aelius vient aussi, hein ? » L’enfant avait posé ses yeux sur Waylian avec un grand sourire, l’air plus qu’heureux à l’idée de sortir un peu de cette chambre et de cesser de lire pour le moment.

HRP.
° CODAGE PAR DITA | EPICODE °

_________________

« Changes »
Ch-Ch-Changes ; Turn and face the strange ! I don't want to be a richer man, just gonna have to be a different man. I said that time may change me but I can't trace time...
©crackintime


avatar
Rebellions are built on hope
▲ MESSAGES : 113
▲ OCCUPATION : Noble en apprentissage
▲ COMPÉTENCES ET ARMES : Donnez-lui un papier et un crayon, et il saura vous éblouir. Donnez-lui une arme et... Il risque de se blesser lui-même plus que vous.
▲ LOCALISATION : Minrathie

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

le Ven 6 Avr - 21:55



Fanfreluches
Waylian & Renatus

« [He]'ll stop wearing black when they make a darker color »
Waylian s’attendait à voir Corvus, Renatus bien sûr, mais il aurait pensé qu’une nourrice se serait occupée d’Aelius. Dans une famille telle que celle des Scaevola, ça ne l’aurait pas surpris. Il était rare que les nobles orlésiens soient élevés par leurs propres parents, Waylian avait naïvement pensé que ce serait la même chose pour les tévintides. Bon, il fallait aussi avouer que les Scaevola étaient plutôt à part, même à Minrathie, sinon il ne se serait pas lié d’amitié avec Renatus, et n’aurait certainement pas développé des sentiments bien plus forts pour son illustre frère.

Ce n’était pas pour lui déplaire, en vérité : Aelius était une compagnie agréable et rafraîchissante au sein de cette demeure parfois trop silencieuse. Après le fiasco de la révolte d’esclaves, Waylian songeait à reformer une équipe de domestiques pour l’aider à tenir la maison. Il fut un temps où il aurait tiqué sur l’idée, mais il avait fait du chemin depuis. L’esclavage à Tévinter n’était pas une bonne chose (la privation de liberté ne l’était jamais, Way n’avait pas changé d’avis à ce sujet), mais ce n’était pas bien pire que ce qu’il se passait en Orlaïs pour les elfes, d’autant plus que Faustus traitait extrêmement bien celles et ceux qui étaient à son service. Cette soirée avait dû être une véritable trahison, et Waylian était soulagé (et un peu étonné parfois) qu’il lui fasse encore confiance malgré tout.

Renatus, quant à lui, avait été affranchi sans attendre : encore un signe que l’esclavage tévintide était presque moins vicieux et définitif que le ségrégation orlésienne. Mais là aussi, la vision biaisée de Waylian devait jouer. Thédas serait plus simple et aussi moins intéressante si tout était blanc ou noir. Ce qui menait parfois à des situations… étranges, comme celle qui voyait Waylian saluer le fils du frère de son amant en le serrant dans les bras.

— Coucou toi ! Je ne pensais pas te trouver là, je suis bête.

C’est vrai que c’était quand même bien normal de le trouver avec son papa, hein. L’elfe était juste un peu trop distrait par son ouvrage. Cela dit, la présence d’Aelius n’était pas du tout un problème, au contraire.

— Oh, tu pourras me donner ton avis aussi, venez !

Il les emmena dans sa chambre, où il squattait principalement pour travailler ses divers projets vestimentaires : il passait davantage de temps dans la bibliothèque, et ne dormait plus qu’avec Faustus quand il était là. Ce qui n’était d’ailleurs pas le cas actuellement, l’homme étant parti en mission hors de Minrathie. En entrant, ils purent donc voir l’étoffe sombre étendue sur une table placée au centre de la pièce, déjà recouverte d’entrelacs ivoire. Sur cette même table, plusieurs pots transparents contenant des perles de pierre de teintes différentes, allant du blanc nacré au doré sombre en passant par des coloris translucides brillants.

— Voilà, je travaille sur un manteau, mais j’hésite sur les pierres à utiliser… Je ne sais même pas si c’est une bonne idée d’en user… Vous en pensez quoi vous ?

C’était futile comme demande, il s’en rendait bien compte, mais c’était aussi un prétexte pour sortir un peu de son isolement.
(c) DΛNDELION

_________________




The last of the real ones
I'm here in search of your glory, there's been a million before me
That ultra-kind of love you never walk away from
avatar
Rebellions are built on hope
▲ MESSAGES : 194
▲ OCCUPATION : Dormir, rêver & servir le Divin
▲ COMPÉTENCES ET ARMES : Magie de glace & arcanique dans une moindre mesure. Rêveur. Redoutable avec une aiguille à broder.
▲ LOCALISATION : Minrathie

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

le Ven 13 Avr - 20:26




Waylian & Renatus (& Aelius)
Fanfreluches



Un sourire s’étira sur les lèvres de Renatus tandis qu’il laissait Waylian prendre Aelius dans ses bras pour lui dire bonjour, et en profita pour calmer Corvus qui n’allait pas tarder à se mettre à sauter. Certes, un chiot qui vous saute dessus, c’est mignon : mais le cabot n’était pas destiné à rester aussi petit et lorsqu’il aurait atteint sa taille définitive... Ce ne serait pas la même histoire. « Allons bon, tu es loin d’être bête, Way. Et Ael’ sera ravi de pouvoir donner son avis, je crois » rectifia l’affranchi avec un sourire, en retenant un léger gloussement, avant de suivre l’elfe jusque dans sa chambre.

Enfin, « sa chambre », c’était devenu un bien grand mot, et Renatus l’avait appris à ses dépends une nuit où, après un nouveau cauchemar, il était allé se réfugier dans les bras de son frère. Ou de l’elfe. Enfin bref : il n’était heureusement tombé sur aucune scène compromettante où qui aurait marqué à jamais l’esprit du cadet des Scaevola, mais il avait bien compris. Reposant son fils à terre, Renatus le laissa gambader au niveau de l’elfe avant de reprendre sa main en entrant dans la pièce, et surtout en voyant le travail de Waylian étendu sur la table.

Comme d’habitude, il était fin couturier, et l’œil de Renatus aimait contempler ces œuvres. Qu’il leur demande leur avis était un peu plus inattendu, cependant : car l’artiste ne doutait pas une seule seconde qu’en réalité, Waylian n’en avait pas réellement besoin. Un besoin de briser le silence concentré, et la solitude ? Peu importait la raison, au fond, Renatus était bien content lui-même d’être sollicité. « Ne touche à rien, hein. Fais attention de ne rien faire tomber, aussi. » ordonna-t-il gentiment à Aelius qui s’approcha des perles, y montrant un grand intérêt, laissant entendre que, selon lui, il faudrait toutes les utiliser. Cette fois, Renatus ne pu retenir un léger rire avant de reprendre la parole : « Pour ma part, je préfère les nacrées, ou celle qui ont une teinte plus ocre. »

Le brun croisa les bras sur sa poitrine en s’approchant légèrement, pour mieux pouvoir observer. Avant de finalement s’intéresser à Waylian ; « Peut-être devrais-tu faire une pause ? J’ai l’impression que tu ne fais que ça depuis... Un moment. Je sais qu’en ce moment, je passe beaucoup de temps avec Aelius, mais... » Il pinça légèrement les lèvres, avant de sourire de plus belle : « Je crois juste que ça fait un moment qu’on a pas pris le temps de se poser et de discuter, toi et moi. »

HRP.
° CODAGE PAR DITA | EPICODE °

_________________

« Changes »
Ch-Ch-Changes ; Turn and face the strange ! I don't want to be a richer man, just gonna have to be a different man. I said that time may change me but I can't trace time...
©crackintime


avatar
Rebellions are built on hope
▲ MESSAGES : 113
▲ OCCUPATION : Noble en apprentissage
▲ COMPÉTENCES ET ARMES : Donnez-lui un papier et un crayon, et il saura vous éblouir. Donnez-lui une arme et... Il risque de se blesser lui-même plus que vous.
▲ LOCALISATION : Minrathie

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

le Ven 13 Avr - 21:55



Fanfreluches
Waylian & Renatus

« [He]'ll stop wearing black when they make a darker color »
Comme d'habitude, Renatus était d'une charmante compagnie, adorable sans en devenir désagréable. Après avoir pris Aelius dans ses bras, l'elfe accepta que la petite troupe se mette en marche jusqu'à sa chambre qu'il n'occupait guère plus qu'en journée ou en l'absence du Divin.

Pas de malaise de ce côté, Ren était au courant depuis un moment. Déjà parce qu'il n'était pas né de la dernière pluie, et surtout parce qu'il était tombé sur les deux amoureux enlacés au beau milieu de la nuit. Difficile de nier quoi que ce soit, quand bien même ça avait été leur volonté. Ce qui n'avait pas été le cas. Ils s'étaient contenté de faire une place à Renatus et de le câliner pour faire passer sa terreur nocturne.

Du coup, cette chambre était devenue un atelier plutôt qu'un lieu de repos à proprement parler : les étoffes et les diverses fournitures s'étalaient sur toutes les surfaces, si bien que Renatus mit en garde son fils contre la moindre maladresse. Waylian quant à lui, sourit en le voyant apprécier la réflexion de la lumière dans les perles. C'était joli justement pour ça.

— Les nacrées... Sûrement plus discret oui. On va y aller doucement avec la flamboyance, sinon il ne le portera jamais en public, n'est-ce pas ?

Waylian rit doucement, prenant note de l'avis de Renatus, dont il avait bien besoin malgré ce que ce dernier pouvait penser. Il allait se remettre à travailler sans attendre, mais Ren ne l'en laissa pas le temps et s'enquit de sa santé et de son état général. Il travaillait trop, selon lui ? Waylian n'y avait jamais pensé... Pris au dépourvu, ce dernier haussa les épaules.

— J'avoue qu'une pause ne me tuerait pas...

Ils pourraient aller dans le jardin ou au moins dans un salon, raison pour laquelle Waylian se dirigea presque par réflexe vers les portes.

— Allons donc nous reposer et discuter alors. J'ai un peu faim en plus.

Il y avait un salon pas très loin, un endroit assez cosy pour qu'ils puissent s'y sentir bien à juste bavarder autour d'un thé. Désormais occupant le rôle d'esclave en chef, bon gré mal gré, Waylian demanda à l'un des nouveaux venus de leur apporter de quoi se remplir l'estomac, tout en s'installant dans l'un des sofas.

— J'ai vraiment l'air de me surmener pour que tu t'inquiètes comme ça pour moi ? Il rit doucement. Vraiment, je ne fais que m'occuper. Et toi, alors ? Comment ça se passe ?

Dans le fond, ni Way ni Ren n'avaient de véritable activité en journée, se contentant basiquement de vivre aux frais de la princes... du Divin. Bon, élever un enfant était un travail en soi, tout comme celui de confectionner les tenues les plus fabuleuses possibles, mais parfois, l'intérêt de ce qu'on faisait pouvait vaciller. Surtout quand on restait chacun dans son coin. Renatus avait raison sur ce point.

(c) DΛNDELION

_________________




The last of the real ones
I'm here in search of your glory, there's been a million before me
That ultra-kind of love you never walk away from
avatar
Rebellions are built on hope
▲ MESSAGES : 194
▲ OCCUPATION : Dormir, rêver & servir le Divin
▲ COMPÉTENCES ET ARMES : Magie de glace & arcanique dans une moindre mesure. Rêveur. Redoutable avec une aiguille à broder.
▲ LOCALISATION : Minrathie

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

le Dim 13 Mai - 20:34




Waylian & Renatus (& Aelius)
Fanfreluches



La remarque de Waylian par rapport à la tenue et la « flamboyance » de celle-ci arracha un rire à Renatus. En effet, pas sûr que Faustus n’ose porter quelque chose qui soit... Trop voyant et trop coloré même si, de toute évidence, Aelius aurait adoré voir son oncle devenir un véritable arc-en-ciel vivant. « Exactement ! Il va falloir l’habituer petit à petit, je pense, et tu pourrais bien finir par y arriver. C’est vrai qu’à Orlaïs, c’est comme... Une explosion de couleur ? » demanda-t-il en se souvenant avoir lu quelque chose dans ce genre-là, lors de ses tentatives de lectures de bouquins documentaires. Pas sûr qu’il n’ait pas lu un mot de travers, cela dit, même s’il avait la joie de remarquer qu’il devenait de plus en plus bon en lecture. Un véritable régal pour lui qui pouvait ne plus seulement se contenter des brochures... Lorsqu’il y en avait.

Renatus se doutait qu’à présent, Waylian allait retourner à sa couture : alors il lui proposa rapidement de faire une pause. Il en avait besoin, du moins c’est ce que pensait l’ancien esclave ; depuis que Faustus était parti (encore), l’elfe ne voyait pas assez le soleil. Ou le reste de la maison. Ou des gens. Il restait en tête à tête avec ses tissus et ses aiguilles et... Bon, d’accord, Renatus ne pouvais décemment pas le critiquer ; il était capable de faire la même chose avec ses feuilles, ses crayons et ses pinceaux. Il eut un sourire lorsque Waylian accepta, et se laissa guider jusqu’à un petit salon dans lequel ils s’installèrent. « Je sais que je suis capable moi-même de me couper du monde sans réellement m’en rendre compte, depuis que je suis ici... Ce qui ne m’était pas permis auparavant. Mais il ne faut pas que j’en oublie le reste... » avoua-t-il avec un sourire en glissant une main dans les cheveux de son fils qui était venu s’installer contre lui. « Je m’inquiète un peu pour mon frère, mais... Je ne suis certainement pas le seul. » glissa-t-il avec un sourire en coin, amusé ; « Je préfère le savoir dans le coin... Enfin, à part ça, je n’ai pas à me plaindre. Aelius est parfois un peu fatiguant, je ne sais pas où il trouve toute cette énergie ! » lance-t-il tandis que l’enfant tire la langue, avec un léger rire.

Renatus sourit à l’esclave qui revient avec une collation, et le remercie avant qu’il ne s’éclipse. Il n’a pas oublié l’épisode du charnier qui a longtemps perturbé son sommeil. Même s’il ne l’avait jamais avoué à Faustus, cela avait rouvert de vieilles blessures et, parfois, à l’image de son ancien bourreau s’était superposé l’image de son cher aîné, même s’il ne savait qu’il n’avait rien à craindre... Heureusement, cela était vite parti, et Aelius n’avait jamais été mis au courant de cette terrible histoire. Prière de ne pas perturber son petit bout. « Et toi, alors ? Tu en es à combien de tenues, sincèrement ? » demanda-t-il avec un petit gloussement.

HRP.
° CODAGE PAR DITA | EPICODE °

_________________

« Changes »
Ch-Ch-Changes ; Turn and face the strange ! I don't want to be a richer man, just gonna have to be a different man. I said that time may change me but I can't trace time...
©crackintime


avatar
Rebellions are built on hope
▲ MESSAGES : 113
▲ OCCUPATION : Noble en apprentissage
▲ COMPÉTENCES ET ARMES : Donnez-lui un papier et un crayon, et il saura vous éblouir. Donnez-lui une arme et... Il risque de se blesser lui-même plus que vous.
▲ LOCALISATION : Minrathie

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

le Jeu 24 Mai - 22:18



Fanfreluches
Waylian & Renatus

« [He]'ll stop wearing black when they make a darker color »
L’idée d’ajouter un peu de couleur dans la garde-robe du Divin Noir était quelque chose que seul un Orlésien fantasque et excentrique pouvait imaginer. Ou alors, quelqu’un qui avait côtoyé un minimum Faustus, et qui savait que derrière cette apparence sombre se cachait autre chose. Waylian ne portait jamais de noir, ni de blanc : il aimait trop les nuances chatoyantes des étoffes qu’il travaillait pour se limiter à ces deux teintes qui lui apparaissaient comme trop ternes. À tort, sûrement, car il y avait assez de nuances de blancs et de noirs pour en faire une collection complète. Way se cherchait juste une excuse.

Ainsi, Renatus ne manqua pas de sourire quand Waylian s’imagina un amant un peu plus haut en couleurs. Cela lui rappelait Orlaïs oui, mais pas seulement, comme l’elfe s’empressa vite de l’expliquer :

— Les nobles orlésiens sont aussi excentriques que conformistes, dans le fond. Il y a des codes à respecter, des modes à suivre, tant et si bien que vouloir être original, c’est vouloir être comme tout le monde. Ça donne des choses d’assez mauvais goûts parfois, tu peux me croire !

Waylian ricana, se souvenant de certaines tenues bien trop loufoques pour être décemment portées, et pourtant. Si le ridicule tuait, Orlaïs serait déjà une république.

Ils s’installèrent dans le petit salon avec de quoi grignoter, l’elfe s’amusant de l’inquiétude pourtant sincère de Renatus : l’artiste compatissait bien avec cette manie de s’enfermer pour créer, mais ça ne voulait pas dire que cette tendance était saine. Waylian hocha doucement la tête, se disant que son ami avait au moins quelque chose à penser en ayant Aelius avec lui. L’elfe, quant à lui, n’avait que la broderie et la couture pour oublier le monde extérieur.

— Je préfère éviter de trop y penser, c’est plus simple comme ça… Je ne peux rien y faire, de toute façon, autant que je m’occupe. J’ai pas d’Aelius moi !

L’elfe sourit au jeune garçon, se surprenant à apprécier l’idée d’avoir un enfant lui aussi. Un jour. Peut-être. Pas demain, c’est certain et puis avec qui ? Hors de question pour lui d’aller voir ailleurs… Oh, il pourrait toujours adopter, le jour où il sera assuré d’en avoir réellement envie. C’était une lourde responsabilité, et la paternité n’était pas toujours simple. Renatus avait l’air de bien s’en sortir, quoi qu’il en dise.

La conversation revint sur la couture, après un silence induit par l’arrivée du grignotage, sur lequel Waylian se jeta presque. Il ne s’était pas rendu compte qu’il avait si faim.

— Oh, j’ai bien deux trois petites choses de terminées mais rien de bien concluant à mon goût. Je pensais te faire une chemise surprise, mais je ne sais pas si ça te plairait. C’est toujours un peu délicat d’offrir un vêtement, n’est-ce pas ?

Il valait sûrement mieux que Renatus soit au courant de son projet : il pourrait au moins l’orienter sur les tissus qu’il aimait ou détestait, ou lui donner des idées de coloris. C’était pas la peine de passer du temps et de s’user sur un objet qui ne serait pas apprécié autant qu’on le voudrait.
(c) DΛNDELION

_________________




The last of the real ones
I'm here in search of your glory, there's been a million before me
That ultra-kind of love you never walk away from
avatar
Rebellions are built on hope
▲ MESSAGES : 194
▲ OCCUPATION : Dormir, rêver & servir le Divin
▲ COMPÉTENCES ET ARMES : Magie de glace & arcanique dans une moindre mesure. Rêveur. Redoutable avec une aiguille à broder.
▲ LOCALISATION : Minrathie

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut