Hey sweetie, nice to meet you again | ft. Caelestis

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

le Jeu 22 Mar - 23:20




Caelestis & Adrian
Hey sweetie, nice to meet you again


La rencontre avec sa cousine ne s’était pas trop mal passée. Elle avait même été plutôt bonne dans l’ensemble ; « agréablement surpris » était même la bonne expression. Mais ce n’était plus le moment d’y penser pour le moment. Il y avait d’autres choses, d’autres personnes qu’il avait mis de côté et presque « oublié » ces derniers jours, tandis qu’il se préparait à aller affronter sa famille inconnue. Et, de ce côté-là, hormis ses ancêtres prestigieux, ou ceux qui était évoqué dans les livres, même son père n’avait pas pu lui donner d’information sur un frère qu’il n’avait jamais connu.

Adrian chassa ces pensées d’un revers de la main, mettant un point final au petit mot qu’il venait d’inscrire rapidement sur un morceau de papier. « Ce soir, sur le port, même heure, même banc. » Une fois ceci fait, le mage nevarran se rendit à la demeure du premier vrai ami qu’il s’était fait à Minrathie, et à propos duquel il n’avait aucun doute quant à sa sincérité : Caelestis Tenera. Leur première vraie rencontre – et dernière en date – s’était plutôt... Très bien terminée. Et maintenant qu’Adrian s’accordait le droit de se poser un peu, il s’inquiétait soudainement que le jeune homme puisse penser que le Pavus ait en réalité juste profiter de lui.

Terminer dans son lit n’avait jamais été prémédité, il s’agissait juste d’une heureuse conclusion à une soirée qui avait été des plus agréable, et Adrian ne voulait pas que Caelestis puisse s’imaginer qu’à présent qu’ils s’étaient amusés, il était passé à autre chose. Perdre un allié – et un ami – avec un si grand cœur et le même goût que lui pour la lecture et les études serait plus que déplorable. Il s’était donc rendu à la demeure du jeune mage, et avait demandé à grand renfort de précision à un esclave de glisser son mot dans leur ouvrage traitant de magie temporelle -au chapitre sur Dorian Pavus-, et de le laisser en évidence quelque part où Caelestis ne pourrait par le rater. Peut-être avait-on vu meilleure méthode pour donner rendez-vous à quelqu’un mais, au fond, Adrian était persuadé que le Tenera saurait apprécier la chose... Du moins, l’espérait-il.

Le Pavus s’était rendu en avance sur le port. Il n’était pas garanti que son ami le rejoindrait, mais il était assez impatient de le revoir et de pouvoir s’excuser de son comportement, qui aurait tout simplement pu donner une impression de fuite ou d’ignorance. Son regard perdu sur l’océan et les bateaux, il repensait aux discussions qu’ils avaient pu avoir, et au courant qui était passé entre eux. Il ne voulait pas risquer de laisser ça filer, car il n’était pas certain de pouvoir retrouver quelque chose de ce genre aussi tôt.

HRP.
° CODAGE PAR DITA | EPICODE °

_________________

avatar
Rebellions are built on hope
▲ MESSAGES : 46

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

le Sam 7 Avr - 0:02



HEY SWEETIE, NICE TO MEET YOU AGAIN
Adrian & Caelestis

« Our hearts are heavy burdens we shouldn’t have to bear alone. »
Le soleil commence à doucement décliner lorsque le jeune Tenera entreprend enfin de ranger les ouvrages sur lesquels il travaillait pour ensuite quitter le Cercle. Une nouvelle journée d'écoulée sans incident notoire, ordinaire. Bien qu'il apprécie la tranquillité et ses petites habitudes, il doit avouer qu'un peu d'animation serait la bienvenue. C'est qu'il commence à s'ennuyer, à répéter inlassablement les mêmes gestes chaque jour. Bien sûr son père essaie de lui trouver de quoi s'occuper, mais il semblerait que Caelestis n'ait pas le cœur à se plonger à corps perdu dans les études pour le moment. Magnus le laisse donc tranquille, n'ayant guère envie de pousser son fils à faire quelque chose qu'il ne veut pas. Beaucoup d'Altus qualifieraient le maître de magie de faible pour tout céder ainsi à son enfant ; mais aucun n'oserait le faire juste sous son nez, ceci dit. Si Caelestis est connu pour sa douceur, Magnus est lui réputé pour avoir le don de faire disparaître les gêneurs sans qu'on puisse jamais le soupçonner sérieusement. Un adversaire qu'il vaut mieux ne pas sous-estimer, donc.

Une fois rentré chez lui, le jeune homme va saluer Poppaea en l'embrassant sur la joue, discutant quelques minutes avec elle, puis s'éclipse pour aller se rafraîchir un peu. En plein hiver boréal les températures restent douces, mais un coup de chaud n'est jamais bien loin quand on travaille dans une pièce close où passent en permanence un grand nombre de personnes.
Alors qu'il regagne sa chambre pour y enfiler des vêtements plus décontractés, ses prunelles céruléennes accrochent un objet qui ne devrait pas se trouver là. L'épais volume traitant de la magie temporelle qu'il avait déniché pour Adrian, quelques semaines auparavant. Un sourire s'esquisse sur ses lèvres au souvenir des quelques heures passées ensemble, tandis que ses doigts effleurent la couverture de cuir vieilli. La perplexité revient vite à l'assaut, ceci dit. Que fait ce livre ici ? Poppée ne s'intéresse probablement pas à ce genre de sortilèges, et il n'a pas demandé à ce qu'on le lui apporte. Par curiosité, le Tenera l'ouvre et commence à le feuilleter... Jusqu'à ce qu'il arrive au chapitre narrant les avancées effectuées dans le domaine par Dorian Pavus. Là, il trouve un morceau de papier sur lequel quelques mots ont été couchés. A leur lecture, le sourire de Caelestis s'agrandit sensiblement sans que lui-même ne le réalise.

C'est donc très enthousiaste qu'il retourne se laver un peu mieux qu'il ne venait de le faire pour ensuite courir revêtir une toilette un peu plus habillée que prévu, et filer au lieu du rendez-vous après avoir prévenu son épouse qu'il ne serait probablement pas là de la soirée, voire même de la nuit. A voir ce que le Pavus lui réservait.
Un peu en retard, Caelestis se glisse silencieusement dans le dos d'Adrian pour lui tapoter l'épaule avec un grand sourire.

- Je commençais à croire que tu m'avais oublié. pouffe-t-il en venant déposer un baiser sur sa joue. Alors, comment s'est passée cette rencontre avec Nerva ? Tu as été bien accueilli ? Je suppose qu'elle a dû avoir du mal à te croire...
(c) DΛNDELION
avatar

Invité

Invité

Revenir en haut Aller en bas

le Sam 7 Avr - 16:35




Caelestis & Adrian
Hey sweetie, nice to meet you again


Les minutes s’égrènent lentement, beaucoup trop pour le Pavus qui commence à douter sur la venue de Caelestis. Côtoyer des Tévintides aigris et beaucoup moins agréables (ou adorables, ce serait plus juste) que le Tenera l’avait peut-être quelque peu rendue pessimiste. Cela dit, il était prêt à rester assis ici jusqu’au coucher du soleil s’il le fallait, au cas où son ami soit simplement en retard. Et il fit bien, même si ce n’est pas quelques heures de plus qu’il eut à attendre : quelques petites tapes sur son épaule le sortirent de ses rêveries, et il esquissa un large sourire en voyant apparaître le jeune mage. « Tu m’as fait attendre ! » le lance-t-il, taquin, avant de se lever pour l’enlacer brièvement.

S’il ne le garda pas dans ses bras aussi longtemps qu’il l’aurait voulu, la manière dont il l’avait étreint n’avait certainement rien de purement chaste et fraternel, puisqu’il en profita pour glisser rapidement son visage dans le creux de son coup afin d’y déposer un baiser. Puis il ramena une distance un peu plus respectable entre eux, sans se départir de ce sourire en coin qui s’attendrit quelques peu lorsqu’il avoua : « T’oublier ? C’est impossible, comment l’aurais-je pu. Pour tout avouer, je crois qu’il ne s’est pas écoulé un seul jour sans qu’à un moment, tu ne me viennes à l’esprit. » Il pouffa légèrement en laissant glisser ses mains le long des bras de Caelestis pour prendre ses mains ; « Je ne pouvais pas m’empêcher de comparer tout le monde avec toi, en me disant que j’ai vraiment eu de la chance de te rencontrer.  »

Doucement, il tira sur ses mains pour l’inviter à s’asseoir quelques minutes sur ce banc. Après tout, c’était là qu’il l’avait convié, dans un premier temps : et il ne relâcha ses mains que pour glisser un bras innocent dans son dos, sa main posée sur le siège comme s’il ne faisait que s’y appuyer. « En effet, elle a eu du mal à me croire. Heureusement, je ne l’ai pas rencontré les mains vides, et je m’étais préparé... Comme je l’ai pu. Mais figures-toi que si je ne suis pas immédiatement revenu vers toi, c’est que je me suis retrouvé embarqué dans cette histoire de Magisterium et qu’il me fallait assurer pour ma première... Apparition. » Un sourire un peu fier étira ses lèvres, même si l’ampleur de la tâche était en réalité plus compliqué qu’il n’y paraissait. Pas la peine d’embêter le jeune homme avec ces histoires.

Il ne l’avait après tout pas invité pour se plaindre, mais plutôt pour lui prouver qu’il ne l’avait en effet pas oublié, ainsi que pour passer une agréable soirée – voire nuit. Maintenant qu’il était un peu plus au calme, il pouvait se le permettre. « En fait, tout ce qu’il me manque, c’est acquérir ma propre demeure, dans laquelle je pourrais t’inviter à loisir. » finit-il par rajouter en gloussant légèrement, laissant finalement sa main remonter pour s’égarer dans la chevelure du Tenera ; « Et toi alors ? Qu’as-tu fait pour tuer le temps pendant que je n’étais pas là pour te distraire ? » demanda-t-il, l’œil taquin.

HRP.
° CODAGE PAR DITA | EPICODE °

_________________

avatar
Rebellions are built on hope
▲ MESSAGES : 46

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

le Lun 23 Avr - 11:21



HEY SWEETIE, NICE TO MEET YOU AGAIN
Adrian & Caelestis

« Our hearts are heavy burdens we shouldn’t have to bear alone. »
Retrouver Adrian est un véritable plaisir dont le jeune Tenera ne compte pas se priver. Il espère d'ailleurs pouvoir profiter de la présence du nevarran pour davantage qu'une soirée. Pour toute la nuit, si on le lui permettait. Avec les derniers déboires, il aurait bien besoin d'une distraction de ce genre-là. La proximité d'Adrian l'apaise et lui met du baume au cœur, bien plus qu'il ne l'aurait cru possible.
C'est donc tout naturellement que son sourire s'élargit lorsque son regard croise celui du Pavus, qui a l'air tout aussi ravi que lui de le retrouver. Aussi bête que cela puisse paraître, cela le rassure. Pendant ses longues semaines d'absence, l'Altus avoue qu'il a parfois eu des moments de doute quant à l'affection qu'il a prétendu avoir pour lui. Etait-ce bien vrai, ou seulement des mensonges destinés à endormir sa méfiance ? Après tout, ce ne serait pas la première fois qu'il se ferait rouler dans la farine par un Pavus... Mais Adrian est différent. Heureusement.

- Je suis ravi de constater que tu ne m'as pas oublié, en effet. pouffe-t-il en appréciant leur brève étreinte, qu'il lui rend avec plaisir ; avant de s'asseoir sur le banc... Et d'arquer les sourcils sous le coup de la stupéfaction. Attends, tu es en train de me dire que tu remplaces Nero au Magisterium ? Fais attention... La maison Pavus n'a pas que des amis, loin de là, et Caelestis s'inquiète un peu de ce qui pourrait arriver à son ami. Oh tu sais, je ne fais rien de captivant. J'ai une vie plutôt tranquille. Ah si, mon épouse est devenue Magister, du coup je suppose que tu as dû la voir ? Puis il esquisse un nouveau sourire un peu taquin, en venant l'embrasser au coin des lèvres. Alors, qu'est-ce que tu as prévu pour ce soir ? Tu tombes à pique tu sais, je m'ennuyais tellement sans toi.
(c) DΛNDELION
avatar

Invité

Invité

Revenir en haut Aller en bas

le Jeu 10 Mai - 22:13




Caelestis & Adrian
Hey sweetie, nice to meet you again


L’air surpris, voire choqué, de Caelestis lui arrache un léger rire. Oui, il occupait le siège de son cousin au Magisterium : pourquoi cela semblait-il si choquant que ça à tout le monde ? Bon, d’accord, la chose n’avait pas été des plus simples, mais il était là, à présent. Il ne le regrettait pas, parce que sa curiosité n’aurait pu être plus satisfaite, mais il devait bien avouer avoir parfois besoin d’un peu d’aide dans cette tâche. C’était pour ça, entre autres, qu’il avait mis tant de temps à revenir vers le Tenera, même si ce n’était pas l’envie de le revoir qui lui manquait. « Je fais attention, ne t’inquiètes pas. Je ne compte plus m’absenter aussi longtemps... Je ne voudrai pas disparaître à nouveau, et te laisser croire que je ne t’apprécie pas assez. » S’il esquisse un sourire en coin, il note tout de même l’avertissement dans un coin de sa mémoire. Faire attention. Pas la première fois qu’on lui disait ça, il devait bien y avoir une raison. « Oh, Poppaea ? En effet. Elle est charmante, aussi charmante que toi. Ca fait du bien, un peu de gentillesse au milieu de ce banc de requin. »

Le baiser que vient déposer Caelestis au coin de ses lèvres lui fait oublier le Magisterium et les menaces qui pourraient planer sur lui, et Adrian ne peut pas résister à se pencher légèrement pour l’embrasser. Au diable les regards que les passants et les pêcheurs pourraient leur lancer ! Ce contact lui avait manqué, plus qu’il ne l’avait d’ailleurs imaginé, et il pris son temps avant de se redresser convenablement pour lui répondre ; « Eh bien, j’ai prévu de te kidnapper, et de ne pas te relâcher avant, oh ! Au moins demain matin. » lança-t-il avec une moue malicieuse. « Et je ne doute pas que tu devais t’ennuyer sans moi, j’espère que tu me pardonneras ? »

Adrian pouffe un peu, avant de secouer la tête. Il ne l’avouera peut-être pas, mais il se sent soudainement bien plus embêté que prévu par le fait de ne pas avoir sa propre demeure – ou celle de sa mère – à portée de main. Ou de marche. « J’avais prévu de te préparer et de te faire goûter un bon repas Nevarran, mais je ne sais pas si tu as envie de venir passer la soirée, voire la nuit, chez ma cousine. Je suis en train de chercher où m’établir, je pensais aussi que tu pourrais m’aider, et... J’ai quelque chose, pour plus tard, si le cœur t’en dit. » annonce-t-il en souriant en coin, avant de déposer un baiser sur la tempe de Caelestis. « Décidément, tu m’as vraiment manqué. »

HRP.
° CODAGE PAR DITA | EPICODE °

_________________

avatar
Rebellions are built on hope
▲ MESSAGES : 46

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

le Lun 18 Juin - 12:30



HEY SWEETIE, NICE TO MEET YOU AGAIN
Adrian & Caelestis

« Our hearts are heavy burdens we shouldn’t have to bear alone. »
Retrouver la compagnie d'Adrian est un véritable plaisir pour le jeune maître de magie, qui ne compte pas bouder son plaisir. Non seulement le nevarran a une conversation des plus intéressantes, mais il a quelque chose d'indéniablement rassurant. Sans vraiment qu'il sache pourquoi, Caelestis a toujours eu un faible pour les hommes mieux bâtis que lui. Oh il y aurait certainement beaucoup à en dire, mais il se trouve que le principal concerné n'en est pas lui-même conscient, alors... Et puis à quoi bon ? Tout ce qu'il sait, c'est qu'il aime se trouver au creux des bras du Pavus, et cela lui suffit amplement. A ses yeux, il n'y a pas besoin d'en savoir plus.
Un léger hochement de tête accompagné d'un sourire répond à l'interrogation rhétorique du Magister (suppléant ?), tandis qu'il pose une main sur la sienne.

- Oui, Poppaea est adorable. On se connaît depuis notre plus tendre enfance. En fait... Je crois que je ne pourrais même pas te dire depuis quand exactement. pouffe-t-il doucement. Nos pères sont de bons amis. Alors très honnêtement, ce mariage ne me dérange pas vraiment. Je suis juste désolé pour elle, je ne voudrais pas être un obstacle pour elle, un jour... Tu sais, le jour où elle trouvera quelqu'un pour l'aimer comme elle le mérité. Un léger soupir lui échappe, avant qu'il n'efface sa mine concernée de son visage pour mieux adresser un sourire enthousiaste à Adrian. Il n'a aucun intérêt à se montrer déprimé ce soir. Oh non, un terrible nevarran veut me kidnapper, que vais-je faire ? Evidemment que je te pardonne, tu n'as pas fait exprès de rester éloigné si longtemps. Et puis... Tu ne me dois rien. Alors je suis juste heureux de voir que tu reviens vers moi.

Aller chez Nerva... Hum, la perspective ne l'enchante guère en effet. Les jumeaux Pavus ne lui ont jamais inspiré confiance, et à raison. Surtout à en juger par sa dernière rencontre avec Nero. Être roulé dans la farine ne lui a jamais beaucoup plu, et surtout pas quand pour couronner le tout, Sextus était mêlé à l'équation. Enfin bon, là ce serait différent... N'est-ce pas ? Puis qui sait, Nerva ne serait peut-être pas chez elle ? Une dame tevintide de son envergure a bien plus intéressant à faire que de rester cloîtrée dans sa propre demeure, non ? Elle rendrait peut-être visite à son cousin... De toute manière, pas de quoi s'angoisser inutilement, Adrian serait là, dans le pire des cas.

- Je te suivrai n'importe où. finit-il donc par répondre avec un sourire radieux, avant que son regard n'étincelle de curiosité. - Une surprise ? Là tu m'intrigues. Et je serais ravi de t'aider à choisir une maison, ça m'occupera. Je m'ennuie depuis quelques jours, mon père n'a guère de temps à m'accorder pour mes études, et mes élèves... Eh bien disons qu'ils préfèrent aller se pavaner à la cour impériale ou s'amuser à traumatiser les prêtres plutôt que de venir étudier. Ils feraient bien de se méfier d'ailleurs, je crois que Sepirio ne va pas tarder à leur mettre le grappin dessus.
(c) DΛNDELION
avatar

Invité

Invité

Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut