[EVENT] FAIRE PATTE DE VELOURS

Page 2 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

le Dim 15 Avr - 11:30



faire patte de velours
Aravar & Others

« Strange how paranoia can link up with reality now and then. »
Bien heureusement Caïus coopère sans questionner plus ses intentions. Aravar en est ravi mais toujours méfiant, et écoute avec attention les informations qui lui sont transmisses. Rien n'est en raccord avec le nain qu'il connaissait du Carta, si tant est que c'est bien le même. Peut-être pas, en fin de compte ? L'Aeducan doute que le Tévintide soit actuellement en train de lui mentir. Il sent plus de la défensive que du mensonge, à vrai dire. Et si c'est effectivement le cas, c'est une erreur d'observation de sa part ; peut-être mêlée à un peu de paranoïa avec la situation actuelle. « Je vois. Il semblerait que j'ai confondu ton ami avec une autre personne mal intentionnée, si ce que tu me dis là est la vérité. »

Pas le temps de s'étendre plus ni d'attendre une réponse, un imprévu se présente. Si l'esclavagiste est le plus réactif, Aravar file vite à sa suite avec cette désagréable odeur de brûlé qui arrive jusqu'à ses narines. Juste à temps pour le voir réceptionner une naine suspecte puis l'appeler ; même si il est en effet derrière. Quand le faciès de celle-ci apparaît sous ses yeux, un nouveau doute l'assaille immédiatement. Il pense la reconnaître, elle aussi, mais peut-être se fait-il encore des idées avec toute cette agitation ? « Ne la laisse pas partir. Il faut empêcher le feu de se propager ! » En ce qui concerne son père et le reste des Dashyrs, le Prince fait confiance à Engen à qui il a rappelé plus tôt de se méfier. Quant à lui, aux premières loges, il escompte faire son possible pour minimiser les dégâts - dont il ne connaît pas encore l'étendue. C'est que le feu se propage vite...

Spoiler:
La priorité de Aravar est de stopper le feu - l'odeur de brûlée ne trompe pas, mais il espère bien avoir un coup de main de gardes ou d'employés de la Lice. Bref, de l'aide, peu importe d'où elle vient.
Jet de dé : 60 (et 48 pour le second demandé).
(c) DΛNDELION

_________________

the hard way
I been through the darkest of caves and suffering. I ain't at home, home's where I'm going.I close my eyes to see, i'll take my throne, lay it on a mountain and make myself a king

avatar
reclaim what's mine
▲ MESSAGES : 1372
▲ OCCUPATION : BÂTARD, ANCIEN BRIGAND DU CARTA DÉTERMINÉ A SE MONTRER DIGNE DE SON NOUVEAU STATUT : FILS RECONNU DU ROI, PRINCE QUI SE DOIT DE FAIRE SES PREUVES POUR PARVENIR AU RANG DE HÉRITIER LÉGITIME.
▲ COMPÉTENCES ET ARMES : LES MAINS HABITUÉES A MANIER SA HACHE PLUS QU'UNE ÉPÉE, AVEC POUR TACTIQUE FAVORITE CELLE DE FONCER DANS LE TAS. EGALEMENT ADEPTE DU COMBAT A MAIN NUES ET DU LARCIN.
▲ LOCALISATION : EN ORZAMMAR.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

le Dim 15 Avr - 14:47


INTERVENTION DU MJ
REFERENT : ARAVAR AEDUCAN

Le premier combat de la Lice ne s'achève même pas qu'une perturbation pointe déjà le bout de son nez et que @Engen Dace est l'un des premiers à sentir : c'est le feu. La fumée qui s'élève depuis la structure suivie de l'odeur, c'est une évidence. C'est fourbe mais Bazral Aeducan ne s’affole pas, quand bien même il n'avait pas prévu ce type de manœuvre plutôt bien pensée. Accompagné des autres Dashyrs ainsi que de Sepith Aravish qui peste de ne pas être dans une tenue plus confortable, ils descendent de l'estrade non sans mettre en alerte la foule. « Envoyez des hommes en bas, interceptez toute personne suspecte qui tente de fuir ! Le Carta est déjà à l'intérieur, c'est peut-être le cas de Thral. » Des indications entendues par les hommes de confiance du Roi qui s'étaient préparés à l'avance.

@Engen Dace tu restes pour l'heure toujours aux côtés des deux Majestés que tu veux guider en sûreté à l'aide d'autres gardes. Quand vous arrivez en bas, tu remarques d'ailleurs d'autres gardes en alerte qui croisent le fer sous tes yeux avec trois brigands encapuchonnés ; probablement infiltrés dans la foule. De plus, un peu plus loin, il te semble entendre la voix de Aravar qui résonne.

@Caïus Vittoria tes réflexes sont bons car tu interceptes la naine responsable - même si elle n'est pas seule, qui se révèle n'être autre que Olga, plus tôt accrochée au bras de Engen. Il t'est demandé par @Aravar Aeducan de ne pas la laisser fuir mais elle commence à se débattre. Le Prince, lui, juge qu'il est prioritaire de s'occuper du feu avant qu'il ne se propage. C'est au même moment que revient vers lui au pas de course son garde du corps Gilard aux côtés de... @Odarik Keltarr, invité arrivé très en retard au mariage.

Peu de temps après, résonne depuis les grandes portes de la Lice une voix : « Fermez les portes ! » C'est Thral, accompagné de quelques-uns de ses hommes qui pénètrent les lieux au niveau de l'entrée. Sûr de son coup, le boss du Carta ne laisse à ses cibles aucune chance de s'enfuir alors que lui-même se piège à l'intérieur. Il se situe à égale distance entre vos deux groupes. Seul un long couloir le sépare de celui comprenant Engen, Bazral et Sepith. Même chose du côté de Aravar, Caïus, Odarik et Gilard, plus proches des Loges mais aussi de là où a été allumé le feu.

Pour faire simple, trois choix principaux s'offrent à vous, que vous pouvez évidemment tous faire mais vous devrez décider de l'ordre. Vous concentrer sur le feu à éteindre pour éviter de finir asphyxiés ou que les flammes ne se propagent plus et vous atteignent, aller à la rencontre de Thral pour en finir (sachant qu'il est pour l'heure bien entouré) ou éliminer les hommes de ce dernier qui sèment la pagaille dans la foule.

Plusieurs zones vous sont accessibles, à savoir l'intérieur de l'arène (mais attention à ne pas être pris dans un mouvement de foule), les couloirs menant aux Loges, aux gradins ainsi que l'entrée. Toute sortie est pour l'heure impossible, tout du moins pas sans se retrouver nez à nez avec le chef du Carta.

HORS JEU :
- @Odarik Keltarr rejoint l'évent (au bon moment Hihi ) et sera libre de poster quand il le souhaite pour ce tour mais attention, il faudra conserver ce nouvel ordre au tour suivant.
- Je vous demanderais de me faire une fois encore un tir de dé 100 à ajouter en spoiler à la fin de votre réponse.
ATTENTION : si jamais vous faites 70 ou plus, veillez mp le MJ avant de poster votre réponse !


avatar
Rebellions are built on hope
▲ MESSAGES : 580

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

le Mar 17 Avr - 10:23

Tout allait beaucoup trop vite pour le Dashyr. Les flammes n'étaient pour l'instant pas encore mortelle pour ne serait-ce qu'un membre du petit groupe en mode commando, mais tout de même c'était une surprise a laquelle il ne s'était pas attendu. Il espérait que Thral apparaisse au milieu de la lice défiant le roi et qu'on ordonne à un arbalétrier de l’embrocher d'un coup de carreau. Mais non, il utilisait toujours la ruse encore et encore. Un Nain sans honneur méritait de mourir sans honneur.

Pendant la course et sortant de la lice le dashyr aperçu les gardes croisant le fer avec quelques brigands. Ces salauds avaient donc mis les premiers pions sur l'échiquier de cette journée et bien le Dace prendrait plaisir à séparer Thral de ses séides.

Calculant rapidement la distance qui les séparait des gardes il lui vint une idée audacieuse. Foncer sur l'un des brigands, l'amener au sol, le désarmer et récupérer son arme pour l’assommer dans la foulée.

Si son plan fonctionnait il n'aurait aucun mal à protéger le couple royal, en dehors de son langage et ses poings. Il réfléchit quelques secondes et juste avant de quitter la garde rapprocher de ses majestés il donnait son idée du plan.

- « Il faut amener Thral vers un endroit où il sera facile de le capturer, il vous suivra certainement si vous n'allez pas au palais. Je vous rejoins dans un instant. »

Amener les royales Aeducan vers un endroit non sécurisé, mais assez étroit pour ne pas fuir. Ils seraient certes en danger, mais si les gardes et Engen pouvait encercler à leurs tour Thral et ses hommes ils pourraient mettre fin au carta rapidement en Orzammar.

Mais pour l'heure pas le temps de réfléchir, le dace fonça sur le brigands le plus proche et tenta de le plaquer au sol pour récupérer son arme et l’assommer d'un coup de pommeau dans la tempe, et rejoindre rapidement le couple royal.

Dans sa charge il entendit la voix d'Aravar au loin. Était-il lui aussi en combat avec des membres du carta ? Bon sang que ces Aeducan n'avait pas le talent d'être en mode survie...

Il chargea sur le premier brigand, le cloua au sol et l’assoma rapidement, avec sa propre arme avant de se tourner et se rendre compte qu’au final il pouvait profiter que le second lui tourner le dos en prise avec avec un autre garde, engen en profita pour faire passer le fil de son épée le long du dos de la vermine, avant de rejoindre sans plus tarder le roi et la reine.


Intention:
Engen plaque au sol et assomme l’un des brigand et découpe le dos d’un second avant de retrouver le roi et la reine pour assurer la sécurité du couple royal. résultat 90
avatar
Rebellions are built on hope
▲ MESSAGES : 79
▲ OCCUPATION : Dashyr
▲ LOCALISATION : Orzammar

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

le Mar 17 Avr - 19:00



faire patte de velours
orzammar - event

« Frappe encor, Jupiter, accable-moi, mutile l'ennemi terrassé que tu sais impuissant ! Écraser n'est pas vaincre, et ta foudre inutile s'éteindra dans mon sang »
Il a longuement hésité, canidé enragé faisant les cent pas dans sa demeure. Le seul, sûrement, de l'entier Thaig à ne pas s'être rendu aux festivités. Sa famille également consignée à domicile – à l'exception d'une Nomira bien trop opiniâtre – s'est longuement interrogée. S'ils avaient su que le chef du Carta en personne lui avait interdit de mettre la truffe dehors, suggérant par là qu'un complot émergerait ce jour, ils auraient compris. Si la perspective que les dignitaires se voient offrir une leçon par les indigents ne l'incommode guère, celle que des innocents de la roture en paient de leur vie ne répugne. Alors, après une longue réflexion tout aussi alambiquée, le voici qui a finalement pris le sentier de la Lice, arme lourde avec lui. Tomber en premier sur le faciès de Gilard lui fout le cœur au bord des lippes, mais pas le temps de se chicaner, il lui fait entendre que la situation est urgente. Ensemble – et miraculeusement sans s'injurier – ils retrouvent le Prince qu'Odarik approche.

« Hé Morveux ! » Qu'il le hèle bien à sa manière, faisant une nouvelle fois fi du décorum. Il aperçoit le haut galbe d'un humain dont la présence en pareilles circonstances le surprend, mais il s'y intéresserait plus tard. Ses orbes fuligineuses observent le feu qui s'étend – il est arrivé trop tard. « J't'apprends rien mais j'crois qu'il va y avoir de la -- » Une voix trop familière résonne, le Mineur se tourne en direction de Thral qui les garde dans un lieu désormais clos. «  – compagnie. »

Les hommes se déploient et les rixes commencent, le Keltarr distingue parmi le arroi de nobles le galbe de son épouse. Toutefois, Nomira étant naturellement protégée puisque proche de son paternel lui-même aux abords du roi, il se détourne vers la foule. Il le sait, les séides du Carta n'arboreraient aucune pitié, cette fois, il fallait en découdre. « Thral, sale puterelle ! Larder dans des innocents ! » Odarik occulte tout ce qui l'entoure et s'élance vers la populace dont il reconnaît de nombreux faciès, paré à en occire autant que possible.

Spoiler:
Odarik se place en protecteur de la foule, il laisse qui veut s'occuper du feu.

Résultat : 14 (aie)
(c) DΛNDELION

_________________

FIERCE BEAR
Dwarves of yore made mighty holes, while hammers fell like ringing bells. In places deep, where dark things sleep, in hollow halls beneath the fells. For dwarves, there many a gleaming golden hoard. They shaped and wrought, and light they caught to hide in gems on hilt of sword. Ψ
avatar
DIGGY HOLE BEAR
▲ MESSAGES : 41
▲ OCCUPATION : Mineur à gratter les parois des Tréfonds, membre de la Guilde des Miniers d'Orzammar. Petit futé au vaste réseau de surcroit, il mène ses affaires en mangeant à tous les râteliers et se fait taxer de sire-je-sais-tout. Il lui arrive aussi de jouer les guides pour les plus offrants.
▲ COMPÉTENCES ET ARMES : Son jouet favori n'est autre que le marteau de guerre, bien qu'il soit particulièrement dextre avec une pioche, son outil de travail primordial. A l'instar de tous les membres de sa Caste, il a une affinité particulière avec la Pierre et les matériaux dont elle recèle, tout spécifiquement le Lyrium. L'esgourde tendue est apte à percevoir les mélodies mystiques, la paluche sur la paroi sent les vibrations, l'appel de cette nature de laquelle ils proviennent.
▲ LOCALISATION : A Orzammar ou dans les Mines.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

le Jeu 19 Avr - 2:56



Faire patte de velours.
Caïus & Aravar & Engen & Orarik

« EVENT - MISSION DE CÉLÉBRATION ET D'ENQUÊTE »
L’entrevue est vite interrompue par une odeur de fumeur, mais aussi par la course d’une naine semblant coupable de l’origine de cette dites fumée. Il ne faut pas longtemps pour que le mage comprenne qu’il doit intervenir, et c’est plutôt par réflexe qu’il attrape le bras d’Olga, qui d’office tente de s’échapper en s’agitant furieusement. Le prince n’a pas besoin de lui dire de ne pas la laisser s’échapper qu’il se retourne d’office envers la naine afin d’apposer une main sur son front, psalmodiant quelques formules à voix basses, afin de l’entraver et l’empêcher d’aller plus loin.

Une connaissance d’Aravar les rejoint rapidement tandis qu’il termine d’enchanter la naine. D’un regard, il essaye de voir si elle est hors de danger pour le moment, puis il la confie aux deux hommes avant de s’élancer vers le feu, sans un regard au nouveau venu. ''Surveillez là, au cas ou elle émerge.'' Lorsque le brasier est assez proche pour lui réchauffer le visage, le mage se concentre comme il peut, malgré les cris et les conversations se déroulant autour de lui. Il faut dire que si la magie entropique est sa principale compétente, il n’a pas exercer la magie élémentaire depuis...Une bonne vingtaine d’année. Si sa cible se trouve être les flammes, il doit plonger dans quelques profonds souvenir afin de ne pas incanter n’importe quoi. C’est un sort de base qui émane de lui afin d’encercler la base du feu, et donc le bois ardent des estrades. Ignorant les exclamations de surprise autour de lui (après tout, les nains ne pratiquaient aucune magie, donc son intervention pouvait surprendre) il tente au maximum d’étouffer les flammes afin que la propagation cesse.

Spoiler:
Spoiler ; Premier Jet 43 ; Caïus lance un sort d'horreur sur la naine, lui infligeant une vision de ses peur les plus profondes, et donc, la paralysant dans tout mouvement. Si le sort réussi, la naine ne peut résister mentalement, s’il échoue, la naine pourra se sortir du sort et résister.

Deuxième jet 86 ; Lorsque la nain est maîtrisée, Caïus se dirige à grand pas vers le brasier afin d’y lancer un sort d’étreinte de l’hiver et faire geler les flammes à défaut de pouvoir les éteindre.
(c) DΛNDELION
avatar
Rebellions are built on hope
▲ MESSAGES : 106
▲ OCCUPATION : Caïus a su se tailler un nom comme Marchand d'esclaves à Tévinter. En dehors des frontières, il est un simple marchand de bijoux, mais il est reconnu pour ses produits de qualités, sa méticulosité et son goût prononcé envers la perfection. Il fait affaire avec un joaillier afin d'avoir une couverture lorsqu'il doit sortir de Tévinter, et depuis presque vingt ans, il n'a jamais été soupçonner de la moindre traite elfique.
▲ COMPÉTENCES ET ARMES : Mage expérimenté, c'est avec la magie Entropique que Caïus à pu s'exercer à devenir plus fort. C'est un atout considérable étant donné son métier, et de la façon dont il procède pour trouver ses esclaves. Le maître de l'illusion ne se gêne pas pour intervenir en cas de récalcitrance de la part de ses cibles. Autre magie un peu moins maîtrisée, Caïus s'est laissé tenter par les arcanes de la magie nécromancienne pour des raisons parfaitement égoïstes et personnelles. D'ailleurs, c'est un don dont il ne partage pas nécessairement le savoir avec les autres mages. Il préfère garder ses petites expériences pour son jardin secret.
▲ LOCALISATION : Minrathie - Tévinter

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

le Ven 20 Avr - 10:59



faire patte de velours
Aravar & Others

« Strange how paranoia can link up with reality now and then. »
Tout s'enchaîne assez vite. L'interpellation de la naine Olga, Caïus qui ensorcelle celle-ci non sans le surprendre, n'étant pas habitué à l'utilisation de la magie. Aravar remarque qu'elle est calmée mais est embêté : il ne pourra pas la surveiller lui-même si il veut aider à éteindre le feu ou l'agitation qui résonne dans les couloirs plus loin. Heureusement Gilard revient vers lui au bon moment, il pense déjà à lui confier la garde de la criminelle... Et il remarque que Odarik est là, également. En retard. Avec des propos suspects. De manière synchronisée, un nouveau vacarme résonne plus loin, la voix de Thral - qu'il reconnaîtrait entre milles. Lui qui pensait avoir récupéré un iota de contrôle sur ses émotions depuis quelques temps craque de nouveau. Il voit rouge, n'a plus qu'une idée en tête : aller à la rencontre du chef et en finir. « T'as pas intérêt à être mêlé à ça. » Lance-il d'ailleurs au Keltarr de manière impulsive, remarquant l'esclavagiste qui se dirige en direction du brasier. C'est un mage, il sera sûrement plus utile que si il s'y rendait.

L'Aeducan confie à Gilard la tâche de veiller sur Olga puis attrape dans la loge où il était en compagnie de Caïus la première arme qui lui passe sous le nez. Il file ensuite en direction de Thral sans attendre, plein de fougue, traversant le couloir au pas de course. Aveuglé, encore une fois, par son envie de vengeance. Après tout, ce fils de cochard doit mourir n'est-ce pas ? Dès lors qu'il l'aperçoit de loin, son œillade noircie rencontre la sienne. Le bougre est bien entouré. Du côté opposé, en provenance de l'autre couloir, des combats se déroulent probablement. Si il s'élance maintenant, il n'aura probablement pas d'aide toute suite, mais il ne peut pas reculer. « J'aurais ta tête, Thral ! » Crache-il, son rythme cardiaque accéléré.

Spoiler:
Aravar, dès que la voix de Thral résonne, décide de se rendre immédiatement à sa hauteur pour en découdre avec lui, laissant l'affaire du feu et la protection des innocents aux autres.
Jet de dé : 1 (rip).
(c) DΛNDELION

_________________

the hard way
I been through the darkest of caves and suffering. I ain't at home, home's where I'm going.I close my eyes to see, i'll take my throne, lay it on a mountain and make myself a king

avatar
reclaim what's mine
▲ MESSAGES : 1372
▲ OCCUPATION : BÂTARD, ANCIEN BRIGAND DU CARTA DÉTERMINÉ A SE MONTRER DIGNE DE SON NOUVEAU STATUT : FILS RECONNU DU ROI, PRINCE QUI SE DOIT DE FAIRE SES PREUVES POUR PARVENIR AU RANG DE HÉRITIER LÉGITIME.
▲ COMPÉTENCES ET ARMES : LES MAINS HABITUÉES A MANIER SA HACHE PLUS QU'UNE ÉPÉE, AVEC POUR TACTIQUE FAVORITE CELLE DE FONCER DANS LE TAS. EGALEMENT ADEPTE DU COMBAT A MAIN NUES ET DU LARCIN.
▲ LOCALISATION : EN ORZAMMAR.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

le Ven 20 Avr - 13:31


INTERVENTION DU MJ
RÉFÉRENT : ARAVAR AEDUCAN

C'est la panique de tous les côtés. Entre la fumée, les flammes pour les plus proches du brasier et les membres du Carta qui étaient cachés parmi la foule, il ne manquait plus que l'apparition de Thral. Ce dernier était tout de même attendu à un moment ou un autre, même si Bazral ne savait pas exactement quand. Voilà la réponse et loin de perdre son calme, le Roi attrape des armes tendues par les gardes au même titre que la Reine Sepith. Dirigeants, certes, pas manches pour autant. @Engen Dace tu ne restes pas non plus en retrait et peut-être est-ce l'adrénaline mais tu agis tel un berseker en fonçant sur les brigands devant toi. Tu es épaulé par Sepith qui te suit puis s'occupe d'achever le troisième, tandis que Bazral essaie de calmer les Seigneurs restés avec lui et donne de nouvelles instructions à sa garde personnelle. Il n'a pas ignoré ton conseil, Engen, songeant à l'intérieur de l'arène où se déroulent usuellement les combats afin de l'attirer ; ce qu'il propose d'ailleurs dès ton retour à proximité.

@Caïus Vittoria même si beaucoup ne le réalisent pas encore, ta présence ici est une vraie bénédiction, surtout dans ce genre de situation. Tu files en direction de l'origine de l'incendie après avoir paralysé Olda même pour un court moment - Gilard l'assommera si besoin, si elle émerge. Ton idée est bonne, ton sort de glace également, car plus de la majorité des flammes se retrouvent gelées... sous les yeux médusés des quelques nains présents qui avec leurs sceaux d'eau, paraissent bien ridicules mais terminent le travail. Si aucun ne sait pas vraiment prendre la parole suite à ce spectacle, le plus censé te remercie tout de même. « C'est qu'c'est pas mal utile la magie, en fait. Merci. » Mais pas le temps de souffler : si le danger est écarté il reste la base des fondations suffisamment atteinte et elle menace de s'effondrer. Sur vous. « Euh dites... Vous auriez pas un truc magique de reconstruction ou quelque chose du genre pour ça ? »

Te voilà encore une fois arrivé au bon moment, @Odarik Keltarr, à peine débarqué que déjà les grandes portes se referment sous ordre de Thral désormais lui aussi à l'intérieur de la Lice. Tu ne supportes pas qu'il massacre des innocents et c'est normal, mais il ignore l'injure à son encontre qui résonne dans le couloir plus loin jusqu'à ses oreilles. Tu te dresses en temps que protecteur des âmes égarées du peuple qui ne savent plus où aller et tentent de se réfugier vers les loges des combattants. Sous ton nez passe Aravar qui fonce tête baissée vers la menace, que tu pourras rejoindre plus tard, mais qui dans son élan... te bouscule. Ou plutôt, te cogne au niveau du bras où tu tiens ton arme, qui s'échoue à terre. Avais-tu la tête en l'air ? Cela ne te ressemble pas, en tout cas. Tu te retrouves bêta tandis que devant toi un bougre du Carta tranche une innocente et te ri au nez. « Bah alors, on sait plus tenir son arme ? » Tu le reconnais, c'est un de ceux qui ne pouvait pas te piffer quand tu collaborais parfois avec Thral et maintenant, c'est clair, tu es son ennemi.

De ton côté @Aravar Aeducan, c'est l'impulsivité qui l'emporte. Après avoir récupéré deux petites haches - une dans chaque main dans l'une des loges où tu étais, tu t'achemines jusqu'à la position de Thral en ignorant la foule agitée ou des brigands qui vont à contre-sens, des anciens camarades. Mais alors que tu parviens au bout du couloir, Thral plus loin devant sous tes yeux et que tu le menaces, tu ne remarques pas le pillard dans ton angle mort. Quand tu réalises sa présence, c'est déjà trop tard car il t'entaille profondément depuis l'épaule jusqu'au coude, t'amenant à perdre l'une de tes petites haches - à terre et recouverte de sang. Tout comme tes vêtements, alors que Thral semble satisfait mais insiste sur un point ; « Amoche-le mais qu'il reste en vie, j'ai des comptes à régler. On l’emmène si ça tourne mal. » Très vite tu te retrouves encerclé par tes anciens coéquipiers du Carta. Futur otage, kidnappage, même le leader se doute que Bazral ne sera pas aussi simple à atteindre et que ses hommes risque de reprendre le dessus si tout ceci s'éternise.

HORS JEU :
- Je vous demanderais de me faire une fois encore un tir de dé 100 à ajouter en spoiler à la fin de votre réponse.


avatar
Rebellions are built on hope
▲ MESSAGES : 580

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

le Lun 23 Avr - 10:10

Une bonne action accomplie, une arme à la main et deux membres du carta en moins. Le bilan global devait être moins glorieux, mais sur le moment Engen savait qu'ils tenaient les rênes et il ne fallait surtout pas les perdre, sinon Thral et le carta ne feraient qu'une bouchée de la noblesse réunie aujourd'hui.

Dés qu'il fut de retour auprès du roi, Sepith le rejoignant, elle qui s'était occupée du dernier malandrins qui occupait le garde, une reine guerrière et un roi stratège, un couple qui ferait sans doute la gloire du peuple Nain, mais pour cela il fallait survivre à cette journée. Le roi avait entendu et compris le plan du Dace, direction donc le centre de la lice, les gardes devraient se cacher dans les entrées qui menaient à l'arène et dés que Thral serait dedans, les portes devraient être fermés pour éviter qu'il ne s'échappe, ensuite...il faudrait transformer le combat en execution publique de la pire racaille de la citée.

- "Majesté, nous devrions rallier le maximum de gardes pour assurer la fermeture de toutes les portes une fois à l'intérieur de la lice, si une seule porte reste ouverte, Thral pourrait s'enfuir. Mais pour votre sécurité, il faut aussi que quatre soldats vous accompagne, ainsi éviter votre mort si des archers se placent sur les gradins."

En vérité le dashyr ne savait si son plan allait fonctionner, mais il savait que c'était extrêmement dangereux pour le roi et la reine, il faudrait pour ça rajouter quatre gardes avec un bouclier pour protéger la tête royale. Espérons simplement que ce plan suffise. Le carta pensait mener la situation ? Et bien ils allaient utiliser le trop de confiance de l'organisation pour les piéger. Il fallait absolument retrouver Aravar pour le tenir informé de la situation, mais où était-il ?!

Intentions:
Engen présente au roi son plan et désire rallier le plus de gardes possible avant de laisser le roi et quelques soldats entrer dans l'arène. Résultat : 44
avatar
Rebellions are built on hope
▲ MESSAGES : 79
▲ OCCUPATION : Dashyr
▲ LOCALISATION : Orzammar

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

le Lun 23 Avr - 11:32



faire patte de velours
orzammar - event

« Frappe encor, Jupiter, accable-moi, mutile l'ennemi terrassé que tu sais impuissant ! Écraser n'est pas vaincre, et ta foudre inutile s'éteindra dans mon sang »
La méfiance du Prince à son égard ne le surprend guère – quel autre accueil aurait-il pu espérer alors qu'il s'en vient en retard, armé qui plus est ? Suspicieux, il l'est, et il préfère ne pas songer tout de suite à l'interrogatoire qui l'attend plus que certainement une fois la menace écartée. Car menace il faut impérativement écartée ! Dans l'improbable futur plaçant le chef du Carta à la cime d'Orzammar, il le sait, les Keltarr sont voués à disparaître ou à être réduits en esclavage. Il se bat pour la survie des siens, prompt à trancher dans le tas avec férocité... avant que le Petit Con ne fasse une nouvelle fois des siennes. Malédiction ambulante, Aravar le bouscule et l'entraîne à lâcher son marteau sur le sol. Coi et incertain de savoir quelle réaction adopter, Odarik se fige en silence, sans comprendre.

Du moins, jusqu'à ce que le phonème guttural d'une vieille connaissance ne l'interpelle, se fendant en plus d'une goguenardise mal placée. Contrarié par cette ridicule infortune, le Mineur ne se démonte pas pour autant. « Ouais, j'dois être rouillé avec les armes, j'ai plus l'habitude de taper la roche. » Il se craque alors les phalanges dans une macabre symphonie, un mince sourire menaçant aux lippes. « Mais en attendant c'est ta gueule que j'vais taper. Et sans pioche. » Embrasé, il se met en position de pugilat, prêt à en découdre de la plus basique des manières.

Spoiler:
Odarik a l'intention de faire usage de ses poings pour régler son compte à son adversaire.

Résultat : 51
(c) DΛNDELION

_________________

FIERCE BEAR
Dwarves of yore made mighty holes, while hammers fell like ringing bells. In places deep, where dark things sleep, in hollow halls beneath the fells. For dwarves, there many a gleaming golden hoard. They shaped and wrought, and light they caught to hide in gems on hilt of sword. Ψ
avatar
DIGGY HOLE BEAR
▲ MESSAGES : 41
▲ OCCUPATION : Mineur à gratter les parois des Tréfonds, membre de la Guilde des Miniers d'Orzammar. Petit futé au vaste réseau de surcroit, il mène ses affaires en mangeant à tous les râteliers et se fait taxer de sire-je-sais-tout. Il lui arrive aussi de jouer les guides pour les plus offrants.
▲ COMPÉTENCES ET ARMES : Son jouet favori n'est autre que le marteau de guerre, bien qu'il soit particulièrement dextre avec une pioche, son outil de travail primordial. A l'instar de tous les membres de sa Caste, il a une affinité particulière avec la Pierre et les matériaux dont elle recèle, tout spécifiquement le Lyrium. L'esgourde tendue est apte à percevoir les mélodies mystiques, la paluche sur la paroi sent les vibrations, l'appel de cette nature de laquelle ils proviennent.
▲ LOCALISATION : A Orzammar ou dans les Mines.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

le Jeu 26 Avr - 18:08



Faire patte de velours.
Caïus & Aravar & Engen & Orarik

« EVENT - MISSION DE CÉLÉBRATION ET D'ENQUÊTE »
À son grand soulagement, sa magie étouffe les flammes en formant quelques arcs de glaces autour, à travers, prenant même parfois la forme du feu afin de l’étouffer. La fumée continue de s’échapper, mais au moins, il n’y a plus rien pour l’alimenter. Toussotant légèrement, l’esclavagiste hoche la tête sous le remerciement du nain, mais il n’a pas le temps de répondre qu’on lui signifie que l’estrade tangue dangereusement vers eux. Elle va les écraser si il ne fait rien. Essayant de trouver une solution au plus vite, il ordonne quand même aux nains restant de se bouger, histoire de ne pas les avoir dans les pattes. ‘'Reculez, je m’en occupe ! ‘’ Et il dresse de nouveau les mains, déplorant le fait d’avoir oublier d’emmener son bâton (après, il ne pouvait pas savoir ce qui se passerait) et se concentre afin de dresser un mur de glace qui pourra soutenir les estrades temporairement.

Lorsque la structure semble plus stable, le mage se retourne vers la naine qu’il a laissé entre les mains d’Aravar, et constate que celui-ci n’est plus dans son champs de vision. Ou était-il passé? Même son ami venu le rejoindre plus tôt ne semble pas être dans les environs. Il remarque cependant que Gilard est toujours aux aguets, et qu’il surveille la jeune naine comme commandé. Ignorant totalement ce qui se trame, le mage abandonne les nains qui s’occupe de solidifier la structure avec du bois et des pierres, puis tente de repérer Aravar dans le lot. Malgré ses centimètres de plus, le chaos ambiant ne rend pas la tâche aisée.

Ne parvenant pas à faire la différence entre les membres du carta et les nains de la caste, il se retient d’incanter quoique ce soit, ne voulant pas causer plus de problème et de bordel autour de lui. Il se contente donc d’aller à contre-sens de la foule afin de retrouver le prince. Il repère rapidement le nain inconnu de tout à l’heure, mais ne s’y arrête pas, ignorant même si il va dans la bonne direction.

Spoiler:
Premier Jet ; Mur de Glace = Résultat ;67
Deuxième jet ; Repérer Aravar = Résultat ; 74
(c) DΛNDELION
avatar
Rebellions are built on hope
▲ MESSAGES : 106
▲ OCCUPATION : Caïus a su se tailler un nom comme Marchand d'esclaves à Tévinter. En dehors des frontières, il est un simple marchand de bijoux, mais il est reconnu pour ses produits de qualités, sa méticulosité et son goût prononcé envers la perfection. Il fait affaire avec un joaillier afin d'avoir une couverture lorsqu'il doit sortir de Tévinter, et depuis presque vingt ans, il n'a jamais été soupçonner de la moindre traite elfique.
▲ COMPÉTENCES ET ARMES : Mage expérimenté, c'est avec la magie Entropique que Caïus à pu s'exercer à devenir plus fort. C'est un atout considérable étant donné son métier, et de la façon dont il procède pour trouver ses esclaves. Le maître de l'illusion ne se gêne pas pour intervenir en cas de récalcitrance de la part de ses cibles. Autre magie un peu moins maîtrisée, Caïus s'est laissé tenter par les arcanes de la magie nécromancienne pour des raisons parfaitement égoïstes et personnelles. D'ailleurs, c'est un don dont il ne partage pas nécessairement le savoir avec les autres mages. Il préfère garder ses petites expériences pour son jardin secret.
▲ LOCALISATION : Minrathie - Tévinter

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

le Ven 27 Avr - 14:45



faire patte de velours
Aravar & Others

« Strange how paranoia can link up with reality now and then. »
La fougue l'emporte, étroitement liée à cette rage lancinante qui bien qu'étouffée, ne l'a jamais quitté. Face à Thral, tout explose, il brandit férocement ses deux haches - une à chaque main non sans s'exploser les cordes vocales en gueulant le nom de l'intéressé. Ça aurait pu être une belle élancée mais pile quand Aravar s'apprête à foncer sur lui, l'un de ses anciens camarades caché dans son angle mort lui saute dessus. Celui là, clairement, il ne l'avait pas vu venir. Son épaule entaillée sur bonne distance lui arrache une douleur à laquelle il ne s'attendait pas plus et c'est peut-être pour ça que l'une de ses armes chute, ne lui en laissant plus qu'une si il souhaite se défendre. Bien sûr que oui. Il serre les dents, regarde tout de même le sang qui s'écoule en grande quantité tandis que les brigands viennent l'entourer et que le chef lui rit presque au nez plus loin. C'est insupportable. C'était prévisible, également, à plonger en solitaire tête baissée dans la gueule du loup sans avoir au préalable réfléchi à une stratégie.

« Lâche ! T'auras pas ma peau ! » Lâche-il à l'intention de Thral, se servant de sa hache comme d'un unique rempart entre lui et ses anciens alliés hostiles. Dans une telle situation, il s'attend à ce qu'une attaque survienne de n'importe où, mais surtout dans son dos. Alors il tourne, grogne, tel un animal blessé acculé contre le mur d'une grotte. Le bâtard est prêt à parer mais aimerait également récupérer sa hachette tombée plus tôt au sol, si ce n'est pour la tenir au moins la lancer dans le faciès d'un de ses opposants. Ou même avec celle actuellement dans sa paume. Il grimace, car le moindre mouvement avec son bras entaillé lui donne la sensation qu'on lui arrache la peau. Sans évoquer le liquide carmin qui s'échoue encore au sol, la nécessité de se faire un garrot mais... Seul, face à cette adversité, il n'en démord pas. Même si ça semble impossible, même si la douleur est intense, Aravar puise à l'intérieur de lui. C'est tout ou rien.

Spoiler:
Aravar essaie tout d'abord de se positionner afin de pouvoir se défendre, même si il est clairement en position de faiblesse. Il tente aussi de récupérer sa hache au sol mais avant ça, il veut envoyer celle qu'il a en main sur l'un des pillards qui l'entoure.

Premier jet (défense) : 50.
Deuxième jet (lancer de hache & récupérer l'autre au sol) : 27.
(c) DΛNDELION

_________________

the hard way
I been through the darkest of caves and suffering. I ain't at home, home's where I'm going.I close my eyes to see, i'll take my throne, lay it on a mountain and make myself a king

avatar
reclaim what's mine
▲ MESSAGES : 1372
▲ OCCUPATION : BÂTARD, ANCIEN BRIGAND DU CARTA DÉTERMINÉ A SE MONTRER DIGNE DE SON NOUVEAU STATUT : FILS RECONNU DU ROI, PRINCE QUI SE DOIT DE FAIRE SES PREUVES POUR PARVENIR AU RANG DE HÉRITIER LÉGITIME.
▲ COMPÉTENCES ET ARMES : LES MAINS HABITUÉES A MANIER SA HACHE PLUS QU'UNE ÉPÉE, AVEC POUR TACTIQUE FAVORITE CELLE DE FONCER DANS LE TAS. EGALEMENT ADEPTE DU COMBAT A MAIN NUES ET DU LARCIN.
▲ LOCALISATION : EN ORZAMMAR.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

le Ven 27 Avr - 15:33


INTERVENTION DU MJ
RÉFÉRENT : ARAVAR AEDUCAN

Si le Roi n'écoute pas toujours tes conseils, @Engen Dace, c'est aujourd'hui le cas et même quelques-uns de tes confrères Dashyr opinent du chef quant à cette stratégie tandis qu'une majorité remettent en cause la sécurité du souverain. Il faut dire qu'il est temps d'en finir avec ce Thral qui cause d'énormes dégâts à l'intégrité du peuple nain et ainsi, Bazral tranche. Sans perdre de temps, il ordonne à une partie de ses hommes de prendre déjà position tout en tranchant les bougres du Carta sur leur chemin ; ainsi les archers seront en place quand ce sera l'heure. Pour l'instant, la troupe Royale se scinde. Tous les Seigneurs et Dames ne sont pas des combattants et les gardes sont là pour ça. L'arène doit être sécurisée. Engen, peu importe ce que tu comptais faire, le Roi te confie une mission spéciale : rapatrier Aravar qui il le sait, intéresse Thral autant que sa propre personne. Tu es libre de proposer à Sepith de t'accompagner ainsi que quelques hommes. Plus loin résonne la voix reconnaissable de celui-ci même si c'est à s'y méprendre plus un cri de douleur qu'autre chose.

@Odarik Keltarr heureusement que le ridicule ne tue pas, et il ne t'empêche pas non plus de garder la tête haute. Tu défies ouvertement le bougre face à toi qui n'apprécie évidemment pas ta dernière remarque, son ego étant touché. Ce n'est pas pour autant qu'il lâche sa propre arme, certain d'avoir le dessus. « Alors viens, approche, chiabrena. » Lâche-il en te sautant dessus avec la lame qui pointe en ta direction. Manque de bol pour lui, tu parviens à le désarmer et le mettre ainsi à ton niveau. Cette fois-ci, c'est un pugilat digne de ce nom même si à bien y réfléchir, cela risque de te faire perdre de ton temps. Au cas où, tu as toujours la possibilité de reprendre ton marteau ou l'arme de ton opposant au sol.

Bravo @Caïus Vittoria tu impressionnes les nains présents à tes côtés ! Même si ils vont maintenant croire que la magie est capable de résoudre tous les problèmes, ils sont bien content de ne pas s'être pris sur la tête l'estrade affaiblie. Le mur de glace tiendra le temps qu'ils consolident mieux les fondations et ils te remercient avant de te voir partir. Où est Aravar ? Bonne question. Tu ne sais pas réellement où donner de la tête, loin d'être habitué aux constructions naines ainsi qu'aux échos avec tout ce brouhaha mais après être passé non loin de Odarik, tu entends la voix de l'Aeducan. Aussitôt tu t'amènes jusqu'à lui et tombe face à un désagréable spectacle : le Prince est en grande difficulté. Les brigands ne t'ayant pas encore aperçu, tu peux compter sur l'effet de surprise si tu joues bien tes cartes.

@Aravar Aeducan tu es complètement entouré, sévèrement blessé, et finalement mal armé. Ce n'est pas pour autant que tu abandonnes au contraire, tu puisses dans tes ressources, tente d'éveiller une puissance adrénaline même si tu ne viendras pas à bout de tous seul - surtout dans ton état. Au moins tes réflexes sont toujours présents. C'est ce qui te permet de contrer de justesse l'un des brigands qui escomptait atteindre ton bras valide. Juste après, tu sens que c'est le bon moment pour lui lancer ta hache dans la figure... Mais en plein mouvement, la douleur dévie ton jet. Ce n'est pas dans la tête qu'il est atteint : l'arme le frôle et lui tranche simplement l'oreille avant de se planter dans le mur derrière. Raté. Son acolyte ne te laisse pas le temps de reprendre l'autre hachette, il te propulse à terre, le nez pile à côté.

HORS JEU :
- Je vous demanderais de me faire une fois encore un tir de dé 100 à ajouter en spoiler à la fin de votre réponse. Et dans le cas où vous voulez faire deux actions, lancez en un deuxième que vous ajouterez également dans le spoiler ! Rock


avatar
Rebellions are built on hope
▲ MESSAGES : 580

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

le Dim 29 Avr - 19:25

Visiblement le plan proposé par le Dashyr plait au seigneur de ces terres et heureusement, parce qu'il était temps de mettre à plat les objectifs avec un plan d'action, parce que "Attirer l'ennemi et le tuer" ce n'était pas vraiment ce qu'on pouvait appeler une idée géniale.

Mais les choses étaient limpides maintenant et tout le monde savait ce qu'il avait à faire. Alors que le Dace allait s'élancer pour trouver d'autres gardes afin de sécuriser l'entrée à l'arène et surtout la sortie l'Aeducan le stoppa net. Il voulait que le Dashyr ramène son fils Aravar en priorité avant d'aider.

Engen comprenait bien cette demande de père, mais pourquoi lui ? Sans poser de question, ni contester cette demande le seigneur de la maison accepta d'un hochement de tête.

- "Je vous le ramène tout de suite majesté."

Et alors qu'il allait s'élancer pour la seconde fois c'est la nouvelle Aeducan qui le stoppa cette fois, la nouvelle Reine depuis aujourd'hui commençait son règne d'une façon mouvementé pouvait-on dire. Elle proposa au Dashyr de l'accompagner pour ramener son beau-fils.

- "Majesté, vous serez bien plus utiles si vous êtes avec le roi, Thral pourrait saisir l'occasion que vous n'êtes pas dans l'arène pour vous chercher et approcher le roi avec un moyen de pression qui figerait nos archers comme de la roche. Votre place est ici avec les gardes autour de vous. Que la pierre vous guide."

Et sans attendre de réponse il fonça chercher Aravar, qui ne se faisait pas très discret au bruits qu'il entendait, mais cela présentait aussi un sérieux problème, pour quelle raison hurlait-il ? Son arme en main il était prêt à foncer dans le tas en cas de besoin.

Mais où se cache-t-il ?! Il n'avait pas l'intention de fouiller toute la lice, ce serait trop long, alors tout en avançant vers là où il pensait d'où venait le bruit le Dace hurlait :

- "Prince Aravar, où êtes-vous ?!"

Espérons qu'il n'arrive pas trop tard.

Oups:
Engen part à la recherche du jeune Aeducan et refuse l'aide de Sepith Aravish afin de renforcer l'appat pour Thral.

Lancé de dés : 2
avatar
Rebellions are built on hope
▲ MESSAGES : 79
▲ OCCUPATION : Dashyr
▲ LOCALISATION : Orzammar

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

le Mar 1 Mai - 10:45



faire patte de velours
orzammar - event

« Frappe encor, Jupiter, accable-moi, mutile l'ennemi terrassé que tu sais impuissant ! Écraser n'est pas vaincre, et ta foudre inutile s'éteindra dans mon sang »
Ils ne se sont jamais appréciés et Odarik remercie presque la Pierre de les avoir mis face à face, de quoi purger ses nerfs avant de s'attaquer à une créature plus féroce encore. Car Thral ne serait pas évident à abattre, il le sait tout aussi bien que ceux qui ne l'ont jamais coudoyé, l'on ne se fait pas ceindre du titre de Chef du Carta sans avoir fait ses preuves auparavant. Voilà longtemps que la séditieuse organisation a selon lui besoin de clairsemer ses rangs des individus trop acariâtres au risque qu'ils n'embrasent un beau jour la Cité toute entière. Tant pis si lui-même doit y laisser sa vie, car voilà un peu trop longtemps qu'il n'a pas dignement joué d'estoc et de taille. Le risque palpable ne le gargarise toutefois que davantage, c'est fin prêt qu'il accueille son adversaire duquel il ne quitte pas l'arme des yeux. Reçu comme il se doit, il parvient à le désarmer et à ainsi les mettre à égalité, mais le temps lui est compté. Il ne peut malgré lui s'empêcher de jeter un œil en direction des Ortan, en compagnie du groupuscule de nobles qu'il espère sous bonne garde. Dans la crainte que cet affrontement lui soit chronophage alors que d'autres avaient besoin d'aide, il essaie de se faufiler vers l'arme précédemment lâchée pour la récupérer et éviscérer son antagoniste.

Spoiler:
Odarik tente de récupérer l'arme tombée au sol pour s'en servir contre son opposant et passer à autre chose.

Résultat : 24
(c) DΛNDELION

_________________

FIERCE BEAR
Dwarves of yore made mighty holes, while hammers fell like ringing bells. In places deep, where dark things sleep, in hollow halls beneath the fells. For dwarves, there many a gleaming golden hoard. They shaped and wrought, and light they caught to hide in gems on hilt of sword. Ψ
avatar
DIGGY HOLE BEAR
▲ MESSAGES : 41
▲ OCCUPATION : Mineur à gratter les parois des Tréfonds, membre de la Guilde des Miniers d'Orzammar. Petit futé au vaste réseau de surcroit, il mène ses affaires en mangeant à tous les râteliers et se fait taxer de sire-je-sais-tout. Il lui arrive aussi de jouer les guides pour les plus offrants.
▲ COMPÉTENCES ET ARMES : Son jouet favori n'est autre que le marteau de guerre, bien qu'il soit particulièrement dextre avec une pioche, son outil de travail primordial. A l'instar de tous les membres de sa Caste, il a une affinité particulière avec la Pierre et les matériaux dont elle recèle, tout spécifiquement le Lyrium. L'esgourde tendue est apte à percevoir les mélodies mystiques, la paluche sur la paroi sent les vibrations, l'appel de cette nature de laquelle ils proviennent.
▲ LOCALISATION : A Orzammar ou dans les Mines.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

le Mer 2 Mai - 20:05



Faire patte de velours.
Caïus & Aravar & Engen & Orarik

« EVENT - MISSION DE CÉLÉBRATION ET D'ENQUÊTE »
Il ne sait distinguer les hurlements les uns des autres. En fait, comment pourrait-il alors qu’il ne connaît ni les membres du carta, ni les Dashyrs, ni même le moindre nain dans les environs. Arkan semblant être aux rangs des absents après son entrevu avec Gilard, Caïus ne compte pas sur lui pour pouvoir l’aider dans tout ce chaos. L’esclavagiste tente quand même de s’y retrouver un minimum, et fini par apercevoir une tête connu, rencontrée quelques minutes plus tôt. Le nain semble en mauvaise posture, désarmé, tandis qu’un autre fonce dessus. Il n’a pas le temps de s’arrêter, et surtout moins d’intervenir, Aravar étant toujours absent de son champs de vision.

Après, même si il redoutait dans quel état il allait le retrouver, il se fraie quand même un chemin dans la foule, jusqu’à entendre un hurlement de douleur. Il ne le connait pas assez pour reconnaître la voix du prince, mais il décide quand même d’aller vérifier, au cas ou. Juste à temps pour l’apercevoir s’écraser le nez à terre. Sans bâton, il doute de pouvoir intervenir sans que cela cause encore plus de chaos autour d’eux, mais il semble en position bien désavantageuse à plusieurs contre lui. Réfléchissant, l’esclavagiste hésite entre l’usage de la glace afin d’en ralentir quelques-uns, ou de simplement user de facilité en les rendant confus, apeuré. Sans arme, il doute que son sort réussisse à atteindre plusieurs cible, ainsi, il lève les mains afin de puiser de l’énergie magique et lancer son sort vers l’opposant qui semble vouloir s’en prendre à Aravar en premier.

Dans l’ombre, le mage attend le moment propice pour lancer son anneau de glace contre l’ennemie, se préparant à une contre-attaque dès que l’on se rendra compte de sa présence près d’eux. Après, il compte bien sur l’effet de surprise ; personne ne se doute qu’il y a un mage dans le coin, sauf pour ceux l’ayant vu à l’oeuvre plus tôt, et connaissant les sentiment des nains par rapport à la magie, il espère en faire douter quelques-un, au moins le temps de se recharger.


Spoiler:
Premier Jet ; Anneau de glace = 91
Deuxième jet ; Calme hivernal = 96
(c) DΛNDELION
avatar
Rebellions are built on hope
▲ MESSAGES : 106
▲ OCCUPATION : Caïus a su se tailler un nom comme Marchand d'esclaves à Tévinter. En dehors des frontières, il est un simple marchand de bijoux, mais il est reconnu pour ses produits de qualités, sa méticulosité et son goût prononcé envers la perfection. Il fait affaire avec un joaillier afin d'avoir une couverture lorsqu'il doit sortir de Tévinter, et depuis presque vingt ans, il n'a jamais été soupçonner de la moindre traite elfique.
▲ COMPÉTENCES ET ARMES : Mage expérimenté, c'est avec la magie Entropique que Caïus à pu s'exercer à devenir plus fort. C'est un atout considérable étant donné son métier, et de la façon dont il procède pour trouver ses esclaves. Le maître de l'illusion ne se gêne pas pour intervenir en cas de récalcitrance de la part de ses cibles. Autre magie un peu moins maîtrisée, Caïus s'est laissé tenter par les arcanes de la magie nécromancienne pour des raisons parfaitement égoïstes et personnelles. D'ailleurs, c'est un don dont il ne partage pas nécessairement le savoir avec les autres mages. Il préfère garder ses petites expériences pour son jardin secret.
▲ LOCALISATION : Minrathie - Tévinter

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut