▲ LES MAGES ET L’IMMATÉRIEL

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

le Ven 31 Mar - 13:26




les mages
A mage is fire made flesh and a demon asleep ▲ PROVERBE

à savoir
Personne ne naît mage. Les pouvoirs, s'ils doivent se manifester chez quelqu'un, le font rarement avant qu'il ne soit entré dans sa période d'adolescence. Il arrive qu'ils s'éveillent entre cinq et dix ans mais il s'agit alors de cas spéciaux : précoces au fort potentiel magique ou au contraire très tourmentés par une enfance douloureuse. Plus un mage est jeune, plus il risque de perdre le contrôle, de lancer un sort par inadvertance et surtout, il est une proie facile pour les démons qui souhaitent prendre possession de son corps. C'est pour cette raison que les cercles ont été créés : pour les surveiller et surtout les empêcher de se changer en abomination. Bien qu'interrompus un temps, désormais de nouveau actifs, chaque jeune qui découvre ses dons est immédiatement arraché aux bras de sa famille est tiré jusque dans l'un d'eux ; quand ils ne sont pas dissimulés.

→ La plupart des mages usent d'un bâton comme un focalisateur leur permettant de faciliter l'utilisation de leurs sorts ainsi que d'amplificateur dans certains cas, afin d'augmenter leur puissance ; il est évident qu'aucun d'entre eux n'est dépourvu de sa magie sans. Aussi, la tenue d'un mage se compose bien souvent d'une tunique que certains appelleraient robe, ce qui agace plus d'un des concernés, sinon de vêtements simples. Pour résumer, ils ne revêtent pas d'armures à la manière des guerriers.

les cercles
Les cercles existent depuis plusieurs siècles et bien qu'ayant évolués ou régressés au fil des années, le but principal de ceux-ci reste identique : protéger les mages de leurs propres dons et leur apprendre à s'en servir. Malheureusement, les cercles sont actuellement plus comparables à des prisons pour les mages. On les force à s'y rendre, on les oblige à se soumettre aux Templiers, on les prive naturellement de droits fondamentaux, tout ça par crainte de ce qu'ils pourraient faire une fois les chaînes brisées ; surtout lorsqu'on voit comme principal exemple Tévinter. Malgré une tentative de leur laisser la liberté loin de ces cercles durant plusieurs années, ceux-ci ont été rétablis il y a quelques mois (10:40, ère des misères) en constatant les multiples écarts de conduites qui se sont enchaînés.

le rôle des cercles avant leur retour officiel (en 10:40) → Même lorsque les cercles n'étaient pas encore rétablis comme ils le sont désormais, ils restaient accessibles en tant que bibliothèque, centre d'information et d'échange pour mages qui s'auto-géraient entre eux. Ils permettaient notamment l'enseignement des novices, avec bien évidemment un minimum d'organisation pour éviter les débordements, mais se rendre dans l'un d'entre eux n'était clairement pas obligatoire.

Lorsqu'ils furent officiellement rétablis, les Templiers ont voulu reprendre les lieux au prix du sang de certains mages barricadés à l'intérieur, prêts à se défendre coûte que coûte. Beaucoup de dommages collatéraux ont été provoqués dans la foulée. De ce fait, les rénovations de tous les Cercles prennent plus de temps.

→ Un cercle est censé abriter une grande quantité de mages, les Templiers (avec des effectifs désormais renforcés) pour les surveiller ainsi que quelques employés, de ce fait, il se doit d'être suffisamment large afin de tous les accueillir : prenant parfois la forme d'une imposante tour ou d'immenses bâtiments collés les uns aux autres. Chacun d'entre eux dispose de chambres, salles de cours, bureaux, cuisines, bibliothèques, diverses pièces utiles (pour se nourrir, un pseudo-salon) et même une prison qui trouve sa place aux sous-sols.

Fonctionnement → Si auparavant, un cercle était toujours géré par une collaboration entre un Chevalier-capitaine Templier ainsi qu'un Premier enchanteur, cette règle n'est plus d'actualité. Le Premier enchanteur, plus ancien et expérimenté d'un cercle, ne gère plus les autres mages et n'est plus en mesure d'autoriser leurs sorties ; il ne sert plus que de figure de mentor. Tout repose maintenant entre les mains du Chevalier-capitaine qui bien qu'en mesure d'écouter les conseils du Premier Enchanteur, est le seul à décider. Il mène ses subordonnés Templiers en même temps qu'il gère les autres mages. Parmi ceux-ci se compose une hiérarchie : outre le Premier enchanteur en tête, nous trouvons les mages de rang tels que les Seniors expérimentés et les Juniors encore en apprentissage. Plus bas sont présents les apprentis, des mages qui viennent généralement tout juste de rejoindre le cercle ou qui n'ont pas encore passé leur confrontation ; il va sans dire qu'ils sont les plus surveillés.

→ A savoir que chaque mage rejoignant un cercle se verra prendre une petite quantité de son sang au sein d'un phylactère, afin de le traquer si jamais il parvient à s'enfuir. Il existe une pièce remplie de ces fioles dans chaque cercle mais celle-ci est secrète et très bien gardée.

Rite de confrontation → Rite de passage, la confrontation est une étape nécessaire pour chaque mage présent au cercle. C'est ce qui va permettre de voir, après plusieurs années d'entraînement, si le mage apprenti est capable de résister à la possession. Sous la surveillance de bon nombre de mages et templiers, il est envoyé dans l'immatériel afin de se confronter à un démon qui va tenter de s'emparer de son corps. Les deux seuls dénouements possibles sont ceux-ci : soit il réussi et est nommé mage de rang, soit il échoue et se change en abomination immédiatement éliminée. L'unique échappatoire pour un mage qui ne souhaite pas passer ce rite tout en restant en vie est de subir l'apaisement ; sinon, c'est la mort. → Depuis la réouverture des Cercles, chaque mage ramené de l'extérieur, peu importe son rang, est forcé de passer sa confrontation comme mesure de précaution.

Apaisement → C'est la pire chose qui puisse arriver à un mage, bien plus que la mort selon certains : l'apaisement. Il s'agit d'un rite permettant de couper définitivement la connexion entre un mage et l'immatériel. Le privant de ce fait de ses pouvoirs, ôtant tout risque de possession démoniaque ; aucun retour en arrière n'est possible. Si il n'y avait que ça, ce ne serait pas si terrible mais un mage apaisé perd aussi immédiatement ses sentiments. Il n'éprouve plus rien ; ni joie, ni peine, ni amour, ni colère, c'est le néant. C'est pour cette raison que ce rite est considéré comme cruel aux yeux des mages non apaisés. Restant en général au sein d'un cercle, ils se contentent de servir, d’assister ou bien de demeurer maîtres d'enchantements. Outre leur absence totale d'émotion et leur ton monotone, ils sont reconnaissables au motif de soleil rouge présent sur leur front.

Droit d'oblitération → Le droit d'oblitération n'est à user qu'en cas de dernier recours : c'est ce qui va détruire un cercle ainsi que tous les mages présents en son sein. Il sert de mesure de sécurité au cas où plusieurs mages se changent en abomination, tentent une rébellion importante et que les troupes de templiers présentes ne puissent plus rien faire pour rétablir la situation, pour faire revenir le calme. Si le Chevalier-capitaine juge qu'un cercle est perdu, il envoie une demande directement à ses supérieurs : en cas de réponse positive, les templiers ont l'autorisation de tuer chaque mage présent ; peu importe s'il est innocent.

→ Pour l'instant, le seul cercle des mages rénové est celui d'Orlaïs situé dans la Flèche Blanche, à Val Royeaux (ici). Ainsi, en attendant la réouverture des autres, chaque mage découvert et capturé est immédiatement ramené dans celui-ci.

le cercle de tévinter
Le Cercle de Tévinter diffère de ceux du reste de Thédas. Il faut savoir que le Premier Enchanteur est habituellement aussi le Divin Noir, ce qui laisse sous-entendre que l'autorité qu'est censée exercée la Chantrie sur le Cercle n'est que purement théorique et illusoire. De plus, les Templiers de Tévinter n'ont rien à voir avec les autres, puisqu'il s'agit de simples soldats dépourvus d'une formations ou de pouvoirs leur permettant de bloquer la magie. Le Cercle de Tévinter est ainsi plus permissif et véritablement dédié à l'apprentissage de la magie, et non pas à enfermer les mages dans une cage dorée pour les surveiller. Toutefois, ce Cercle n'a rien d’idyllique, car les rapports de force et de hiérarchie sont établis selon la puissance magique et le statut occupé au sein de l'Empire. Il n'est ainsi pas rare que les mages les moins doués ou les plus faibles subissent les frasques des plus forts, ou se retrouvent accusés à tord pour couvrir les traces et les excès de ceux qui vont trop loin mais ont une meilleure place au sein de la société.

les apostats
Lorsqu'un mage n'est pas au sein d'un cercle, il est considéré comme un apostat : un mage rebelle. Celui-ci sera alors constamment pourchassé par les templiers jusqu'à être traîné de force dans un cercle ou dans le pire des cas tué ; notamment si celui-ci a succombé à la magie du sang ou à certains rituels interdits. Mais il ne faut pas se mettre en tête que chaque apostat est maléfique et use de ses pouvoirs à de mauvaises fins. Chacun est différent : tandis que certains parfois échappés d'un cercle vont en profiter afin de se venger du peuple, d'autres vont préférer dissimuler leurs dons afin de vivre en paix. Tout dépend du mage en lui-même qui reste conscient qu'au moindre faux pas, c'est l’incarcération ou la mort qui l'attend. Il existe pourtant une exception à cette règle : la garde des ombres, seul refuge pour un mage rêvant de liberté qui ne sera pas considéré comme un criminel en raison de la cause qu'il sert.

les rêveurs
Les rêveurs sont très rares ; ce sont des mages capables de pénétrer physiquement dans l'immatériel par le biais de leurs rêves et ce sans aucun besoin de Lyrium. Si cette facilité semble aux premiers abords fascinante, elle ne l'est pas tant pour le mage qui en est doté. En effet, chaque rêveur est encore plus susceptible de se changer en abomination que l'un de ses semblables car plus apte à succomber face à un démon. Bien souvent trop fragiles, ils ne font pas long feu ou finissent par devenir fous s'ils n'ont pas un mental bien accroché. Ils sont évidemment considérés comme faisant parti des plus dangereux parmi les mages. Lorsqu'un rêveur est tué dans l'immatériel, il ne meurt pas dans celui des mortels mais devient un apaisé suite au choc.


avatar
Épouse du créateur
▲ MESSAGES : 325
▲ LOCALISATION : DANS L'AU-DELÀ.

Voir le profil de l'utilisateur http://thedawnwillcome.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

le Ven 31 Mar - 14:33




l'immatériel
Demons do not create everything in the Fade.
They set the stage, as it were, and we fill it
with our own dreams and nightmares ▲ Wynne

à savoir
S'il fallait nommer autrement l'immatériel, ce serait probablement l'au-delà. Un monde où les lieux sont déformés, insaisissables et où le temps n'a pas le même impact que dans celui des vivants. C'est d'ailleurs plutôt terrifiant la première fois qu'on y met les pieds ; l'impression d'être coincé dans un cauchemar, à mi-chemin entre songe et réalité. Tout est vide, oppressant, avec des règles changées comme celle de la gravité qui se retrouve grandement affectée. Il n'y a aucune lumière du jour, la nuit est omniprésente parmi les sombres roches, le lyrium brut ainsi que les démons qui pullulent. Pourtant, c'est le monde où se rend chaque esprit qui quitte son corps après sa mort dans le celui des mortels. C'est celui que parcourent physiquement les mages lorsqu'ils le peuvent et tout simplement chaque être vivant qui rêve, à ceci près que ces derniers le font mentalement ; exception faite pour les nains qui ne rêvent pas. En prenant en compte qu'en temps normal, un individu ne se remémore pas de son temps passé dans l'immatériel ; faute à son inconscience lorsqu'il voyage là bas.

→ D'après les légendes ainsi que certaines croyances, l'immatériel fut le royaume des Anciens Dieux et dissimule toujours la cité d'or ; siège du créateur.

le voile
Ce qu'on appelle le Voile est une barrière métaphysique qui sépare Thédas et l’immatériel. C'est ce qu'il est nécessaire de franchir lorsqu'on veut se rendre physiquement de l'un à l'autre mais la chose est rarement simple et bien souvent, le passage est uniquement mental. Loin d'être comparable à un objet qu'on peut voir ou toucher, le Voile représente plus une sorte de vibration magique qui permet de maintenir l'équilibre entre ces deux réalités différentes.


avatar
Épouse du créateur
▲ MESSAGES : 325
▲ LOCALISATION : DANS L'AU-DELÀ.

Voir le profil de l'utilisateur http://thedawnwillcome.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut